Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Interview de Roch Saüquere - Revue Top Secret

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30569

Interview de Roch Saüquere - Revue Top Secret

Message par Schattenjäger le Lun 8 Nov - 21:02

Voici l'interview du rédacteur en chef de Top Secret, disponible dans la revue U&P N°2 de Novembre 2010. : http://www.ufologie-paranormal.org/download.forum?id=54




Schatten : "Début de soirée, Toulouse. j'attends, à l'endroit précis, la personne avec qui j'ai rendez-vous pour un entretien. Il s'agit de Roch Saüquere, le rédacteur en chef de la revue Top Secret, créée en février 2002. Mon invité arrive vêtu d'une veste saillante qui souligne son élégance. Assez intimidé d'interviewer une personnalité de la presse Française, j'entame l'entrevue"


U&P - Bonjour Roch et merci beaucoup de m'accorder cet entretien. Pour débuter, je serais curieux de connaître les raisons qui t'ont donné l'envie de créer une telle revue ?

R.S. - Bonjour Alexis, et bien à vrai dire, quelques années auparavant je ne connaissais pas vraiment le phénomène, ou tout du moins pas dans les détails. J’étais passionné par le sujet mais je n’avais aucune culture dans le domaine. Trois ans avant la création du magazine j’ai commencé à découvrir en profondeur de phénomène grâce à internet. Ayant déjà un certain savoir-faire dans le domaine de la presse Française, je me suis dis "pourquoi pas". Il s'agit d'un sujet relativement vaste, passionnant ou nous apprenons tous les jours. Un peu de motivation, beaucoup de travail, et la revue a vu le jour dans les Kiosques.


U&P - Finalement, l'évolution de la revue fut relativement bonne.

R.S. – En fait il y a une sorte de magie dans tout ça. La revue a rencontré beaucoup d'obstacles évidemment, mais les évènement se sont déroulés de telle sorte qu’à chaque fois il a été possible de les surmonter. Lorsque les choses doivent se faire, les portes s’ouvraient au bon moment. C’est ce qui s’est passé et se passe encore avec TOP SECRET.


U&P - Une question que beaucoup de personnes se pose. Combien êtes-vous en interne à travailler pour le magazine ?

R.S. - Et bien j'ai mon assistant d’édition, Ludovic Bonin qui travaille avec moi. Il m’aide à faire les choix éditoriaux et travaille à la mise en page de la revue. Et depuis peu Delphine Curan a rejoint l’équipe pour s’occuper plus particulièrement de la communication et du suivi des lecteurs et des abonnés.


U&P - Comment sélectionnez-vous le contenu de la revue Top Secret ?

R.S. - A vrai dire, nous avons des principes simples. Nous souhaitons rester ouverts à toutes théories du moment que celles-ci sont cohérentes. Notre but est d’oser aller de l’avant pour faire découvrir de nouvelles analyses pertinentes à nos lecteurs. La chose que nous nous refusons totalement, c'est de prôner une quelconque vérité au détriment de toutes les autres. Finalement quelle certitude avons-nous sur le sujet ?.... Alors la moindre des choses c’est de faire preuve d’ouverture d’esprit, de respect et de tolérance.


U&P - Il y a une phrase qui amuse beaucoup les lecteurs de la revue, il s'agit de la phrase finale se trouvant en 4eme de couverture.

R.S. (sourit) Oui, en effet. A vrai dire, cette phrase s’inscrit dans une certaine mouvance provocatrice et dans un esprit alternatif. C’est une sorte de clin d’œil et en même temps il permet de faire comprendre en quelques lignes que la revue est une porte ouverte à l'imaginaire. Un voyage jusqu'au bout de l'inconnu, à la frontière du possible, et qu’il faut être un tant soi peu préparer pour pouvoir embarquer..

U&P - Parlons un peu de toi maintenant, quel est ton approche ufologique ?

R.S. - Après toutes ces années, je ne suis à peu prés convaincu de rien. Et si j’ai quelques convictions, ce ne sont pas des certitudes. Cela me permet finalement de rester ouvert à toutes les hypothèses, à partir du moment où ces hypothèses ne sont pas défendues par des fanatiques, ou par des sectaires. Ce recul me permet de donner la parole et de défendre des auteurs dont je ne partage pas forcément les idées mais dont les idées et le travail mérite d’être défendu. Mon rôle est de garantir que le magazine ne sera jamais la tribune d’une seule Vérité partisane mais celle de tous les chercheurs.


U&P - Rentrons maintenant dans le milieu même de l'ufologie. Te sachant relativement actif, quel est ton impression actuelle, sur l'état ufologique en France.

