Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Partagez
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par OLOVNI le Mar 13 Aoû - 22:56

Bah! Autrefois  il n 'y avait pas internet pour faire la liste des hécatombes locales qui existaient certainement autant qu 'aujourd'hui mais provoquaient moins d 'émois 
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Lun 19 Aoû - 15:55

Etats-Unis: La mystérieuse hausse de la mortalité des dauphins



La plupart des dauphins retrouvés morts ou mourant étaient des mâles.
Les autorités américaines ont dit vendredi enquêter sur une augmentation surprenante de la mortalité chez les grands dauphins le long de la côte Atlantique des Etats-Unis.

En juillet, 89 dauphins se sont échoués sur les plages de l'Atlantique et 35 autres ont été retrouvés morts jusqu'à présent en août, des chiffres inhabituellement élevés. Les scientifiques tentent notamment de déterminer si un agent pathogène contagieux pourrait être à l'origine de ces morts, certains animaux ayant présenté des lésions pulmonaires.

Les chercheurs estiment qu'il s'agit "d'une mortalité inhabituelle" vu "le nombre inattendu et important de dauphins retrouvés morts" le long des côtes de New York, du New Jersey, du Delaware, du Maryland et de la Virginie --Etats de l'est des Etats-Unis-- depuis début juillet.

"Les examens préliminaires de tissus d'un dauphin révèlent une possible infection par le morbillivirus bien qu'il soit encore trop tôt pour dire si le morbillivirus est à l'origine de ces décès", a expliqué l'Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) dans un communiqué. Les morbillivirus provoquent surtout des lésions de l'appareil respiratoire et du système nerveux chez les cétacés.

Les scientifiques estiment qu'un "virus contagieux reste au sommet de la liste des causes potentielles" de la mort de ces dauphins.

La plupart étaient déjà morts lorsqu'ils ont été retrouvés. Seul un petit nombre était encore en vie lorsqu'ils se sont échoués, mais pour mourir peu après.

En Virginie par exemple, sept dauphins s'échouent en moyenne sur les côtes durant le mois de juillet. Cette année, les autorités en ont déjà recensés 45.

La dernière fois que le morbillivirus a été impliqué dans un accroissement similaire de la mortalité remonte à 1987-1988, quand plus de 740 grands dauphins s'étaient échoués le long des côtes s'étendant du New Jersey à la Floride, dans le sud-est des Etats-Unis.

La plupart des dauphins retrouvés morts ou mourant étaient des mâles, selon l'Aquarium et centre de science marine de Virginie (VAMSC) (sud-est).

"Les dauphins retrouvés étaient de tous âges, de toutes tailles, très décomposés ou encore très frais", a précisé Linda Candler, porte parole du VAMSC.

Des tempêtes, des collisions avec des navires ou la pollution sont d'autres causes potentielles pouvant provoquer une forte mortalité des dauphins, selon les experts.

Mais dans ce cas, "les scientifiques pensent que cette mortalité massive ne résulte probablement pas d'une interaction humaine mais d'un phénomène biologique", indique Linda Candler à l'AFP.

S'il s'agit d'une maladie, les autorités ne peuvent pas faire grand chose car "on ne peut malheureusement pas immuniser toute une population sauvage de dauphins", ajoute-t-elle.

source : http://www.lalibre.be/light/societe/etats-unis-la-mysterieuse-hausse-de-la-mortalite-des-dauphins-520a36273570fb19a88ce5e3


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Sam 31 Aoû - 18:55

Mort mystérieuse de plusieurs centaines de poissons dans les Vosges

Plusieurs centaines de poissons morts ont été découverts en début de semaine dans un cours d'eau des Vosges, à La Bresse, sans que l'origine et les causes de l'hécatombe n'aient pu être établies, a-t-on appris vendredi de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema).

«C'est un phénomène assez anormal, car on trouve les poissons morts sur près de 6 km, et nous n'avons pas trouvé l'origine géographique», a expliqué à l'AFP le chef du service départemental de l'Onema, Alain Biselx. «Nous avons plusieurs hypothèses, sans pouvoir en privilégier aucune: il y a beaucoup d'activité humaine autour de ce cours d'eau, notamment des micro-centrales. Par ailleurs, il pourrait éventuellement s'agir d'un acte de braconnage», a indiqué le spécialiste.

Un phénomène naturel ou météorologique est en revanche moins probable, car ceux-ci ont généralement lieu sur des cours d'eau lents, alors que l'hécatombe s'est produite dans des eaux vives. «Sur la zone touchée, plusieurs centaines de cadavres se sont concentrés dans des petites retenues: c'est très impressionnant», a par ailleurs précisé Alain Biselx, qui a décrit des cadavres «arqués, raides, surpris par la mort».

La mystérieuse pollution, considérée comme «terminée», n'a pas atteint le réseau d'eau potable. «Il y a tout de même quelques jeunes poissons survivants. D'ici un an et demi, on peut espérer qu'il n'y ait plus de traces de cet incident et que la population globale des poissons dans le cours d'eau aura retrouvé sa normale», a encore souligné Alain Biselx.
source : http://www.20minutes.fr/planete/1216135-20130830-mort-mysterieuse-plusieurs-centaines-poissons-vosges


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Dim 1 Sep - 1:24

C'est une hécatombe. Entre le 1er juillet et le 20 août, 299 cadavres de Grands Dauphins ont échoué sur les plages de la côte atlantique américaine, du New Jersey à la Virginie. Le taux de mortalité est sept fois supérieur à celui d'un mois d'été habituel. En Virginie, en temps normal, on compte en moyenne sept cadavres de dauphins par mois. Mais en juillet, on a dépassé les 80, soit plus de deux animaux par jour. Idem dans le New Jersey, où on en a trouvé une quarantaine, des mâles, des femelles, des bébés, la plupart morts ou mourants. L'agence fédérale National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) a classé cette épidémie massive dans la catégorie "mortalité inhabituelle", ce qui permet de débloquer des moyens d'urgence pour étudier la cause des décès.

Les scientifiques ont donc opéré toutes sortes de prélèvements sur les cadavres qui ne sont pas trop décomposés. Ils ont détecté chez certains des lésions pulmonaires, d'autres sont très maigres, mais pour l'instant, la raison de leur mort leur échappe encore. Une cause possible serait le morbillivirus, un virus de la famille de la rougeole, que l'on a trouvé dans les tissus d'un animal échoué dans le New Jersey. Ce virus s'est déjà manifesté il y a plus de 25 ans. En 1987, il a tué quelque 740 dauphins sur les côtes de l'Atlantique. Les biologistes ont mis trois ans à le détecter. Ils pensent que d'autres espèces de dauphins qui vivent en haute mer et qui sont porteurs sains de cette maladie les auraient contaminés.

En attendant, le carnage continue, ce qui inquiète fortement les scientifiques, car plus de 20 000 dauphins doivent passer dans ces eaux dans les mois à venir, au cours de leur migration. Et ce n'est pas tout. Une autre maladie mystérieuse, et tout aussi meurtrière, ravage l'estuaire de l'Indian River en Floride, un des écosystèmes marins les plus riches des États-Unis. Cela a commencé l'été dernier avec la mort brutale de trois lamantins près de Cap Canaveral. Depuis, quelque 280 autres sont morts, ainsi qu'une cinquantaine de dauphins et plus de 300 pélicans.

