Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Une plage en enfer ...

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30384

Une plage en enfer ...

Message par Schattenjäger le Jeu 23 Juin - 15:56

Le Soleil forme des vagues géantes supersoniques, plus grandes que plusieurs Terres

D’énormes vagues mouvantes, de plasma chaud sur la surface du soleil, semblent se déplacer à des vitesses pouvant atteindre les 2 000 km par seconde. Les vagues sont tellement énormes, qu’il faudrait jusqu’à 16 Terres, mises bout à bout, pour les faire correspondre.

C’est la première preuve que la basse atmosphère du Soleil contient de telles "vagues magnétosonique", ont déclaré des scientifiques. Les vagues rapides, ont des vitesses pouvant atteindre les 1 000 à 2 000 km par seconde, dans des périodes de l’ordre de 30 à 200 secondes et elles mesurent de 100 000 à 200 000 kilomètres, ce qui équivaut à empiler 8 à 16 Terres, les unes sur les autres.

Ci-dessous : les vagues, prenant naissance dans le soleil, par un processus appelé instabilité de Kelvin-Helmholtz, ont été trouvés dans l’atmosphère du soleil.



Les scientifiques ont découvert ces vagues avec les instruments d’imagerie atmosphérique de l’observatoire solaire, Solar Dynamics ( SDO) de la NASA, dédiée, donc, à l’observation du Soleil.

Les vagues sur le soleil, sont produites lorsqu’une explosion ou une éruption, sur la surface solaire, déplace du plasma chaud, semblable aux ondulations dans l’eau, produites quand une pierre tombe dans un étang immobile. Les scientifiques ont observé des vagues se déplaçant lentement sur le soleil, mais celles se déplaçant très rapidement, qui ont également été prédites par la théorie, étaient, jusqu’ici, passées inaperçu, car les précédents télescopes spatiaux, ne pouvaient pas prendre assez rapidement des photos de ces vagues solaires. «Elles semblent être un phénomène commun", a déclaré Karel Schrijver, principale physicienne chez Lockheed Martin et au Laboratoire d’Astrophysique de Palo Alto, en Californie, dans un communiqué. "Durant la première année de la mission SDO, malgré le calme relatif du soleil, nous avons vu une dizaine de ces vagues. Bien que leurs mécanismes de déclenchement exacts, est actuellement encore étudiés, ils semblent être intimement liés aux éruptions, qui présentent parfois des pulsations à des fréquences similaires. "

Les vagues de ce genre, sont considérées comme responsables de nombreux processus fondamentaux, encore énigmatiques du soleil. En observant ces vagues, les scientifiques espèrent mieux comprendre les processus de la physique solaire et leurs conséquences sur l’espace près de la Terre et sur son environnement. «Cette découverte et son analyse, est très importante, car nous assistons à des phénomènes dont nous n’étions pas au courant", a déclaré Alan Titre, l’investigateur principal au laboratoire de Lockheed Martin, qui a le premier remarqué les vagues rapides se propageant dans les films du SDO.

À l’Université de Stanford, le chercheur Wei Liu, un scientifique associé au laboratoire de Lockheed Martin, a présenté les résultats le 15 juin, à la réunion annuelle de la Division de physique solaire de l’American Astronomical Society, à Las Cruces. Les chercheurs ont également décrit en détail, leur découverte dans un document qui sera publié dans The Astrophysical Journal Letters.



Une autre étude récente, de ces vagues sur le soleil, trouve ces ondes de plasma chaud de la taille des États-Unis, dans la couronne solaire. Ces soi-disant des vagues de Kelvin-Helmholtz, ont également été découverte à l’aide des données du SDO et pourraient aider les astronomes à comprendre comment l’énergie se déplace à travers l’atmosphère solaire. «Une des plus grandes questions au sujet de la couronne solaire est le mécanisme de son réchauffement", à déclarer Leon Osman physicien solaire au Goddard Space Flight Center de la NASA, à Greenbelt, Maryland et à l’Université de Washington. "La couronne est mille fois plus chaude que la surface visible du soleil, mais ce qui la réchauffe n’est pas encore déterminée. Des personnes ont suggéré, que ces vagues pourraient provoquer des turbulences qui causent son réchauffement, mais maintenant nous avons des preuves directes de ses vagues de Kelvin-Helmholtz».
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Une plage en enfer ...

