Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les hivers rigoureux des dinosaures

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31753

Les hivers rigoureux des dinosaures

Message par Schattenjäger le Ven 11 Mar - 17:14

Les hivers rigoureux des dinosaures

L'abondance de dinosaures à plumes dans certaines régions de la Chine s'explique par des hivers rigoureux



Mandibule du dinosaure psittacosaure Hongshanosaurus avec les dents échantillonnées provenant de la faune de Jehol du Crétacé inférieur de la province du Liaoning (Chine). Romain Amiot

Les dinosaures asiatiques n'ont pas toujours vécu sous un climat des plus agréables, contrairement à ce qui était admis auparavant. Une nouvelle étude, réalisée par des chercheurs du Laboratoire de géologie de Lyon prouve en effet qu'au Crétacé inférieur ((125 à 110 Ma avant notre ère) les températures moyennes étaient très similaires à celles d'aujourd'hui à des latitudes équivalentes.

Les dinosaures ont donc connu des hivers rigoureux durant lesquels les reptiles à sang froid (tortues, lézards) devaient hiberner, alors que les animaux à sang chaud (mammifères, oiseaux et dinosaures) tiraient avantage de leurs duvets, plumes et poils afin de conserver une activité soutenue en hiver.

C'est en tout cas la conclusion de l'analyse d'un gisement de fossiles du nord-est de la Chine. Les fossiles retrouvés dans ce gisement comptent de nombreux dinosaures recouverts de structures filamenteuses s'apparentant aux plumes des oiseaux (ces structures pouvaient prendre divers aspects, allant du filament aux « vraies plumes », en passant par le duvet et les « protoplumes »).

Les chercheurs ont supposé, vu que ces dinosaures ne pouvaient pas voler, que leurs « plumes » faisaient office d'isolant thermique. Pour en avoir le cœur net, ils ont recueilli des dents et des os de dinosaures, de reptiles mammaliens, de crocodiles, de tortues et de poissons d'eaux douces provenant de gisements fossiles de la même période. Les scientifiques ont analysé la composition isotopique de l'oxygène pour chacun des échantillons. Ils se sont ensuite basés sur le principe suivant : la température moyenne de l'air local détermine la quantité relative des isotopes de l'oxygène contenus dans l'eau de pluie bue par les animaux.

Cet « enregistrement isotopique » est transmis et mémorisé au sein des os et des dents de l'animal lors de leur fabrication. Comme l'oxygène contenu dans ces tissus minéralisés est préservé lors de la fossilisation, les chercheurs ont ainsi pu reconstituer les températures parfois très rigoureuses qu'ont dû supporter les dinosaures asiatiques au Crétacé inférieur.

SOURCE Sciences et avenir
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Aoû - 19:41