Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le mystère de la tombe de Copernic résolu

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31974

Le mystère de la tombe de Copernic résolu

Message par Schattenjäger le Sam 29 Nov - 10:29

Le mystère de la tombe de Copernic résolu


L'ADN au service de l'Histoire. Les progrès de la génétique ont permis à des chercheurs polonais et suédois d'obtenir la certitude que les restes trouvés en 2005 à Frombork, au nord de la Pologne, sont bien ceux de l'astronome Nicolas Copernic. Le mystère demeurait entier sur le lieu et la date exacte de la mort de l'auteur de la théorie héliocentrique au XVIe siècle, né à Torun (nord de la Pologne) en 1473 et mort 70 ans plus tard à Frombork...

C'est là, à l'occasion de fouilles de la cathédrale en 2005 que le professeur Jerzy Gassowski, de l'Institut polonais d'anthropologie et d'archéologie de Pultusk (centre), avait découvert un crâne et quelques ossements qu'il a attribués avec "une grande probabilité" à Copernic. L'astronome fut en effet à la fin de sa vie un des chanoines de la cathédrale et avait la garde de l'autel de Saint-André (aujourd'hui de la Sainte-Croix). C'est la thèse d'un historien, selon laquelle Copernic avait dû être enterré près de l'autel dont il avait la garde, qui a permis de délimiter le champ des fouilles.


Énigmes historiques

Pour identifier ces ossements, le code ADN de cheveux qui auraient pu appartenir à ceux de Copernic a été comparé à celui des restes de Frombork. Ce matériel génétique précieux a été mis au jour dans le livre Calendarium Romanum Magnum de Johannes Stoeffler daté de 1518, un manuel que Copernic avait utilisé pendant sa vie et qui avait été emporté par les Suédois au cours de guerres polono-suédoises au XVIIe siècle.

"Deux des 12 cheveux retrouvés dans ce manuel ont les mêmes séquences de génome que celles d'une dent provenant du crâne et d'un os retrouvés à Frombork", décrit Marie Allen, de l'université d'Uppsala. Le crâne a ensuite été transféré au laboratoire de la police à Varsovie, qui a procédé à des reconstructions virtuelles pour reconstituer le visage de l'homme. Les résultats de la reconstruction ont ensuite été comparés aux portraits existants de Nicolas Copernic et ont fait apparaître des ressemblances.

Ce n'est pas la première fois que l'ADN aide à résoudre des énigmes historiques. En juillet dernier, des tests ont confirmé que des ossements découverts en 2007 près d'Ekaterinbourg en Russie étaient bien ceux d'Alexeï, fils de l'empereur Nicolas II, et de sa soeur Maria. Tous les deux ont été assassinés avec toute la famille impériale russe il y a 90 ans. Les fragments de corps, portant des signes d'une mort violente, avaient été découverts en juillet 2007 dans les environs de la province russe, où la famille impériale a été exécutée dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 sur ordre des bolcheviks, arrivés au pouvoir à la suite de la révolution d'octobre 1917.

Source : Le Point
http://www.infos-paranormal.net
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 19 Oct - 0:23