Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Partagez
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par OLOVNI le Jeu 1 Nov - 9:09

avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30569

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Schattenjäger le Jeu 8 Nov - 20:10

avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Caribou le Jeu 8 Nov - 20:19

Il serait intéressant de corrélé les données spatiotemporelles des épisodes d’échouage de mammifères marins avec les trajets (du moins les données accessibles) des sous marins.

Afin de vérifier si les sonars ne sont pas en causes

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1410

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par anoy le Ven 9 Nov - 12:00

PAFleKaribou a écrit:Il serait intéressant de corrélé les données spatiotemporelles des épisodes d’échouage de mammifères marins avec les trajets (du moins les données accessibles) des sous marins.

Afin de vérifier si les sonars ne sont pas en causes
Vrai...il ne faut pas oublier les sonars de navigation et surtout de "peche" qui sont les plus importants (ex: bateaux usines,etc...).
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Robot U&P le Jeu 15 Nov - 9:08

Plus de 50 000 étoiles de mer retrouvées mortes en Irlande



Les conditions météorologiques extrêmes ont tué des dizaines de milliers d'étoiles de mer, les laissant éparpillées sur une plage abritée.

Un tapis d’échinodermes rose et mauve, une famille d'animaux marins, est apparu hier matin sur la plage dans le nord de Lissa dell Co Sligo.

Les 50 000 étoiles de mer adultes, mesurant entre 7 cm et 20 cm de diamètre, s'étendaient le long des 150 mètres de la rive.

Les biologistes marins et le maître de conférence du Sligo Institute of Technology, Bill Crowe, supposent qu’elles ont été soulevées par une tempête et ont perdu leur nourriture, des bancs de moules qui vivent au large.

"L'explication la plus probable est qu'ils se nourrissent de moules, mais que celles-ci ont disparu suite à un temps capricieux. » ont-ils dit.

Le maître de conférence d’ajouter : « Elles sont mortes à la suite d'une soi-disant «marée rouge» ou efflorescences algales ».

« Ce sont presque toutes des adultes typiques de l'Atlantique Nord qui sont décédées ».

Il en a placé quelques-uns dans des seaux d'eau de mer pour tester leur état, mais si quelques-uns ont suscité une réaction légère, la grande majorité étaient morte.

Tim Roderick, directeur du district de conservation du National Parks and Wildlife Service, nous dit que le phénomène est probablement dû au mauvais temps de ces dernières semaines.

On va les croire…



Damiens Lanxade pour WikiStrike

Source:

http://www.belfasttelegraph.co.uk/news/local-national/50000-dead-starfish-found-on-irish-beach-14554962.html#ixzz2C1PZMc00T
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par FLAM le Jeu 15 Nov - 11:17

C'est dingue ! pale


___________________


avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3532

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par sergent garcia le Jeu 15 Nov - 12:20

"Les biologistes marins et le maître de conférence du Sligo Institute of Technology, Bill Crowe, supposent qu’elles ont été soulevées par une tempête et ont perdu leur nourriture, des bancs de moules qui vivent au large.

"L'explication la plus probable est qu'ils se nourrissent de moules, mais que celles-ci ont disparu suite à un temps capricieux. » ont-ils dit."


Elle serait toutes mortes de faim dans le même lap de temps ??scratch


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par canon le Sam 17 Nov - 7:36

ça concerne que la meme espece !
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mer 28 Nov - 9:47

On continue la série noire :

-Mi septembre, des centaines de milliers de poissons morts s'échouent sur les plages texanes : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/08/14082012des-centaines-de-milliers-de.html

-Mi-septembre toujours : hécatombe de poissons aux Îles Samoa, dans la baie de Pago : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/08/14082012iles-samoa-une-hecatombe-de.html

-Mois d'octobre : 11 000 cerfs meurent d'une maladie hémorragique en Virginie : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/10/30102012usa-michigan-un-virus-tuent.html

-Fin octobre, échouage massif de baleines sur l'île d'Andaman : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/10/30102012inde-mort-de-40-baleines.html

-début novembre : échouage de dauphins en Tasmanie : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/11/05112012australie-tasmanie-une-centaine.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mar 8 Jan - 2:15

En parlant de calamars :

Giant squid 'suicide' deaths a mystery

Legions of big predatory squid have gathered along the Northern California coast, where they are stranding themselves on Santa Cruz beaches by the hundreds in a mysterious frenzy of suicide.

The jumbo invertebrates, known as Humboldt squid, are far north of their normal habitat in the warmer waters of Baja California and along the west coast of South America.

Nobody knows why the aggressive, tentacled creatures moved north, but they have been showing up along the Santa Cruz and Monterey coasts with increasing frequency over the past decade, according to researchers.

“We’re definitely a little baffled, but it’s exciting because we’ve heard about these strandings for so long and now it’s happening right here,” said Hannah Rosen, a graduate student and researcher at the laboratory run by pre-eminent squid researcher, William Gilly, at Stanford University’s Hopkins Marine Station.

“We’re hoping that since it has been happening pretty much in our backyard that we will be able to make some headway and find out what is going on,” Rosen said.

The squid found on the beaches this past weekend were all between 2 and 3 feet long, dark red with large, bulging eyes and long tentacles extending outward from a small, toothy mouth.

The creatures, which can reach almost 5 feet in length and will eat almost anything smaller than they are, including their own species, have been lurking in Monterey Bay since summer. Dead squid were first reported in October. Several hundred washed ashore last weekend on beaches along a 12-mile stretch in Santa Cruz County, one of the largest local mass strandings researchers can remember.

Rosen said the voracious squid were last seen in Monterey Bay in 2010. The squid in the bay have primarily been juvenile squid, she said, probably because the young need to feed in a bay until they are big enough to head south. The animals can live up to 2 years.

