Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Espagne - 24 Novembre 1974 - Iles Canaries

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Espagne - 24 Novembre 1974 - Iles Canaries

Message par Robot U&P le Jeu 24 Fév - 17:04

24 novembre 1974 Espagne déclassification de l'armée de l'air





Récit du cas de l’avion d’Iberia :

L’affaire a lieu aux îles Canarie, près de l’île principale : Gran Canaria, la nuit du 24 novembre 1974. Vers 19h30, le rapport détaillé de 84 pages relate le début des observations. Un lieutenant-colonel de l'Armée de l'Air et sa fille, les premiers témoins, circulaient sur une route de l’île, quand ils ont aperçu une lumière blanche dans le ciel, suivie d’un court sillage. L’objet se déplaçait, d’après les documents déclassés, à une très grande vitesse, avant de disparaître.

Des recherches menées ultérieurement par Vicente Juan Balleste évoquent le décollage de l’avion d’Iberia Fokker-27 au départ de Ténérife, à destination de Las Palmas de la Gran Canaria. La nuit était claire et l'avion survolait des couches nuageuses quand il montait à 2100 mètres. Les pilotes ont alors vu, juste devant eux, une lumière puissante qui paraissait être trouvée à quelque 300 mètres au-dessus d'eux, et qui s'approchait en direction contraire.

Le commandant Saura qui pilotait l’avion a alors appelé la tour de contrôle, pour informer cette rencontre inhabituelle. En effet, les vols sont organisés de façon à éviter les risques de collision. Normalement, aucun avion ne doit aller en direction contraire à la leur, en suivant cette route. La tour de contrôle a affirmé n’avoir aucun trafic en ce point à cette heure ci. Aucune trace radar n’a pu être enregistrée. Pourtant l’équipe de pilotage affirme avoir aperçu à plusieurs reprises les lumières dans le ciel.

Plus tard, un radar militaire a enregistré vers 20h20 une trace non identifiée en direction Nord-Nord Est. En état d’alerte, la base militaire voyait arriver vers elle quelque chose à plus de 900 kilomètres à l’heure. Depuis l'extérieur du complexe militaire w-8, plusieurs soldats ont vu une lumière fixe dans le ciel, qui se déplaçait autour du centre. Dix minutes plus tard, le radar militaire a enregistré le vol d’Ibéria. En même temps un écho radar a été repéré à 85 kilomètres de distance, sans que cela corresponde à un plan de vol prévu. Cette trace a disparu peu après.

Ce cas est semblable à beaucoup d’autres.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 6:23