Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Partagez
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par -Z- le Mer 20 Avr - 20:45

Bah oui, celle de 2012...

Celle de 2000 c'est trop tard et pour les précédentes aussi...
avatar
MERIUS
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 59

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par MERIUS le Mer 20 Avr - 20:48

Pas de fin du monde en 2012.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par -Z- le Mer 20 Avr - 21:17

Mais si... Chaque année c'est la fin du monde... Mais pas forcément pour l'espèce humaine... Wink
avatar
MERIUS
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 59

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par MERIUS le Jeu 21 Avr - 13:51

La plus terrible est commencée ,,, Very Happy
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Robot U&P le Sam 23 Avr - 14:33

Japon : une zone interdite créée autour de Fukushima



Nous avons demandé aux résidents de ne pas entrer dans cette zone dans la mesure où il y a un énorme risque pour leur sécurité», a expliqué Yukio Edano, porte-parole du gouvernement.

Les personnes habitant dans un périmètre de 20 km autour de la centrale n'ont désormais plus le droit d'y retourner, en raison de ses rejets radioactifs suite au séisme et au tsunami du 11 mars.

La région des 20 km entourant la centrale accidentée de Fukushima-Daiichi est désormais une «zone interdite». Le premier ministre japonais Naoto Kan, à qui l'opposition et certains dans son propre parti reprochent sa gestion de la crise, a pris cette décision ce jeudi, lors d'une visite à Fukushima.

A la mi-mars, le gouvernement avait fait évacuer plus de 200.000 personnes dans ce périmètre, en raison des rejets radioactifs de la centrale endommagée par un séisme de magnitude 9 et un tsunami géant, qui a entraîné la mort d'environ 28.000 personnes. Des dizaines de milliers de personnes ont perdu leur maison. Malgré les mises en garde du gouvernement, des habitants continuaient d'y retourner pour récupérer leurs effets personnels. En inspectant plusieurs milliers de maisons, la police a même découvert que plus de 60 familles y vivaient toujours, en dépit des risques liés aux radiations.

«Nous avons demandé aux résidents de ne pas entrer dans cette zone dans la mesure où il y a un énorme risque pour leur sécurité», a expliqué Yukio Edano, porte-parole du gouvernement. «Aujourd'hui, nous avons décidé de la classer 'zone d'état d'urgence' en vertu de la loi sur les catastrophes», a-t-il précisé. «Nous adopterons de strictes mesures juridiques contre ceux qui tenteront d'entrer dans la zone», a ajouté le porte-parole.

La reprise en main de la centrale «pas avant la fin de l'année»

Chaque famille aura tout de même le droit dans les prochains jours, d'envoyer une personne, le temps de deux heures, récupérer des biens abandonnés dans son ancien domicile. Elle devra être équipée de vêtements de protection, et d'un dosimètre individuel pour mesurer la radioactivité. «Nous ne pourrons rien faire en une heure ou deux. Le toit de ma maison a probablement été emporté, mais je ne pourrai pas le récupérer», s'est plaint devant les caméras de la chaîne NHK un homme évacué de Narahamachi, près de la centrale.

L'opérateur de Fukushima-Daiichi, Tokyo Electric Power (Tepco), estime que la reprise en main de la centrale ne se fera pas avant la fin de l'année, au mieux. Tepco espère que les six réacteurs seront mis à l' «arrêt à froid» dans six à neuf mois. Un calendrier jugé ambitieux par les experts du nucléaire.

Cette semaine, ses ingénieurs ont commencé à pomper de l'eau partiellement radioactive pour l'évacuer d'un des réacteurs. Une étape indispensable pour ensuite réparer le système de refroidissement qui régule la température des barres de combustible nucléaire. Areva va aider les Japonais à décontaminer la centrale en installant une station d'épuration qui permettra de réduire le niveau de radioactivité des eaux traitées. Selon la présidente du groupe nucléaire français, Anne Lauvergeon, Tepco espère entamer ces opérations avant la fin du mois de mai.