Their presence is not likely to make scuba divers happy. Humboldt squid, so named because they were first discovered in the Humboldt Current in South America, are also known in Spanish as diablo rojo, or red devil, because they have a reputation for aggression. The species, which are among the largest carnivorous squid in the world, often approach and sometimes even grab scuba divers.

“They are not afraid to approach divers and touch them. They’ll grab you with their arms and try to figure out what you are,” said Rosen, adding that the sea creatures display unusual intelligence. “It can make people a little uncomfortable. With a squid that big, it’s nothing to scoff at, but there has been no documentation of them trying to eat a human. They are just curious.”

The ability of the animals to change color is another reason for the devilish reputation, Rosen said. In the presence of other squid, they will flash from white to red and back in a remarkable imitation of a strobe light.

Researchers say strandings are common when squid invade a new area. The squid, which typically spend their days 1,000 to 2,000 feet deep and come up to feed at night, actually swim onto the beach and strand themselves.

Laboratory scientists don’t know why, but they believe the squid spend so much time in the deep ocean that they never encounter land. The species is nearly impossible to keep in captivity because they are unused to barriers and boundaries and will continually run up against aquarium glass and kill themselves, Rosen said.

“Another theory is that there is a harmful red algae bloom, which can secrete a neurotoxin called domoic acid, and it could be affecting their central nervous system and causing them to become disoriented,” Rosen said.

The laboratory is conducting tests to determine whether the dead squid were infected with neurotoxin.

source : http://www.standard.net/stories/2012/12/13/giant-squid-suicide-deaths-mystery


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 18 Jan - 23:18

PAWLEYS ISLAND, SC (WLTX) --There is a mystery along the South Carolina coast.

Thousands of dead fish washed up on the beach at the south end of Pawleys Island Tuesday afternoon.

The fish are menhaden, and the SC Department of Natural Resources have been notified of the incident.

Menhaden fish are a small, oily fish that are used for fish oil and its oil is also an ingredient in lipstick and they are also used for livestock feed.

source : http://www.wltx.com/news/article/216791/2/Thousands-of-Dead-Fish-Wash-Up-On-Pawleys-Island-



___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Dim 20 Jan - 22:57

Hundreds of thousands of dead fish reported on Masonboro Island

MASONBORO ISLAND, NC (WECT) – Hundreds of thousands of dead fish have been reported this week at Masonboro Island by state environmental officials, according to a spokesperson for the N.C. Department of Environment and Natural Resources.

Environmental officials explain that the fish, Atlantic menhaden, which travel in very large groups, took a wrong turn, up Loosins Creek.

In under an hour, the area caused dissolved oxygen levels in the water to drop to close to zero, which ended up killing them.

As a result, the dead fish have been discovered along the island's beaches and in the water.

Officials say they've noticed a pattern of dead fish in winter months and attribute it to the menhaden tightening their school.

Workers with Coastal Management, Water Quality and Marine Fisheries are keeping an eye on the area, and throughout the weekend, dead fish will probably continue to surface.

The workers have a monitoring station set up that checks the water for dissolved oxygen levels, temperature, pH levels and other data.

"This may be the first time we have had continuous monitoring of water quality in an area at the exact time of a fish kill," said Jim Gregson, Surface Water Protection supervisor for the state Division of Water Quality, in a statement. "The data recorded by Coastal Management's monitoring station was a big help in determining the cause of this event."

"You want to make sure it's not an algae or something that could be a concern for human health and a lot of times, you don't know what caused it," said Stephanie Garrett, who is with NCDENR. "Being able to look at what the physical conditions were at the time, you can see that they just ran out of oxygen."

Officials say that while the dead fish don't necessarily pose a danger to humans, they want to make visitors aware of the occurrence.

"With the weekend going to be nice and people going to be on the beaches, they're going to see dead fish," Garrett warned.
source : http://www.wect.com/story/20566054/thousands-of-dead-fish-reported-on-masonboro-island


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Ven 25 Jan - 11:03

D’après certaines estimations, environ cinquante tonnes de poissons aurait été découvert mort le long de côte d’Okinawa. Divers théories pour expliquer ces décès ont été données, certain parlent du manque d’oxygène dans l’eau, d’autre pense que cela pourrait être lié aux écarts de température et pour d’autres enfin ces poissons mort serait dû à un crash d’ovni survenu au mois de décembre…



Des informations ont filtrés et ont indiqué qu’un objet aurait survolé le sud du Japon, d’ailleurs des photos ont été prise d’un étrange objet qui se serait écrasé dans l’océan au large de l’île d’Okinawa.

Depuis ces faits, des milliers de poissons ont été retrouvé sur les côtes japonaises et, pour certain, la peur que ce crash et que l’objet ait pu déverser des produits chimiques dans l’océan est grandissante. En effet certain corps de ces poissons sont recouverts d’étranges brulures qui pourrait être lié a des produits chimiques. De plus des témoins ont parlé de fumées toxiques remontant à la surface.

Quoiqu’il en soit, crash d’ovni ou non, les poissons sont mort et probablement à cause d’une pollution. Pour un pays comme le Japon fortement consommateur de produit de la mer, cette affaire, est plutôt grave et il est important que les autorités déterminent la cause de cette empoissonnement de l’océan…
source : http://dark-ride.org/?p=3526

De nombreuses marées rouges (invasion d'algues rouges) ont été signalées ces derniers jours le long de la Siesta Key, depuis Turtle Beach jusqu'à la plage Midnight Pass Blind Pass en Floride.

De nombreuses mortalités de poissons et des difficultés respiratoires ont également été signalés à Holmes Beach mais aussi tout le long de la cote jusqu'à la pointe de l'île d'Anna Maria.

Cette marrée rouge devrait s'attarder encore une journée et se déplacer ensuite plus au sud, a déclaré Jason Lenes, chercheur au Centre pour la prédiction des marées rouges à l'Université de Floride du Sud.

