Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les Secrets de la Lévitation

Partagez
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Les Secrets de la Lévitation

Message par FLAM le Jeu 11 Nov - 19:32




La lévitation est la capacité de s’élever au-dessus du sol. Elle semble avoir été surtout constatée chez les mystiques. Chez les saints, elle est peut être provoquée par un puissant désir de rejoindre Dieu ; lorsqu’ils sont en prière, en extase, " hors d’eux-mêmes ". Mais il y a des cas où la lévitation se produit en dehors de tout contexte mystique ou religieux, ce qui laisse supposer qu’il s’agit d’un phénomène purement physique.

Il y a des cas prouvés par de nombreux témoins : Saint-Pierre d’Alcantara, Sainte Christine de Liège, Agnès de Bohème, Bernardino Réalino, Joseph de Copertino, F. Suarez...

Sainte-Thérèse d’Avila (1515-1582), carmélite à vingt ans, ascète et mystique, réformatrice de son ordre, finit par diriger dix-sept couvents. Elle avait des transes extatiques, avec lévitation, pendant lesquelles elle perdait conscience ; au réveil, elle se sentait " libérée de son poids "...

Le prêtre R. Smith, en 1965, se basant sur le fait que ces phénomènes avaient lieu en petit cercle fermé, avec des témoins peu fiables, les attribue plutôt à des états modifiés de conscience.

Plus de cents témoins relatent des lévitations de Joseph de Copertino. En 1645, le grand amiral de Castille, ambassadeur d’Espagne auprès du Pape, en fut témoin lui-même. Ces lévitations accompagnaient ses émotions violentes.

Ce phénomène, aux origines très anciennes, est mentionné autant par l'Ancien que le Nouveau Testament et de nombreux récits hagiographiques. La marche de Jésus sur les eaux constitue un exemple très clair d'autolévitation.

Alexandra David-Neel, la grande tibétologue française, a raconté comment elle avait assisté à la course d'un lama tibétain : « L'homme ne courait pas... Il semblait être soulevé et emporté par des bonds successifs.Il paraissait aussi élastique qu'une balle et il rebondissait chaque fois que ses pieds touchaient le sol. Ses pas avaient la régularité d'une pendule. » Ce lama était censé avoir parcouru ainsi des centaines de kilomètres. Il gardait toujours les yeux fixés sur un point très éloigné.

Comme de nombreux phénomènes inexpliqués, la lévitation ne semble avoir aucune utilité. La hauteur d'élévation ne dépasse généralement pas quelques dizaines de centimètres, au mieux 1 ou 2 m.

Dans de nombreuses légendes du monde celtique, on rapporte de la même manière que les druides possédaient le pouvoir de « voler ». Mais s'agissait-il de désincarnations, concernant uniquement la projection du corps astral, ou de véritables lévitations, qui engagent le corps physique ? Et ne s'agissait-il pas seulement de simples rêves, comme tout le monde peut en faire au cours de sa vie ?...

A de rares exceptions près, la lévitation semble liée à un état particulier acquis après de longues séances d'entraînement. Le corps peut alors, poussé par une force mystérieuse, défier les lois ordinaires de la pesanteur. Peut-être existe-t-il une loi physique de la lévitation, une sorte de « Sésame, ouvre-toi ! » qu'auraient utilisée certains initiés. L'hypothèse de cette loi expliquerait certains cas de lévitations spontanées, demeurés fort troublants. En 1657, un jeune Anglais de douze ans, Henry Jones, a ainsi été « frappé » de lévitation. On l'a vu, en l'air, aller jusqu'à poser ses mains à plat contre le plafond. Le phénomène n'a duré qu'un an. Mais il a valu à sa victime une sérieuse réputation de sorcier !

(Source : http://www.outre-vie.com/inities,visionnaires,mystiques/insolite/levitation.htm )


DOCUMENTAIRE EN 3 PARTIES :

[dailymotion]
Les Secrets de la Lévitation - 1 de 3 [audio faible]
envoyé par Introcrate. - L'info video en direct.[/dailymotion]


Suite du documentaire :
http://www.dailymotion.com/introcrate/video/x68vei_les-secrets-de-la-levitation-2-de-3_news
http://www.dailymotion.com/introcrate/video/x68vl2_les-secrets-de-la-levitation-3-de-3_news


Après cette présentation d'introduction, j'ouvre le débat en posant une question simple :

Alors... Arnaque ou réalité ? Pensez-vous qu'il soit possible de léviter ?


___________________


avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5020

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Achim le Jeu 11 Nov - 19:59


Bonsoir, Captain

Je renvoie les lecteurs à un ouvrage intéressant :

"Métanoïa - Phénomènes physiques du mysticisme" par Aimé Michel chez Albin Michel - Coll. Spiritualités vivantes

Il est peut-être encore édité...
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par FLAM le Mar 7 Juin - 3:19

J'aimerais encore relancer le débat sur la Lévitation.

Personnellement, et comme beaucoup d'autres membres comme moi, peuvent encore se poser la question là-dessus :

La lévitation, est-ce une réalité ou n'est-ce qu'un mythe ?