SOURCE SOTT

http://aliensx.over-blog.com/article-japon-une-zone-interdite-creee-autour-de-fukushima-72271313.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Robot U&P le Sam 23 Avr - 14:40

Japon: des puces prévenant des catastrophes



Le Ministère Japonais des Communications a annoncé vouloir lancer à l'automne 2013 un nouveau système permettant de prévenir, via des téléphones portables ou des systèmes de navigation automobile, les habitants de l'arrivée imminente d'une catastrophe.

D'après des estimations, seul un faible pourcentage de résidents des zones ayant reçu un ordre d'évacuation lors du séisme du 11 mars 2011 a réussi à se réfugier dans un endroit sûr. Le ministère a donc décidé que ce type d'information sur une catastrophe imminente devait atteindre les populations beaucoup plus rapidement. Pour cela, tous les moyens de communications disponibles doivent être utilisés, et non plus les seules télévisions et radios comme c'est le cas actuellement.

Les informations seront envoyées grâce à un nouveau service utilisant une fréquence radio libérée lors du passage complet de la télévision analogique à la télévision numérique, prévu pour juillet 2011. Ce nouveau service permettra d'envoyer des messages textes, des photographies ainsi que des messages vocaux. Leur réception sera assurée par des puces dédiées incluses dans les téléphones portables, les systèmes de navigation automobile ou encore les cadres photo numériques. Dans tous les cas, la priorité sera donnée aux informations sur d'éventuelles catastrophes.

Pour s'occuper de ce nouveau service, une entreprise sera probablement créée. La direction sera prise par un conglomérat d'entités et d'entreprises telles que la NHK ou Tokyo FM Broadcasting Company.

SOURCE BE Japon numéro 568 Techno-Science

http://aliensx.over-blog.com/article-japon-des-puces-prevenant-des-catastrophes-72228313.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Robot U&P le Ven 13 Mai - 13:17

Nouvelles fuites d'eau radioactive à Fukushima



L'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima a fait état, jeudi 12 mai, de nouveaux problèmes, dont une fuite au niveau de la cuve d'un réacteur et le déversement d'eau contaminée dans l'océan.

Tepco a indiqué que de nouveaux relevés effectués cette semaine, grâce à des jauges installées à l'intérieur du bâtiment du réacteur 1, ont montré que l'eau injectée dans la cuve sous pression s'était échappée rapidement. Le niveau d'eau a chuté au-dessous de la base des barres de combustible, hautes de quatre mètres.

Toutefois, la température de la cuve semble indiquer que le combustible est tombé au fond et qu'il est recouvert d'eau, a estimé Tepco. "La température de la paroi de la cuve était de 100-120 degrés, ce qui est considéré comme un niveau permettant un refroidissement du combustible dans des conditions relativement stables", a dit un responsable.

FUITE COLMATÉE

Les techniciens de Tepco injectent environ sept tonnes d'eau par heure dans la cuve et envisagent également d'inonder l'enceinte de confinement qui l'entoure afin d'accélérer le refroidissement. Ces opérations menées depuis plusieurs semaines à l'aide de camions-citernes, de pompes à béton et d'autres systèmes d'arrosage ont provoqué des inondations massives d'eau contaminée.

Tepco s'efforce d'empêcher cette pollution de se déverser dans l'océan Pacifique tout proche, mais a annoncé, jeudi, qu'une nouvelle fuite avait été découverte dans une fosse reliée au réacteur 3. Des échantillons d'eau de mer prélevés à proximité de la centrale contenaient du cesium 134 à un niveau dix-huit mille fois supérieur à la norme, a dit l'opérateur, ajoutant que la fuite avait pu être colmatée en injectant du béton dans la fosse.

SOURCE Le Monde
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par casseron le Ven 13 Mai - 13:22

Tout va très bien
madame la marquise,
Et cependant
il faut que je vous dise .....

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ca-fume-a-fukushima-93598
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8421

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par casseron le Mer 18 Mai - 15:07

avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31753

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Schattenjäger le Mer 25 Mai - 19:11

4956 Travailleurs contaminés par les particules radioactives

Fukushima Révélations : Un désastre sanitaire en cours. 4956 Travailleurs contaminés par les particules radioactives sur seulement 10 % des travailleurs qui ont été contrôlés pour une contamination interne.