R.S.- Pour ce qui est de la façon de traité les thèmes ufologique, je pense que les curseurs ont bougé et que des tabous sont tombés. Cela se voit surtout sur internet, et nous avons avec TOP SECRET grandement contribué à ce que les choses changent. Beaucoup de webmaster voyant les sujet que nous osions aborder dans le magazine se sont dit que eux aussi finalement pouvaient le faire, et cela à fait boule de neige. Ainsi, de nombreux sujet qui étaient encore tabou il y a dix ans, comme la question religieuse dans l’ufologie sont désormais allègrement traités. En revanche, concernant le milieu ufologique, j’ai l’impression que rien a changé depuis 10 ans que j’observe ce milieu de l’intérieur. La plupart des ufologues se sont laissé enfermer dans une situation schizophrénique dont nous devons sortir rapidement. D’un côté ils voudraient faire avancer les choses mais ils se sentent obligés de s’autocensurer dans un soucis de "respectabilité" vis-à-vis du système. Cela rend finalement toutes initiatives stériles. Je ne parle pas de tous les ufologue évidemment, mais d’ une partie d’entre eux qui ont cependant beaucoup d’influences sur l’ensemble. ,Dans les années à venir, j’espère que nous allons cesser de courir après la bénédiction des médias et après le respect des scientifiques et des politiques. Nous n’arriverons à rien en continuant d’agir de la sorte. Ce à quoi nous devons nous atteler aujourd’hui, c'est de gagner l’adhésion du grand public, à l’usure, et à force de travail. C’est seulement à cette condition que nous éveillerons alors l’intérêt des institutions. Bref, si nous gagnons la guerre du grand public, la suite viendra toute seule.

Dans cette perspective, nous avons un véritable challenge à relever pour courant 2012. Il s’agit d’une grand congrès qui aura sans doute le mérite de concilier scientifiques et grand public dans un seul et même évènement. Le piège à éviter, c'est de vendre son âme pour plaire à la science… Nous devons nous présenter tel que nous sommes, toute tendance et sensibilité présentes et faisant bloc dans ce seul objectif : réussir ce paris pour l’avenir. Bien entendu, Top Secret sera partenaire de cet événement, qui sera très prochainement dévoilé par les organisateurs.


U&P - Selon toi, comment débloquer la situation en France, dans le milieu des ufologues ?

R.S. – Pour réussir et préparer un avenir à l’ufologie, il est évident que la génération des anciens doit de toute urgence se remettre en question et tendre la main à la jeune génération qui essaie d’émerger. Les anciens ont un devoir d’ouverture et notamment ils doivent ouvrir les portes des médias pour ces nouvelles têtes. Au lieu de ça de très nombreux jeunes plein de bonne volonté ont préféré abandonner leurs efforts et renoncer à leur passion car ils ne rencontraient en face d’eux que brimades, critiques acerbes et moqueries… Certes la jeune génération doit encore murir mais il est du devoir des anciens de l’aider du mieux possible à grandir, sans la juger et sans la condamner de façon systématique. Ils doivent penser avant toute chose à l’intérêt de l’ufologie elle-même et ne pas oublié qu’ils sont les exemples pour les jeunes et qu’à ce titre ils devraient être exemplaires. Ainsi il faut que les ufologues soient indulgents les uns envers les autres. Il faut peut-être calmer un peu la passion pour que prenne place le respect et la tolérance. C’est à ce prix que l’ufologie française pourra survivre. Nous devons donner sa chance à la jeune génération, leur donner leur chance dès à présent pour préparer l'avenir de l'ufologie. Ce sera mon prochain combat avec la revue Top secret. Malheureusement le milieu a été très largement infiltré par des sceptiques qui profitent de la moindre occasion pour allumer des feux. Les ufologues de nature si passionnée laisseront-ils les feux les consumer ou auront-ils enfin l’intelligence d’éteindre ces incendies avant que l’ufologie soit totalement réduite en cendre. C’est là toute la question.


U&P : En tout cas Roch, ce fut un plaisir de te rencontrer, et surtout un honneur de te savoir dans les pages de notre si modeste revue.
Roch : Merci de votre entretien, et du temps que vous avez pris pour moi.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8091

Re: Interview de Roch Saüquere - Revue Top Secret

Message par casseron le Lun 8 Nov - 22:13

Malheureusement le milieu a été très largement infiltré par des sceptiques qui profitent de la moindre occasion pour allumer des feux

Oh que oui !!!
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 13:53