Là encore, les scientifiques n'ont rien trouvé jusqu'ici et ne savent même pas s'il s'agit de la même maladie. Car les morts ne se ressemblent pas. Les lamantins, apparemment en bonne santé, meurent de manière foudroyante, certains ont encore de la nourriture dans la bouche. Les dauphins et les pélicans, en revanche, sont très mal en point, extrêmement émaciés, comme s'ils mouraient de faim. En outre, ces animaux ne mangent pas la même chose. Les dauphins et les pélicans se nourrissent de poissons, les lamantins sont herbivores.

Selon les scientifiques, des algues pourraient être à l'origine de ce désastre écologique. Depuis quelques années, elles ont envahi les eaux de l'estuaire, remplaçant peu à peu les tapis d'herbes marines qui servent de nourriture et d'habitat à toutes sortes d'espèces. D'après l'autopsie, l'estomac des lamantins était plein d'une algue rouge, appelée gracileria. Ce type d'algue n'est pas nocif, mais les parois intestinales des mammifères montraient des symptômes d'irritation. "Notre première idée, c'est qu'il y a un rapport avec les algues, quelque chose dans les sédiments absorbés par l'algue ou un de ses composants", expliquait une scientifique au magazine Wired. Les poissons qui consomment aussi ces algues pourraient à leur tour empoisonner les pélicans et les dauphins.

Mais, bizarrement, les autres animaux amateurs d'algues, comme les tortues de mer, ne semblent pas touchés par l'épidémie, pas plus d'ailleurs que les autres oiseaux. Pour le moment, aucune toxine n'a été décelée dans les fonds sous-marins. Selon les biologistes, il y aurait d'autres causes possibles. Cet estuaire fragile qui abrite plus de 4 000 espèces différentes est de plus en plus pollué, en partie à cause de l'urbanisation galopante, mais aussi des rejets d'engrais, du changement climatique, de l'acidification des eaux... Le gouverneur de Floride, Rick Scott, un républicain pur et dur, a beaucoup assoupli les règles de lutte contre la pollution et réduit les financements destinés à la recherche scientifique. Il a notamment mis son veto à une étude de deux millions de dollars dont le but était d'étudier les eaux de l'estuaire.
source : http://www.lepoint.fr/science/etats-unis-une-mysterieuse-hecatombe-de-dauphins-24-08-2013-1717019_25.php


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Dim 1 Sep - 14:38

Mort mystérieuse de plusieurs centaines de poissons dans les Vosges



Ils ont été découverts dans un cours d'eau des Vosges...

Plusieurs centaines de poissons morts ont été découverts en début de semaine dans un cours d'eau des Vosges, à La Bresse, sans que l'origine et les causes de l'hécatombe n'aient pu être établies, a-t-on appris vendredi de l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema).

«C'est un phénomène assez anormal, car on trouve les poissons morts sur près de 6 km, et nous n'avons pas trouvé l'origine géographique», a expliqué à l'AFP le chef du service départemental de l'Onema, Alain Biselx. «Nous avons plusieurs hypothèses, sans pouvoir en privilégier aucune: il y a beaucoup d'activité humaine autour de ce cours d'eau, notamment des micro-centrales. Par ailleurs, il pourrait éventuellement s'agir d'un acte de braconnage», a indiqué le spécialiste.

«Arqués, raides, surpris par la mort»

Un phénomène naturel ou météorologique est en revanche moins probable, car ceux-ci ont généralement lieu sur des cours d'eau lents, alors que l'hécatombe s'est produite dans des eaux vives. «Sur la zone touchée, plusieurs centaines de cadavres se sont concentrés dans des petites retenues: c'est très impressionnant», a par ailleurs précisé Alain Biselx, qui a décrit des cadavres «arqués, raides, surpris par la mort».

La mystérieuse pollution, considérée comme «terminée», n'a pas atteint le réseau d'eau potable. «Il y a tout de même quelques jeunes poissons survivants. D'ici un an et demi, on peut espérer qu'il n'y ait plus de traces de cet incident et que la population globale des poissons dans le cours d'eau aura retrouvé sa normale», a encore souligné Alain Biselx.

http://srv07.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=241373254679
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 6 Sep - 0:03

L’hécatombe chez les grands dauphins américains est due à un virus

Des analyses moléculaires l’ont confondu, un morbillivirus explique l’événement de mortalité inhabituelle observé chez les grands dauphins sur la côte est des États-Unis. L’information a été dévoilée par la NOAA, à la suite d’examens menés sur 33 cétacés. L’agent pathogène appartient au même genre que celui de la rougeole, mais il n’est pas transmissible à l’Homme.

La situation ne s’arrange pas sur la côte est américaine, où 333 grands dauphins (Tursiops truncatus) ont été retrouvés morts depuis le 1er juillet 2013 (en date du 28 août). Par ordre d’importance, les principaux États concernés sont : la Virginie, le New Jersey, la Caroline du Nord, l’État de New York, le Maryland et le Delaware. Globalement, il y a dix fois plus de cétacés morts qu’à la même époque les années antérieures. Les experts de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) ont classé ce phénomène comme étant « un événement de mortalité inhabituelle ».

Le Marine Mammal Health and Stranding Response Program a de ce fait reçu une aide financière fédérale pour enquêter sur ces échouages afin d’en établir la principale cause. Pour ce faire, des prélèvements de tissus ont été réalisés sur 33 victimes (selon Science Mag), au niveau de leurs poumons, de leur cerveau et de leur système lymphatique. Ils ont non seulement été étudiés à l’aide de méthodes traditionnelles, mais aussi au moyen de techniques moléculaires. Grâce à elles, le coupable de cette hécatombe a été identifié, puisque présent chez 32 des dauphins autopsiés.

Il s’agit d’un morbillivirus, un pathogène qui appartient au même genre que l'agent de la rougeole chez l’Homme, ou que la maladie de Carré chez le chien. Selon des études génétiques complémentaires, 11 cétacés ont à coup sûr été infectés par un type de morbillivirus uniquement rencontré chez les dauphins, les marsouins et les baleines. Ce pathogène détruit progressivement le système immunitaire de son hôte, le rendant ainsi sensible aux infections bactériennes dites secondaires. Elles expliquent partiellement les lésions ou les éruptions cutanées observées sur les mammifères marins échoués.

L’événement de mortalité inhabituelle de 2013 est le plus important recensé sur la façade atlantique depuis 1987. Cette année-là, un morbillivirus a fait plus de 700 morts. Ses survivants ont probablement acquis une immunité, ce qui a limité son retour jusqu’à ce que le nombre de dauphins non immunisés (c'est-à-dire nés après 1987) ne devienne suffisamment important. Personne ne peut dire quand l’épidémie s’arrêtera, d’autant plus que le nombre réel de victimes n’est pas connu. En effet, des cétacés meurent sans être amenés sur des plages.