Décidément il ne se passe pas un jour sans une mauvaise nouvelle qui révèle l’ampleur du désastre environnemental et sanitaire de Fukushima qui commence à émerger, ceci malgré les communiqués récurrents rassurants, voire irréels de l’ASN. A la différence de Tchernobyl, le prévaricateur M. Repacholi (OMS-AIEA) ne pourra pas faire passer pour perte négligeable et « liquider » dans les stats les travailleurs liquidateurs de Fukushima, internet n’existait pas en 1986 !

La contamination interne par les particules de la population : un sujet tabou. The Mainichi Daily News et le Yomiuri Shimbun viennent de publier pour la première fois près de deux mois après le début de la crise un article sur un sujet très sensible dont les autorités voulaient garder le secret : c’est le fougueux et jeune député Mito Kakizawa qui, en pleine séance de commission du parlement, a posé à Terasaka Nobuaki directeur de l’Agence de Sûreté Nucléaire et Industrielle une question piège et pertinente sur le nombre de travailleurs qui, suite aux premiers contrôles médicaux à la préfecture de Fukushima, ont été déclarés positifs à une contamination interne par les particules. La réponse de Terasaka Nobuaki fait froid dans le dos et ne laisse rien présager de bon sur la suite de la campagne des contrôles médicaux de dépistage de la contamination interne, non seulement des travailleurs, mais aussi de la population. « Il y a un total de 4956 cas de travailleurs souffrant d’irradiations suite à une contamination interne pour le parc des centrales nucléaires du pays et 4.766 d’entre eux sont des travailleurs de la centrale nucléaire de Fukushima n°1. Ces chiffres ont été détectés lors des contrôles médicaux qui ont été réalisés à la préfecture après la crise nucléaire » a déclaré Nobuaki.

Le Yomiuri Shimbun détaille la réponse de Terasaka Nobuaki qui rajoute une donnée essentielle : » seulement 10 pour cent des travailleurs ont été testés pour l’exposition aux rayonnements internes provoquée par l’inhalation ou ingestion de substances radioactives, ceci en raison d’une pénurie d’appareil de contrôle disponible. » Le Yomiuri Shimbun rapporte aussi « qu’un certain nombre de personnes travaillant pour surmonter la crise nucléaire à Fukushima Daiichi sont de plus en plus alarmées par l’absence de tests d’exposition interne. Beaucoup de ces professionnels du nucléaire pensent qu’ils ont été contaminés en interne par les particules radioactives non pas par inhalation (masque avec filtre oblige), mais par l’intermédiaire de la nourriture ou de la boisson consommée in situ. Il n’en reste pas moins qu’ils sont très inquiets pour leur devenir, car cette irradiation interne se rajoute à la dose légale d’exposition aux radiations qui a été portée de 100 à 250 mSv exclusivement pour les travailleurs de Fukushima Daiichi »

TEPCO a déclaré qu’il n’y a que 3 appareils de contrôle du corps entier à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, mais qu’en raison des niveaux élevés des rayonnements elle se trouvait dans l’impossibilité d’utiliser ces appareils. Le Ministère de la santé, du travail et des Affaires Sociales a demandé à TEPCO de réaliser plus de contrôles. TEPCO a répondu qu’elle allait augmenter le chiffre d’appareils à 14 et porter la fréquence de passage des travailleurs à un tous les trois mois.

Concrètement, avec du recul il est possible de mieux comprendre et de réaliser des extrapolations qui risquent fort de révéler un désastre sanitaire humain inégalé. En effet si globalement 10 % des travailleurs du nucléaire au Japon ont été contrôlés, mathématiquement parlant le chiffre des personnes contaminées ne peut que forcément fortement augmenter, même dans l’hypothèse ou cette augmentation ne serait pas proportionnelle avec les autres travailleurs du nucléaire.

