Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Gaulois, une exposition renversante

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Gaulois, une exposition renversante

Message par Macha le Sam 16 Juil - 7:52

Gaulois, une exposition renversante

La nouvelle exposition temporaire de la Cité des sciences et de l’industrie du 19 octobre 2011 au 2 septembre 2012.
En partenariat avec le Ministère de la culture et de la communication, en co-production avec l'Inrap, et en co-production pour l'itinérance avec le Forum départemental des sciences de Villeneuve-d'Ascq et le Pavillon des sciences de Montbéliard.

Pour la rentrée 2011, la grande exposition temporaire de la Cité des sciences bouscule les idées reçues sur les Gaulois, grâce aux découvertes archéologiques de ces 20 dernières années. En s’appuyant sur une démarche scientifique pluridisciplinaire et des muséographies variées, adaptées à tous les âges, l’exposition révolutionne les connaissances sur les Gaulois et redonne toute sa place à la civilisation gauloise qui est à la fois complexe et très proche de nous.

L’exposition est un parcours en 5 séquences fortement différenciées où l’ambiance muséographique et scénographique propose, tour à tour, au visiteur, plusieurs postures : complice, enquêteur, découvreur, spectateur. Scénographes, réalisateurs, artistes, illustrateurs et scientifiques conjuguent leurs talents pour mettre en exergue les contenus et permettre aux visiteurs d’appréhender toute la richesse des sociétés gauloises.

Comment sait-on tout ce que l’on sait aujourd'hui sur les Gaulois ?

Le renouvellement des données, dues en particulier aux grandes fouilles préventives conduites par l’Inrap, a transformé en profondeur le savoir sur la période gauloise et a permis de :

  • bousculer les lieux communs et représentations caricaturales sur le sujet

  • partager des connaissances très concrètes sur l’habitat, la vie quotidienne, l’agriculture, l’organisation sociale et territoriale

  • présenter une collection d’objets gaulois insolites, comme le « Trésor de Tintignac »


L’exposition en 5 parties :

1. La galerie de portraits est un prologue, qui plonge le visiteur au centre d’une quarantaine de tableaux, sculptures, chansons évoquant les Gaulois. De Jules César à Lavisse, de Napoléon III à Astérix, le visiteur côtoie toutes ces représentations et tente de les déchiffrer.

2. De la fouille aux labos, le visiteur endosse le rôle de l’archéologue en participant à un chantier de fouille. Il utilise les outils de l’archéologue, apprend sa gestuelle et met au jour « pour de vrai » des vestiges gaulois. Ensuite, pour analyser ces découvertes et trouver des réponses sur le monde gaulois, sept ateliers lui proposent des éléments interactifs : Thématiques gauloises et sciences de l’archéologie se conjuguent pour donner à voir et à faire !

3. De la fouille au musée : grâce à des reconstitutions et des décors de quatre tombes et d’un sanctuaire, le visiteur découvre les rites et pratiques de la religion gauloise. En écho, une collection d’objets insolites est présentée, preuve irréfutable de la sophistication de ces sociétés.

4. La restitution est un spectacle audiovisuel qui raconte la vie gauloise dans une scénarisation originale où l’un des acteurs du film semble vouloir s’échapper d’un documentaire. Sur un mode humoristique et original, l’essentiel des savoirs actuels sur les sociétés gauloises est ainsi synthétisé dans un spectacle d’une dizaine de minutes.

5. Adieu le mythe ? L’épilogue fait écho au prologue. Si l’histoire se fabrique, des mystères demeurent et la science est toujours en marche L’exposition est accompagné d’un livre-catalogue, « Qui étaient les Gaulois ? », coédité par les Editions de La Martinière et Universcience Editions, sous la direction de François Malrain et Matthieu Poux.

