Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par Robot U&P le Mer 29 Juin - 16:17

PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE



Les consommateurs de barbecue de l'Âge de Pierre mangeaient d'abord la moelle osseuse et ensuite les côtes... C'est ce que suggère les restes d'un festin de plein air vieux de 7700 ans, décrit dans le numéro de Juillet du Journal of Archaeological Science.

Les restes, retrouvés dans la vallée de la rivière Tjonger, au Pays-Bas, ont fourni un témoignage direct d'une chasse préhistorique, du dépeçage, de la cuisine et de la fête de l'événement.

Ce repas a eu lieu plus de 1000 ans avant que les premiers agriculteurs ayant des bovins domestiques ne soient arrivés dans la région.

Bien que la technologie de base pour le barbecue n'ait pas beaucoup changé au cours des millénaires, ce repas préhistoriques était centré autour de la chair d'un auroch, un boeuf sauvage eurasiatique qui était plus grand que les vaches d'aujourd'hui. Il portait des cornes incurvées.

Une autre grande différence est la manière dont la viande était consommée.

"L'animal était soit pris dans un piège à fosse puis matraqué sur la tête, ou visé avec un arc et des flèches avec des pointes en silex," explique le co-auteur Wietske Prummel, professeur agrégé d'archéozoologie à l'Université de Groningue.

Prummel et son collègue Marcel Niekus ont reconstitué ce qui s'est passé en étudiant une lame en silex trouvée près des os d'aurochs déterrés. Ceux-ci montrent que, après que l'aurochs femelle ait été tuée, les chasseurs ont coupé et enlevé les pattes puis ont et sucé la moelle.

Selon l'étude, les individus ont enlevé la peau de l'animal puis l'ont dépecé, en réservant la peau et de grands quartiers de viande pour le transport lors du retour à une colonie voisine. Les marques laissées par la lame en silex montre la façon dont la viande a été méticuleusement séparée de l'os et enlevée.

D'autres marques révèlent que les chasseurs ont cuit les côtes charnues, et probablement d'autres morceaux plus petits, sur un feu de plein air. Ils ont ainsi mangé directement sur place.

La lame de silex, peut-être usée par la coupe, a été laissé derrière et a légèrement roussie dans le feu de cuisson.

D'après Niekus, "Le peuple qui a tué l'animal a vécu pendant la fin du mésolithique. Il était chasseur-cueilleur et le gibier de chasse était une partie importante de son activité de subsistance."

Les chercheurs supposent que ces gens vivaient dans de grandes colonies et fréquentaient la vallée de la rivière Tjonger pour la chasse à l'aurochs. Après l'Âge du Fer, la région s'est retrouvée peu peuplée jusqu'à la fin du Moyen Âge.

Les aurochs ont dû être une nourriture appréciée par les hommes de l'Âge de Pierre, amateurs de viande. En effet, d'autres découvertes préhistoriques soulignent cet attrait pour la chasse, l'abattage et le festin de ces animaux. Quelques sites allemands ont livré des os d'aurochs à côté d'outils en silex.

Des os d'aurochs ont également été mis au jour à travers l'Europe au début de la sédentarisation.
Cependant, des os de cerfs, de chevreuils, de sangliers et de wapitis étaient encore plus fréquents; en effet, de par la taille des aurochs, les chasseurs n'ont pas toujours dû réussir à le tuer.

Sur un site mégalithique à Onnarp, en Suède, par exemple, les scientifiques ont découvert les restes d'un aurochs qui avait été abattu par des flèches. Ainsi, après avoir été blessé, il a échappé à ses poursuivants, avant de mourir plus tard, dans un marécage.

L'auroch ne pouvait échapper à l'extinction.

D'après Prummel, "Il a disparu à cause de la destruction de son habitat depuis l'arrivée des premiers agriculteurs en Europe, il y a environ 7500 ans. Ces agriculteurs ont utilisé la région habitée par des aurochs pour leurs logements, les terres arables et les prairies. L'aurochs a ainsi progressivement perdu un habitat convenable."

Le dernier aurochs est mort en 1627 dans un zoo de Pologne.

Source:
Discovery News: "Prehistoric BBQ Leftovers Found"
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par TrustNo1 le Mer 29 Juin - 16:21

Excellent ; j'aurais bien voulu connaitre le gout d'un dinosaure ; pas vous ?

avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par -Z- le Mer 29 Juin - 17:05

Mouais... Tu la veux comment ta côte d'Iguanodon ? Saignante ou à point ?


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par TrustNo1 le Mer 29 Juin - 17:26

PatZak a écrit:Mouais... Tu la veux comment ta côte d'Iguanodon ? Saignante ou à point ?