Les travailleurs contaminés sont peut être « l’arbre qui cache la forêt », en effet la masse la plus importante des personnes contaminées serait à venir, elle concerne la population qui va payer très cher les atermoiements des autorités concernant les ordres d’évacuation des zones contaminées qui auraient dû être pris immédiatement et non pas avec un retard scandaleux de plusieurs jours que nous connaissons pour la première zone d’exclusion et plusieurs semaines pour les suivantes.

En conséquence sans aucune protection et consigne de sécurité pendant plusieurs jours, il est tout à fait plausible que des dizaines de milliers de personnes, voire plus soient contaminées, d’ailleurs sans le savoir, ceci en l’absence de mesures de dépistages de la contamination interne par les particules. Les radionucléides des particules de Fukushima sont divers et toxiques, même dans le cas le plus « favorable » (thyroïde) d’une contamination interne avec l’iode 131 qui a une courte durée de demi-vie (8 jours), tous les autres contaminants sont sans appel d’une très grande toxicité sur le cours et le moyen terme.

La mesure de la valeur de la contamination radioactive interne : le taux de comptage.

La contamination radioactive interne se mesure par le taux de comptage dit cpm (coups par minute count per minute) qui indique la quantité de désintégrations qui ont lieu par minute, c’est la principale mesure qui est donnée par un compteur Geiger, avec en principe la possibilité de l’affichage automatique d’une conversion du taux de comptage en débit de dose absorbée en mSv/h ou μSv/h. Un niveau normal du taux de comptage se situe entre quelques centaines à 1.000 cpm. Une personne est considérée contaminée si sa mesure de radiation interne est supérieure à 1.500 cpm. Terasaka Nobuaki directeur de l’Agence de Sûreté Nucléaire et Industrielle a révélé que dans la majorité des cas des travailleurs de Fukushima le niveau de la contamination interne par les particules est de 1.500 cpm ou supérieur à ΔT et dans le cas de l’iode 131 (rayonnements γ et électromagnétiques β) elle décroît rapidement en quelques jours.

Nobuaki a aussi donné une information majeure : Il a été constaté que 1193 travailleurs avaient des niveaux de contamination radioactive interne supérieure à 10.000 cpm, soit en correspondance 100 μS/h ≈ 100×24x364 = 873 mSv/an ! [Monographie des valeurs et des effets sanitaires de l’exposition cumulative aux radiations] Si la valeur de la contamination interne est supérieure à 6.000 cpm une décontamination est considérée comme « vitale ». Ne pouvant respecter ces valeurs dans le cas de la méga catastrophe nucléaire de Fukushima le Gouvernement Japonais sur « conseils des experts » de l’AIEA a relevé le 21 mars 2011 ce seuil d’irradiation interne de 6 000 cpm à 100 000 cpm ! Cette décision de circonstance est un aveu d’échec face à la réalité, mais c’est aussi un scandale sanitaire qui va être lourd de conséquences pour le devenir de la population, notamment les malades, enfants, personnes âgées, etc … [Kyodo News : Traces de substances radioactives détectées dans l’eau de 9 préfectures utiliser un traducteur électronique] The Mainichi Daily News rajoute qu’ayant conscience de ce problème et en réponse à la forte contamination d’une vaste zone par les particules radioactives « les autorités Gouvernementales de santé de la préfecture de Fukushima vont sélectionner les nourrissons et les personnes qui ont une activité principalement à l’extérieur pour réaliser des contrôles de valeur de la contamination interne avec des appareils de contrôle du corps entier » La contamination interne issue des particules, qui est en champs proches, sans distance de sécurité et pérenne, est de loin plus dangereuse que le risque d’une exposition aux radiations externes, c’est celle aussi qui va monter en puissance dans le temps et impacter … tout l’hémisphère nord.


