Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Espagne - 18 Juin 1961 - Garabandal

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Espagne - 18 Juin 1961 - Garabandal

Message par Robot U&P le Lun 3 Jan - 13:54

18 juin 1961 - Apparition mariale de Garabandal Espagne


"Une série de visions, plus plausibles pour le chercheur sérieux comme pour l'Église, commença à Garabandal, un petit village au nord-ouest de l'Espagne, le 18 juin 1961. De nouveau, la Vierge serait apparue à quatre filles de Garabandal : Conchita (12 ans), Jacinta (12 ans), Loli (12 ans) et Maria Cruz (11 ans). Les deux premières devinrent pubères pendant l’hiver 1961-62. Le niveau d’instruction des quatre filles est faible et ne dépasse pas celui d’un enfant de 7 ans.

Elles furent les seuls témoins de la Dame elle-même. Elle parla longtemps et en détail, prophétisant et menaçant. Curieusement, on dit que la vision apparut aux enfants environ deux mille fois en quatre ans. Il existe des cas absolument prouvés de guérisons, dont un recouvrement de la vue. Les événements commencèrent par neuf apparitions d'un ange, annonçant aux fillettes que la Vierge leur apparaîtrait comme « Notre-Dame du Carmel ». Elles décrivirent plus tard l'apparition : « Elle avait une robe blanche, une cape bleue, une couronne d'étoiles d'or. Elle portait dans ses mains fines un chapelet brun, sauf quand elle portait l'Enfant dans ses bras. Elle avait de longs cheveux châtains avec une raie au milieu. Sa figure était ovale, avec un nez fort délicat, et une jolie bouche aux lèvres bien dessinées. Elle paraissait dix- huit ans et était de grande taille. » Les enfants, d'après leurs photos, paraissaient gais et sensibles. Pendant les visions, des foules de pèlerins les observaient : elles semblaient être dans de vraies transes extatiques et ne prêtaient aucune attention aux autres. Elles étaient sujettes à tomber à la renverse (comme font les sujets de conversions, de guérisons miraculeuses ou d'exorcismes) toutes ensembles, comme si elles étaient synchronisées, ou bien à lever les bras et à défiler dans des « marches extatiques ».

Les messages étaient identiques à ceux délivrés à Fatima. Ils consistaient surtout en menaces, avertissements et marques d'intérêt. Une suite d'événements fut annoncée : il y aurait tout d'abord un avertissement, duquel chacun sur terre serait témoin, puis un miracle arriverait à Garabandal. Conchita, l'un des témoins, qui vit à présent aux États-Unis, l'annonçant huit jours avant. Résultat de ce miracle : l'U.R.S.S. entière se convertira au christianisme et un « signe surnaturel permanent demeurera jusqu'à la fin des temps ». Malheureusement, l'une des fillettes, Maria Cruz Gonzalez, a toujours affirmé aux enquêteurs que certaines des « extases » étaient simulées, dans le but de pouvoir sortir du village pour aller jouer. Les autres, de toute façon, ont toujours soutenu que leurs visions et leurs transes étaient authentiques. L'apparence à la fois cohérente et inconsistante de la Vierge, changeant d'âge, peut-être en accord avec l'âge des témoins, et changeant de titre et d'attributs suivant la nécessité et la situation, donne l'impression que les visions ne sont que les différentes versions d'un même archétype psychologique. Contre ceci, nous avons le fait que les apparitions furent vues par de simples enfants, apparemment non suggestionnés. Pourrons-nous les créditer d'histoires aussi denses, aussi fouillées ? Il y a aussi ces nombreux cas de guérisons. Et les prophéties : une illusion psychologique aurait-elle eu les mêmes effets ?

La première extase de juin 1981 est celle de Conchita : elle commence par un coup de tonnerre dans le ciel bleu, et l’apparition d’un " Ange " d’apparence 8-9ans, avec une tunique bleue et des ailes roses, qui serait l’Archange Michel. Au cours des extases suivantes, outre Michel, il y aura la venue de la Vierge vêtue d’une robe blanche et d’un manteau bleu, avec un diadème de douze étoiles, et un scapulaire.

Source : http://www.outre-vie.com/inities,visionnaires,mystiques/visionnaires/fatima.htm

http://www.anakinovni.org/1961.htm
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 0:21