Ci et là, je lis certains témoignages, certaines histoires sur certaines personnes ayant manifesté une certaine faculté à ce niveau.

J'aimerais donc relancer le débat à ce sujet, afin que l'on puisse relater ces cas, afin d'avoir, peut-être pas forcément une réponse au niveau du fonctionnement du phénomène, mais au moins la certitude de se dire que la lévitation est belle et bien un cas avéré, ... Ou non.

A vos plumes et surtout (point important), étayez le plus possible les choses ! ... bounce


___________________


avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Macha le Mar 7 Juin - 7:22

Je vais un petit peu casser le mythe par ces vidéos Very Happy

http://gigistudio.over-blog.com/article-35996315.html



avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 505

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par titane le Mar 7 Juin - 8:21

Par contre moi la demoiselle me fait levité


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Mar 7 Juin - 9:10

Le phénomène de lévitation est souvent témoigné dans les affaires d'abductions ; les gens se voyent litérallement flotté jusqu'à l'OVNI ; certains témoignages raconte qu'il se sont vue traversés de la matière (vitre , mur) le phénomène de lévitation est il de nature électrique ? Je pensais à une soucoupe volante je m'explique ; beaucoup de théories sur les systèmes de propulsion circulent comme (propulsion anti-gravitationelle) ; magneto-hydro dynamique ; une autre théorie testé en laboratoire et qui c'est avéré fonctionnel est la raisonnance aux ondes du sons ; les ondes envoyés dans le sol font léviter l'OVNI en question comme si il flottait.

Qu'en est il pour le phénomène de lévitation classique est-ce une force intérieur ? Une puissante décharge électrique envoyé par le corps humain qui permettrais la lévitation ?
En tout cas quoi qu'on en dise la lévitation physique du corps reste assez mystérieuse ; l'hindouisme et le bouddhisme regorge d'histoires surprenantes sur des personnes ayant atteint l'éveil ou (nirvana) ; on y décrit aussi des scènes de lévitation ; par contre quel en est le mécanisme ?

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par casseron le Mar 7 Juin - 9:16

Qui peut croire que depuis le temps personne n'aurait eu l'idée de regarder sous la robe des pseudos yogis ? Faudrait pas confondre cirque et vraie lévitation.....
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Mar 7 Juin - 9:26

@casseron a écrit:Qui peut croire que depuis le temps personne n'aurait eu l'idée de regarder sous la robe des pseudos yogis ? Faudrait pas confondre cirque et vraie lévitation.....

Shocked Je crois ne pas t'avoir compris casseron ??

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par casseron le Mar 7 Juin - 9:46

Nos posts se sont croisés..... Macha propose une vidéo où l'on dévoile le secret des yogis léviteurs. Je dis donc que depuis des siècles il me semble surprenant que personne ne se soit aperçu de la supercherie !!!! Bien sûr que le truc était connu et que la véritable lévitation n'a rien à voir avec ceci. J'en donnerai une preuve ce soir.
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Mar 7 Juin - 9:50

@casseron a écrit:Nos posts se sont croisés..... Macha propose une vidéo où l'on dévoile le secret des yogis léviteurs. Je dis donc que depuis des siècles il me semble surprenant que personne ne se soit aperçu de la supercherie !!!! Bien sûr que le truc était connu et que la véritable lévitation n'a rien à voir avec ceci. J'en donnerai une preuve ce soir.

oki sa roule ^^

avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Macha le Mar 7 Juin - 12:17

Bon allez, je suis dans ma phase "recherches", histoire de donner des pistes.

La lévitation :

La lévitation est un procédé de Hata Yoga par l'intermédiaire duquel le Yogi accomplit le fait extraordinaire qui consiste à s'élever par le seul pouvoir de la volonté et de se maintenir suspendu en l'air sans aucune aide visible extérieure. Les cas de lévitation ne sont pas rares dans l'Inde et le Thibet. Dans ce dernier pays l'élève Hata Yoga est obligé de pratiquer la lévitation quelques moments chaque matin. Dans les courtes remarques qui vont suivre, je ne puis que don­ner les grandes lignes de la lévitation telle que pratiquée dans les Indes.

La description d'un cas de lévitation réelle est donnée dans " Cinq années de Théosophie " (Londres: Reeves & Turner) : page Il9, laquelle est une cotation du Tatwabadhini Patrika (Mars, 1847), ainsi que du Saturday Magazine (page 28), de la même année. Voici la description: Il y a quelques années un Yogi Deccau du nom de Sishal, étant à Madras avait élevé son Asana dans l'air. L'image du Yogi montrait son mode de s'asseoir ainsi que d'autres détails se rap­portant à ce dernier. Son corps tout entier était assis en l'air, sa main droite seulement touchait légèrement la peau d'un daim roulée en forme de tube et at­tachée à une tige de cuivre, cette dernière fortement implantée dans une planche appuyée elle-même sur quatre pieds. Dans cette position le Yogi se livrait à son Japa (méditation mystique), ses yeux à demi clos. Au moment où il s'élevait vers son siège aérien de même lorsqu'il en descendait ses disciples le couvrait d'un drap.