Des questions restent également en suspens concernant la transmission du virus. Aucune indication ne montre qu’il pourrait infecter l’Homme. En revanche, des doutes subsistent sur son éventuelle transmission à d’autres mammifères marins qui, comme les grands dauphins, ne peuvent être ni traités ni vaccinés.
source : http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-hecatombe-chez-grands-dauphins-americains-due-virus-48605/

100 tonnes de poissons morts retrouvées dans une rivière de Chine

Environ cent tonnes de poissons morts ont été retrouvées dans un segment d'une quarantaine de kilomètres de la rivière Fu, dans la province chinoise du Hubei, à la suite d'un déversement chimique dans le cours d'eau. Une enquête a été ouverte après que des concentrations d'ammoniaque "bien supérieures aux normes en vigueur" ont été relevées à la sortie d'une conduite provenant d'une usine locale de chimie, selon l'agence Chine Nouvelle.
Un responsable chargé de l'environnement a confirmé le désastre écologique survenu lundi, en précisant que les opérations de ramassage des poissons morts étaient bien avancées.



La vaste majorité des rivières sont polluées en Chine, où le respect de l'environnement est encore souvent sacrifié sur l'autel de la croissance économique. Les preuves de la pollution des rivières ne manquent pas depuis quelques années. L'an dernier, le gouvernement dressait ainsi un bilan effrayant de la situation : 40 % des rivières sont gravement polluées et 20 % le sont à un niveau tel que leur eau a été jugée trop toxique pour permettre le moindre contact.

"La détérioration de la qualité de l'eau menace la sécurité et la santé des personnes et limite le développement économique et social", déplorait ainsi le vice-ministre des ressources en eau Hu Siyi. Des propos d'autant plus forts que le gouvernement chinois est connu pour minorer les problèmes environnementaux auxquels il est confronté.

D'où vient cette pollution ? Une partie de l'explication réside dans le nombre d'usines pétrochimiques construites à proximité des rivières - environ 20 000, dont 10 000 le long du fleuve Yangtsé et 4 000 près de la rivière jaune - qui déversent régulièrement leurs rejets toxiques dans l'eau, au grand dam de la population et souvent à la barbe des autorités.

L'an dernier, le ministère de la supervision parlait ainsi de 1 700 accidents chimiques conduisant à une pollution de l'eau chaque année. Le coût total en termes de vies humaines s'élèverait à 60 000 décès prématurés chaque année, parmi les 750 000 liés à la pollution en Chine, selon la banque mondiale.
source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/09/04/des-centaines-de-milliers-de-poissons-morts-dans-une-riviere-en-chine_3471284_3244.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 6 Sep - 13:20

Mystérieuse hécatombe de sangliers ardéchois

LYON (Reuters) - La mystérieuse maladie qui frappe les sangliers de l'Ardèche, où 57 cadavres d'animaux ont été découverts pendant l'été, a incité mercredi le préfet du département a interdire la consommation ainsi que la commercialisation de leur viande et abats.

"Des animaux agonisant ont été observés et filmés, semblant présenter des troubles nerveux, perte d'équilibre, tremblements, spasmes, convulsions, pédalage", déclare Bernard Gonzalez dans un communiqué.

Des analyses sérologiques, histologiques, biologiques et toxicologiques ont été pratiquées sur des échantillons. L'explication toxicologique est privilégiée mais l'origine de l'intoxication n'a pas encore été identifiée.

L'hypothèse d'un empoisonnement par l'homme avait été dans un premier temps envisagée, à la suite de faits similaires constatés l'année dernière, mais elle a été abandonnée.

Les recherches s'orientent maintenant vers une intoxication d'origine naturelle, peut-être par l'intermédiaire de plantes, ce qui a conduit le préfet à interdire la consommation de viande de sanglier par principe de précaution.

Cette mortalité est jugé "exceptionnelle" au plan national et des experts vétérinaires sont venus sur place pour tenter de trouver une explication à cette hécatombe inédite.

L'Ardèche est l'un des départements qui connaît la plus forte concentration de sangliers en France.

"Cette population importante est liée à la présence de châtaigneraies et de chênaies, réservoirs de nourritures pour les sangliers", explique Denis Ambard, technicien à la Fédération des Chasseurs de l'Ardèche.

L'hiver dernier, les 12.000 chasseurs du département ont abattu près de 20.000 sangliers pendant la saison de chasse. L'ouverture de la saison 2013 est fixée au dimanche 8 septembre.
source : http://fr.reuters.com/article/oddlyEnoughNews/idFRPAE98305R20130904


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Sam 7 Sep - 13:43

Ghana : enquête sur la mort mystérieuse de 5 baleines

Cinq carcasses de baleines ont échoué sur les côtes ghanéennes la semaine dernière, ont annoncé jeudi les autorités du pays qui ont décidé d’ouvrir une enquête.

Cinq baleines mortes ont échoué sur les côtes ghanéennes la semaine dernière, selon les autorités. L’affaire fait actuellement la Une de la presse ghanéenne. Parmi les cinq carcasses, trois se trouvent dans l’ouest du pays, à proximité du champ pétrolier offshore Jubilee, rapporte l’AFP. Deux autres ont été découvertes sur des plages à proximité d’Accra. Quatre des cinq mammifères étaient déjà dans un état de décomposition trop avancé pour être identifiées. Et sur les plages de la capitale, leurs carcasses font l’objet d’un spectacle, qui divertit tous ceux qui s’y rendent.

Comment ces mammifères ont-ils attéri dans le pays ? C’est à cette question que tentent de répondre les autorités qui ont annoncé l’ouverture d’une enquête pour élucider l’affaire. Les médias locaux, eux, ont déjà devancé les conclusions de l’enquête, accusant les installations pétrolières ghanéennes off-shore d’être à l’origine du décès des baleines.



Des soupçons rejetés par un groupe de défense de l’environnement et la commission ghanéenne des pêches qui ont déclaré qu’aucune preuve n’allait pour l’instant dans le sens de cette hypothèse, préconisant d’attendre les conclusions de l’enquête. La commission des pêches a envoyé « une équipe pour enquêter sur ce qui se passe, parce que cela n’est pas normal », a déclaré Emmanuel Ohene Marfo, un officier régional de cette commission, à l’AFP.

Face à ce mystère, le groupe de défense de l’environnement "Les amis de la Nation" a rappelé, dans un communiqué, que 16 baleines sont mortes dans les eaux ghanéennes depuis 2009. Ce qui signifie que la responsabilité des installations pétrolières seraient hors de cause, étant donné que le Ghana ne produit du pétrole que depuis 2010 ?

En tous cas, selon Donkris Movuta, directeur de l’association "Les amis de la Nation", la mort de ces baleines peut être une simple coïncidence. D’après lui, le plus important est de comprendre pourquoi ces mammifères meurent au large des côtes ghanéennes : « Nous avons besoin de savoir pourquoi les baleines meurent au large et viennent ensuite s’échouer sur la côte. Elles pourraient mourir et être emportées au fond de la mer, mais pourquoi viennent-elles s’échouer sur la côte ? », lance-t-il. Une question à laquelle l’enquête ouverte pourra sans doute répondre.
source : http://www.afrik.com/ghana-enquete-sur-la-mort-mysterieuse-de-5-baleines?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+afrikfr+%28Afrik+VF%29


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mar 10 Sep - 13:09

Mystérieuse hécatombe de poissons à Tamatave



Plusieurs centaines de poissons morts flottaient hier dans un cours d’eau traversant la ville portuaire de Tamatave, dans l’Est de Madagascar. Des analyses sont en cours pour déterminer l’origine de cette hécatombe.