Samedi ou dimanche, cette marrée rouge devrait se déplacer vers le sud, pour se retrouver le long des côtes de Sarasota et les comtés de Charlotte, Lenes puis éventuellement vers l'ouest dans le golfe.

Les marées rouges sont causées par les algues unicellulaires appelés Karenia brevis. Les algues sont naturellement présents à des niveaux très faibles, généralement à environ 30 miles au large des côtes. Au cours de l'automne, les courants océaniques déplacent ces bancs d'algues toxiques vers la côte. Des lors si les conditions sont bonnes, les cellules des algues prolifèrent à trés grande vitesse en rendant par cette efflorescence les eaux totalement toxiques.
source : http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/22012013usa-floride-marree-rouge-des.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Lun 4 Fév - 18:29

Angleterre: Des milliers d'étoiles de mer retrouvées mortes échouées sur une plage du Lincolnshire

Des milliers d'étoiles de mer ont été retrouvés mortes échouées sur une plage du Lincolnshire, juste après le passage d'un orage.

Le photographe Simon Peck estime que plus de 4000 étoiles de mer ainsi que des œufs buccins et des débris de coquille ont fait surface sur la plage de Cleethorpes.

Les experts pensent que cette hécatombe a été provoqué par les eaux agitées engendrées par la météo orageuse qu'a subit la région ces derniers jours.

«Ce sont toutes des étoiles de mer commune et plus précisément des "Asterias rubens". Tous les spécimens échoués sont des adultes matures.

Il semble que échouages massifs aient déjà eu lieu dans le passé dans la même région, on le constate surtout en hiver autour des zones sablonneuses.

Des millions d'étoiles de mer vivent aux abords des côtes britanniques, Leur aire d'alimentation favoris sont les aggloméras de moules, où on peut parfois en observé par millions en une seule fois.

Les violents orages peuvent déclencher des courants terriblement forts qui passent à travers les bancs de moules où les étoiles se nourrissent, les arrachant à leurs proies, et les transportant ainsi jusque qu'aux côtes où elles finissent par échouer.
Étrangement, dans le passé ces échouages massifs étaient imputés aux surpêches, et en particulier de celles les plus terribles pour l'environnement puisqu'elle s'effectuent avec des dragues utilisées pour racler les fonds marins afin d'y déloger tout ce qui s'y trouve de vivant, les moules, mais les étoile de mer et les algues, le tout en les recouvrant de boues et de sable aux passages des dragues.

source : http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/25012013angleterre-des-milliers.html

France: Landes, 70 dauphins s'échouent sur les plages en une semaine

Dix-neuf dauphins se sont échoués, hier, sur la côte landaise. En tout, soixante-dix cadavres ont été découverts cette semaine. La plupart sont victimes de captures accidentelles par des chalutiers pélagiques.

Plus de 70 cadavres de dauphins et marsouins viennent d'être découverts sur la côte entre l'embouchure de la Gironde et Saint-Jean-de-Luz en moins d'une semaine. Pour la seule journée d'hier, 17 dauphins communs, un grand dauphin et un marsouin ont été retrouvés sur la plage à Biscarrosse. Cette première vague d'échouages est particulièrement précoce puisqu'elle a débuté à la mi-janvier alors qu'elle survient habituellement plutôt en février.

Les ravages des activités humaines

Mais cette précocité ne change rien aux raisons apparentes de l'hécatombe. «J'ai observé les 19 de Biscarrosse. Ils ont tous la queue ou l'aileron coupé. Ils sont dans un état de décomposition qui montre qu'ils viennent de très loin au large. C'est clair, ils ont été victimes de la pêche» assure Jean-Jacques Boubeyre, correspondant du Réseau national d'échouage.
«Dans plus de la moitié des cas, des traces de pêche accidentelle sont visibles, avec des marques ou des résidus de filets autour de la nageoire caudale ou sur l'aileron» confirme Ghislain Doremus, un scientifique du Centre de recherche des mammifères marins de La Rochelle. «J'ai vérifié : des chalutiers pélagiques français et espagnols sont en pêche à 40 miles au large de la côte Aquitaine» ajoute-t-il.

«Ce n'est pas le fait de la pêche artisanale, mais des grands chalutiers pélagiques industriels qui travaillent en paires» précise-t-il. «Ils utilisent des chaluts de 400 mètres d'ouverture et 70 m de haut» complète Jean-Jacques Boubeyre. «Les dauphins mangent les mêmes proies que les bars, donc ils sont souvent sur les mêmes zones, ce qui les rend particulièrement vulnérables» note Fabien Demaret, assistant-ingénieur au CRMM. «Il y a bien sûr aussi d'autres causes de mortalité, maladies, parasites ou pollution» indique Ghislain Doremus. «Un autre problème qui touche les cétacés est la pollution sonore, avec les sonars basse-fréquence» remarque Fabien Demaret.

Les scientifiques du CRMM s'attendent à de nouveaux échouages dans les prochains jours, à la suite de forts vents d'ouest sur le golfe de Gascogne. Ils espèrent beaucoup d'un programme lancé cette année par le ministère de la Pêche : les pêcheurs devront désormais déclarer leurs captures accidentelles, et si possible ramener les carcasses au port ou au minimum mesurer les animaux. Des contrôles devraient être effectués. «Cela nous permettra au minimum de disposer d'un meilleur échantillonnage biologique» estime Fabien Demaret.
Des centaines chaque année

Les études du CRMM, avec le soutien du Réseau national d'échouages, relèvent plusieurs centaines d'échouages de cétacés chaque année sur les côtes françaises. La progression est très marquée depuis la fin des années 1980 : entre 102 et 224 entre 1980 et 1987, jusqu'à 697 en moyenne sur la décennie 2000-2009, dont environ 500 sur la façade Atlantique. Après une baisse en 2010 (490), on a atteint un millier d'échouages en 2011 et 2012. Les dauphins représentent entre les deux tiers et les trois quarts des échouages constatés.

source : http://naturealerte.blogspot.fr/2013/01/france-landes-70-dauphins-sechouent-sur.html

Une huile mystérieuse englue les oiseaux marins en Angleterre

En Angleterre, les oiseaux sont atteints d’un mal obscur. Des centaines d’individus ont été retrouvés sur les plages du sud de l’île, certains morts, d’autres en mauvais état. Tous étaient englués : ils étaient recouverts d’une sorte d’huile visqueuse et inconnue. Un épais mystère règne donc autour de cette nouvelle pollution.