La lévitation ci haut décrite en est une extraordinaire, car le Yogi avait l'ha­bitude de répéter ses incantations mystiques dans cette position plusieurs heures durant. Aux Spiritualistes européens ceci paraîtra comme la lévitation d'un mé­dium au moyen d'influence spirite. À l'hypnotiste la chose apparaîtra comme un cas d'hypnotisme bien conduit. La différence marquée entre ces deux phéno­mènes et la lévitation se trouve dans le fait que la lévitation du Yogi est produite par un procédé intérieur et le résultat est obtenu sans l'aide d'un agent externe quelconque et sans l'aide de l'illusion hypnotique.

La lévitation est considérée ici comme étant le résultat de la respiration par les Ascétiques de l'est et cela à l'effet d'atteindre la paix intérieure comme pré­paration de la connaissance spirituelle. Lorsqu'un certain degré de progrès spi­rituel est atteint par la domination obtenue sur la manière de respirer, technique­ment connue sous le nom de Pranayama, l'esprit, purifié est alors prêt à recevoir les connaissances spirituelles de l'ordre le plus élevé.

Mais qu'est-ce qui cause la lévitation? Quels en sont les secrets? Dans quelle partie du corps la respiration est-elle dirigée de manière à rendre possible la surélévation du corps en défiance des lois de la gravitation ? Une chose sem­blable peut-elle être pratiquée sans causer des dommages à notre constitution phy­sique ? Quelles relations peuvent exister entre le développement spirituel et la régularité ou la suppression de la respiration ?

Pour expliquer ces questions il faudrait un traité complet donnant les secrets de la philosophie de Yoga. Une philosophie dont les principes les plus élevés sont le Naharshi Patanjai et qui sont mis en pratique par dés milliers d'Hindous et de Bouddhistes, et qui ont été pratiqués bien longtemps avant le commence­ment de la civilisation.

La perfection dans l'art de la lévitation consiste dans la possibilité de trans­porter son propre corps d'un endroit à un autre. Par le mot corps nous référons au corps physique et non au corps astral, lequel est désigné sous le nom de Sukhsma Sarira. Le transport du corps d'un endroit à l'autre à travers l'espace est accompli par les Yogis de l'ordre le plus élevé. Le grand ascétique Veda Vyas, l'auteur du Mahabbarata, avait l'habitude en des occasions spéciales de se transporter à travers l'espace. Les preuves de ce pouvoir mystique ne sont pas confinés à l'est, nous savons que dans une occasion particulière Appolonius de Tyana, qui reçut l'ordre d'apparaître devant Domitien pour répondre à une accu­sation mal fondée, refuta cette dernière et une entrevue avec Domitien devait avoir lieu.

Le Sage de Tiana ne voulut reconnaître à personne le droit de le commander, aussi après avoir annoncé qu' il était impossible à l'empereur de se rendre maître c1u corps d'Appolonius, celui-ci disparut du milieu de l'assemblée et on le vit peu après à Puteoli près du mont Vésuve.

Au point de vue de son utilité, la valeur du phénomène de la lévitation pour­rait sembler pratiquement nulle, la lévitation présuppose une connaissance spiri­tuelle du plus haut degré. La maîtrise sur la respiration possède une relation intime avec la maîtrise sur l'esprit et les passions. Mais je crois qu'il est préfé­rable de garder les nombreux détails sur ce sujet pour un travail futur.

LE PROCÉDÉ INITIAL.

Avant que la respiration ne puisse être pratiquée avec succès le procédé sui­vant de la respiration devrait être pratiqué journellement, le matin avant de prendre une nourriture quelconque. Inspirez l'air lentement par la narine gauche après avoir fermé la narine droite avec le doigt, ceci devra durer le temps 1éces­saire pour compter seize mentalement. Ceci fait (pendant que l'air inspiré se trouve dans les poumons), fermez les deux narines et tenez les fermées pendant le temps nécessaire pour compter soixante-quatre, expirez l'air lentement par la narine droite et faites durer cette expiration le temps nécessaire pour compter trente-deux. Ceci est le procédé initial de Pranaqàma (maîtrise sur la respira­tion). L'exercice ci-dessus devrait être répété dix fois puis quinze et jusqu'à cent fois par jour. Ces exercices devraient être pratiqués pendant six mois au moìns. Ils augmentent la digestion, rendent le corps plus léger, et l'esprit plus calme.

Source : Extrait du traité d'Hypnotisme Hindou
et d'Occultisme Oriental par S.C. MUKHOPADHAYA, M. A. "Lumière de l'Est."

Chez les hindouistes, la pratique de la lévitation s'inscrit dans la recherche mystique du Dieu suprême. Seul les yogis, qui ont suivi l'initiation par un maître, pratiquent la lévitation. Les yogis sont des sages qui connaissent le chemin pour y accéder, et ont donc appris à la fois la pratique de l'hypnose celle de la lévitation.