Stupéfaction hier pour les habitants de Tamatave, qui, à leur réveil, ont découvert plusieurs centaines de poissons morts couvrant une surface du canal des Pangalanes.

« Nous ne savons pas encore quels produits ont intoxiqué ces poissons », a indiqué le chef de la région, Alain Mahavimbina dans L’Express de Madagascar. Ce dernier affirme que des prélèvements ont déjà été effectués à des fins d’analyses pour identifier les causes exactes de cette hécatombe.

En attendant les résultats des analyses, la population du grand port a été priée de ne pas boire l’eau du canal et surtout de ne pas consommer des poissons d’eau douce. Malheureusement, déplore le journal, des malintentionnés n’ont pas attendu longtemps pour repêcher les poissons et les vendre au niveau des marchés locaux.
source : http://www.linfo.re/540745-Mysterieuse-hecatombe-de-poissons-a-Tamatave?ps=795165

10 tonnes de poissons morts ont été extrait du lac Ismarhida par les membres de la Nestos Delta Management de l'Université de Thrace, qui effectuent chaque année des analyses d'eau pour un programme de recherche .

«L'ampleur du phénomène est unique et ce malgré le fait que chaque année, nous retirons des poissons morts du lac, mais cette année c'est la première fois que nous en voyons une telle quantité ", a déclaré le président du directoire Manos Koutrakis .

Cette hécatombe semble provenir des conditions anoxiques qui se sont développés dans le lac ces derniers jours, pour une raison inconnue , l'eau du lac n'a plus d' oxygène ", explique M. Koutrakis

" Les poissons morts sont principalement des mulets et des anguilles". Mais le plus important est de tenter de préserver les espèces endémiques comme le gelartza ( Alburnus vistonicus ) , c'est pour cette raison que nous devons agir rapidement " a déclaré M. Koutrakis .



Nous avons procédé à l'envoi de nombreux documents aux autorités compétentes pour qu'elles prennent toutes les mesures nécessaires pour tenter de préserver d'urgence la population des poissons endémiques du lac et tout son écosystème .

En outre, en raison de la décomposition rapide des poissons morts, combinée avec les températures élevées qui règnent en ce moment sur le pays, des questions se posent pour protéger la santé publique .
source : http://naturealerte.blogspot.ca/2013/09/09092013grece-10-tonnes-de-poissons.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Mar 10 Sep - 18:43

avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 13 Sep - 13:53

De nouveau des étoiles de mer, en Colombie Britannique (en anglais) : http://newswatch.nationalgeographic.com/2013/09/09/massive-starfish-die-off-baffles-scientists/



___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Jeu 19 Sep - 11:09

Les dernières hécatombes d'animaux
 
 



Photo: Chine

 
 
 
Ile de Malte 

 
Des centaines de poissons on été retrouvés morts prés d' IL-Maghluq à Marsascala par manque d'oxygène, a annoncé le ministère des Pêches .

L'ONG Nature Trust a indiqué qu'elle enquêtait sur cette nouvelle hécatombe mystérieuse, elle a exhorté le public de préserver IL-Maghluq et de signaler toute activité illégale à la police.

«Notre préoccupation se tourne vers les espèces rares et protégées d'IL-Maghluq , par exemple le killifish qui peut être trouvés dans les marais salant de la région", a indiqué l'ONG.

Le Département des pêches a déclaré que la majorité des poissons était des dorades et des loup de mers,  une opération de nettoyage a été déployé pour nettoyer la zone.

Il-Maghluq est l'un des rares habitats que l'on trouve dans les îles maltaises qui fait actuellement l'objet d'un plan de gestion dans le cadre du réseau Natura 2000.


© Nature Alerte / Malta Today.


Russie

10 baleines échouées ont été retrouvés le long de la côte Tchoukotka en Russie.

Une équipe de scientifiques russes a trouvé les restes de 10 baleines grises échoués dans la région de Tchoukotka en Russie. Les restes ont été découverts lors d'une inspection aérienne de la côte arctique de la Tchoukotka entre le 1er Septembre et le 8.

Stanislav Belikov, responsable de la conservation de la faune marine à l'Institut de recherche protection de la nature, a déclaré que les 10 mammifères marins ont échoué sur 800 kilomètres d'une partie de la côte.

«C'est un assez grand nombre, d'autant que six de ces baleines ont  échoués dans une zone côtière de 120 kilomètres. Ils ont peut-être été blessé par des chasseurs ou attaqués par des épaulards, mais nous ne devons pas écarter la possibilité d'une maladie. 

© Nature Alerte / RIA Novosti.


Chine 


Des milliers de poissons morts flottent tout le long des rives sur 15 km de la rivière Huangpu 
    
Le 13 septembre dernier des milliers de poissons morts ont fait leur apparition sur les deux rives de la rivière Huangpu En Chine. Plus de 2 tonnes de poissons y ont été retiré à l'épuisette.

C'est la troisiéme fois cette année , des cas similaires ont déjà touché cette rivière a déclaré  M. Wang,  responsable de la sécurité fluviale de la région. Nous ne savons pas ce qui peut en être responsable.

© Nature Alerte / news.dayoo.com



Cuba 

l'apparition sur les plages d'un nombre considérable de poissons morts provoque la panique à Caimanera

«Il y a une quantité énorme de poisson morts ici sur les plages de Caimanera, de tous types et de toutes tailles, cela a créé une atmosphére de panique dans la population , a déclaré un témoin, les gens sont effrayés , car cette hécatombe touche à la fois l'économie et la sécurité alimentaire de la région . "

Stephen Castaneda spécialiste du Ministère de la Science , de la Technologie et de l'Environnement a confirmé l'évènement, des échantillons de poissons et d'eaux sont en cours d'analyse, il emet l'hypothése d'une invasion d'algue pour expliquer le phénomêne.

Les résidents croient eux, à une pollution par des eaux usées déversées dans la baie par une usine voisine.

Des centaines de pêcheurs à Caimanera attendent avec impatience les résultats du labo pour reprendre leurs activités de pêche. 


© Nature Alerte / Martinoticias



Nicaragua


Plus de 800 poissons, 2 dauphins et deux tortues s'échouent sur une plage de Carazo, 
    
Les autorités environnementales du Nicaragua ont déclaré lundi que plus de 800 poissons, deux dauphins et deux tortues olivâtres ont été retrouvé echoué sur une plage de Carazo (sud).

Par ailleurs, deux dauphins ont été retrouvés morts à l'embouchure de la rivière Escalante, dans le Pacifique Sud et deux tortues olivâtres sur une zone de refuge faunique pour des raisons encore inconnues, a dit l'officiel.

