Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Allonnes : dernières fouilles sur le sanctuaire gallo-romain

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Allonnes : dernières fouilles sur le sanctuaire gallo-romain

Message par Apollyôn le Lun 18 Juil - 16:05

C'est la dernière semaine de la campagne de fouilles. Après 17 ans de recherches archéologiques estivales, les ultimes coups de truelle sur le sanctuaire antique.
Le CNRS avait relancé les fouilles sur le sanctuaire gallo-romain de la Tour aux fées, en 1994. Un programme de grande ampleur sur un complexe religieux monumental. Car du II e au IV e siècles de notre ère, un temple entouré de portiques s'élevait à cet endroit. Des centaines d'étudiants, d'archéologues, de France et de nombreux pays, sont venus gratter à Allonnes.
Actuellement, sur le site, une vingtaine de fouilleurs sont à pied d'oeuvre, dont une dizaine en contrat d'insertion, en CAE, pris en charge par la ville d'Allonnes ou issus du RSA (conseil général), encadrés par Benoit Lhermitte et Lucie Mahé.
Cette année, c'est la dernière campagne. « On s'arrêtera deux ans, confie Katerine Gruel, directrice de recherche au CNRS. Puis on reviendra. On espère aussi que le programme de mise en valeur va commencer. »
Le temps du bilan scientifique est venu : les résultats exhaustifs de la fouille du grand temple doivent faire l'objet d'une publication. « L'état final du temple, dont le chantier de construction a duré de 80 à 150 ap. J-C, était fréquenté de 160 ap. J-C au 1 er quart du IV e siècle, explique Vincent Bernolin, coordinateur scientifique, qui fouille ici depuis 17 ans. Si on arrête, c'est aussi pour préserver les murs mis au jour, devenus très fragiles. Sur le temps de la publication, il n'est pas raisonnable de les laisser à l'air libre. » Les vestiges les plus sensibles seront ainsi recouverts temporairement.
L'activité archéologique de l'équipe allonnaise ne s'arrêtera pas pour autant. « Le Capra continue son activité autour de la villa antique de Mont-Saint-Jean, de la fouille et de la post-fouille des Jacobins. »
Le chantier phare du Mans emploie effectivement les services de plusieurs chercheurs allonnais. Le Capra assurera toujours son travail d'animation scientifique auprès du grand public et des scolaires.
Pour la fouille en tant que telle, on y reviendra plus tard. « Car il y a un énorme potentiel quant aux périodes antérieures au I er siècle, notamment l'époque gauloise, » qu'affectionnent tout particulièrement Vincent Bernolin et Katerine Gruel... De nombreux indices laissent supposer que, sous les vestiges de la période romaine, un grand sanctuaire gaulois sommeille.

source : http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Sur-le-sanctuaire-gallo-romain-les-dernieres-fouilles-_72003-avd-20110715-60902526_actuLocale.Htm


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 23 Mai - 5:27