Message par -Z- le Jeu 23 Juin - 23:41

Bon bein moi je file surfer sur le soleil ca doit être trop top des vagues pareilles....


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Une plage en enfer ...

Message par Flycrusher le Ven 24 Juin - 1:46

Oh la chaleur devrait être supportable si on y va de nuit!
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 4943

Re: Une plage en enfer ...

Message par Achim le Ven 24 Juin - 3:05


avatar
Flycrusher
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 760

Re: Une plage en enfer ...

Message par Flycrusher le Ven 24 Juin - 5:48

Pour en revenir au soleil, on a souvent une conception très éloignée de la réalité. On le voit comme une boule de feu avec une surface solide alors qu'en réalité c'est un nuage de plasma qui suit des lois physiques régies par le magnétisme, des courant électriques, des flux de particules etc...

La réaction de fusion de l'hydrogène en hélium n'a lieu que dans le noyau central ou la pression et la température sont suffisantes pour démarrer la réaction.
Cette réaction s'auto-régule tout simplement parce que l'énergie dégagée par la réaction fait gonfler ce noyaux et ainsi régule la pression.
L'énergie met des millions d'années pour migrer du noyau central à la couronne que l'ont voit parce que la densité est telle que le transfert est très lent.
En surface les agitations sont dues aux courants magnétiques extrêmement violents qui se tortillent dans tous les sens. Ces vagues sont donc des ondulations de nuages de plasma.
Le problème avec l'étude du soleil, c'est qu'on en voit que la surface, tout le reste n'est que déductions basées sur des théories basées sur notre connaissance de la physique, mais on n'a jamais pu étudier de la matière telle qu'elle se trouve à l'intérieur du soleil, il est impossible de reproduire une telle chaleur et pression en laboratoire.
On peut mesurer sa taille, sa masse, sa température, l'énergie émise, déterminer les éléments composant la couronne par analyse spectroscopique, son champs magnétique, le flux de particules du vent solaire et leur composition, mais c'est à peu près tout. Tout le reste doit être déduit et modélisé puis comparé au mesures réalisées.

En plus notre soleil n'est pas composé que d'hydrogène et d'hélium, il y a plein d'autres éléments plus lourds comme sur Terre.
Plus un soleil est tardif, c'est à dire qu'il s'est formé tard dans l'histoire de l'univers plus il contient des éléments lourds, en effet les matériaux contenus dans notre soleil ont déjà été contenus dans d'autres soleils ou ont été créés par fusion lors de leur explosion en nova.
A chaque cycle il y a de plus en plus d'éléments divers et lourds qui permettent de créer des planètes telluriques comme la terre au lieu de géantes gazeuses composées d'éléments légers.
On a donc tous été recyclés plusieurs fois en passant par des supernovas, nos atomes fondus et fusionnés et éjectés dans la galaxie avec un coup de pied au cul monumental!
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Une plage en enfer ...

Message par -Z- le Ven 24 Juin - 10:06

Flycrusher a écrit:Oh la chaleur devrait être supportable si on y va de nuit!

Oui mais il faudra se munir d'une lampe de poche...


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: Une plage en enfer ...

Message par titane le Dim 26 Juin - 18:34

Put........................ ca donne le vertige !!!!!! quel puissance au toi ra :farao: ce qui donne aussi le vertige c est quand on compare le soleil avec pollux arcturus ou encore vv cephei la plus grosse etoil de notre galaxie connu je vais essayer de trouve ca et je poste


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 16 Oct - 23:50