« Gaulois, une exposition renversante »
été conçue en partenariat avec le Ministère de la culture et de la communication, en co-production avec l'Inrap, et en co-production pour l'itinérance avec le Forum départemental des sciences de Villeneuve-d'Ascq et le Pavillon des sciences de Montbéliard.
Informations pratiques :
Cité des sciences et de l’industrie, un lieu Universcience
30, avenue Corentin-Cariou 75019 Paris.
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h, dimanche de 10h à 19h, fermeture le lundi
01 40 05 80 00 www.cite-sciences.fr
Métro : Porte de la Villette / Cité des sciences
Tarifs : 11 € PT, 8 € TR (-25 ans, +60 ans, familles nombreuses, étudiants, enseignants), Gratuit -6 ans, personnes handicapées et leur accompagnateur, chômeurs et bénéficiaires du RSA.

Source : http://www.inrap.fr/
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Gaulois, une exposition renversante

Message par Apollyôn le Sam 16 Juil - 14:19

Macha m'a coupé l'herbe sous le pied pour cette expo.
Pas grave, j'en ai une autre en réserve sous la main, sur la religion et les rites gaulois, au musée archéologique de Lattes (en plus l'affiche est juste glamour et sexy) :


Après "Le Vin. Nectar des Dieux.Génie des Hommes" et "Les objets racontent Lattara" montrées à Lattes en automne et au printemps, le Site archéologique Lattara-Musée Henri Prades a choisi de programmer une grande exposition estivale "Des Rites et des Hommes" autour de la thématique des pratiques rituelles préromaines dans le Midi de la France et en Catalogne.
Cette exposition, labellisée d’intérêt national par le Ministère de la Culture et de la Communication/Direction générale des patrimoines/Service des musées de France, bénéficie à ce titre d’un soutien financier exceptionnel de l’État.
Cette exposition, conçue dans le cadre d'un projet de l'Agence Nationale de la Recherche et en partenariat étroit avec le réseau des Musées archéologiques de Catalogne, plonge les visiteurs dans l'univers des pratiques rituelles des populations celtiques, ibériques et grecques du bassin nord-occidental de la Méditerranée.

A travers une sélection de 170 pièces : sculptures, vases votifs, armes et restes humains, provenant de 25 sites archéologiques entre Hyères en Provence et Valence en Espagne, ils explorent quatre grands thèmes mettant en lumière divers gestes (sacrifices, offrandes, vénération de personnages illustres, prélèvement de crânes humains) destinés à fédérer ces groupes sociaux de la période préromaine (800-30 avant J.-C.).
Grâce à la diffusion de six films, dont un documentaire de 10 minutes, et à la présentation d’objets inédits issus de recherches récentes sur les sites de Pech Maho (Aude), du Cailar (Gard), d’Olbia (Var), d’Ullastret et d’Ampurias (Catalogne), cette exposition renouvelle profondément les notions établies il y a encore une dizaine d’années, sur les pratiques religieuses, politiques et sociales des populations des côtes occidentales de la Méditerranée.

La scénographie vivante initiée par le cabinet Saluces (Avignon) propose quatre ambiances différentes pour chacune des parties de l’exposition.
Les restes monumentaux des sites d’Entremont, de Roquepertuse et de Glanum amorcent l’exposition : linteaux exhibant des crânes humains, statues de personnage accroupis, stèles inscrites et gravées constituent autant de pièces imposantes prêtées par les plus grands musées du Midi (Marseille, Saint-Rémy-de-Provence, Aix-en-Provence, Société archéologique de Montpellier, etc.). De nombreuses reconstitutions tridimensionnelles de ces bâtiments monumentaux (images de synthèse et décors dans l’exposition) apportent un éclairage nouveau sur l’architecture publique d’époque gauloise.



page officielle : http://museearcheo.montpellier-agglo.com/expositions/exposition-temporaire/9-juillet-2011-8-janvier-2012-exposition-des-rites-et-des-hommes-au-musee-archeologique-177854.khtml?RH=1182429673260


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Gaulois, une exposition renversante

Message par Apollyôn le Lun 7 Nov - 15:16

Exposition de la Villette vue hier.

