Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Narbonne : Un mystérieux bassin intrigue les archéologues

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Narbonne : Un mystérieux bassin intrigue les archéologues

Message par Apollyôn le Lun 18 Juil - 16:09

A quel usage pouvait bien être destinée cette étrange réalisation humaine ? Un bassin rond de 80 m de diamètre modelé par la main des contemporains d’Auguste (fin du 1er siècle avant Jésus-Christ, début du 1er siècle de notre ère) supporte en son centre les traces d’une construction rectangulaire de 18,40 m de long sur une dizaine de mètres de large.
Il a été mis au jour par l’équipe de 16 personnes qui travaillaient depuis le 27 juin sous la double responsabilité de Nicolas Carayon et de Corinne Sanchez, chercheurs au CNRS pour le laboratoire archéologie des sociétés méditerranéennes. La découverte ne fait en fait que confirmer les soupçons levés par une photo aérienne et renforcés par des sondages géophysiques. Qui montraient une étrange dépression circulaire à cet endroit. Dès la campagne d’automne menée sous la pinède de La Nautique, l’idée avait été émise d’aller y voir de plus près.

C’est ce qui a été fait pendant ces trois semaines, à grand renfort de pelleteuse et de pompes. Mais aussi d’huile de coude et de nettoyage minutieux. Jeudi, un groupe de chercheurs d’Aix-en-Provence s’enthousiasmait autour des excavations. Car les quais, môles et autres dalles maçonnées - à partir d’argiles et de pierres dont l’origine reste inconnue - constituent un ensemble totalement unique en son genre.
Même si les expériences de chacun glissent sur les lèvres diverses hypothèses : bâtiment public de police ou de douane - mais le bassin est trop petit pour y faire évoluer des embarcations -, vivier à poissons - le bassin paraît cette fois bien grand pour un tel usage...
Séduisante, mais non vérifiée, l’idée était aussi émise d’une sorte de restaurant où les convives auraient pu choisir le poisson qui passerait sur leur table directement autour d’eux. Ou celle d’une “villa maritime”, sorte de structure de production privée, avec entrepôts adjacents. Mais l’absence de traces de marbres ou autres pièces de prestige réduit l’intérêt de cette idée.
Toujours est-il que le bassin présente la particularité de comporter, dispersées sur ses parois, des amphores emmurées à l’usage intriguant. Un mur épais part également de la construction centrale jusqu’au bord, partageant le bassin en deux parties.
Alors qu’en penser ? "Seules les découvertes qui seront faites dans le sol pourront nous donner de réelles indications", confirme Corinne Sanchez. Il faudra au moins attendre l’an prochain où une campagne de fouilles de grande ampleur sera menée. Cette année, c’est fini, le site est recouvert pour être protégé, gardant ses mystères.



source : http://www.midilibre.fr/2011/07/16/un-mysterieux-bassin-intrigue-les-archeologues,356594.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Narbonne : Un mystérieux bassin intrigue les archéologues

Message par Apollyôn le Lun 7 Mai - 18:52

Le lac de Capelle était bien un vivier romain

Corinne Sanchez et son équipe du CNRS ont ausculté ce petit coin de garrigue pendant quelques semaines l’été dernier. Fouillant les entrailles d’une dépression prometteuse en informations sur la riche période romaine des bords de l’étang de Bages-Sigean, à deux pas du hameau de La Nautique, en contrebas du plateau du Quatourze.

D’emblée, les chercheurs - et leurs nombreux invités archéologues - avaient émis des hypothèses diverses basées sur les premières découvertes et leur confrontation avec d’autres, voisines, faites sur d’autres lieux. La présence d’amphores posées horizontalement dans les murs circulaires, des parois partant d’une plateforme centrale portant les traces d’un édifice, les traces d’un petit chenal, autant d’éléments à étudier de plus près pendant les mois d’hiver.

C’est aujourd’hui chose faite. "On est sûr, désormais, qu’il s’agissait bien d’un vivier à poissons ; un des plus grands qu’on connaisse puisqu’il mesurait 80 m de diamètre extérieur et 60 m de diamètre intérieur", se réjouit Corinne Sanchez.



Selon les conclusions obtenues en comparant à un site italien, les amphores servaient de caches pour les poissons. Alors qu’un triclinium, au centre, permettait de recevoir les invités qui s’installaient là pour déguster les produits frais pêchés après les avoir choisis.

"Posséder un vivier était un signe extérieur de richesse pour les propriétaires de villas, ils étaient très chers à entretenir...", note l’archéologue. A titre d’exemple, elle cite la réalisation, dans le cas narbonnais, d’un petit conduit qui amenait visiblement de l’eau douce dans les bassins, "sans doute pour maîtriser la salinité de l’eau et permettre de maintenir certaines espèces plus difficiles à élever".

Une autre spécificité du vivier tient à sa grande profondeur, près de 3 m selon les estimations. Et là, demeurent de grandes inconnues. Qu’il faudra encore sonder longuement.
source : http://www.midilibre.fr/2012/05/07/le-lac-de-capelle-etait-bien-un-vivier-romain,497426.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Narbonne : Un mystérieux bassin intrigue les archéologues

Message par canon le Lun 7 Mai - 23:51

personellement je trouve cette affirmation trop " affirmative ".

par ailleurs la solution retenue combine 2 hypoteses du premier message.

pour plus de securite je prefere la solution suivante :

" nous sommes sure maintenant que ce lieu etait un batiment publique de la douane pour verifier la consomation fraiche de poissons alors qu'on vie au bord de la mer !
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 15 Nov - 19:57