On peut dire que l'on retrouve ce "phénomène" de lévitation essentiellement chez les "mystiques" et chez les médiums :

Quelques exemples célèbres :

Nota : Je n'ai pas simplifié ou synthétisé volontairement ces extraits. Je pense qu'il est important de connaître un peu la personnalité des personnes qui ont pratiqué la lévitation.


Joseph de Copertino (Giuseppe da Copertino)

Joseph Desa est né à Copertino, dans les Pouilles. Son père était charpentier, mais il mourut avant la naissance de son fils, laissant sa veuve, Francesca Panara, enceinte de Joseph.

Tout jeune Joseph ne brilla pas par sa vivacité intellectuelle. Il était nonchalant, maladroit, et semblait toujours perdu dans une profonde rêverie, à tel point que son entourage l'avait surnommé bocca aperta (bouche ouverte).

À l'âge de 17 ans, à l'image de deux de ses oncles devenus franciscains, il se présenta dans leur Ordre, mais il fut refusé pour insuffisance intellectuelle. Les Frères mineurs capucins l'acceptèrent en tant que Frère lai. Mais là, il fut si malhabile dans les travaux qui lui furent confiés, qu'ils le congédièrent aussi, d'autant plus, qu'étant en extase perpétuelle, il ne parvenait pas à assumer ses tâches.

Sa mère réussit à fléchir son frère Jean Donato, lui-même franciscain conventuel, et Joseph fut reçu au couvent de Grottella, hameau de Balsorano. Là, on le chargea de s'occuper de la mule du couvent.

Joseph, toujours gai et joyeux, tout en restant incapable d'apprendre complètement à lire et à écrire, fit tellement preuve d'obéissance, de pieté, et d'humilité que ses supérieurs décidèrent de le recevoir comme clerc.

La première fois que Joseph fit une lévitation, c'était à Copertino, le 4 octobre 1630, lors de la procession en l'honneur de saint François d'Assise. L'histoire raconte qu'il était en train d'assister à la procession quand tout à coup, il s'éleva dans le ciel, et resta à flotter au-dessus de la foule. Quand il redescendit et qu'il réalisa ce qui venait de lui arriver, il prit peur et s'enfuit pour se cacher.

A partir de ce moment, la vie de Joseph fut bouleversée. Ses vols continuèrent, et leur fréquence s'amplifia de plus en plus. Il lui suffisait d'entendre les noms de Jésus, de Marie, de chanter un psaume à la Messe, pour s'élever au-dessus du sol, restant là jusqu'à ce que son supérieur, au nom de l'obéissance, lui ordonne de redescendre1.

Tout ceci intriguait et distrayait les autres moines, et déplaisait de plus en plus à ses supérieurs. Mais ces manifestations étaient indépendantes de la volonté de Joseph.

La lévitation la plus connue de Joseph fut celle qui se produisit lors d'une audience papale devant le Pape Urbain VIII. Quand Joseph s'agenouilla pour baiser les pieds du Pape, il fut élevé au-dessus du trône pontifical, et resta ainsi jusqu'à ce que son supérieur, qui l'accompagnait, lui ordonna de redescendre sur le plancher. Le Pape dit au Père supérieur : «Si frère Joseph mourait sous notre pontificat, nous voulons servir de témoin à son procès de canonisation pour déposer du prodige dont nous venons d’être témoin. ».

(Extrait de Wikipédia)

Daniel Dunglas Home

Daniel Dunglas Home (se prononce « Houme ») (20 mars 1833 à Currie, Écosse - 21 juin 1886 en France) est un médium et voyant écossais, devenu célèbre au cours du XIXe siècle grâce à de nombreuses exhibitions de ses prétendus dons de lévitation et de médiumnité. Il est aussi prétendument capable de produire à volonté des claquements et des cognements dans les maisons.

Adolescent, Home quitte l'Écosse avec sa tante et son oncle pour s'établir dans le Connecticut, aux États-Unis. Devenu célèbre sur le continent américain, il voyage en Europe à partir de 1855 et y fait des centaines de démonstrations, dont plusieurs devant des personnalités victoriennes et françaises. Il décède en France des suites d'une tuberculose.

Différentes personnes, dont des scientifiques, ont jugé que Home était un authentique médium, alors que d'autres l'ont qualifié de fraudeur.

La mère de Daniel Home, Elizabeth Home (née McNeill), est connue en Écosse pour ses dons de prophétesse, tout comme plusieurs de ses ancêtres, tels son grand-oncle Colin Uruqhart et son oncle McKenzie. Ce don est souvent vu comme une malédiction, puisqu'il sert à annoncer les catastrophes. Le père de Home, William, est probablement un fils illégitime d'Alexander, 10e Earl of Home, car ce dernier a fait plusieurs paiements pour subvenir aux besoins de Daniel. Elizabeth et William se marient alors que William est âgé de 19 ans, et qu'il travaille à la papeterie de Balerno en Écosse. Le couple emménage dans l'une des petites maisons mises à la disposition des employés de la papeterie, à Currie (à 9,7 km au sud-ouest d'Edinbourg). William est décrit comme un homme « amer, morose et triste», qui boit et agresse souvent sa femme. Elizabeth met au monde huit enfants alors qu'elle demeure dans la petite maison : six garçons et deux filles, qui ne sont pas tous recensés auprès des autorités de l'époque. L'aîné, John, travaille à la papeterie de Balerno et devient directeur d'une papeterie à Philadelphie. Mary se noie dans un cours d'eau en 1846, à l'âge de 12 ans, et Adam meurt à 17 ans alors qu'il naviguait vers le Groenland. Daniel aurait annoncé sa mort lors d'une vision cinq mois plus tôt.

