Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Petite histoire de l'aprés vie

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30283

Petite histoire de l'aprés vie

Message par Schattenjäger le Mar 18 Nov - 18:40


  • Dans la Mésopotamie antique

    "Pour les Assyriens et les Babyloniens, les morts étaient un souffle, une vapeur. Ils pouvaient hanter les maisons. Les destinés de notre monde étaient arrêtées dans un autre monde, les morts connaissaient notre destiné et pouvaient nous donner des conseils[9]".



  • Dans l' Égypte antique

    "Les Egyptiens croyaient en un "kha", dans lequel les érudits ont vu le double périspritique du mort. C'est ce "kha" qu'ils essayaient de retenir dans le tombeau en lui préparant des offrandes. Dans certaines conditions ils invoquaient les morts pour obtenir d'eux des rêves prémonitoire.[10]"


  • Dans la tradition hébraïque

    La loi de Moïse, le Deutéronome, interdisait aux hébreux d'interroger les spectres et d'invoquer les morts[11]. Selon le premier Livre de Samuel, Saül consulta néanmoins la nécromancienne d'Endor pour s'entretenir avec l'esprit de Samuel avant une bataille contre les Philistins[12].



  • Dans l'antiquité occidentale

    "En Gaule, les druides invoquaient régulièrement les morts dans des enceintes de pierre édifiées en pleine nature. Peuple et souverains les consultaient. Ce fut le cas de Vercingétorix qui, avant de soulever la Gaule contre César, se rendit chez les prêtresses de l'île de Sein pour consulter les âmes des héros morts... A la même époque, les religions nordiques se construisaient autour de la communication permanente entre le clan et ses défunts qui le protégeaient, puisqu'ils étaient détenteurs du plein savoir. Une communication d'autant plus permanente qu'il n'existe pas de frontière réelle entre les deux mondes[13]".



  • Dans la tradition grecque

    "Plus au sud, dans la Grèce antique, l'évocation des morts était codifiée, la communication avec les défunts faisait partie intégrante de la religion, elle disposait de ses prêtres, de ses temples, et même de sa fête annuelle qui n'est pas sans rappeler, elle aussi, notre jour des Morts[14]".


  • Dans la tradition romaine

    "Le monde romain, qui s'adonnait volontiers aux pratiques magiques, les réprouva à peu près de tout temps dans ses lois, dès la loi des XII Tables, mais celle-ci ne semble pas viser les nécromans. Le régime impérial, autoritaire, n'aima guère les devins qui, autant que les vendeurs de philtres et de charmes, pouvaient encourager les ambitieux à l'assaut du pouvoir : Tibère, Néron, Claude, Dioclétien sévirent sans succès, comme en témoignent de nombreux procès en sorcellerie.[15]" "Enfin, comment passer sous silence la Rome antique où l'empereur, ses généraux, et tout le peuple se pressaient chez les sibylles, des prophétesses dont le ministère fondé sur la communication avec l'au-delà s'exerça d'abord en Grèce, avant d'être popularisé dans toutes les contrées du vaste empire ? La plus célèbre d'entre elles était la sibylle de Cumes, prêtresse d'Apollon. Elle rendait par écrit les oracles qui lui parvenaient du royaume des morts[16]".



  • Dans la tradition des Évangiles

    Certains auteurs des Évangiles comparent les anges à des esprits et utilisent ces deux mots comme synonymes[17]. En grec (la langue des Évangiles) le mot "ange" signifie très exactement "messager" de l'au-delà. Marie dialogue avec l'Ange Gabriel et Jésus s'entretient avec Moïse et Élie, tous les deux pourtant décédés au moment de cet entretien.[18].



  • Dans la tradition de l'Islam

    Mahomet s'entretient avec L'Ange Gabriel. Par ailleurs, les djinn invisibles (ou jinn) peuvent intervenir dans la vie courante. Le Marabout (islam) est un figure traditionnelle de l'Afrique. Enfin, la manifestation des défunts est considérée comme une possibilité par la plupart des courants de pensée de l'Islam.



  • Dans l' animisme des traditions premières

    La majorité des traditions, dites premières, entretiennent une communication avec l'au-delà par le biais du chamanisme. Les chamans des premiers peuples d'Amérique, d'Asie, de l'extrême Nord de l'Europe, de l'Afrique et de l'Océanie assurent le lien entre le visible et l'invisible. Les échanges avec les défunts ne représentent qu'une part de leurs fonctions. Le chamanisme se perpétue encore de nos jours.



  • Dans la tradition du vaudou

    Appelé candomblé au Brésil ou santeria à Cuba, le vaudou est une variante de rites traditionnels africains importés par les anciens esclaves. Les esprits des morts sont honorés lors des enterrements et peuvent prendre possession de danseurs lors de cérémonies rythmées de musiques enivrantes.


Dernière édition par Schattenjägger le Mar 18 Nov - 18:45, édité 4 fois
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30283

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Schattenjäger le Mar 18 Nov - 18:40

:!:

L'expansion du christianisme met un frein aux échanges avec l'au-delà. Dès l'an 318, l'empereur Constantin publie un décret interdisant "la communication avec les âmes des défunts". Certains temples des sibylles sont alors détruits. Durant les siècles suivants le clergé lutte contre cette pratique qui faisait la force des anciennes religions et l'associe généralement au diable, personnage issu de sa propre tradition. La nécromancie devient alors synonyme de magie noire, dans le sens où l'on considère que ce sont des démons qui se manifestent et non plus des esprits. C'est l'avis de Lactance (v. 300) et d'Augustin comme de la plupart des Pères de l'Eglise au Moyen Age.


