Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

A propos des Planétes qui émettent : CTA 102

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31975

A propos des Planétes qui émettent : CTA 102

Message par Schattenjäger le Jeu 30 Oct - 23:47




Le 12 Avril 1965, les Soviétiques Kardachev et Chklovsky captérent des signaux, des traces d'une émission trés puissante attribuée à une civilisation avancée située sur CTA 102 à une distance de plusieurs milliers d'années lumiéres.

L'intensité du signal était à ce point important, qu'elles révélérent alors que les moyens dont on dispose sur cette planéte lointaine, sont nettement supérieurs aux nôtres.

Nous pourrions trouver là, l'hypothese que les O.V.N.I sont des engins intelligent et qu'ils sont pilotés par des êtres disposant d'une technique supérieure à la nôtre.

Cliquez sur l'image pour aller sur la page traduite.

(source documetaire : soucoupes volantes et civilisations d'outre-espace - Guy Tarade)
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3658

Re: A propos des Planétes qui émettent : CTA 102

Message par sergent garcia le Dim 2 Nov - 8:00

Une planète habitée dans l'environnement d'un quasar ? Sous un tel déferlement d'énergie ?
avatar
alpacks
Membre VIP Or
Membre VIP Or

Nombre de messages : 2730

Re: A propos des Planétes qui émettent : CTA 102

Message par alpacks le Dim 2 Nov - 14:25

c'était en 1965 ?

a cette époque, la science n'en était qu'a ses premiers balbutiements au niveau de la théorie des quasars ... mais ...

je pense c'est une confusion de l'époque ... par contre il est surement plus loin que dit ici (quelques milliers d'années lumières)

le quasar le plus proche connu est a 780 millions d'années lumières

j'ai fait une petite recherche, et oui il est bien nommé quasi stellar, soit un quasar ...

on dit quasi stellar, car on croyait au début que ses phénomènes ultra lumineux provenait d'étoile, hors hélas non ...

un quasar, c'est simplement un disque épais de poussière et de gaz en train de tomber dans un trou noir, sauf que il atteint un tel échauffement de friction que des réactions thermonucléaire supérieures a une étoile s'engage dans le rapport de force ...

cela emet donc un dégagement lumineux fantastique, et en fait l'objet lumineux le plus intense qu'il soit de l'univers ...

un quasar c'est maintenant en gros une galaxie au centre actif, (on a la chance d'avoir notre centre de la voie lactée non actif, car ça fout un beau merdier énergétique dans toute la galaxie) dont l'activité autour du trou noir central, est maximale ...

une galaxie normale, non "active" tout ceux qui ont un minimum de connaissance astronomique savent que a l'échelle de nos yeux et téléscopes, c'est quand meme faiblement lumineux, avec la distance bien entendu ...

les quasars et bien eux, meme en étant a l'autre bout de l'univers comme le plus éloigné que l'on a trouvé a 4 gigaparsecs (13 milliards d'années lumière) soit la frontière de l'univers visible, il apparait dans les téléscopes, puissants téléscopes bien sur, comme si un téléscope normale regardait nos étoiles proches ...

c'est tellement lumineux que la galaxie qui abrite le quasar apparait comme une étoile du coin, sauf que c'est a l'autre bout de l'univers ... c'est vraiment dire la puissance lumineuse hors du commun, a coté une supernova est ridicule au niveau quantité de lumière produite (de toute façon les supernova sont très lumineuse, mais c'est surtout dans leur bombardement gamma qu'elle sont très impréssionante)

la dessus, la science n'est arrivée a se mettre d'accord dans sa communauté que dans les années 80 sur ce qui se passe exactement dans un quasar ...

donc en 1965, ils n'avaient pas vraiment idée, que bon parlez de civilisations proche d'un quasar enfin dans une orbite proche comme une système stellaire d'un centre galactique ... ben c'est un peu impossible ...

le dégagement d'énergie est trop dantesque ...