Une délégation du ministère de l'Environnement, de l'Institut de la Pêche et de la Force navale s'est rendue sur les lieux pour enquêter sur la mort de ces animaux, que certains attribuent à l'utilisation communautaire d'explosifs pour la pêche dans les eaux du Pacifique, toutefois aucun rapport de lésions suspectes, ni plaies ou coups n'ont été obervé sur les animaux ", a déclaré le ministére.

En outre, l'expédition sera utilisée pour étudier la faible présence cette année des tortues Ridley une espèce en voie de disparition qui fraient normalement massivement dans la région.

«C'est un mystère», ce qui se passe ici, rapporte un officiel.

«C'est peut-être dû aux changements climatiques ou à des courants océaniques» 

La Fondation du Nicaragua pour le développement durable (FUNDENIC) a déclaré en Avril que l'utilisation d'explosifs pour la pêche avait causé la mort de milliers de poissons, de tortues et de dauphins sur la côte du Pacifique

© Nature Alerte/ E & N. 


Algérie 


Mort inexpliquée d'une importante quantité de poisson dans les eaux de l’oued Seybouse
D’importantes quantités de poissons morts, flottant à la surface, sont visibles dans les eaux de l’oued Seybouse, au lieu-dit Rasfa,dans la commune de Boumahra-Ahmed prés de Guelma.

D’autres poissons morts, des barbeaux notamment, gisent également près des berges de ce cours d’eau, non loin de la station de pompage relevant de l’ONID (Office national de l’irrigation et du drainage).

Des éléments de la gendarmerie nationale et des représentants des directions de l’environnement et de la pêche se sont rendus sur place, tandis qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de ce phénomène.

Source APS



France 



Des centaines de poissons morts dans le Dadou pollué

Triste fermeture de la pêche en ce dimanche 15 septembre pour deux pêcheurs tarnais qui souhaitaient pour la dernière fois de la saison lancer le bouchon. Fabien Martinez qui était parti avec Yannick Bayol raconte sa drôle de sortie. «On voulait faire la fermeture sur le Dadou entre Arifat et Lafenasse. Nous étions en barque en amont d’une petite retenue dont le plan d’eau s’étale sur plus de deux kilomètres. On sentait une odeur nauséabonde, de pourriture puis on a vu des brochets de près d’un mètre, des carpes de plusieurs kilos, des sandres de 70 à 80 centimètres morts en état de décomposition. On a tout plié et on est rentré».

Phénomène inexpliqué

Au-delà de cette désolante partie de pêche se pose désormais la question de la cause de cette mortalité des poissons, forcément anormale. Stéphane Cabanes, président de la fédération départementale de pêche précisait hier en fin de journée : «Le président de la société de pêche de Réalmont s’est rendu sur place, à la digue du barrage de la Moulinotte, et a en effet constaté que plusieurs poissons étaient morts. On ne s’explique pas ce phénomène». Stéphane Cabanes se rappelle quand même qu’il y a deux ans, une pollution avait été constatée sur cette portion du Dadou lorsqu’un propriétaire avait effectué un lâcher d’une petite retenue, mais hier cette retenue était pleine, «cela ne peut donc pas venir d’elle», conclut le président des pêcheurs tarnais.

D’autres hypothèses viennent à l’esprit. Un ravinement des terres alentours dû aux pluies ? Un accident qui viendrait des carrières situées en amont ? Un acte malveillant ? Hier soir les gendarmes de Réalmont se sont rendus sur les lieux pour constater les faits mais nul doute que dès aujourd’hui les services de l’ONEMA (1) procéderont aux analyses ad hoc afin de déterminer l’origine de cette pollution.

Office national de l’eau et des milieux aquatiques


Dans la vallée de Chamonix, nouvelle pollution des Eaux noires

Le torrent descendant sur Vallorcine subit à nouveau une pollution. Et à nouveau, société de pêche et élus montrent du doigt la société Réseau ferré de France (RFF) en charge du chantier surplombant le torrent
: la rénovation du tunnel des Montets.

Une histoire à rebondissement puisqu’en automne dernier déjà, ledit chantier a été ouvertement soupçonné d’avoir purement et simplement éradiqué de toute vie le torrent des Eaux noires, dont une souche de truites fario unique au monde.

Élus et pêcheurs parlent de déversement de poussières de ciment, suffisamment pulvérulentes pour asphyxier toute vie animale aquatique et laisser quasiment aucune trace. Cette fois-ci, le “nuage” a été observé par de nombreux témoins et la source (le chantier) identifiée.

 
Source
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mer 9 Oct - 13:20

La semaine dernière des millions de poissons se sont échoués tout le long des rives du bassin du fleuve Pamlico et de ses afluents les riviéres Neuse et Tar en caroline du nord.

Le ministère de l'Environnement et des Ressources naturelles a confirmé que des millions d'alose sont morts au cours de ces dernières jours.

D'aprés les premiers elements de l'enquete cette nouvelle hécatombe de poissons est probablement due aux faibles niveaux d'oxygène causé par une prolifération d'algues toxiques subites.

Hier encore des témoins ont rapporté et filmé des milliers de poissons flottant dans une marina sur le fleuve Pamlico

Des examens sont en cours
http://naturealerte.blogspot.fr/2013/10/08102013usa-caroline-du-nord-des.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Jeu 24 Oct - 0:52

Mystérieuse hécatombe chez les sangliers ardéchois

Depuis juillet, un nombre anormal de sangliers ont été retrouvés morts ou agonisant, apparemment d'une intoxication dont la cause n'a pu être déterminée.

Une surmortalité anormale de sangliers a été constatée en Ardèche depuis le mois de juillet, provoquant la création d’une cellule de crise en préfecture, l’origine des décès n’ayant pas été établie à ce jour.

«Quatre-vingt dix sangliers sont morts depuis juillet dans des conditions qu’on n’arrive pas à expliquer. L’une de nos principales pistes est toxicologique, elle est privilégiée par élimination puisque toutes les autopsies et analyses ont écarté la piste infectieuse (microbe ou virus)», a expliqué mardi à l’AFP Lionel Parle, directeur adjoint à la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations) à Privas.

Rien que pour la semaine du 2 au 9 octobre, «dix sangliers ont été retrouvés morts, parmi lesquels quatre sont pour l’instant considérés comme pouvant avoir un lien avec le phénomène de mortalités inexpliquées», a relevé la préfecture dans un communiqué mardi.

Le premier signalement était survenu le 23 juillet sur la commune de Vals-les-Bains.

Les morts se concentrent dans deux secteurs du département, Vals-les-Bains et la vallée de l’Eyrieux, (de Saint-Pierreville à Saint-Fortunat sur Eyrieux). L’éventualité d’une épizootie, telle qu’une peste porcine ou maladie d’Aujesky (maladie virale) avait été rapidement écartée à la fin de l’été, après des analyses réalisées par le laboratoire de référence de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) à Ploufagran (Côtes-d’Armor).

La piste d’une intoxication restant privilégiée, des analyses avaient aussi été confiées au pôle d’expertise toxicologique de l’école vétérinaire de Lyon. Mais après la recherche d’une quarantaine de molécules (raticides, pesticides, produits phytosanitaires, éthylène glycol, etc.), tous les résultats se sont avérés négatifs. Des animaux agonisants ont été observés et filmés, semblant présenter des troubles nerveux, avec des tremblements, convulsions, spasmes et pédalage.