Enfance

Daniel, né le 20 mars 1833, est le troisième enfant d'Elizabeth. Il est baptisé le 14 avril 1833, trois semaines après sa naissance, par le révérend Somerville à l'église paroissiale de Currie. À l'âge d'un an, il est perçu comme un enfant fragile au « tempérament nerveux », et est confié à la sœur d'Elizabeth, Mary Cook, qui n'a pas d'enfant. À ce moment, elle vit avec son mari dans le village côtier de Portobello, à 4,8 km à l'est d'Edinbourg. Selon Home lui-même, un jour, dans son berceau, à la maison des Cook, il a une première vision de la mort d'un cousin qui vit à Linlithgow, à l'ouest d'Edinbourg.
Entre 1838 et 1841, la tante et l'oncle de Daniel Home migrent aux États-Unis avec leur fils adoptif. Ne pouvant se payer le prix d'un billet pour une cabine, ils s'installent dans la cale du navire. De New York, les Cook se rendent à Greeneville, quartier de Norwich dans le Connecticut, où ils s'installent dans un appartement. L'élève aux cheveux roux et aux taches de rousseur fréquente l'école de Greeneville, où il est surnommé « Scotchy » (terme familier pour désigner un Écossais) par les autres élèves. Âgé de 13 ans, Home ne pratique aucun sport avec ses camarades, préférant marcher dans les bois environnants avec son ami Edwin. Chacun récite la bible à l'autre et conte des histoires. Ils passent un pacte selon lequel, si l'un des deux meurt, l'autre doit tenter d'entrer en contact avec le premier après sa mort. Home et sa tante déménagent à Troy dans l'État de New York, à environ 250 km de Greeneville Home perd alors le contact avec Edwin jusqu'à une certaine nuit où, selon Lamont, il voit Edwin, brillant, se tenant debout au pied de son lit. Daniel Home comprend alors que son ami est mort.Quelques jours plus tard, une lettre annonce la mort d'Edwin des suites d'une dysenterie maligne, mort survenue trois jours avant la vision de Home.

Quelques années plus tard, Home et sa tante retournent à Greeneville, alors que sa mère, Elizabeth, immigre aux États-Unis avec ses enfants qui ont survécu et s'établit à Waterford dans le Connecticut, à 19 km de la maison des Cook. La réunion de Daniel et de sa mère est courte, celle-ci prédisant sa propre mort, qui survient en 1850. Daniel Home affirme avoir vu sa mère lors d'une vision : « Dan, à midi », l'heure de sa mort. Après la mort d'Elizabeth, Home s'intéresse à la religion. Sa tante est presbytérienne et croit que la destinée de chacun est décidée à l'avance. Home préfère adhérer à la foi wesleyaniste qui affirme que chaque âme peut être sauvée. La tante de Home apprécie si peu le wesleyanisme qu'elle l'oblige à changer de foi pour le congrégationalisme, même si elle n'apprécie pas non plus cette croyance (mais cette Église est plus proche de ses convictions religieuses).

À cette époque, la vie à la maison familiale est perturbée par des claquements et des cognements semblables à ceux survenus deux ans plus tôt à la maison des sœurs Fox. Des ecclésiastiques sont appelés à la maison des Cook : un baptiste, un congrégationaliste et un wesleyaniste. Tous croient que Home est possédé par le Diable, alors que Daniel indique qu'il s'agit d'un don de Dieu. Selon Home, les cognements n'ont pas cessé et une table s'est mise à bouger toute seule, bien que sa tante y ait posé une bible et qu'elle s'y soit ensuite complètement acrochée. Selon Lamont, les bruits incessants attirent l'attention des voisins des Cook, qui reçoit en conséquence l'ordre de quitter la maison.

À 18 ans, Home vit avec un ami à Willimantic puis à Lebanon, deux villes du Connecticut. Il tient sa première séance en mars 1851, à laquelle assiste W. R. Hayden, éditorialiste d'un journal à Hartford. Hayden écrit qu'une table s'est déplacée sans que personne n'y ait touché et qu'elle a continué à se déplacer même s'il a tenté physiquement de l'arrêter. Une fois le reportage diffusé, Home devient renommé en Nouvelle-Angleterre, voyageant pour guérir les malades et parler avec les morts. Il a cependant écrit qu'il n'était pas prêt à ce brusque changement de vie, car il était timide.