Le guillemot de Troïl ressemble à un petit manchot. Il mesure environ 40 cm et vit principalement en haute mer, même s’il lui arrive de rejoindre les côtes durant les périodes de reproduction. Grégaire, il pêche en groupe, peut plonger à 30 m de profondeur et se nourrit de petits poissons de bancs. Une activité qui le rend particulièrement sensible aux nappes de pétrole et autres substances visqueuses, car il peut confondre la lumière réfléchie par les étendues huileuses et celle renvoyée par les écailles d’une multitude de poissons.

La côte sud de l’Angleterre est frappée depuis quelques jours par une pollution qui n’avait jusqu’alors jamais été répertoriée. Des centaines d’oiseaux marins, pour la plupart des guillemots de Troïl, ont été retrouvés enduits d’une substance encore non identifiée, le long des plages situées entre Weymouth et Torquay. La substance a littéralement englué et astreint au sol ces espèces voyageuses.

Certains oiseaux ont été retrouvés morts, d’autres très affaiblis. D’après la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals (RSPCA), la plupart d’entre eux avaient les pattes abîmées. Au premier abord, les oiseaux semblent juste mouillés, humides, mais en regardant de plus près, on s’aperçoit que leurs plumes sont collées au corps. Ils sont donc incapables de se nettoyer seuls. La majorité des individus retrouvés a été recueillie au West Hatch Animal Centre de Taunton, mais des animaux ont aussi été trouvés et nettoyés dans le Hampshire et le Sussex.

Le produit – une huile minérale raffinée – n’a pas encore été identifiée. Elle est probablement issue d’un composé industriel, largué par un cargo. Toutefois, il n’y a pas eu de rapport d’événement de pollution dans la zone maritime anglaise. La Maritime and Coastguard Agency a alors envoyé d’elle-même un avion de prospection, mais malgré les vues aériennes, rien n’a été détecté.

Déterminer la source d’émission relève d’une mission impossible. La zone maritime anglaise est un chenal de quelque 50.000 km2 alors que la nappe visqueuse rejetée ne devait sûrement pas dépasser les 2 km2. Cela revient à chercher une aiguille dans une botte de foin. Récemment, un cas de déversement d’huile de palme a aussi été rapporté. Il avait affecté les oiseaux marins et les côtes, mais la source de rejet n’avait pas été identifiée, bien que l’on soupçonne le lavage de citernes des gros cargos d’en être à l’origine.

Simon Boxall, du National Oceanography Centre de Southampton, a suspecté que cette espèce d’huile engluée pouvait également provenir de cargos. Les premiers temps, il pensait qu’il s’agissait d’huile de palme, la piste des hydrocarbures ayant été immédiatement évincée. Les premières analyses n’ont toutefois montré aucune trace d’huile de palme. Qu’elle ait été larguée accidentellement ou consciemment par un cargo, cette substance laisse planer le mystère, tant sur sa nature que sur sa provenance.
source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/une-huile-mysterieuse-englue-les-oiseaux-marins-en-angleterre_44419/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mer 6 Fév - 23:16

Des millions de harengs retrouvés morts dans un fjord d’Islande



Un mer de poissons morts. Le 1er février, environ 10 000 tonnes de harengs ont été retrouvés flottant dans le Kolgrafavegur, un petit fjord de la péninsule de Snæfellsnes, à l'ouest de l'Islande, relate le quotidien du pays Morgunbladid. L'événement, s'il s'avère des plus impressionnants, n'est en réalité pas le premier : le 30 décembre, 30 000 tonnes de cette espèce vivant en bancs – soit pas loin d'un milliard d'individus – avaient péri au même endroit et de façon identique.


Comment expliquer cette hécatombe ? Les analyses effectuées sur le premier stock ont conclu à un manque d'oxygène de l'eau. Les experts estiment que ces carences ont pu être entraînées par la construction d'un pont, bâti en 2004 pour traverser le fjord au lieu de le contourner, qui aurait rétréci l'entrée de la crique en entraînant une avancée de la terre sur la mer.

"La construction de cet édifice a pu empêcher l'eau de suffisamment se renouveler, notamment en cas d'absence de vent. Le fjord pourrait donc pâtir de concentrations en oxygène trop faibles, explique Robert Arnar Stefansson, biologiste à l'institut de recherche du West Iceland centre of natural history. Il y a fort à craindre que de telles décimations surviennent de nouveau."

Depuis quelques semaines, autour de 300 000 tonnes de harengs auraient migré à proximité et à l'intérieur du fjord, attirés par ses eaux fraîches. "Ces poissons cherchent des eaux à 2 ou 3°C pendant l'hiver, période de faible activité, explique Jóhann Sigurjónsson, directeur général de l'Institut de recherches marines islandais. L'entrée massive de ces bancs dans un fjord de petite taille a aussi pu contribuer à baisser la teneur en oxygène, la décomposition des premiers poissons morts accélérant ensuite le processus."

Au total, l'expert estime que 10 % du stock mâture de la zone a péri. "C'est un événement grave, ajoute-il. Nous enquêtons afin d'éviter qu'il ne se reproduise, si nécessaire par une intervention. Toutefois, le problème finira par se résorber : avec le printemps, les harengs migreront hors des zones littorales lors de la période de ponte."



