Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Partagez
avatar
Gaiya
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1005

Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par Gaiya le Sam 2 Avr - 12:10

Agée de 14 ans,Katrina Landrou est la victime des agressions d'un poltergeist depuis qu'elle a 8 ans.


L'histoire:


Tout commença quand elle avait 8 ans, rien de bien méchant, mais cela devenait très gênant. Quand elle quittait une pièce, la table la suivait, quand elle sortait de la bibliothèque, des livres changeaient de place tous seuls. Le chat dormait tranquillement et d'un coup il sautait au plafond.Quand elle devint plus âgée, les évènements augmentèrent en intensité et en fréquence.
Voici le monde de Katrina Landrou, une élève de quatrième, âgée de 14 ans dans une banlieue de Long Island, New York. Mais au cours des six dernières années, le monde de Katrina a été tout sauf calme et normal. La maison de Katrina, qu'elle partage avec ses parents, deux frères et une soeur, est aujourd'hui confrontée à des phénomènes inexpliqués, télékinésie, sons étranges, des odeurs et des mouvements d'objets inertes et Katrina semble être au centre de tout ce ramdam.


«Au debut, c'était des choses avec lesquelles nous pouvions vivre» dit la mère de Katrina, Dorothy. « »des coups sur les fenêtres, les tous nouveaux bocaux de mayonnaise tournaient au vinaigre et les balles de ping-pong se déplaçaient vers le bas de la cheminée, mais dans les deux dernières années, c'est devenu vraiment hors de contrôle. Quoi qu'il en soit, ça nous rendait fous.»

En apparences, Katrina, avec ses courts cheveux blonds et les yeux bleu vif, est une adolescente américaine typique dont les principaux intérêts vont du centre commercial, aux films d'horreur en passant par les Backstreet Boys. Toutefois, son effet sur les objets autour d'elle, sont très atypiques. En novembre 1998, la chambre à coucher de Katrina, où plusieurs phénomènes inexpliqués ont été recensés, a été le théâtre d'un cauchemar de trois longues semaines : une substance étrange, violette, comme de la gelée a commencé à couler des murs.
«Ce n'est qu'une substance comme de la gelée »», confirme Dorothy .



«C'était de gelée, comme de la gelée de raisin . Et ça venait tout seul. Nous ne savions pas quoi faire de tout cela. Nous avons eu l'idée de récupérer cette gelée dans des pots de verre. Il en reste d'ailleurs au garage si des personnes sont intéressées.»
Pour une raison inconnue, l'activité du poltergeist a augmenté avec l'arrivée de la puberté de la fille.

«Je voit tout différemment» confie Katrina

«Je ne sais pas pourquoi mes chaussures de danse marchaient seules … pendant la nuit, mon devoir est écrit à l'envers, ou pourquoi cela est arrivé à Goldie.»

Goldie était un poisson rouge que Katrina avait remporté l'été dernier dans un salon local. Peu après son arrivée dans la chambre de Katrina, le petit poisson est devenu instable, il nageait étrangement autour de son bocal et puis il a dévoré une figurine de sirène en plastique que Katrina avait placé dedans. Goldie mourut peu de temps après.

Les humeurs de Katrina semblent affecter les étranges phénomènes autour d'elle.
«J'avais peur qu'elle ne devienne folle» dit le frère de 16 ans de Katrina, Todd.

Pendant plusieurs semaines, les frères se sont battus contre le poltergeist, mais celui-ci restant toujours le plus fort. Todd, un jour, réussi à saisir une forme et reçu illico une morsure. Brûlante, blanchâtre comme un linge, Katrina, déclara à son frère, dont le visage avait gonflé rapidement et dont il sortit plein de boutons.
«Je crois que c'est dû à la morsure»
« J'en doute. J'ai déjà utilisé sept tubes de Clearasil pour essayer de faire partir cette acné» répondit son frère.

«C'est quand nous avons appelé le prêtre» dit le père de Katrina, Doug. « qu'il y eu cette odeur . Pendant environ une semaine, notre couloir au 1er étage sentait horriblement le poisson mort ou quelque chose du genre. » « Non, c'était plus comme si le chat avait fait ses besoins sur le tapis pendant un mois», raconte Dorothy, «mais notre chat ne ferait jamais ca.»

Tout le monde dans le ménage se souvient d'odeurs différentes. Todd se rappelle que ça sentait comme la sueur qui règne dans un vestiaire de garçons après le sport, Katrina cru que ca sentait comme de la pâte à modeler, et son jeune frère Larry dit que les mauvaises odeurs sentaient «comme tante Beatrice». Lorsque la famille partit pour Pittsburgh, les parents de Katrina demandèrent au curé de la paroisse de venir bénir leur maison dans l'espoir qu'il les débarrasse de cette force qui avait causé tellement de ravages.

«Ce fut le moment le plus effrayant de ma vie» ,dit le père Arnold Luccio.

«Je suis entré dans la maison avec mon eau bénite et j'ai demandé à la famille d'attendre à l'extérieur car j'allais marcher dans la maison pour la bénir». Le Père Luccio était visiblement très agité, se rappelle-t-il, ce jour-la. «Quand j'étais en marche vers le bas de la salle puis vers la chambre à coucher de Katrina, j'étais pris d'une peur panique qui me stoppa net. Puis, je bénis, c'était horrible, j'ai distinctement entendu de derrière moi un profond roquement de voix vicieux, silencieux qui me dit,
«Prêtre ! Dégage… va te faire couper les cheveux…! HAHAHAHA»
«Je n'avais jamais été autant terrifié! »», dit le Père Luccio en quittant le foyer pour ne jamais y retourner.