Sanguinolante à souhait Smile

avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par FLAM le Mer 29 Juin - 17:33



MENU DU JOUR AU CHOIX :

- Oeuf de Tynanosaure Rex à la coque et ses mouillettes de blé sauvage,
- Brochettes d'Eoraptor à la crème fraiche,
- Pied de Brachiosaure en gelée et ses patates douces,
- Diictodon à la broche et sa salade de fougères.


___________________


avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par Apollyôn le Mer 29 Juin - 19:09

Les archéologues font pareil sur de vraies bestioles, pasqu'il n'y a pas de raisons de ne pas s'amuser un peu, donc, pour savoir ce que ça vaut la boucherie au silex :
Sous la direction de Céline Thiébaut, une équipe de préhistoriens vient de procéder à la découpe d’un bison à l’aide de répliques d’outils de pierre, utilisés par l’Homme de Néandertal, il y a 50 000 ans. Dans le cadre du programme collectif de recherche « Des Traces et des Hommes », réunissant des chercheurs de différentes institutions (Inrap, CNRS, universités de Toulouse et de Bordeaux, ministère de la Culture…), l’expérience s’est déroulée à Villemur-sur-Tarn. Elle regroupait une vingtaine de spécialistes de divers domaines de la préhistoire : technologie lithique, archéozoologie, tracéologie (étude des traces d’usure microscopiques sur les outils).
Pour réaliser cette découpe, le bison sélectionné est une femelle âgée, issue d’un élevage des Cévennes et vouée à l’euthanasie. Il s’agit d’un bison américain (Bison bison), légèrement différent du bison d’Europe (Bison bonasus), dont l’espèce est protégée, et du bison préhistorique, aujourd’hui disparu (Bison priscus). La morphologie des trois espèces est toutefois suffisamment proche pour que les résultats de l’expérience soient pertinents.

Retrouver les gestes, les techniques
L’objectif de cette recherche est de retrouver les gestes des Néandertaliens, de comprendre pourquoi un outil est plus approprié que d’autres pour traiter la viande, la peau ou l’os. À partir d’informations recueillies lors de fouilles archéologiques, les chercheurs reconstituent les activités techniques de l’Homme de Néandertal. Ainsi, des outils de pierre sont taillés débités selon les techniques de l’époque afin de découper la carcasse, traiter la peau, etc. Les expériences sont minutieusement enregistrées à l’aide de fiches, de vidéos et de photographies. Les traces laissés sur les outils sont ensuite longuement analysées au microscope électronique à balayage (MEB), les données obtenues permettant des comparaisons avec des outils vieux de 50 000 ans. Ainsi cette expérience permet de déterminer à quelle tâche ont été employés ces silex anciens, mais également de reconstituer les pratiques bouchères à partir des traces de découpe sur les ossements préhistoriques.
Ni les sources ethnographiques ni l’étude du matériel archéologique ne permettent de répondre pleinement aux questions posées par les scientifiques : combien de temps faut-il pour prélever la peau d’un bison ? Pour le dépecer intégralement ? Combien d’outils de pierre sont nécessaires ? Quels seront les plus efficaces (à tranchant brut ou retouché, en silex ou en quartz) ? Sur quels ossements observer-t-on des traces de découpe liées au contact des outils de pierre ?

Néandertal et les bisons
Dans le sud-ouest de la France, plusieurs habitats néandertaliens ont livré de grandes quantités d’ossements de bisons, notamment à Coudoulous (Lot) et à Mauran (Haute-Garonne), où des outils de pierre ont été mis au jour parmi les milliers d’ossements correspondant à des centaines de bisons. L’analyse des ossements a montré que ces bisons étaient chassés en grand nombre par les Néandertaliens, certains groupes se spécialisant dans leur chasse. Pesant jusqu’à une tonne, un bison permettait de subvenir aux besoins d’un groupe pendant plusieurs semaines. Il est possible que des techniques de conservation aient été inventées à cette occasion.


source : http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Actualites/Actualites-des-decouvertes/Les-dernieres-decouvertes/2011-2010/p-12973-Decoupe-d-un-bison-pour-retrouver-les-gestes-et-les-techniques-de-l-Homme-de-Neandertal.htm
pour voir la vidéo : http://www.inrap.fr/archeologie-preventive/Ressources-multimedias/Reportages-videos/Reportages-2011/p-12970-Decoupe-d-un-bison-avec-les-outils-de-l-Homme-de-Neandertal.htm (hum... j'ai un peu l'impression de voir de voir un épisode de "Man versus Wild", aujourd'hui Bear chasse le bison et le dépiaute avec un silex trouvé par terre )


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

Contenu sponsorisé

Re: PAYS-BAS: DÉCOUVERTE DES RESTES PRÉHISTORIQUES D'UN BARBECUE

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 23 Mai - 16:42