Des écoliers et bénévoles ont récupéré quelques uns des poissons morts pouvant servir de nourriture pour les animaux. Mais face au nombre de cadavres, et au coût que représenterait une véritable opération de nettoyage de la côte, le gouvernement a décidé de laisser le reste des harengs se décomposer naturellement.

Une décision qui pose problème pour les populations environnantes. "Les riverains se sont plaints de l'odeur de poisson pourri. Surtout que ce désagrément risque de s'aggraver avec les journées plus chaudes qui vont arriver", prévient Robert Arnar Stefansson. L'huile de poisson de harengs en décomposition pourrait par ailleurs menacer, dans les semaines et mois à venir, les dizaines de milliers d'oiseaux attirés par le site.



L'impact de l'événement se mesure aussi en termes économiques : le Morgunbladid évalue les deux stocks perdus à une valeur de 30 millions d'euros. Une perte conséquente pour l'économie islandaise, sachant que l'industrie de la pêche représente près de la moitié des exportations totales du pays.
source : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2013/02/06/des-millions-de-harengs-retrouves-morts-dans-un-fjord-dislande/

Sur les poissons morts en décembre : http://www.mbl.is/frettir/innlent/2012/12/21/25_30_thus_tonn_af_daudri_sild/ (en islandais)


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par FLAM le Jeu 7 Fév - 8:08

Et les hécatombes continuent ! C'est pas croyable...


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par FLAM le Sam 9 Fév - 11:36

les images parlent plus que les mots, dit-on...




___________________


avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Lun 18 Fév - 18:23

05/11/2012...Australie, Tasmanie; Une centaine de dauphins se sont échoués, 80 sont morts



Une centaine de dauphins se sont échoués samedi sur une plage de Tasmanie, en Australie. Plus de 80 animaux sont morts, tandis que des secouristes ont pu en sauver une dizaine d'autres.
Un pêcheur a découvert samedi sur la New Years Island des dizaines de baleines pilotes et de dauphins. Un grande quantité semblait déjà décédée tandis que quelques autres ont pu être rejetés à la mer par des bénévoles.

La raison pour laquelle autant de dauphins s'échouent sur cette île n'est pas connue. Peter Mooney, le directeur du Service des parcs nationaux et de la vie sauvage de Tasmanie, insiste sur le caractère social de ces animaux. Celui-ci est si fort qu'ils mettent leur vie en péril.
"Ils sont très socialement liés. Si un animal s'échoue, les autres vont le suivre. Ils ne veulent pas laisser un animal en difficulté seul." Quelque 200 dauphins s'étaient déjà échoués à proximité de King Island il y trois ans.


Tout a commencé vendredi avec 13 dauphins retrouvés à Quarantine Bay, sur King Island. Huit d'entre eux ont pu être sauvés. Hélas, samedi, les choses ont pris une ampleur inattendue avec l'échouage de 60 baleines et 20 dauphins sur les plages de New Year Island. Seuls six dauphins et deux baleines ont pu être remis à la mer.
Dimanche, une nouvelle baleine a été retrouvée sur une plage. Sauveteurs et bénévoles ont tenté de garder l'animal mouillé en attendant de pouvoir lui faire regagner des eaux plus profondes.

Les habitants de la région se sont rués en masse sur les plages durant tout le weekend pour sauver ces animaux, mais l'ampleur de la tâche les a vite submergés. Tous étaient attristés de constater que peu de baleines et de dauphins avaient finalement pu être sauvés.
source : http://naturealerte.blogspot.fr/2012/11/05112012australie-tasmanie-une-centaine.html

Et un phénomène curieux mais pas (encore ?) lié à une hécatombe :

Un immense groupe de dauphins - environ 100.000 selon les observateurs - a été repéré le long des côtes californiennes. Un spectacle incroyable qui en a surpris plus d'un.
"Ils venaient de toutes les directions, il y en avait à perte de vue" explique Joe Dutra, capitaine de croisière. "J'ai déjà vu beaucoup de choses ici, mais ça, c'est le plus grand rassemblement que j'ai jamais vu. C'était incroyable" ajoute-t-il.

M. Dutra, qui effectue quotidiennement des croisières d'observation des dauphins, était au large quand il a repéré un immense groupe de dauphins. "Les dauphins se déplacent généralement en groupe allant d'une dizaine de spécimens à plusieurs centaines". Cependant, le phénomène observé par M. Dutra est un fait exceptionnel.

Selon ses estimations, le groupe s'étendait sur une longueur de plus de 11 kilomètres, sur 8 kilomètres de large. Il a réussi à naviguer parmi eux pendant plus d'une heure. Un phénomène rarissime que les experts ne sont pas en mesure d'expliquer.

"Les dauphins sont des animaux extrêmement sociaux, ils aiment voyager ensemble. Parfois, certains groupes se rassemblent pendant un certain laps de temps" explique l'experte maritime Sarah Wilkin. Il semblerait en tout cas qu'un tel groupe ait déjà été observé l'année dernière à la même époque dans la région. On pourrait donc y trouver une explication migratoire.

source : http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/1581322/2013/02/18/100-000-dauphins-reperes-au-large-de-San-Diego.dhtml


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Dim 24 Fév - 12:19

Une cinquantaine de dauphins échoués dans le bassin d'Arcachon

C’est l’hécatombe hivernale. Cette semaine, une cinquantaine de dauphins et marsouins ont été retrouvés échoués sur les plages du bassin d’Arcachon. Si la cause de leur mort est encore inconnue, il est fort probable que les cétacés aient été pris dans des filets de pêche.