prenons simplement le centre galactique de la voie lactée, qui est considéré "inactif" soit le trou noir central, fait juste quelque sursaut lumineux quand il avale un peu de matière, mais reste relativement calme (il n'a pas un tore de matière constant qui le nourrie pour emettre constament comme un quasard sans s'arreter)

et bien pourtant, meme dans un centre galactique inactif comme le notre, on aurait plus idée d'aller chercher des civilisations la bas ...

les étoiles dans ce centre, sont trop proche, il y a des forces de marées entre les étoiles habitant ce milieu, qui font que si système planétaire il y a, alors les planètes baignent dans un enfer de perturbation de gravitation ...

un exemple, une étoile du centre galactique, qui a des planètes en orbite, aura des voisines (étoiles) très proches, non pas comme nous notre système, qui a sa plus proche voisine a 4 années lumière, mais plutot 1/10 d'années lumière a peine voir encore bien moins ...

peut etre meme qu'elles sont entre elles qu'a quelques centaines d'UA de distance ...

ce qui veut dire, des mouvements de marée entre étoiles incroyable, qui font que les planètes vont jusqu'a changer d'étoiles ! oui elle sont capable de se voler des planètes entre elles, des ceintures d'asteroides je te prend les tiens, tu prends les miens, idem pour les ceintures de comètes externes (ce sont meme les premières victimes car étant sur les bords des systèmes)

mettons le soleil dans les conditions du centre de la voie lactée, du jour au landemain, neptune et uranus, pluton, le nuage de oort ect pourrait disparaitre et aller voir si l'herbe est plus verte sur la grosse étoile qui vient de passer très près ...

par contre les planètes proches comme mars, vénus, terre ect, soit proche du soleil, normalement résisteront a ses mouvements de marée entre étoiles, mais de forte chance d'avoir l'orbite perturbée ...

la terre dans ses conditions pourrait etre éjectées dans une orbite comme celle de mars et geler en quelques semaines ...

tout cela pour bien expliquer, que déja dans une galaxie non active comme la notre, le centre galactique, avec de nombreuses étoiles très proches les unes des autres, la vie n'est pas envisageables ... c'est un milieu trop hostile ...

si dans ce centre galactique, on rajoute les conditions du quasar ... je vous laisse imaginer les chances pour qu'une civilisation se developpe dans des conditions proche de zéro pour que la vie apparaisse ...

a mon avis, c'est soit une erreur d'interprétation de ce qu'étaient ses ondes radios a l'époque, ou une pollution technologique venant de la terre ... qu'il n'ont pas su identifier ...

et puis des ondes radios, peuvent etre naturelles, le rayonement de fond cosmologique du big bang par exemple, c'est de l'onde radio ...

a partir du moment qu'existent des pulsations électromagnétiques se sont des ondes radios ... un pulsar (étoile a neutron se comportant comme un phare dans l'espace) en emet comme un porc ...

les gros gorets de l'espace radiologique Razz

bon j'ai fait un gros pavé, pour l'occaze, mais justement cela met un peu a plat, une chose dont on parle pas asser souvent dans la nouvelle planétologie : soit les conditions des centres galactiques pour l'apparition de la vie qui sont quasi nulles, milieu beaucoup trop hostile !

par exemple, les chasseurs d'exoplanètes ne cherchent pas dans le centre galactique pour découvrir les nouveaux mondes qu'on découvre depuis 1995 ... il y a d'abord la première raison, que c'est des étoiles qui baignent dans un milieu trop hostile car trop resseré entre étoiles ...

mais une deuxième raison, qui n'a pas grand chose a voir, simplement le fait que le centre de la voie lactée, soit le bulbe, ne laisse pas passer la lumière visible, seulement l'infrarouge et ondes radios ... en effet un épais nuage de gaz et poussière enveloppe totalement le bulbe de notre galaxie !