Le préfet pris un arrêté le 4 septembre dernier interdisant la consommation et la commercialisation des sangliers sur les 29 communes concernées, les cadavres devant être apportés à l’équarrissage. «On a constaté que ce sont les petits sangliers, de 15 à 25 kg, qui sont le plus touchés. Nous sommes inquiets, les chasseurs sont perturbés et sont réticents à chasser», a expliqué à l’AFP un chasseur, qui préfère rester anonyme.

Le directeur adjoint de la DDCSPP a confirmé qu’il s’agissait essentiellement de jeunes sangliers. De même, a-t-il ajouté, de nouvelles analyses sont en cours «avec des prélèvements plus frais. On s’est attachés à sélectionner des cadavres en meilleur état», afin d’élargir le champ des molécules toxicologiques testées. «L’affaire est entre les mains de chercheurs en France et hors de France», a-t-il encore dit.
AFP

Salvador: 114 tortues marines découvertes mortes en moins de trois semaines

Des analyses sont en cours pour découvrir la cause de ce phénomène, qui semble aussi toucher le Guatemala et le Nicaragua...

Les cadavres de 114 tortues marines ont été découverts depuis le 28 septembre sur la côte Pacifique du Salvador, provoquant l'inquiétude des écologistes et l'ouverture d'une enquête sur ces mystérieux décès.

Entre le 28 septembre et le 14 octobre, 114 tortures marines ont été retrouvées mortes sur les plages de San Diego, el Amatal et Toluca, au centre du littoral salvadorien, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. La plupart étaient des tortues vertes (Chelonia agassizii) et des tortues olivâtres (Lepidochelys olivacea).

Une algue toxique en cause...

La vice-ministre de l'Ecologie du Salvador Lina Pohl a expliqué à la presse que ces décès pourraient avoir été causés par le développement d'une algue toxique en haute mer car les carapaces des reptiles ne semblent pas endommagées.

Pour tenter d'établir la cause de cette hécatombe, une équipe du ministère a procédé lundi à des prélèvements sur les cadavres qui seront analysés par le Laboratoire de toxicologie marine de l'Université du Salvador.

Le coordinateur de l'ONG Unité écologique du Salvador (UNES), Angel Ibarra, a indiqué à l'AFP être impatient de connaître les résultats des analyses, car selon lui les «marées rouges» d'algues toxiques souvent constatées à cette période ne se sont jusqu'à présent jamais soldées par des décès massifs de tortues.

...ou des bateaux de pêche?

De son côté, Jose Leonidas Gomez, du Programme de conservation des tortues marines «Je protège mon monde», assure que les tortues retrouvés sur la plage de San Diego ne semblaient pas avoir ingéré quoi que ce soit. Celui-ci pointe plutôt du doigt les filets des nombreux bateaux de pêche circulant dans ces eaux.

Selon le Conseil national des zones protégées (CONAP) salvadorien, ce sont 146 tortues qui ont été retrouvées mortes au Salvador depuis janvier. Et le problème semble aussi concerner le Guatemala et le Nicaragua voisins, selon les autorités de ces pays qui n'ont toutefois pas tenu de compte précis.

Au Guatemala, Jose Martinez, un responsable du CONAP local, a expliqué à l'AFP que parmi les causes identifiées des décès constatés dans son pays figuraient la pêche industrielle au chalut, la pêche artisanale au trémail et la pêche au requin.
AFP


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 25 Oct - 17:40

Pour les tortues du message précédent il s'agirait d'un problème d'algues :

Une substance neurotoxique contenue dans des algues serait à l’origine de la mort de centaines de tortues marines découvertes ces dernières semaines sur les plages du Salvador, a annoncé le ministère de l'Environnement.

"Les résultats des échantillons (prélevés sur) plus d'une dizaine de tortues démontrent que la cause de la mort est due à l'ingestion (...) de saxitoxines", substance neurotoxique produite par des micro-organismes marins, a déclaré mardi le ministère dans un communiqué.

Selon des chiffres officiels, 233 tortues de diverses espèces ont été retrouvées mortes en 2013 au Salvador, dont 201 rien que depuis fin septembre.

Les cadavres ont été découverts sur plusieurs plages de la côte Pacifique de ce petit pays d'Amérique centrale.

Selon les détails communiqués par les autorités, ces algues se trouvent en haute-mer, et en raison de leur importante quantité, donnent à l'eau une couleur marron, d'où le nom de "marée rouge".

Le ministère de la Santé a de son côté écarté la possibilité que des fruits de mer consommés par l'être humain, comme les huîtres, aient été contaminés.

Rien que entre le 28 septembre et le 14 octobre, 114 tortures marines ont été retrouvées mortes sur les plages de San Diego, el Amatal et Toluca, au centre du littoral salvadorien, à quelques dizaines de kilomètres de la capitale. La plupart étaient des tortues vertes (Chelonia agassizii) et des tortues olivâtres (Lepidochelys olivacea).
source : http://sciencesetavenir.nouvelobs.com/nature-environnement/20131025.OBS2756/salvador-une-algue-cause-la-mort-de-centaines-de-tortues.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mar 12 Nov - 21:27

Une hécatombe chez les étoiles de mer de la côte ouest américaine

Le Canada et les États-Unis font face à une disparition massive d’étoiles de mer. Elles ont contracté une maladie qui entraîne leur dépérissement. Les premiers cas ont été décelés en juin 2013, mais aujourd’hui toute la côte ouest de l’Amérique du Nord est concernée, et les scientifiques n’ont toujours aucune idée de la raison d’une telle épidémie.

Les étoiles de mer, sur la côte ouest de l’océan Pacifique, vivent actuellement l’une de leurs plus graves crises écologiques. Elles sont atteintes d’une maladie qui endommage tant leurs tissus qu’elles perdent leurs bras et dépérissent puis meurent. Du sud de la Californie au nord de l’Alaska, au moins dix espèces d’étoiles de mer en sont victimes. Les populations sont décimées à des taux record. Par ailleurs, si la maladie est bien connue des biologistes, la raison d’une telle expansion géographique reste un mystère.

En général, lorsqu’une étoile de mer est atteinte du syndrome du dépérissement (Sea star wasting disease, en anglais), une lésion commence à apparaître sur l’ectoderme. Rapidement les tissus sont endommagés, l’étoile perd ses bras et finit par mourir. Ces symptômes s’observent aussi lorsqu’une étoile de mer se retrouve coincée dans une bassine d’eau qui ne lui convient entre deux marées. Mais dans le cas du syndrome, ces symptômes surviennent tandis que l’étoile vit dans son habitat naturel.



Ce n’est pas la première fois que cette maladie décime la côte ouest des États-Unis. Dans le sud de la Californie, au cours des années 1983-1984 et 1997-1998, des disparitions massives d’étoiles de mer se sont produites. La maladie du dépérissement s’est répandue durant ces deux périodes en réponse au réchauffement de l’océan, lié à l’établissement de deux événements El Niño. Durant cette phase du phénomène Enso, les alizés faiblissent, l’upwelling du Pérou ralentit et toute la bande tropicale du Pacifique se réchauffe. Le changement de température est si rapide que les échinodermes n’ont pas le temps de s’adapter et développent cette maladie.