Lundi 18 février, 15 dauphins et marsouins ont été découverts échoués sur les plages de La Teste-de-Buch, dans le bassin d’Arcachon. Le nombre d’animaux échoués est impressionnant, mais le phénomène n’est pas exceptionnel. Samedi 16 février, 38 dauphins avaient déjà été retrouvés sur une plage proche de Biscarosse, dans les Landes. « C'est une caractéristique de la saison. Nous constatons, chaque année, des pics hivernaux, de début janvier à fin mars », explique un chercheur du Centre de recherche sur les mammifères marins (CRMM) de La Rochelle au journal Sud-Ouest.

Le CRMM est toujours alerté lorsqu’un mammifère marin est retrouvé échoué. Les chercheurs sont alors chargés d’étudier les causes du décès de l’animal et son écologie. Pour l’hécatombe de lundi dernier, les agents de la Sepanso, la Société pour l’étude, la protection et l’aménagement de la nature dans le Sud-Ouest, ont réalisé prélèvements et analyses dans la journée de mardi.

L'origine de la mort des odontocètes retrouvés à La Teste-de-Buch est encore inconnue. Les prélèvements sont en cours d'analyse. Les chercheurs du CRMM ont tout de même quelques présomptions. Dans la plupart des cas d’échouages, les mammifères sont victimes d’accidents de capture de pêche. Les Hommes à bord les libèrent des filets de pêche et les jettent à la mer. Ils dérivent ensuite vers les côtes. Pour éviter ces accidents, l’Ifremer a développé des émetteurs de signaux acoustiques qui agissent comme des répulsifs à dauphins, les pingers. Encore onéreux et perfectibles, ces émetteurs sont malheureusement peu utilisés.
source : http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/zoologie/d/en-bref-une-cinquantaine-de-dauphins-echoues-dans-le-bassin-darcachon_44826/


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par OLOVNI le Jeu 28 Fév - 22:26

Mercredi, des dizaines de raies ensanglantées ont été retrouvées mortes sur une plage de la ville de Gaza en Palestine. Un incident tout à fait inhabituel dont les spécialistes ignorent l'origine.

C'est un sinistre spectacle auquel ont assisté des habitants de la ville de Gaza en Palestine alors qu'ils se promenaient sur la plage. Mercredi, ils ont découvert que la mer avait apporté des dizaines de cadavres de raies. Selon les témoins, il y en avait environ 220 qui flottaient dans l'eau et gisaient là dans le sable, les ailes ensanglantées et pleines de blessures. Et il ne s'agissait pas de petites raies mais de mobulas, des spécimens qui ressemblent un peu à des raies Manta et qui peuvent mesurer jusqu'à 5 mètres pour un poids de 80 kg.

Si le nombre de spécimens échoués est surprenant, l'incident étonne d'autant plus que cela faisait près de six ans qu'aucune raie n'avait été vue sur la plage. "Les mobulas voyagent souvent en énorme banc de milliers d'animaux, elle s'élancent aussi hors de l'eau et font un tour en l'air avant de retomber. Très cool, effectivement", a commenté Bob Rubin, expert en raie au Santa Rosa Junior College en Californie, interrogé par le Daily Mail.

Mais "cette observation est étrange pour moi, et aussi inconnue. J'ai travaillé pendant de nombreuses années dans le golfe de Californie où il y a d'abondants bancs de mobulas mais je n'ai jamais vu un échouage aussi massif", a t-il expliqué.

Un choc avec un bateau ou une désorientation ?

Pour l'heure, la cause de l'incident reste mystérieuse bien que plusieurs hypothèses aient été évoquées au vu de l'aspect des raies. "Ces animaux semblent avoir du sang au niveau des "ailes" - les nageoires pectorales - qui pourrait provenir d'un choc avec quelque chose - des bateaux, des rochers, du sable, plusieurs d'entre eux ?", a précisé Bob Rubin. Néanmoins, dans la mesure où le spécialiste n'a pas pu réellement voir les raies, il ne peut se prononcer. Selon lui, il aurait été possible d'en apprendre plus voire dénicher d'autres causes possibles en étudiant le contenu de leur estomac et l'état de leurs branchies.

"Des bruits sous-marins importants ou des signaux électriques peuvent avoir causé une sorte de désorientation chez les raies mais c'est seulement une hypothèse de ma part", a ajouté le spécialiste. Quoi qu'il en soit, il est surement trop tard aujourd'hui pour en savoir plus, puisqu'en apprenant la nouvelle de l'échouage, des pêcheurs palestiniens se sont rapidement rendus sur la plage pour tirer les raies hors de l'eau, les découper et aller les vendre au marché.








http://www.maxisciences.com/raie/il-sera-toutefois-difficile-d-en-apprendre-plus-puisque-les-raies-ont-ete-rapidement-recuperees-par-des-chercheurs-et-vendus-au-marche_pic57939.html
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Lun 11 Mar - 23:06

Pas sûr que ça compte vraiment comme une hécatombe animale...

SHANGHAI (AFP) - Plus de 2.800 cadavres de porcs ont été repêchés dans le grand fleuve Huangpu passant à Shanghai, les autorités répondant aux inquiétudes des habitants en affirmant lundi ne pas avoir constaté pour autant d'aggravation du niveau habituel de pollution du cours d'eau.

Les milliers d'animaux décédés sont des porcelets et des cochons adultes pesant jusqu'à plusieurs centaines de livres, a précisé le gouvernement de Shanghai dans un communiqué.

Dans le district de Songjiang, des employés municipaux sur une petite embarcation utilisaient lundi des râteaux à long manche pour collecter les cochons morts, dont la peau gonflée d'eau virait de couleur, passant de rose à gris, a constaté un photographe de l'AFP.

Au total, 2.813 porcs avaient été repêchés lundi en milieu de journée, selon un communiqué du Service de gestion de l'eau de Shanghai, qui a précisé que le Huangpu comptait pour 20% de la consommation d'eau des 23 millions d'habitants.