les étoiles qui y sont, ne sont donc pas observables autrement qu'en infrarouge, ce qui rend très difficile la méthode du transit pour la détection de planète autour des étoiles ... la fameuse méthode d'étude de l'intensité lumineuse d'une étoile qui chute d'un coup quand une de ses planètes passe devant

de toute façon la recherche de monde habitable, fait avec tout ça, que les scientifiques qui sont postés sur ce genre de recherche, cherchent uniquement dans la zone des 2/3 du rayon de la voie lactée, soit la zone calme et stable.

une zone qui rempli ses conditions :

_protection par champ magnétique galactique contre la grosse majorité du rayonement de l'univers (soit ne pas aller trop loin non plus dans la direction externe de se rayon, soit les bords de la galaxie, car le champ s'afaiblie et ne protège plus asser)

_fréquence de supernova relativement basse, on sait que notre système, est né de l'effet d'environ 20-25 supernova d'il y a 6 milliards d'années environ, les supernova véhiculent les bribes de la vie et des systèmes planétaires nouveau OK, mais elles sont meurtrière aussi ... avec leur puissant rayonement gamma capable d'acidifier notre atmosphère par exemple, en ionisant l'azote ...

on a apris recemment, que le nuage de gaz et poussière a l'origine de notre système, qui s'est formé avec la rencontre d'ejectat de supernova venant de plusieurs direction differentes, mais il est notoire que le nuage de gaz n'était pas asser dense pour s'effondrer tout seul ...

des fossiles de supernova de l'époque (des traces laissées par morceaux d'éjectat) montrent que d'autres supernova aurait aidé a compresser le gaz de notre nuage d'origine ... ce serait donc un coup de pouce de ses cataclysmes qui ont aidé le soleil a se former ...

je suis ton père, ta mère, mais je serais peut etre ton meurtrier ... voila en gros ce qu'est les conditions de notre zone avec les supernova ... ni trop, ni pas assez

_ non présence a proximité d'étoiles jeunes et très massives, la proximité d'étoiles car par exemple l'amas des pleiades bien connu car si beau, si brillant ... est un vrai problème pour les systèmes abritant la vie ...

la vie de ses étoiles bleues est trop courte, trop massives a leur naissances (plusieurs centaines de fois le soleil) les temperatures atteintes en leur coeur, font qu'elles ne peuvent pas survivre + d'1 milliards d'années, et encore c'est un age limite, leur durée de vie moyenne de ses étoiles nées géantes (ne pas confondre avec les géantes rouges qui sont de petites étoiles dilatées comme notre soleil deviendra) est d'environ 100 a 200 millions d'années et explose rapidement ...

ce qui laisse bien peu de chance a la vie de se developper dans un labs de temps si court, bien évidement la structure des planètes n'y resite pas non plus, c'est pour cela, que les chasseurs d'exoplanètes ne regarde pas ses étoiles dans leurs recherches, elles ont surement des planètes très exotiques dans leur architectures ...

mais l'interet de trouver un monde ressemblant a la terre est nul ! alors a quoi bon ? il y a tellement d'étoiles a regarder, qu'autant alors piocher dans celles qui vivent longtemps, et donc rassemblent les chances d'avoir un système planétaire qui a pu s'organiser comme le notre (processus long de plusieurs milliards d'années) et donc une chance d'avoir des planètes telluriques voir peut etre lunes autour de géantes gazeuses habitables ...

voila, j'ai résumé un petit topo, mais il fallait aussi expliquer pourquoi une civilisation autour d'un quasar est trop improbable voir impossible ...

mais attention, ce que je décris c'est valable qu'avec la forme de vie qu'on connait ...

qui ne nous dit que dans l'univers il n'existe pas des formes de vie, capable de résister aux rayonnements dont les origines sont multiple :

_quasar

_supernova

_fond cosmique

_étoiles massives au "vent solaire" qui doivent etre terrible en rayonement aussi ...


mais pour l'instant on ne peu que se borner avec ce qu'on connait de la vie et ses limites hélas ...

Contenu sponsorisé

Re: A propos des Planétes qui émettent : CTA 102

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 21 Oct - 14:12