Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Mexique : deux statues à El Teul

Partagez
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Mexique : deux statues à El Teul

Message par Apollyôn le Mar 28 Juin - 23:39

L'ouverture du site archéologique d'El Teul, dans l'état de Zacatecas, se rapproche. Mais d'ici à 2012, les découvertes continuent de surprendre les spécialistes. Nous vous avions déjà présenté le projet El Teul il y a quelques mois, co-dirigé par l'archéologue Peter Jiménez Betts. Pour rappel, El Teul est un des rares sites mésoaméricains à avoir connu une occupation depuis le Préclassique récent jusqu'à la conquête espagnole. Elle porte alors le nom de Teulichan ou Tonanipan. Ce sont les Tlaxcaltèques, alliés de Cortés qui avaient même incendié le site, étant donné la farouche opposition faites par les Caxcains, qui l'occupait depuis 1350 environ.


Sachez que l'INAH rapporte la mise au jour d'une statue monumentale (1,97 m de haut quand même). De forme cylindrique (52 cm), elle a été taillée dans un bloc et pèse environ une tonne. Le lieu où cette statue a été déposée a lui aussi une signification sur laquelle nous reviendrons ultérieurement. C'est en effet au sud de l'aile est du terrain de jeu de balle que les archéologues l'ont patiemment déterrée. Elle est datée entre 900 et 1100 après Jésus-Christ.



Quelques fragments d'une statue similaire avait été retrouvé sur la partie nord du même monticule peu de temps auparavant. L'équipe de Peter Jiménez Betts estime probable de retrouver leurs pendants sur l'aile ouest du terrain de jeu de balle : des fouilles de ce monticule sont prévues pour bientôt. La présence de représentations de guerriers décapitées n'est pas une nouveauté en soi, si on considère l'iconographie d'autres sites en Mésoamérique. Le cas le plus connu est sans conteste la cérémonie de décapitation visible plusieurs reliefs sculptés sur les tableros du Grand Terrain de jeu de balle de Chichen Itza au Yucatan.


La sculpture retrouvée fait cependant partie d'un ensemble d'objets sur lequel le bulletin de l'INAH revient en détail. C'est la galerie de photos magnifiques qui donne une idée plus générale des fouilles entreprises sous les monticules du terrain de jeu de balle.
L'auteur du bulletin de l'INAH explique qu'il serait de style teotihuacain. Cette affirmation mériterait de reposer sur une étude comparative documentée et claire. Même si les pièces sont dûment photographiées, leur relevé constituerait un plus pour établir ce parallèle avec l'iconographie teotihuacaine.

Il y a aussi ces petites clochettes en cuivre, en forme de tête de serpent. Ce type d'indumentaires est assez répandu en Mésoamérique, comme en témoigne les nombreux exemples de fonderie mixtèque et zapotèque. Dans le cas de ces deux clochettes, il n'est point question d'or mais de cuivre. Ce type d'objet a le mérite de nous informer sur les activités présentes sur le site d'El Teul.

La statue d'El Teul ne font donc que conforter un rituel en usage ailleurs en Mésoamérique. Le sang versé est sensé couler vers le centre du terrain, alimentant les dieux afin que l'équilibre cosmique puisse être conservé (Graulich, 2005). Sur le cliché précédent, Laura Solar, une des archéologues et co-responsable du projet, présente une série d'objets en céramique parmi lesquels figurent différents récipients tripodes et un animal (cerf, chien ?).

Il est évident qu'El Teul aura beaucoup de choses à révéler avant son ouverture au public en 2012. Nous suivrons donc avec beaucoup d'intérêt l'évolution des fouilles et des découvertes qui y seront faites.


source : http://mexiqueancien.blogspot.com/2010/11/el-teul-continue-de-surprendre.html
et la suite :

La semaine dernière les archéologues Peter Jiménez y Laura Solar ont ainsi annoncé avoir retrouvé le pendant de cette sculpture de l'autre côté du terrain de jeu de balle. D'après la position de la sculpture, il semblerait qu'elle soit tombée de son emplacement d'origine avec le passage du temps et des intempéries.

Haute de 1,75 m pour un diamètre de 56 cm, cette sculpture est le pendant direct de celle retrouvée en 2010. Ce qui est intéressant, c'est l'iconographie identique que partage les deux personnages : même position des bras, même long vêtement allant jusqu'aux chevilles, mêmes dimensions, même joug à la ceinture, . La principale différence est en fait l'absence de la tête pour la nouvelle venue, dont un tout petit fragment (une oreille) a également été retrouvé. Elle a été datée entre 900 et 1200 après Jésus-Christ.

La similitude est telle que les archéologues estiment qu'il pourrait s'agir d'une version locale du mythe des Jumeaux Divins dans le Popol Vuh. Ce rapprochement présente en effet certains avantages : on démontre ainsi la continuité culturelle, spatiale et temporelle qui définit la Mésoamérique. Pourtant c'est peut-être aller un peu vite en besogne. Si des contacts commerciaux avaient lieu entre les différentes régions de Mésoamérique, si un socle commun de croyances et de mythes est effectivement perceptible à travers les ethnies et les âges, il reste peu probable que les deux sculptures retrouvées à El Teul représentent les Jumeaux divins comme on peut les voir sur les céramiques mayas. C'est dénier aussi le caractère hétérogène de la Mésoamérique.

Dans le bulletin disponible sur le site de l'INAH et repris par le journal El Universal, on rappelle que des sculptures anthropomorphes avaient été découvertes lors des fouilles d'un terrain de jeu de balle à Tonina au Chiapas. Mais, comme le même bulletin le rappelle, il s'agissait de captifs et non de joueurs.




source : http://mexiqueancien.blogspot.com/2011/06/une-seconde-statue-decouverte-el-teul.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 4:58