___________________



Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Johnny Guoyot le Mer 25 Mai - 20:57

Pour ceux qui ont bon coeur, sortie le 31 mai d'un single intitulé "Le Chemin", interprété par des artistes de comédie musicale.
Les fonds recueillis seront adressés aux enfants japonais victimes de la catastrophe.
Very Happy


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Macha le Mer 25 Mai - 21:08

A ce propos, et dans la mesure où une partie du Japon, si ce n'est tout le Japon, est contaminée, y a t-il eu des pourparlers récents entre le gouvernement japonais et russes pour une migration de la population japonaise sur un territoire russe mise à disposition ?

avatar
Fissoul
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 713

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Fissoul le Mer 25 Mai - 23:59

@Flycrusher a écrit:Moi ce qui m'inquiète avec le nucléaire c'est pas le Japon, c'est plutôt l'ancienne URSS qui est parti en couille ce qui fait que l'arsenal nucléaire a été géré de façon très anarchique.
Il y a des républiques presque bananières (sauf que la banane pousse mal là-bas) qui ont des armes nucléaires, des centrales nucléaire vieillissantes très dangereuses et qui se foutent de la sécurité de ces truc comme de leur première culotte.
Il y a même le risque que certaines de ces armes soient vendues clandestinement malgré la surveillance des instances internationales. Rien de plus simple que de démonter une tête nucléaire d'un missile et de la remplacer par une fausse, ensuite on peut la revendre en pièces détachées pour les amateurs de Jihad nucléaire.

je te demande pardon.?
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par rilci le Mer 22 Juin - 14:56

https://www.youtube.com/watch?v=tp1qkmImCnY&feature=player_embedded
Fukushima : Message d'un père de famille Français au Japon
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par -Z- le Jeu 23 Juin - 11:11

@Macha a écrit:A ce propos, et dans la mesure où une partie du Japon, si ce n'est tout le Japon, est contaminée, y a t-il eu des pourparlers récents entre le gouvernement japonais et russes pour une migration de la population japonaise sur un territoire russe mise à disposition ?


Pour le moment le gouvernement japonais essaie d'entrer en pourparler avec Neptune pour voir s'il ne pourraient pas s'exiler sous l'eau à défaut de terres... Souhaitons ler bonne chance...



Plus sérieusement, la Russie pourrait effectivement mettre à leur disposition l'ile Sakhalyne après tout la Russie et le Japon étaient coadministrateurs de cette île en 1855... Toutefois, malgré les clauses du traité de Saint-Pétersbourg (1875), le Japon abandonna à la Russie son droit en échange des îles Kouriles.

À la fin de la guerre russo-japonaise, en 1905, Sakhaline fut partagée entre les Japonais et les Russes. La partie sud de l'île fut assignée au Japon et la partie nord à la Russie. Après la Seconde Guerre mondiale, l'île tout entière devint une possession de l'URSS.

C'est une possession de la Fédération russe depuis la dissolution de l'URSS en 1991.

Remarque : Le 28 mai 1995, un tremblement de terre d'une magnitude 7,5 sur l'échelle de Richter, dont l'épicentre était situé à quelque 135 km au nord de la côte, dévasta la ville de Nevtegorsk, auquel seulement 875 habitants survécurent sur une population de 3 200 personnes.
pale


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Macha le Ven 24 Juin - 0:14

Heu oui ce n'est peut être pas une bonne solution pour les japonais.

Par contre j'ai entendu dire que le Brésil serait prêt à accueillir des populations japonaises si celles ci souhaitaient migrées. Le Brésil est le pays où se trouve déjà la plus grande communauté japonaise. Ce qui serait peut être plus facile pour eux de s'intégrer.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par -Z- le Ven 24 Juin - 0:37

sans aucun doute... Et puis en plaçant les japonais de manière intelligente ils pourront éclairer le pays entier gratuitement....