Les porcs pourraient avoir été jetés dans la rivière par des éleveurs de la province du Zhejiang, voisine de Shanghai, après être morts d'une maladie non précisée. Les premiers porcs morts flottant dans le Huangpu ont été repérés jeudi.

"L'eau est-elle encore potable si on y trouve des porcs crevés qui y flottent ?", s'est interrogé Liu Wanqing, un habitant de Shanghai cité par le journal China Daily. "Le gouvernement se doit de mener une enquête fouillée et de fournir une eau potable aux habitants", a-t-il ajouté.

Après avoir analysé des échantillons d'eau du Huangpu, collectés heure par heure, le gouvernement de Shanghai a affirmé que les résultats obtenus étaient "normaux".

Douze embarcations ont été chargées de la pêche aux cochons sur le fleuve, a rapporté le journal Global Times.

Le Huangpu est mondialement connu pour s'écouler le long du Bund, le boulevard de Shanghai jalonné de beaux édifices coloniaux de style européen des années 1930. Sur sa rive est se trouve le district de Pudong, célèbre pour ses gratte-ciel devenus les symboles de l'essor économique chinois.

La pollution des cours d'eau, parfois avec de graves conséquences pour la santé, est un fléau en Chine, où le respect de l'environnement est souvent sacrifié sur l'autel de la croissance économique.
AFP

Voilà quatre jours que Chen Xiaodi ramasse des porcs en putréfaction le long du canal Henliaojing, en amont du Huangpu, le fleuve qui arrose Shanghaï. De mystérieuses carcasses dont les habitants de la capitale économique chinoise ignorent encore la provenance.

Des résidents avaient fait état dès jeudi 7 mars de la présence de quantités de cochons morts. Mardi 12 mars, au petit matin, l'embarcation de M. Chen a encore récupéré 40 charognes. La veille au soir, les autorités comptaient déjà 3 323 bêtes mortes sorties des eaux ou récupérées sur les rives du fleuve. Et mardi soir, les derniers chiffres faisaient état de 6 000 carcasses. Entre les péniches pressées de décharger leur cargaison à Shanghaï, dont la zone urbaine commence une quinzaine de kilomètres en aval, il convient de manoeuvrer avec prudence pour s'approcher des rives. Ensuite, il faut avoir l'œil. Au premier regard, on pourrait confondre les animaux en décomposition avec la multitude de détritus qui s'amoncellent habituellement sur les rives où le courant les dépose.
En s'approchant, on distingue bon nombre de ces carcasses, de toute taille, du porcelet à l'adulte plus gonflé d'eau.

Armé de perches en bambou au bout desquelles sont fixés des râteaux, l'équipage ne ménage pas ses efforts, conscient qu'il serait malvenu que ces porcs nauséabonds parviennent dans les districts plus denses de la ville aux 23 millions d'habitants. La municipalité a rappelé la nécessité d'agir vite afin d'éviter la contamination des eaux du fleuve qui abreuve les districts de la moitié sud de Shanghaï, dont les relevés de pureté seraient "normaux" pour le moment, selon les autorités.

M. Chen insiste pour que chacun à bord porte un masque chirurgical même si lui-même n'a pas la moindre information supplémentaire sur ce qui a pu tuer ces milliers de cochons, puis de les amener jusqu'ici. "C'est probablement un virus, mais on ne sait pas lequel. Ça vient de Jiaxing", a entendu dire l'employé municipal, désignant la petite ville la plus proche de Shanghaï dans la province limitrophe, le Zhejiang.

Cette incertitude est renforcée par la confusion qui règne entre différents départements au sein de l'Etat. Lundi soir, l'agence de presse étatique Chine Nouvelle citait des cadres de la commune de Jiaxing reconnaissant que les tatouages indiquent bien que les porcs y sont nés tout en précisant que "le lieu où ils ont passé le reste de leur vie est toujours inconnu". D'autres médias, citant également les autorités de Jiaxing, évoquent la possibilité que certains porcs proviennent plutôt du Jiangsu, l'autre province qui ceinture Shanghaï.

Un responsable des relations presse du district de Pinghu, localité placée sur la zone administrative de Jiaxing, explique en revanche au Global Times, un journal officiel, que "les tatouages sont vagues. Certains ont été grattés, car les fermiers savent qu'il est illégal de jeter les porcs à l'eau".

Il faudra donc patienter pour en savoir davantage sur les causes de ces morts. Selon le quotidien de Jiaxing, le Jiaxing Daily, ce n'est pas la première fois que les éleveurs du coin se débarrassent des porcs morts à la rivière. Des habitants vivant près du canal de Henliaojing disent d'ailleurs avoir déjà vu des carcasses de porcs descendre le fleuve, mais jamais en si grand nombre.

Pour le Jiaxing Daily, ces actes se sont multipliés au printemps, car la police s'en est prise au trafic des cadavres de porcs à la fin de 2012. Selon une autre explication, une vague de froid a décimé les élevages de Jiaxing – plus de 10 000 porcs morts en janvier, 8 000 en février. Les exploitants ne savaient plus comment se débarrasser à un coût modéré de ces carcasses.

La population croira-t-elle les explications quand elles seront enfin avancées ? C'est peu probable, car les autorités locales sont systématiquement soupçonnées – et souvent à juste titre – de minimiser les risques pour éviter les paniques et les critique de Pékin.

Ainsi, sur son compte Weibo, Zhao Shengye, un internaute d'une région où les hivers sont bien plus rudes qu'ici, s'étonne de l'explication hivernale : "Chers amis Shanghaïens, je vis dans le nord-est et quelle chance avons-nous de voir que nos porcs ne sont pas encore morts de froid !"