Les premiers signes du développement de la maladie cette année ont été observés en juin, dans l’État de Washington. Puis, en août, c’est en Alaska que des biologistes sont tombés sur des colonies d’échinodermes malades. Ensuite, les observations se sont succédé : en septembre, la Colombie-Britannique rapportait des douzaines d’étoiles de mer mortes non loin de Vancouver, des cas sont observés dans presque toute la Californie, de la Bodega Bay au golfe du sanctuaire marin national de Farallones (tous deux à proximité de San Francisco) au sud de l’État, en passant par le centre de l’État où huit espèces sont affectées.

Pourtant cette année, il n’y a pas d’El Niño installé, l’océan n’est pas plus chaud que son état moyen. Et c’est bien ce qui inquiète les biologistes. À première vue, il n’y a pas de facteur externe qui ait pu modifier l’habitat des étoiles de mer, tout le long de la côte. Par ailleurs, les chercheurs de l’université de Californie à Santa Cruz soulignent que les pertes d’étoiles de mer varient grandement suivant la zone concernée. Observation qui complique d’autant plus la détermination de la cause de la maladie. Actuellement, plusieurs laboratoires essaient de trouver l’agent pathogène qui aurait pu se répandre sur des milliers de kilomètres.

Les pertes sont massives, mais les échinodermes ont une étonnante capacité à se développer rapidement. Il ne devrait donc pas y avoir de disparition des étoiles de mer sur le bord est du Pacifique. Elles n’ont pas de prédateurs mais elles régulent la quantité de moules sur les côtes. Ce qui serait donc à redouter, c’est une invasion de moules...
source : http://www.futura-sciences.com/magazines/environnement/infos/actu/d/developpement-durable-hecatombe-chez-etoiles-mer-cote-ouest-americaine-50071/#xtor=RSS-8


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 15 Nov - 18:58

Record de dauphins morts sur la côte atlantique

Quelque 753 grands dauphins ont été retrouvés morts sur la côte atlantique depuis juillet, dépassant un record datant d'il y a 25 ans, sans doute en raison d'un virus proche de la rougeole, ont indiqué vendredi des scientifiques américains.

Les animaux se sont échoués de juillet jusqu'à début novembre sur toute la côte atlantique américaine, depuis l'État de New York (nord-est) jusqu'à celui de Floride (sud-est).

Ce chiffre, atteint en cinq mois, est dix fois supérieur au nombre de dauphins retrouvés morts en moyenne sur une année.

Les autorités craignent un chiffre encore plus important sur 12 mois, étant donné que le dernier record, de 740 dauphins, avait été atteint en une année, en 1987-1988, selon des scientifiques des services américains de météorologie (NOAA).

«Les services spécialisés sur l'échouage travaillent intensivement sur ce chiffre désespérant», a assuré Teri Rowles, du programme sur la santé des mammifères marins de la NOAA.

Mais les scientiques ne sont pas en mesure de confirmer que le morbillivirus ait été la cause de la mort de ces animaux, étant donné leur état de décomposition avancé, qui les a empêché d'effectuer des tests.

Des éléments laissent toutefois supposer que le morbillivirus (dont fait partie le virus de la rougeole) contracté par les dauphins serait en train de s'étendre, car des baleines à bosse et des cachalots rejetés par la mer ont été testés positifs.

«Actuellement il n'y a rien qui puisse être fait pour empêcher la propagation de l'infection ou empêcher les animaux infectés de contracter des maladies grave», a précisé Mme Rowles.

La scientifique a aussi indiqué ne pas savoir clairement quelle était la proportion de grands dauphins infectés.

«Il y a encore beaucoup de questions sans réponse», a-t-elle résumé.

Les humains ne risquent pas de contracter ce morbillivirus mais peuvent être contaminés par des bactéries ou d'autres agents pathogènes provenant des carcasses. Il est donc conseiller d'appeler des spécialistes si on en découvre sur la côte.
source : http://fr.canoe.ca/artdevivre/animal/article1/2013/11/08/21255166-afp.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Dim 2 Fév - 8:09

Une mystérieuse hécatombe d'étoiles de mer

Les étoiles de mer meurent mystérieusement par millions ces derniers mois sur la côte ouest américaine, de l'Alaska au sud de la Californie.

Les étoiles de mer meurent mystérieusement par millions ces derniers mois sur la côte ouest américaine, de l'Alaska au sud de la Californie, mobilisant les biologistes marins qui soulignent le rôle clé de ces invertébrés dans l'écosystème côtier.

Cette hécatombe semble avoir commencé en juin 2013, selon les premiers cas observés, frappant différentes variétés d'étoiles de mer vivant sur le littoral et en captivité, précise Jonathan Sleeman, directeur du Centre de recherche de la faune sauvage de l'Institut américain de géophysique (USGS), dans une note publiée sur le site internet de cet organisme fédéral.

Les deux espèces les plus touchées sont la Pisaster ochraceus, une étoile de mer de couleur pourpre, et la Pycnopodia helianthoides, aussi appelée Soleil de mer. De couleurs variables, cette dernière est considérée comme la plus grande des étoiles de mer, son diamètre pouvant dépasser un mètre.

Les signes les plus communément observés de ce syndrome de dépérissement sont des lésions superficielles blanches qui s'étendent rapidement, suivies par un ramollissement de l'animal, la perte de ses bras et une désintégration de son corps aboutissant à sa mort quelques jours après l'apparition des symptômes.

Des populations entières de ces étoiles de mer ont été décimées dans le détroit de Puget, dans l'Etat de Washington (nord-ouest des Etats-Unis), et la mer des Salish en Colombie-Britannique (Canada) ainsi que le long de la côte californienne, indique le document de l'USGS. Le taux de mortalité est estimé à 95%.

Les scientifiques qui surveillent depuis des décennies les écosystèmes de cette zone de l'estran, partie du littoral située entre les limites des marées, n'ont à ce jour identifié aucune cause de cette mortalité massive.

"Nous pensons qu'un élément pathogène comme un parasite, un virus, ou une bactérie pourrait infecter ces étoiles de mer et compromettre leur système immunitaire, ce qui les rendrait vulnérables à des infections bactériennes secondaires responsables des dommages physiques observés", explique Pete Raimondi, professeur de biologie à l'Université de Californie à Santa Cruz, un des principaux scientifiques impliqués dans cette enquête.

Ce phénomène a déjà été observé dans le passé mais il était alors lié à un réchauffement des eaux côtières, ce qui n'a pas été le cas en 2013, ajoute-t-il.

Dans ces précédents accès de mortalité nettement moins étendus géographiquement, on avait aussi soupçonné un agent pathogène qui se serait développé à la faveur du réchauffement de l'eau mais sans jamais le confirmer, note encore le biologiste.