Neutral
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Passiflore le Mar 18 Nov - 18:50

Les défunts, de là où ils sont, n'ont pas la même vision du temps. C'est pourquoi ils savent ce qui va nous arriver. Certains ont été prévenus par un proche défunt, et ont eu ainsi la vie sauve. Je pense que c'est cela qui a incité les Anciens à les consulter quand ils voulaient s'enquérir de ce que l'avenir leur réservait.
avatar
Invité
Invité

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Invité le Mar 18 Nov - 18:51

conclusion, ceux qui essayent ca maintenant apparaissent pour des imbéciles / crédules bref, (edit :cf l'interdiction de communiquer avec les morts)

en tout cas c'est un article vraiment sympa Very Happy

sinon concernant les djinn il existe une sorte de hiérarchie des djinns (cf lien wikipedia très intéressant !!) assez spécifique, avec certains mauvais djinn particuliers (iblis par ex. etc) et des djins qui se réfèrent aux éléments (feu, eau etc.)

bref, quand j'habitais en arabie et ce que je constate souvent en tentant de discuter ce ca avec des copains musulmans, c'est que souvent c'est un sujet assez tabou (u_u ouais en arabie c'etait folklo, en parler = terroriser l'interlocuteur, mais réellement) , comme un mauvais oeil si on ose en parler, bref c'est pour ca lisez le lien wiki très riche en la matière Very Happy
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Passiflore le Ven 21 Nov - 14:48

Tout en croyant à la survie de l'âme, il n'empêche que j'ai un gros doute quant à la possibilité de communiquer avec les défunts comme on choisirait de... téléphoner à quelqu'un.
Et j'ai de bonnes raisons pour cela :arrow: .
avatar
Akenshine
newbie
newbie

Nombre de messages : 5

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Akenshine le Dim 7 Déc - 0:21

Si tu en as dis les. Tout est réfutable mais il y a des choses que tu ne pourras pas expliquer.
Depuis quelques mois des scientifiques ont enfin accepter qu'autour de nous il y a d'autres "vie", le terme esprit n'est pas encore vraiment dis car il reste toujours tabou au sein de cette communauté qui se dit supérieur. Si Schattenjägger est d'accord, il te feras par d'une de nos expérience (désolé pour la couleur mais j'y suis pour rien bug Crying or Very sad)
avatar
Passiflore
VIP
VIP

Nombre de messages : 1074

Re: Petite histoire de l'aprés vie

Message par Passiflore le Dim 7 Déc - 18:28

Je crois à la survie de l'âme et en un monde parallèle où iraient les défunts après la mort - je ne parle pas des fantômes, qui sont toujours parmi nous.
Mais je ne pense pas que, de là où ils sont, ils se tiennent à notre disposition, tel un exilé ayant le mal du pays, et attendant patiemment tout près de son téléphone. Ce serait trop facile No .
Selon moi, ils doivent continuer leur chemin, et même s'ils pensent à nous, ils ne sont pas facilement joignables.
Et même quand une séance de spiritisme réussit (c'est-à-dire quand ça ne dégénère pas, et que l'on obtient des réponses cohérentes), comment être sûr que ce sont bien les défunts qui se manifestent :?:
Cela peut arriver une fois, en général quand quelqu'un de l'assistance va décéder (ça se vérifie souvent), et dans ce cas on (l'"esprit" qui répond) n'hésite pas à énoncer cette sinistre prédiction (peut-être pour le préparer). La réaction des participants est de penser que c'est une punition, bien entendu ce n'est pas le cas. Ou bien quand on vient juste de perdre quelqu'un. Même s'il s'en est allé de l'autre côté, il est encore tout près de nous, donc pourquoi pas ? Mais que le même disparu réponde régulièrement comme s'il avait pris... un abonnement, là je suis sceptique .
D'autant que, s'il faut en croire tous ces compte-rendus de séances, les "esprits" avec qui ils communiquent sont ceux de personnes décédées depuis longtemps, des décennies, ou... des siècles :!:
N'ont-ils que ça à faire, depuis l'autre côté :?:
Quant aux fantômes, qui évoluent, eux, dans un monde invisible, il faut savoir qu'il est très difficile pour eux de se manifester à nous. Quand cela arrive, c'est bref. Soit on les voit, sans les entendre, soit c'est l'inverse. Et c'est sporadique. Excepté quand une âme en peine a besoin de nous pour aller de l'autre côté. Elle a alors plus de possibilités de faire connaître sa présence (cris, pleurs, pas précipités, coups dans les murs, objets déplacés...). Autrement, beaucoup de fantômes ne peuvent pas se manifester. C'est aisé à comprendre. Si tel était le cas, on serait submergé par leur présence ! Des lois régissent les mondes invisibles, et en général, les esprits ne peuvent y déroger.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 22 Sep - 6:28