Home, même s'il ne réclame jamais d'argent, vit confortablement, car il reçoit des cadeaux, des dons et l'hébergement d'admirateurs fortunés. Il croit qu'il est en « mission pour démontrer l'immortalité de l'âme », et souhaite s'adresser à ses clients comme un gentleman plutôt que comme un employé. En 1852, il est invité à la maison de Rufus Elmer, à Springfield, dans le Massachusetts, y donnant de six à sept séances par jour, lesquelles sont suivies par des foules de curieux. Parmi les gens présents figurent un professeur de l'Université Harvard, David Wells, ainsi qu'un poète et un éditorialiste du New York Evening Post, William Cullen Bryant. Les deux sont convaincus de l'honnêteté de Home et ont écrit au journal The Republican de Springfield que la pièce est bien éclairée et que les inspections complètes sont permises. Ils écrivent également que : « Nous savons que nous n'avons pas été abusés ni trompés ». Il a également été rapporté que cinq hommes pesant au total 850 livres (386 kg) se sont assis sur une table, mais que cette dernière a continué à se déplacer, alors que d'autres ont vu « une lumière phosphorescente et tremblotante chatoyer sur les murs ». Home a été examiné par plusieurs personnes, tels que le professeur Robert Hare, un chimiste et un professeur universitaire, et un juge de la Cour suprême des États-Unis, John Worth Edmonds, qui sont sceptiques, mais ont plus tard affirmé qu'ils pensaient que Home ne dupait personne.

Dans son livre Incidents in My Life, Home affirme qu'en août 1852, à South Manchester dans le Connecticut, à la résidence de Ward Cheney, entrepreneur ayant réussi dans la fabrication de la soie, il aurait été vu à deux reprises en lévitation, touchant ensuite le plafond, ces manifestations étant accompagnées de claquements et de cognements plus forts qu'auparavant, de déplacements de table et de bruits d'un navire affrontant une tempête en mer, mais les personnes présentes lors de ces manifestations paranormales ont affirmé que la pièce était mal éclairée.

L'une des prétendues lévitations rapportées à la résidence de Ward Cheney est représentée artistiquement par cette lithographie dans l'ouvrage de Louis Figuier, Les Mystères de la science, 1887.
Le public new-yorkais s'intéressant maintenant à Home, il emménage dans un appartement du Bryant Park situé sur la 42nd street. Le critique le plus virulent à New York est William Makepeace Thackeray, l'auteur de Vanity Fair, un Britannique qui séjourne alors aux États-Unis. Thackeray rejette les pouvoirs de Home, les qualifiant de « pure fumisterie » et de « lugubre et ridicule supercherie », même si Thackeray a été impressionné lorsqu'il a vu une table tourner. Home croit que Thackeray est « le plus sceptique des enquêteurs » qu'il a jamais rencontré. Puisque Thackeray affirme publiquement sa position, Home doit faire face à un public plus sceptique et subit plus de vérifications. Pendant les mois qui suivent, Home voyage entre Hartford, Springfield et Boston, pour finalement s'établir à Newburgh près du fleuve Hudson à l'été 1853. Il réside au Theological Institute, mais ne prend part à aucune discussion théologique, car il veut suivre des cours de médecine. Le Dr Hull finance les études de Home, tout en lui proposant cinq dollars américains par jour pour des séances, mais Home décline pour les séances. Home envisage de financer ses séances avec un travail socialement légitime, c'est-à-dire la médecine, mais il tombe malade au début de l'année 1854 et cesse d'étudier. Il est atteint de la tuberculose : ses médecins lui recommandent du repos en Europe. Sa dernière séance sur le sol américain a lieu en mars 1855 à Hartford, avant qu'il n'embarque pour l'Angleterre, depuis Boston, sur le voilier Africa.

En Europe

La réputation de Home croît, alimentée par ses prétendus exploits de lévitation. William Crookes affirme avoir vu à plus de 50 reprises Home léviter « sous une bonne lumière » (lumière de gaz), ce dernier s'élevant de sept à neuf pieds au-dessus du plancher. Les exploits de Home sont rapportés par Frank Podmore : « Tous nous l'avons vu s'élever lentement au-dessus du sol jusqu'à une hauteur de six pouces, s'y tenir pendant une dizaine de secondes, puis redescendre lentement». Les années suivantes, Home voyage sur le continent européen, toujours en tant qu'invité d'admirateurs fortunés. À Paris, il est sommé de se produire aux Tuileries devant Napoléon III. Home s'est aussi exécuté devant la reine Sophie des Pays-Bas, laquelle a écrit :

« Je l'ai vu quatre fois... J'ai senti une main toucher mon doigt ; j'ai vu une lourde cloche en or se déplacer d'une personne à une autre ; J'ai vu mon mouchoir se déplacer seul et revenir vers moi noué... C'est un homme blême, malade, plutôt jeune et élégant qui ne lance pas de regard qui pourrait vous fasciner ou intimider. C'est merveilleux. Je suis si heureuse de l'avoir vu. »

En 1866, Mrs Lyon, une veuve fortunée, fait de Home son fils adoptif, lui donnant 30 000 £ dans le but de faciliter son introduction dans la haute société londonienne. Lorsqu'elle découvre que cette adoption ne change rien à sa position sociale, elle poursuit Home dans le but de récupérer l'argent versé, alléguant que Home l'a obtenu en utilisant ses pouvoirs psychiques. Selon la loi britannique de l'époque, le défendeur a le fardeau de la preuve dans un tel cas, et il est impossible de prouver quoi que ce soit puisqu'il n'y a aucune preuve physique. Home perd et est obligé de remettre l'argent à Mrs Lyon : la presse en profite pour s'attaquer à la réputation de Home. Cependant, ses relations dans la haute société croient qu'il s'est comporté en gentleman pendant la poursuite et il ne perd aucun ami d'importance.