En 1983, une vague de mortalité sur la côte sud de la Californie avait presque entièrement éliminé l'étoile de mer Pisaster ochraceus du littoral. Une hécatombe plus limitée s'était produite en 1997, attribuée surtout au réchauffement de l'océan résultant du grand courant du Pacifique Sud El Niño.

Une mortalité de masse nettement plus réduite de certaines espèces d'étoiles de mer s'est également produite au printemps 2013 sur la côte est des Etats-Unis.

Les étoiles de mer préfèrent la fraîcheur, expliquent les scientifiques, soulignant que des eaux plus chaudes affectent leur santé et peuvent entraîner une infection des plaies.

L'étoile de mer Pisaster ochraceus est "un prédateur clé dans son écosystème côtier", dit le professeur Pete Raimondi. Cet animal se nourrit de crustacés comme les moules, les berniques et les escargots de mer.

Si cette espèce venait à disparaître, les populations de ces mollusques augmenteraient considérablement, ce qui pourrait profondément modifier l'écosystème rocheux situé entre le maximum et le minimum des marées, jugent les scientifiques.

Les larves d'étoiles de mer sont aussi un composant important du plancton, la base de la chaîne alimentaire des océans. Les étoiles de mer ont assez peu de prédateurs, qui peuvent être d'autres étoiles de mer, des mouettes et parfois des loutres de mer.

Dans leur enquête sur cette dernière vague de mortalité massive d'étoiles de mer, les scientifiques compilent les rapports provenant du public, surveillent certains sites le long de la côte du Pacifique, collectent des spécimens et effectuent des analyses microbiologiques ainsi que des séquençages génétiques pour déterminer s'il s'agit d'un agent infectieux ou toxique et résoudre cette énigme.

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20140201.OBS4674/une-mysterieuse-hecatombe-d-etoiles-de-mer.html?xtor=RSS-17


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Jeu 6 Fév - 21:56

plus de 400 dauphins retrouvés morts au Pérou en janvier

En ce début d’année, le Pérou doit faire face à nouvel épisode de mortalité massive de dauphins. Plus de 400 mammifères morts ont été retrouvés sur les plages de ce pays rien qu’en janvier. Des autopsies sont en cours, mais vont-elles apporter des réponses ? À ce jour, l’épisode de mortalité de 2012 demeure inexpliqué.

En 2012, les autorités péruviennes ont eu à constater la mort de plus de 800 dauphins, lors de découvertes faites sur diverses plages du nord du pays. Malgré les centaines d’autopsies réalisées, aucune cause pouvant expliquer cette mortalité massive n’a été identifiée. Les hypothèses avancées restent toujours les mêmes : empoisonnement par une toxine d’origine algale, perturbations causées par des tests sonar ou sismiques, accumulation excessive de polluants, etc.

Malheureusement, l’histoire semble se répéter en 2014. Rien qu’en janvier, et selon les sources, plus de 400 à 500 de ces mammifères marins ont été retrouvés morts ou à l’agonie entre les villes de Pimentel et d’Illescas (environ 142 km de littoral) par des experts de l’Institut péruvien de la mer (Imarpe, pour Instituto del Mar del Perú). Une fois encore, la cause de cet épisode de mortalité reste inconnue, mais des autopsies sont en cours. Elles vont se focaliser sur les poumons, les foies et les reins. Les résultats sont attendus d’ici deux semaines.

Certains de ces mammifères marins pourraient avoir été les victimes de filets de pêche ayant causé leur noyade. Selon des propos rapportés dans le Globalpost, les scientifiques ont d’ailleurs confirmé que des individus jeunes et des adultes étaient morts en mer. Cependant, de nombreux cétacés se sont bel et bien éteints à proximité des plages ou après leur échouage. D’autres facteurs entrent donc en jeu. Une cause de mortalité a déjà été exclue grâce à des analyses chimiques menées à Lima sur des prélèvements de tissus : l’empoisonnement volontaire. Espérons maintenant que la cause de ce mystérieux épisode de mortalité sera prochainement identifiée.

Source : http://www.futura-sciences.com/magazines/nature/infos/actu/d/zoologie-bref-plus-400-dauphins-retrouves-morts-perou-janvier-52121/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Dim 23 Mar - 13:04

Mexique : des milliers de poissons morts retrouvés dans le fleuve San Juan





Des milliers de poissons morts ont été retrouvés dans le fleuve San Juan qui relie le barrage "Knife" à Nuevo León au Mexique.

Plus de 200 familles vivant dans lazone rurale de la ville de Tamaulipas ont perdu leur emploi .

Juan Barrera , responsable de l'écologie de la ville, a déclaré à la presse: « nous subissons une mortalité massive de poissons dans tout le bassin du fleuve San Juan, d'autres animaux sont touchés. Les causes de cette hécatombes sont actuellement inconnues"

Les autorités municipales et étatiques , en coordination avec la Petroleos Mexicanos ( Pemex ) et l'Université autonome de Tamaulipas ( UAT ) ont ouvert une enquête afin de déterminer quelle substance est à l'origine de la mort de ces milliers de poissons.

http://www.wikistrike.com/article-mexique-des-milliers-de-poissons-morts-retrouves-dans-le-fleuve-san-juan-123052560.html
avatar
Mysan
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 940

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Mysan le Mer 26 Mar - 14:33

ca ressemble à un nettoyage :/


___________________


Etudiant en sciences de la vie et de la Terre à Rennes.
study
avatar
Mulder26
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3747

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Mulder26 le Mer 26 Mar - 19:29

on n'est sur une magnifique planète et une biodiversité de dingue et on démolit tout ...c'est à gerber ... Evil or Very Mad


___________________


avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Mar 1 Juil - 10:16

avatar
Mulder26
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3747

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Mulder26 le Mar 1 Juil - 16:08

avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30552

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Dim 24 Aoû - 10:01

Des milliers de poissons morts dans la rivière Belle



Des poisons morts ont commencé à remonter à la surface de la rivière Belle, dans le sud-ouest de l'Ontario plus tôt cette semaine.

L'Office de protection de la nature de la région d'Essex soupçonne que ce serait à cause des écoulements survenus après les précipitations record de lundi soir.

L'agence a prélevé des échantillons d'eau de la rivière Belle mercredi, mais les résultats des analyses ne sont pas encore connus.

Le maire de Lakeshore, Tom Bain, et l'Office de protection de la nature ont commencé à recevoir des appels jeudi soir au sujet des poissons. Vendredi, des milliers d'entre eux flottaient à la surface de la rivière.

« Des milliers de petites aloses mortes flottent sur l'eau, a décrit Tom Bain. Ils sont vraiment petits, de la taille d'un poisson rouge. Et puis des poissons plus gros, comme des carpes et des poissons-chat, sont toujours vivants et flottent à la surface pour trouver de l'oxygène. »

Tom Bain soutient que l'Office de protection de la nature lui a expliqué que ce phénomène pourrait aussi avoir été causé par un changement soudain de la température de l'eau pendant la tempête.

L'agence dit aussi qu'il est possible que les eaux d'égout et des bactéries dans l'eau aient privé les poissons d'oxygène.

http://ici.radio-canada.ca/regions/ontario/2014/08/16/002-poissons-morts-belle-riviere.shtml
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 20 Nov - 8:46