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par rilci le Sam 25 Juin - 18:40

avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par -Z- le Sam 25 Juin - 22:02

affraid


___________________


"Tout n'est pas politique, mais la politique s'intéresse à tout" Machiavel

"J'ai l'esprit large et je n'admet pas que l'on dise le contraire" Coluche
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par FLAM le Mer 27 Juil - 8:37

Les autorités japonaises face à la colère des habitants de Fukushima :

(Vidéo sous-titrée en Français et en anglais)



SOURCE : lesmoutonsenrages.fr


___________________


avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Macha le Mar 2 Aoû - 8:06

Le scandaleux silence au sujet de Fukushima Fukushima: It’s much worse than you think

par Jean-Paul Baquiast et Christophe Jacquemin - 19/06/2011

Il y a quelques jours, des images virtuelles d'un éventuel sarcophage que Tepco pourrait installer au dessus des réacteurs en perdition de Fukushima circulaient sur les télévisions. Mais assez curieusement, il s'agissait apparemment de structures assez fragiles, quasiment en matière plastique, très éloignées des milliers de tonnes d'acier et de ciment envisagés pour remplacer l'actuel sarcophage en place à Tchernobyl. On ne voit pas comment de telles structures pourraient contenir une explosion majeure sur le site de Fukushima. Tout au plus pourraient-elles empêcher la diffusion de gaz radioactifs sous basse pression. De toutes façons, Tepco annonce que la mise en place de ces protections ne sera pas possible avant longtemps, compte tenu du niveau de contamination actuel du site.

En fait, les priorités devraient être toutes autres. Il devrait être indispensable d'empêcher dans les jours, semaines ou mois qui viennent la contamination d'une partie du Japon par les cœurs en fusion des réacteurs touchés par le tsunami. Or, très mauvaise nouvelle, pour le moment et compte tenu des technologies aujourd'hui disponibles, cet objectif paraît hors de portée alors que le processus cataclysmique ne cesse de prendre de l'ampleur. Une toute aussi mauvaise nouvelle est que, désormais, le monde entier fait silence sur le désastre mondial qui se prépare. Les conspirationnistes ne devraient pas être les seuls à s'interroger sur les raisons de ce silence.

Si l'on en croit l'industriel Tepco, le gouvernement japonais qui l'a toujours soutenu y compris dans ses décisions les plus hasardeuses et les industriels américains du nucléaire qui ont depuis les origines partie liée avec le Japon pour la gestion de son parc nucléaire, la situation à Fukushima serait potentiellement pire qu'elle ne le fut à Tchernobyl. Selon ces sources cependant, il n'y aurait pas de danger immédiat, tant du moins que l'on continuera à pomper de l'eau et qu'un nouveau fort tremblement de terre ne se produira pas. Pas de danger immédiat sans doute, mais pas de solutions fiables avant quelques années au mieux. En attendant, selon ces sources, il n'y aurait pas de raisons de s'inquiéter. Curieuse préconisation.

Pour d'autres experts au contraire, la situation n'a jamais cessé depuis le début de s'aggraver. Aujourd'hui il y aurait de forte probabilités (certains disent 50/50) pour que le pire se produise. Un article récent de Aljazeera.net cité ci-dessous vient de faire un bilan assez terrifiant de la situation. On pourrait suspecter la neutralité de Aljazeera mais la chaîne se borne à reprendre les diagnostics de deux experts confirmés du nucléaire, l'américain Arnorld Gundersen (photo) et le japonais Shoji Sawada. L'un et l'autre, à première vue semblent parfaitement objectifs et bien informés. Certes ils sont tous les deux devenus des whistle-blowers alertant sur les dangers du nucléaire. Le site Fairewinds auquel participe Arnorld Gundersen est un leurs représentants les plus influents aux Etats-Unis. Mais cela ne devrait pas être une raison pour disqualifier leurs analyses.

Pour Arnold Gundersen, notamment, la fusion des réacteurs touchés constitue désormais un processus sans doute impossible à empêcher, compte tenu encore une fois des connaissances scientifiques et technologiques du moment. Le refroidissement par eau ne pourra que le retarder de quelques temps, tout en noyant la région et la mer environnante sous des milliers de tonnes d'eau fortement contaminées. Une fois les nappes phréatiques ou les couches terrestres profondes atteintes, ce ne serait pas seulement une large périphérie autour de Fukushima qui deviendrait inhabitable, mais sans doute la ville de Tokyo elle-même. Dans l'hypothèse la plus grave, celui de l'explosion des centaines de tonnes de combustibles nucléaires présents sur le site, le Japon tout entier puis très vite des zones étendues de l'hémisphère nord pourraient être interdits à la vie humaine.