Home rencontre l'un de ses futurs amis intimes en 1867, Lord Adare et futur 4e Earl de Dunraven. Adare est fasciné par Home et commence à documenter les séances auxquelles il assiste. L'année suivante, Home aurait lévité par une fenêtre située au troisième étage et serait revenu par la fenêtre d'une pièce attenante devant trois témoins (Adare, le capitaine Wynne et Lord Lindsay).

Home s'est marié à deux reprises. Son garçon d'honneur est l'écrivain Alexandre Dumas. En 1858, il épouse Alexandria de Kroll, la fille de 17 ans d'un noble russe. Ils ont un fils, Gregoire, mais Alexandria meurt d'une tuberculose en 1862. En octobre 1871, Home se marie une deuxième et dernière fois à Julie de Gloumeline, une Russe fortunée qu'il a rencontrée à Saint-Pétersbourg. Pour l'épouser, il se convertit à l'orthodoxie. À l'âge de 38 ans, Home cesse de faire des séances car sa santé décline et il affirme que ses pouvoirs viennent à lui manquer. Il souffre en effet de plus en plus de la tuberculose. Il meurt le 21 juin 1886 à 53 ans et son corps est enterré au cimetière ancien de Saint-Germain-en-Laye.
(Source : Wikipédia)

C'est un peu long mais ça donne tout de même une idée de l'approche que l'on peut avoir de la lévitation.
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Mar 7 Juin - 12:55

Incroyable l'histoire de joseph de copertino affraid ; est-ce qu'on peut appeler sa "être touché par la grâce"

avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5020

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Achim le Mar 7 Juin - 13:38

Voilà ; c'est notamment l'histoire de Joseph de Copertino que raconte Aimé Michel dans son bouquin.
Il relate la lévitation de Joseph pendant la messe, devant l'ambassadeur d'Espagne auprès du Pape, de sa famille et de sa suite, qui furent bouleversés par le prodige. De même, le duc de Saxe, futur protecteur de Leibnitz, fut tellement traumatisé, qu'il abandonna le luthérianisme pour se convertir au catholicisme !

Malgré tout, la lévitation reste une légende pour le monde moderne.

L'incrédulité est à la curiosité scientifique, ce que le gluon est aux atomes...
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Macha le Mar 7 Juin - 13:57

avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Mar 7 Juin - 22:33


Super intéressant ; merci macha

avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par casseron le Mer 8 Juin - 21:36

Voici un cas rapporté par Louis Jacolliot :

"Ayant pris une canne en bois de fer que j'avais apportée de Ceylan, il (le fakir) appuya la main sur la pomme et,les yeux fixés en terre, il se mit à prononcer les conjurations magiques de circonstance et autres momeries dont il avait oublié de me gratifier les jours précédents...
Appuyé d'une seule main sur la canne, le fakir s'éleva graduellement à deux pieds environ au-dessus du sol, les jambes croisées à l'orientale, et resta dans une position assez semblable à celle de ces bouddhas de bronze que tous les touristes des paquebots rapportent de l'Extrême-Orient...
Pendant plus de vingt minutes, je cherchai à comprendre comment Covindassamy pouvait ainsi rompre avec les lois ordinaires de l'équilibre...Il me fut impossible d'y parvenir ; aucun support apparent ne le liait au bâton qui n'était en contact avec son corps que par la paume de sa main droite."
Il faut remarquer que la scène se passait sur la terrasse supérieure de la maison de Louis Jacolliot et que le fakir était presque entièrement nu.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par FLAM le Mer 8 Juin - 21:45

@casseron a écrit:Voici un cas rapporté par Louis Jacolliot :

"Ayant pris une canne en bois de fer que j'avais apportée de Ceylan, il (le fakir) appuya la main sur la pomme et,les yeux fixés en terre, il se mit à prononcer les conjurations magiques de circonstance et autres momeries dont il avait oublié de me gratifier les jours précédents...
Appuyé d'une seule main sur la canne, le fakir s'éleva graduellement à deux pieds environ au-dessus du sol, les jambes croisées à l'orientale, et resta dans une position assez semblable à celle de ces bouddhas de bronze que tous les touristes des paquebots rapportent de l'Extrême-Orient...
Pendant plus de vingt minutes, je cherchai à comprendre comment Covindassamy pouvait ainsi rompre avec les lois ordinaires de l'équilibre...Il me fut impossible d'y parvenir ; aucun support apparent ne le liait au bâton qui n'était en contact avec son corps que par la paume de sa main droite."
Il faut remarquer que la scène se passait sur la terrasse supérieure de la maison de Louis Jacolliot et que le fakir était presque entièrement nu.
Mais... C'est de l'équilibre ça ! Peut-on vraiment dire qu'il lévitait...