La commission agricole de la municipalité de Shanghaï dit avoir réalisé des tests en laboratoire sur cinq carcasses à la recherche de six virus communs chez le porc. Ils ont détecté sur une charogne la présence du circovirus porcin, réputé non dangereux pour l'homme. Le ministère de l'agriculture a ouvert une enquête.
source : http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/03/12/a-shanghai-des-milliers-de-cochons-morts-au-fil-du-fleuve_1846570_3244.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Apollyôn le Mar 19 Mar - 2:16

Plus de 13 000 porcs repêchés des eaux à Shanghaï

Le nombre de cadavres de porcs repêchés dans le principal fleuve qui traverse Shanghaï, le Huangpu, dépasse désormais les 13 000, a rapporté lundi la presse officielle chinoise. Les services municipaux de Shanghaï ont collecté 9 460 porcelets et cochons adultes flottant dans le Huangpu, selon le journal Shanghai Daily, les autorités de la préfecture voisine de Jiaxing (province du Zhejiang) en ayant de leur côté repêché 3 601, selon l'agence Chine nouvelle.
Douze jours après que les premiers porcs morts ont été repérés au fil de l'eau, suscitant de vives inquiétudes chez les habitants de la capitale économique chinoise, non seulement aucune responsabilité n'a encore été établie mais il semble qu'ils continuent à être déversés dans le fleuve. La métropole a pointé du doigt la préfecture de Jiaxing, en accusant des éleveurs de s'être débarrassés de leurs bêtes en les jetant dans la rivière. Mais les autorités de Jiaxing n'ont pour l'instant admis de tels agissements que chez un de leurs éleveurs et ont affirmé ne pas être les seules responsables.

Le Huangpu, fleuve emblématique de Shanghaï, compte pour 22 % de la consommation d'eau des 23 millions d'habitants. Après avoir analysé des échantillons, le gouvernement de Shanghaï avait affirmé ces derniers jours que les résultats obtenus étaient "normaux", malgré le scepticisme général.

Le ministère de l'agriculture chinois a envoyé une équipe sur place, qui pour l'instant n'a pas donné d'explication claire à la mort de ces milliers de bêtes et à leur présence dans le Huangpu. "Cette situation s'explique car certains paysans connaissent mal la loi, ont de mauvaises habitudes et il y a des carences dans le contrôle et le niveau des soins", s'est borné à dire Yu Kangzhen, vétérinaire en chef du ministère.

Cette affaire illustre la face sombre de l'industrie agroalimentaire en Chine, où prime le rendement pour nourrir l'immense population. La pollution des cours d'eau, parfois avec de graves conséquences pour la santé, est un fléau en Chine, où le respect de l'environnement est souvent sacrifié sur l'autel de la croissance économique.
source : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2013/03/18/plus-de-13-000-porcs-repeches-des-eaux-a-shanghai_1849674_3216.html

Des milliers de poissons se sont échoués sur les rives de la lagune de Rodrigo de Freitas à Rio

Des milliers de poissons se sont échoués sur les rives de la lagune de Rodrigo de Freitas, une attraction touristique de Rio de Janeiro, ont déclaré mercredi les autorités brésiliennes .

Une très grande quantité de matière organique s'est déversé dans le lagon à la suite des deux dernières tempêtes a déclaré le service sanitaire de la ville, du coup les niveaux d'oxygène sont descendus dangereusement bas, a affirmé Carlos Alberto Muniz le secrétaire à l'environnement.

Cette pollution accidentelle a provoqué une mortalité massive des aloses qui étaient dans la lagune, leur nombre avait grandement augmenté depuis la mi-Février ou ils étaient venus pour s'y reproduire.

Mercredi, plus de 12 tonnes d'aloses ont été ramassé par les services sanitaires de la ville

La lagune est reliée à l'océan Atlantique par un canal qui sépare les plages d'Ipanema et de Leblon. Les échanges des nutriments marins et les apports en oxygène de la lagune s'y font grace à lui, ce qui contribue à améliorer les manques d'oxygène de la lagune depuis mercredi, explique Muniz.

Un pêcheur de 65 ans du nom de Walter a déclaré quant à lui, que le canal est en cours de nettoyage en vue de la préparation des épreuves d'aviron des jeux olympiques de 2016. Ces travaux perturbent l'eco-systeme de la lagune, il affirme même que l'apport en eau dans la lagune n'est plus renouvelé.
source : http://naturealerte.blogspot.fr/2013/03/14032013bresil-des-milliers-de-poissons.html


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.

anoy
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1410

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par anoy le Mar 19 Mar - 9:56

Il n'y a pas si longtemps ,il était dangereux de se baigner dans la Seine à Paris...et maintenant on peut pecher et consommer son poisson (selon les dires des autorités) !

Johnny Guoyot
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 8613

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Johnny Guoyot le Mar 19 Mar - 10:54

@anoy a écrit:Il n'y a pas si longtemps ,il était dangereux de se baigner dans la Seine à Paris...et maintenant on peut pecher et consommer son poisson (selon les dires des autorités) !

Le Triathlon de Paris qui devait avoir lieu en juillet, a été annulé car les eaux de la Seine ont été déclarées impropres à la baignade!


___________________


Les soucoupes volantes et les extraterrestres, c'est comme la hausse du pouvoir d'achat et la baisse des impôts, on en parle tout le temps mais on ne les voit jamais venir!
          
                                                             
 
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par FLAM le Mar 19 Mar - 11:13

@Johnny Guoyot a écrit:
@anoy a écrit:Il n'y a pas si longtemps ,il était dangereux de se baigner dans la Seine à Paris...et maintenant on peut pecher et consommer son poisson (selon les dires des autorités) !

Le Triathlon de Paris qui devait avoir lieu en juillet, a été annulé car les eaux de la Seine ont été déclarées impropres à la baignade!
Bah tu m'étonnes !



___________________



Contenu sponsorisé

Re: Étrange pluie le 1 Janvier 2011

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 6:38