Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

la masse total du proton enfin expliquée

Partagez
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

la masse total du proton enfin expliquée

Message par alpacks le Sam 22 Nov - 22:58

bon on va éviter les detestables cocorico chauvin, et puis après tout la science n'étant pas du sport médiatisé !

mais un labo de science de marseille vient de determiner avec précision la masse exact d'un proton a l'aide de 2 supercalculateurs et l'application de la formule de E=mc² soit donc une démonstration que cette formule pourrait etre juste lorsqu'elle nous fait comprendre que la vitesse de la lumière pour un engin est hélas de l'ordre du reve ...

mais voyez plutot :


http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=6026


La masse du proton enfin expliquée


D'où vient la masse du proton? A 95 % de l'énergie des quarks et des gluons, répondent les physiciens du Centre de physique théorique de Marseille (1). Menés à partir du modèle standard qui décrit les interactions entre particules élémentaires, leurs calculs prouvent que la masse du proton résulte principalement de l'énergie portée par ces tous petits "éléments" que sont les quarks et les gluons, au travers de la célèbre formule d'Einstein E=mc2. Cette prouesse confirme la validité d'une théorie pour dépeindre les interactions fortes entre particules. Publiés dans Science le 21 novembre 2008, ces travaux ont été accomplis grâce à des supercalculateurs parmi les plus puissants au monde. Ils permettent d'envisager l'arrivée d'une nouvelle théorie en physique fondamentale, au-delà du modèle actuel, avec d'éventuelles découvertes dans le domaine des interactions faibles de quarks.


Dans les noyaux des atomes, on trouve des protons et des neutrons. Ceux-ci sont eux-mêmes constitués de quarks et de gluons, sortes de petites sous-structures fondamentales. Or, la masse des gluons est nulle. Et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, la masse des quarks qui composent un proton ne représente que 5% de la masse de ce dernier. D'où proviennent donc les 95% restants ?
Une équipe de physiciens français, allemands et hongrois vient de prouver que ces 95% résultent de l'énergie due aux mouvements des quarks et des gluons, et à leurs interactions. Une masse issue d'une énergie, c'est un résultat quelque peu déroutant, pourtant traduit par la célèbre formule d'Einstein E=mc2 énonçant l'équivalence entre masse et énergie. Jusqu'ici hypothèse, ce résultat est pour la première fois corroboré.
Les chercheurs, pilotés en France par Laurent Lellouch, directeur de recherche CNRS au Centre de physique théorique, se sont appuyés sur plus de vingt ans de recherches effectuées par des physiciens du monde entier. Partant des équations de la chromodynamique quantique (2), c'est-à-dire la théorie qui décrit les interactions fortes, ils sont parvenus à calculer la masse des protons, des neutrons et autres particules du même type (3). Résultat, les masses obtenues par le calcul sont en excellent accord avec celles mesurées expérimentalement. Les chercheurs confirment ainsi que le modèle standard est correct pour décrire l'origine de la masse de ces particules et donc celle de plus de 99% de l'univers visible, comprenant le Soleil, la Terre, nous-même et tous les objets qui nous entourent.
Pour parvenir à leurs fins, les chercheurs ont utilisé une approche où l'espace-temps est envisagé comme un réseau cristallin à quatre dimensions, composé de sites espacés le long de rangées et de colonnes. Leur principal défi était d'arriver à une solution qui corresponde à notre espace-temps continu, tout en contrôlant toutes les sources d'incertitudes liées aux calculs sur réseau. Sur le plan pratique, ce travail marque l'arrivée à maturité de méthodes numériques pertinentes pour l'étude des interactions fortes. Il devrait jouer un rôle fondamental dans la nouvelle ère de la physique qui s'ouvre avec le Large Hadron Collider. En effet, contrôler le modèle des interactions fortes pourrait permettre de mettre en évidence de nouveaux effets liés aux interactions faibles de quarks qui sont masqués par les interactions fortes.
Ce calcul s'avère l'un des plus importants calculs numériques effectués à ce jour. Une véritable performance qui a requis les ressources des supercalculateurs Blue Gene de l'Institut du développement et des ressources en informatique scientifique (IDRIS) du CNRS et du Forschungszentrum Jülich, mais également des fermes de calcul de l'Université de Wuppertal et du Centre de physique théorique de Marseille.

Notes:
(1) CNRS / Université de la Méditerranée / Université de Provence / Université de Toulon
(2) D'après cette théorie du modèle standard, les quarks sont confinés dans les particules qu'ils constituent et possèdent une propriété nommée "couleur" bleue, verte ou rouge, analogue à la charge électrique de la force électrostatique.
(3) Cela comprend des "hadrons légers" qui sont des particules composées de quarks et de gluons (telles les protons et les neutrons).





voila l'exploit, donc maintenant, si E=mc² qui avait fait une démonstration mathématique déprimante pour le voyage dans l'univers en arrivant a la conclusion qu'il fallait un apport d'énergie infinie pour propulser de la matière (atomique donc) a la vitesse de la lumière (juste pour y arriver hein, mais se maintenir aussi), il était donc déterminé que le voyage a cette vitesse avec un engin n'était donc pas envisageable ...