Les Choses étranges continuèrent à prendre place dans la vie de Katrina : une demi miche de pain l'a suivie autour de sa maison pendant quatre jours le jour de son treizième anniversaire; les chansons de Tom Jones peuvent être entendues en provenance de l'intérieur des toilettes de la salle de bain au 1er étage, le père de Katrina fut inexplicablement réveillé un jeudi matin habillé comme un mime; pendant le repas de Thanksgiving de 1996, la dinde que la famille avait fait cuire a sauté hors de la table et fut projetée par la porte avant ; et une effrayante nuit en septembre, Katrina répéta tous les dialogues des trois épisodes de « Laverne et Shirley » – même si elle n'avait jamais vu le sitcom !
La famille de Katrina a récemment contacté des experts en paranormal qui espèrent peut-être pouvoir les aider à trouver les réponses à la complexité des faits et la terreur qui les hante.

Source: http://bm7.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=993599


___________________


"La grande révolution dans l'histoire de l'homme, passée, présente et future, est la révolution de ceux qui sont résolus à être libres."
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par Apollyôn le Sam 2 Avr - 14:04

Bon, au moins, le poltergeist a de l'humour, douteux certes, mais y'en a... par contre un curé terrifié par une remarque sur sa coupe de cheveux ça le fait pas...


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par FLAM le Sam 2 Avr - 14:25

L'hypothèse de la psychokinèse (d'une personne sur les lieux au moment du phénomène, pour ce cas-là, Katrina) pour tenter d'expliquer les poltergeist ne colle pas avec ce détail :



(...) et une effrayante nuit en septembre, Katrina répéta tous les dialogues des trois épisodes de « Laverne et Shirley » – même si elle n'avait jamais vu le sitcom ! (...)


Ces personnes relativement sensibles, seraient-elles finalement les créatrices-propres de ces phénomènes ou ne seraient-elles que de simples "intermédiaires" qui agiraient comme des "amplificateurs" de possibles phénomènes physiques latents et présents dans certains endroits, que la science n'a pas encore découvert ?




___________________


avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par Macha le Sam 2 Avr - 20:16

Captain Future a écrit: L'hypothèse de la psychokinèse (d'une personne sur les lieux au moment du phénomène, pour ce cas-là, Katrina) pour tenter d'expliquer les poltergeist ne colle pas avec ce détail :


(...) et une effrayante nuit en septembre, Katrina répéta tous les dialogues des trois épisodes de « Laverne et Shirley » – même si elle n'avait jamais vu le sitcom ! (...)
Ces personnes relativement sensibles, seraient-elles finalement les créatrices-propres de ces phénomènes ou ne seraient-elles que de simples "intermédiaires" qui agiraient comme des "amplificateurs" de possibles phénomènes physiques latents et présents dans certains endroits, que la science n'a pas encore découvert ?
J'arrête pas de le dire ! Smile

Ce qui me surprend dans tous les témoignages où des phénomènes de ce style sont décrits, c'est qu'il n'est jamais question des relations entretenues entre les parents et l'adolescent. Et c'est bien dommage car c'est très souvent la clef.

Alors oui en règles générales les personnes sont des personnes "sensibles" dans le sens où leurs émotions sont à fleur de peau.

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par casseron le Sam 2 Avr - 20:28

Macha écrit :

Ce qui me surprend dans tous les témoignages où des phénomènes de ce
style sont décrits, c'est qu'il n'est jamais question des relations
entretenues entre les parents et l'adolescent.


Ca pourrait expliquer les capacités de médium des enfants, en aucun cas "la source". Or, cette source a besoin d'un médium pour exister.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par Macha le Sam 2 Avr - 20:33

Je ne suis pas médium et j'ai fabriqué des phénomènes "poltergeist", et j'en fabrique encore de temps en temps quand ça ne va pas !

Smile
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par casseron le Sam 2 Avr - 20:48

Certains diraient que c'est dans tes moments de vulnérabilité que tu ouvres inconsciemment la porte à la "source"....
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par FLAM le Sam 2 Avr - 21:08

@Macha a écrit:Je ne suis pas médium et j'ai fabriqué des phénomènes "poltergeist", et j'en fabrique encore de temps en temps quand ça ne va pas !

Smile
J'aimerais bien que tu nous racontes ces "expériences", Macha... study


___________________


avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Poltergeist. Le cas de Kathrina Landrou.

Message par Macha le Dim 3 Avr - 2:57

@casseron a écrit:Macha écrit :

Ce qui me surprend dans tous les témoignages où des phénomènes de ce
style sont décrits, c'est qu'il n'est jamais question des relations
entretenues entre les parents et l'adolescent.


Ca pourrait expliquer le s capacités de médium des enfants, en aucun cas "la source". Or, cette source a besoin d'un médium pour exister.

La source peut être différente selon les personnes qui produisent ces réactions. Leur puissance est proportionnelle au ressenti refoulé. Les réactions sont parfois surprenantes par leur intensité mais aussi par leur "illogisme" avec la situation que vivent parfois certains ados et la compréhension qu'ils ont du monde des adultes.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 20 Jan - 0:24