D'ores et déjà, deux experts de santé publique américains estiment avoir observé une augmentation anormale de la morbidité des nouveaux nés dans une dizaine de villes de la cote ouest des Etats-Unis situés approximativement sous le vent de Fukushima (voir ci dessous le rapport Sherman-Mangano). On s'étonne que, devant une observation aussi troublante, des inquiétudes beaucoup plus nombreuses ne se soient pas encore manifestées, notamment aux Etats-Unis, si soucieux en général de la santé publique.

La situation paraît en voie de devenir si grave que le silence des autorités nationales et internationales est véritablement inexplicable. Même si peu de remèdes ne paraissent pour le moment disponibles, il conviendrait néanmoins que les scientifiques du monde entier y réfléchissent et travaillent à la mise au point de solutions. L'inaction actuelle donne beaucoup d'arguments à ceux dénonçant une conspiration du silence de la part des gouvernements et des industriels impliqués, non seulement au Japon mais aux Etats-Unis. La complicité objective entre Barack Obama et l'Exelon Corporation, le plus gros fournisseur d'énergie nucléaire et un des plus importants contributeurs de sa campagne, est dénoncée.

Rien cependant n'y fait. L'attitude généralement affichée par l'ensemble des décideurs et des médias est particulièrement à courte vue, mais elle n'indigne encore personne. Le message général s'apparente au suivant: "le magma monte dans la cheminée du volcan. Une explosion destructrice se produira bientôt. Mais qu'importe, dormez tranquilles au bord du cratère...pour le moment".

Précisons à l'attention de ceux qui militent pour l'abandon de l'énergie nucléaire que ce dernier objectif de l'abandon, à supposé qu'il soit décidé, ne pourra pas être mis en oeuvre avant 25 ou 30 ans. Au Japon le monde se trouve confronté à une échéance beaucoup plus immédiate et à des risques beaucoup plus graves: un Tchernobyl de magnitude 10 pouvant se produire dans quelques mois. La réaction de prévention devrait être toute différente.

Source : http://automatesintelligent.blog.lemonde.fr/2011/06/19/le-scandaleux-silence-au-sujet-de-fukushima-fukushima-its-much-worse-than-you-think/
avatar
Fissoul
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 713

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Fissoul le Mer 3 Aoû - 19:16

est ce qu'on apprend que des ufos sont venus à la rescousse de fukushima ? ou qu'un monstre serait sorti des mers pour punir l'humanité ?
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par FLAM le Ven 5 Aoû - 12:08

A voir absolument ! bounce

Interview (du 21 Mai 2011) de l'astrophysicien Jean-Pierre Petit sur la catastrophe de Fukushima et les dangers du nucléaire, ainsi que ses idées pour sortir du nucléaire :





L'interview à lire aussi sur le site d'enquete-debat.fr.


Les autres extraits de l'interview de Jean-Pierre Petit par Enquête-débat :

https://www.dailymotion.com/video/xj3doj_jean-pierre-petit-sur-la-liberte-dexpression-extrait-dvd_news


___________________


avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5062

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Achim le Ven 5 Aoû - 13:26


Merci, Captain, pour cette vidéo ! Notre JPP semble toujours en forme. Aaahh, si seulement ses idées pouvaient être entendues par les politiques...
A cet égard, j'ai bien ri quand il dit avoir rencontré Valérie Pécresse "qui croit que Maxwell est l'inventeur du café".

avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par FLAM le Ven 5 Aoû - 15:16

@Achim a écrit:
A cet égard, j'ai bien ri quand il dit avoir rencontré Valérie Pécresse "qui croit que Maxwell est l'inventeur du café".

Ça se passe de commentaires ! Peut-être qu'elle disait ça pour blaguer ? ...

... Parce que Maxwell qualité filtre... Ce n'est pas la peine d'en rajouter !



___________________



Contenu sponsorisé

Re: VIOLENT SEISME ET TSUNAMI AU JAPON

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 19 Aoû - 3:27