si en + on y rajoute le problème temporelle de découlement du temps different pour ceux qui voyage a cette vitesse, la possibilité s'éloigne alors encore + au niveau de l'humain

cette formule donc a été utilisé pour reproduire les rapports d'énergie entre gluon et quark dans le proton qui en détermine donc la masse, le résultat comme on l'a pu voir a été similaire a la masse révélé par les expériences qui permettent une sorte de pesée physique ... (meme si c'est differend de vraiment physique) ce qui donc démontrerait que E=mc² dirait donc vrai a propos de la vitesse de la lumière pour des objets avec une masse comme les atomes, molécules et donc les objets tout court comme un engin ...

car il faut savoir que cette formule n'était que théorique, mais elle permet de réussir a calculer une masse d'un hadron par l'interaction énergétique entre ses gluons et quark, et c'est cette interaction qui produit la masse, en somme le déplacement vibratoire entre eux, alors cela veut dire qu'elle ne se trompe pas pour le besoin de la source infini d'énergie pour propulser un engin ou meme un atome a la vitesse de la lumière a partir du moment que l'objet propulsé a une masse ...

il faut savoir que les photons, constituant de la lumière eux non pas de problème pour cette vitesse puisque quasi pas de masse mais plutot une énergie ... une masse peut se traduire forcément en énergie, mais hélas l'inverse n'est pas forcément vrai !

il faudra donc peut etre bien pour les reves de l'humanité de construire un jour des engins qui atteignent cette vitesse (et encore moins qui la dépassent) mais par contre le champ reste ouvert pour au moins s'en approcher ...
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par Mirmi le Dim 23 Nov - 9:43

Moi j'aimerais savoir comment est 'stockée' ou structurée l'énergie dans ces gluons et ces quarks ?
Peut-on isoler ces sous-particules ? Je suppose que non
Un dés à coudre de gluons pourrait détruire la Terre entière ?
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par alpacks le Dim 23 Nov - 11:38

rien a voir avec l'antimatière ...
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par Mirmi le Dim 23 Nov - 19:36

alpacks a écrit:rien a voir avec l'antimatière ...

Les protons et les antiprotons ne sont-ils pas fait de gluons et de quarks ?
Que se passerait-il si on mettait en contact des gluons et de la matière ?
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par alpacks le Dim 23 Nov - 20:45

non les gluons sont racistes, ils cotoient pas la matière ...

la preuve :


http://www.dailymotion.com/relevance/search/t%25C3%25A9l%25C3%25A9chat%2Ble%2Bgluons/video/x4rnra_les-gluons-racistes_fun


tu vois mélange pas les haricot et les grains d'riz ...


What a Face


bon sinon, les gluons ne sont pas isolables, ce ne sont pas des constituants de matière avec masse, ils laissent juste une trace de leur présence juste après avoir dissipé leur énergie, dans les familles en dessous des leptons et hadrons on isole pas, on constate un passage après colision qui les éjecte ...

l'antimatière est isolable bien qu'ultra gourmande en énergie par "bouteille magnétique" pour la conserver, et énergie pour la crée (10 puissance 8 x l'énergie crée par l'antimatière) car c'est a l'échelle justement des hadrons et leptons comme les antiélectrons, antiprotons ect jusqu'a pouvoir faire un anti atome comme le CERN a genève a réussi a faire en 1995 avec le 1er antihydrogène bien avant qu'ils agrandissent leur accélérateur en le LHC récement fini ...

donc non, il ne peut etre question de mise en contact entre gluons et matière ...

les gluons ne sont que médiateurs d'une force, l'interaction forte
avatar
Invité
Invité

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par Invité le Lun 24 Nov - 7:55

[quote="alpacks"]

tu vois mélange pas les haricot et les grains d'riz ...

/quote]

Mirmi est spécialisée en patate (y'a qu'elle qui va comprendre mais bon.... )
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par alpacks le Lun 24 Nov - 8:55

rhooo et meme pas tu fait : "👽 hoooo téléchat y avait longtemps !!!"


c'est vrai c'est super vieux, et c'est tellement space qu'on ce demande si ce vieux truc est filmé sur terre !

moi quand j'était gosse y avait des trucs qui me faisait flipper dans téléchat ! comme le téléphone et le micro ...

malsain téléchat
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par Mirmi le Lun 24 Nov - 17:21

[quote="cécé"]
alpacks a écrit:

tu vois mélange pas les haricot et les grains d'riz ...

/quote]

Mirmi est spécialisée en patate (y'a qu'elle qui va comprendre mais bon.... )

En plus je suis une ch'tite du Nord; où on mange des frites et des fricandelles (j'te dirais pas ce qui à dedans, c'est un secret) ! Surprised

Sinon, un photon a t'il une masse et combien pése t'il ?! silent
avatar
Invité
Invité

Re: la masse total du proton enfin expliquée

Message par Invité le Lun 24 Nov - 17:54

fricandelles.... ça à l'air appétissant
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 18 Oct - 0:27