@Macha a écrit:
La lévitation :

La lévitation est un procédé de Hata Yoga par l'intermédiaire duquel le Yogi accomplit le fait extraordinaire qui consiste à s'élever par le seul pouvoir de la volonté et de se maintenir suspendu en l'air sans aucune aide visible extérieure.


___________________


avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par casseron le Mer 8 Juin - 21:59

Mais... C'est de l'équilibre ça ! Peut-on vraiment dire qu'il lévitait...

Il faudrait le ressusciter et le faire venir au Grand Cabaret de Patrick Sébastien !
avatar
OLOVNI
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 1952

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par OLOVNI le Mer 8 Juin - 23:41

A part en foutre plein la vue à son entourage,a quoi peut bien servir la lévitation,?
Quelle peut bien être la signification de ce phénomène si il est avéré?
Une conséquence d' un état transcendantal ?
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5020

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Achim le Jeu 9 Juin - 0:16


@ OLOVNI

"Quelle peut bien être la signification de ce phénomène si il est avéré?
Une conséquence d' un état transcendantal ?
"

A ton avis ? albino
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par TrustNo1 le Jeu 9 Juin - 11:31

@OLOVNI a écrit:A part en foutre plein la vue à son entourage,a quoi peut bien servir la lévitation,?
Quelle peut bien être la signification de ce phénomène si il est avéré?
Une conséquence d' un état transcendantal ?


Sa va paraître bête mais si je savais léviter ; je voudrais m'envoler Smile

avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Apollyôn le Jeu 9 Juin - 11:41

Ah oui, voler, ce serait le panard (en plus je capterai sans doute mieux le signal wifi).
Le problème c'est que pour ce que j'en ai lu les lévitations des saints catholiques (les yogis sont moins amusants avec leurs tours de cordes), ces lévitations donc sont subies et assez incôtrolables, de même que la bilocation. Pour être franc je ne voudrai pas me retrouver dans la position de Thérèse d'Avilla presque suspendu par les pieds sous le plafond de la chapelle de son couvent en hurlant pour qu'on la fasse descendre.
Mon impression générale pour ces cas est qu'il s'agit de l'application d'une force extérieure assez... hum "taquine" disons... en gros je pense que c'est un phénomène assez proche de celui qui fait léviter des cailloux dans certains cas de hantises par des poltergeists (assez proche j'ai dis, ne me faites pas dire que Joseph de Copertino traînait un poltergeist derrière lui). On retrouve ça dans plusieurs mythes, contes et légendes, je me souviens de plusieurs cas évoqués dans les 1001 Nuits, quand des Djinns, invisibles, enlèvent des humains en les chopant littéralement par le col.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8202

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par casseron le Jeu 9 Juin - 12:55

Il me semble vain de chercher à savoir à quoi peut servir la lévitation.
La littérature abonde de "petits léviteurs", ceux qui ne s'élèvent pas bien haut. Mais voici un cas sensationnel :

"Un jour de l'Ascencion, tandis qu'elle psalmodiait au jardin entre deux de ses compagnes, la bienheureuse Agnès de Bohême, soudainement ravie, s'éleva à leurs yeux dans les airs, où elles la perdirent bientôt de vue ; et ce ne fut qu'après une heure qu'elle reparut, le visage rayonnant de grâce et de joie. Plusieurs fois, pendant ses oraisons contemplatives, sainte Colette disparaissait entièrement dans l'espace, aux regards de ses soeurs."
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3601

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par sergent garcia le Jeu 9 Juin - 13:33

Appollyon a dit;
Mon impression générale pour ces cas est qu'il s'agit de l'application d'une force extérieure assez... hum "taquine" disons.

Même avis pour moi, mais en y rajoutant la notion d"intelligence".... Du même acabit que celle en contact avec JCP.
N'existait-il pas des cas de possession où la victime lévitait.


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
Apollyôn
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 7232

Re: Les Secrets de la Lévitation

Message par Apollyôn le Jeu 9 Juin - 14:09

Hum... comme ça, à froid, je sais que dans certains cas de poltergeist il arrive que les victimes soient propulsées, littéralement jetées, mais ce n'est pas vraiment de la lévitation.
Un certain Tanquerey en parle dans "précis de théologie ascétique et mystique", http://nouvl.evangelisation.free.fr/tanquerey_precis_25.htm (en milieu de page pour les saints, vers la fin pour les possessions, mais sans citer que cas précis) signale que dans certains cas la lévitation peut se manifester dans des cas de possession. Mais je ne crois pas avoir d'exemples sous la main.


___________________


À côté, rien ne demeure. Autour des ruines
De cette colossale épave, infinis et nus,
Les sables monotones et solitaires s’étendent au loin.



Le vainqueur gagne un pèlerinage sur la tombe de Felix Faure.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 19 Jan - 12:12