Première constatation, la plus grande partie de l'expo n'est pas consacrée aux gaulois mais à l'archéologie et à ses méthodes, illustré par des exemples ayant trait à la période gauloise. Toute cette partie se fait par le biais d'une foultitude de panneaux explicatifs, de vidéos, d'activités ludiques pour enfants. De ce point de vue c'est assez bien fichu, même si je dois avouer qu'arriver aux deux tiers de l'expo sans avoir vu un seul objet archéologique m'a fait un peu peur.

Seconde constatation : c'est vraiment tout public, c'est génial pour initier les gens qui n'y connaissent rien, mais dès qu'on est un peu calé, ben on s'ennuie un peu. La scénographie est amusante, le plateau principal ("de la fouille au labo") reconstitue un chantier de fouille au milieu duquel sont plcées différentes "cabanes" explicatives. Vous pourrez donc voir à quoi ressemblent les restes d'un grenier en fouilles, puis rentrer dans la cabne juste à côté pour tout apprendre sur l'archéologie des végétaux. Ou voir les vestiges d'une maison et aller dans la cabane suivante pour tout savoir sur les baraques gauloises. Enfin, je pense que vous avez pigé le principe. C'est juste dommage qu'on soit si serré dans ces fichues cabanes.

La section consacrée à l'évolution de l'image du gaulois est amusante mais cette avalanche de stéréotypes usés ne sera réfutée qu'à la sortie de l'exposition, c'est troublant. Pour le coup j'aurais quand même apprecié quelques explications en plus sur les sources des représentations. (sans rire, quand on présente ça :



comme étant un gaulois alors qu'à part une enseigne et une trompette c'est de l'équipement de l'âge du bronze plus vieux d'un bon millier d'années, je tique un peu).

La section "de la fouille au musée" est la plus intéressante pour moi, puisqu'on nous présente enfin des objets archéologiques. Pêle-mêle vous y trouverez donc une copie du fameux chaudron de Gundestrup



le casque de la grotte d'Agris



le joueur de lyre de Paule



et quelques objets du dépôt de Nave-Tintignac, deux carnyx et un étrange casque en forme de cygne





Problème : pour le coup cette section manque d'explications.

Enfin, la section sensée torde le cou aux clichés se résume à une vingtaine de citations sur un mur, juste avant la sortie, quand le visiteur ne pense qu'à aller se boire une cervoise bien fraîche et passe un peu inaperçue.

En bref, une expérience un peu entre deux chaises mais qui a le mérite de faire découvrir différentes facettes de l'archéologie actuelle.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Bat
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 732

Re: Gaulois, une exposition renversante

Message par Bat le Sam 19 Nov - 17:43

De passage à Paris, j'ai moi aussi visité cette expo à l'affiche aguicheuse. Mais j'ai été plutôt déçu. Heureusement que j'ai pu m'amuser ensuite avec ma copine dans les autres espaces de la Villette !

C'est la restitution du chantier de fouille qui prend tout l'espace. L'honneur est fait plus aux décorateurs qu'aux gaulois et on apprend finalement pas grand chose de ces panneaux rébarbatifs. Heureusement, traversé cet espace rempli de gosses, j'aperçois enfin au loin quelques objets magnifiques. MAis ô déception, le chaudron n'est bien sûr qu'une copie, comme le casque d'Agris. Seul souvenir de cet expo : un magnifique Carnyx qui m'a d'autant plus impressionné que je suis joueur de cor des Alpes, instrument méconnu s'il en est, mais dont le Carnyx est un des ancêtres.

Ha j'oubliais le film-fiction, plutôt sympa et original ! Mais sinon, bof....


___________________


Heureux les fêlés, ils laisseront passer la lumière.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 10:56