Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Destruction des chantiers navals royaux de Quèbec

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Destruction des chantiers navals royaux de Quèbec

Message par Apollyôn le Lun 25 Juil - 13:54

Un des plus vieux chantiers navals d'Amérique est détruit pour faire place à un immeuble d'habitation, à Québec.

L'ancien chantier naval, situé près de la rue des Vaisseaux-du-Roi, daterait de près de 300 ans.

«On est dans le patrimoine de l'UNESCO, souligne Gérald Jean, un citoyen de Québec qui a tout fait pour arrêter la destruction des vestiges. C'est le chantier naval des Vaisseaux-du-Roi, un chantier qui date d'environ 1759. On espérait qu'il le conserve, mais ce n'est pas le cas.»

À peine déterrés, les vestiges en bois sont marqués sans grandes distinctions puis fracassés sous la force de la machinerie.

«Il n'y a aucune loi, aucun règlement. J'ai appelé à la Ville, et on m'a répondu qu'il y avait une nouvelle méthode d'archéologie: on arrache tout, on fait un amoncellement des débris. Une fois que le tas est fait, on essaie de reconstituer ce à quoi ça pouvait ressembler. C'est ça la nouvelle méthode d'archéologie à la Ville de Québec», dit M. Jean, visiblement outré.

La Ville a autorisé le promoteur à creuser le sous-sol et lui a accordé tous les permis nécessaires au bon déroulement des opérations. Tous les membres du conseil d'arrondissement ont voté en faveur du projet, à l’exception d’Anne Guérette.

«C'est un ancien chantier naval qui date du début de la colonie, fait valoir Mme Guérette. On est en train de briser ça à coup de pelle mécanique pour construire un projet d'habitation.»
«Je pense que la Ville aurait dû acheter le terrain pour en faire un projet de mise en valeur de quelque chose d'unique qu'on a à Québec», poursuit-elle.
Pourtant, en 1997, alors que la Ville entreprenait des travaux majeurs, elle avait pris la peine de rehausser le niveau des conduites d'égouts souterraines de cette rue, afin d'épargner ces vestiges.

«J'ai appelé au ministère de la Culture, ils essaient de voir ce qu'ils peuvent faire. Mais pendant ce temps-là [le promoteur] arrache», souligne M. Jean, outré.
Mme Guérette dit chercher un avocat pour faire cesser les présents travaux. Mais à la vitesse où le chantier avance, les espoirs sont minces.
«On brise et, après ça, on va essayer de coller les pots cassés. On le sait, on a tous essayé de coller des pots cassés dans notre vie. On finit toujours par le jeter dans la poubelle, le pot recollé», note Anne Guérette.




source : http://www.canoe.com/infos/quebeccanada/archives/2011/07/20110719-174207.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 11:01