Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Partagez
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par FLAM le Sam 25 Sep - 13:40




Comme toute jeune femme amoureuse, Bianca Acevedo a échangé une carte avec des coeurs pour la Saint-Valentin avec son fiancé. Mais une neurologue de New York en sait plus. La source de l’amour est dans la tête, pas dans le cœur.

C’est une des chercheuses dans un champ relativement nouveau, focalisé sur l’explication biologique de l’amour romantique. Et l’explication, peu poétique, est que l’amour peut principalement s’expliquer grâce à des images du cerveau, aux hormones et à la génétique. Cela semble être le cas pour les nouveaux amoureux, ceux qui le sont depuis longtemps et ceux qui viennent de rompre
.

"Il y a une base biologique. Nous en connaissons certains des principaux acteurs," a dit Larry Young, de la Yerkes National Primate Research Center de l’Université Emory d’Atlanta. Il étudie le cerveau d’un rongeur monogame peu commun pour avoir une meilleure idée de ce qui se passe dans l’esprit des personnes amoureuses.

Chez les hommes, il y a quatre petites zones du cerveau qui pour certains chercheurs forment un circuit de l’amour. Acevedo, qui travaille au Albert Einstein College of Medicine à New York, fait partie d’une équipe qui a isolé ces zones portant les noms peu romantiques d’aire tegmentale ventrale (VTA), de noyau accumbens, de pallidum ventral et de noyau raphe.

Le point chaud est le VTA, en forme de goutte d’eau. Lorsque les personnes qui viennent de tomber amoureux sont placées sous un appareil d’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (fMRI) et qu’on leur montre des photos de la personne aimée, le VTA s’illumine. Idem pour les personnes follement amoureuses après 20 ans.

Le VTA fait partie d’un système de récompense principal du cerveau.

"Ce sont les cellules qui fabriquent la dopamine et l’envoient à différentes zones du cerveau," a dit Helen Fisher, chercheur et professeur à l’université de Rutgers. "Cette partie du système s’active car vous essayez de remporter le plus grand enjeu de la vie : un partenaire de reproduction."





L’une des découvertes de leur étude n’est pas très flatteur : L’amour agit chimiquement dans le cerveau comme une toxicomanie. "L’amour romantique est comme une addiction ; une magnifique addiction quand ça se passe bien, une horrible quand ça va mal," a dit Fisher. "Les gens tuent pour l’amour. Ils meurent pour l’amour."

Le lien avec les addictions "paraît affreux," reconnait Acevedo. "L’amour est censé être quelque chose de merveilleux et de grand, mais il a a ses raisons. Je pense que la raison est de nous retenir ensemble."

Parfois, l’amour ne nous retient pas ensemble. Les scientifiques ont donc étudié le cerveau de personnes ayant récemment rompues et ont constaté davantage d’activité dans le noyau accumbens, qui est encore plus fortement lié aux addictions. "Ces personnes présentent des preuves supplémentaires de ce que j’appelle un besoin irrésistible," a dit Lucy Brown, spécialiste des neurosciences au Einstein medical college. "Similaire à un besoin de cocaïne."

Les scans du cerveau les plus récents de l’équipe ont été réalisés sur des couples mariés depuis 20 ans qui disent se tenir toujours la main et être aussi sentimental que des jeunes mariés. Ce groupe constitue une minorité de couples. Chez ces hommes et femmes, deux aires du cerveau supplémentaires s’illuminaient, avec le VTA : le pallidum ventral et le noyau raphe.

Le pallidum ventral est associé à l’attachement et aux hormones réductrices de stress ; le noyau raphe produit de la sérotonine, qui "vous procure un sentiment de calme," a dit Fisher.

Les scientifiques disent qu’ils étudient les cerveaux amoureux pour comprendre comment cela fonctionne et pour peut-être aboutir à des utilisations pratiques.

Ces recherches pourraient conduire à des pilules basées sur les hormones cérébrales qui, avec la thérapie, pourraient aider les relations tendues, bien qu’il y ait des questions d’éthique, a dit Young. Ses recherches sur l’attachement font partie d’un effort plus vaste visant à comprendre et peut-être traiter des maladies d’interaction sociale comme l’autisme. Fisher étudie la chimie du cerveau qui pourrait expliquer pourquoi certaines personnes s’attirent mutuellement. Les chercheurs sur le cerveau sont limités car ils ne peuvent pas faire davantage sans blesser les humains. C’est là que le campagnol des prairies — une créature grassouillette ressemblant à une souris avec une courte queue — est très pratique. Seuls 5 pour cent des mammifères environ se lient pour la vie, mais c’est le cas chez les campagnols des prairies, a dit Young.

Les scientifiques ont étudié les campagnols pour comprendre ce qui rend le lien possible. Chez les femelles, l’hormone principale du lien est l’ocytocine, également produite chez les campagnols et humains à la naissance d’un bébé, a dit Young. Chez les mâles, c’est la vasopressine. Young a placé des récepteurs de la vasopressine dans le cerveau de campagnols des champs — proche cousin des campagnols des prairies — et "ces gars qui ne devaient jamais se lier à une femelle, se sont liés à une femelle."



vendredi 24 septembre 2010 par NewsOfTomorrow

(Seth Borenstein, Associated Press, The Free Library, trad. NewsOfTomorrow)


___________________


avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par dranozir le Sam 25 Sep - 14:33

moi ce qui m'intéresserai ce serai de savoir comment déterminer génétiquement le type de personne qui nous correspond le mieux .

il y a des études la dessus ?

genre je donne mon sang ou ma photo et on pourrai déterminer avec quel type de personne je pourrai aimer .
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par TrustNo1 le Lun 27 Sep - 16:46

Je me pose la question de savoir si les scientifiques devrait pas plutot se magnier le cul de trouver le remède pour le sida et le cancer ; dépenser du pognon pour savoir qu'en fait on est toujours attiré par son opposé je trouve sa vraiment stupide et cela prouve en même temps que nos scientifiques doivent dévèrement s'enmerder dans leur labo ; excusez de l'expression Smile

avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par FLAM le Lun 27 Sep - 17:03

dranozir a écrit:moi ce qui m'intéresserai ce serai de savoir comment déterminer génétiquement le type de personne qui nous correspond le mieux .

il y a des études la dessus ?

genre je donne mon sang ou ma photo et on pourrai déterminer avec quel type de personne je pourrai aimer .
Il y a bien évidemment l'inné (ce que l'on est génétiquement), mais aussi l'acquis !
Après notre conception, nous vivons, interférons avec l'extérieur et inversement ; il faudrait également, en plus des données physiques d'une personne, prendre en compte son vécu afin d'avoir un semblant de réponse...

TrustNo1 a écrit:Je me pose la question de savoir si les scientifiques devrait pas plutot se magnier le cul de trouver le remède pour le sida et le cancer ; dépenser du pognon pour savoir qu'en fait on est toujours attiré par son opposé je trouve sa vraiment stupide et cela prouve en même temps que nos scientifiques doivent dévèrement s'enmerder dans leur labo ; excusez de l'expression Smile
Certes, les remèdes contre ces maladies sont pressés.
Cette analyse est surtout faite pour comprendre un peu mieux les mécanismes du cerveau et du corps. Ces Informations seront peut-être même très utiles dans l'avenir pour, justement, pouvoir expliquer et peut-être guérir certaines maladies !


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par Mikerynos le Lun 27 Sep - 17:37

moi ce qui m'intéresserai ce serai de savoir comment déterminer génétiquement le type de personne qui nous correspond le mieux .
Je ne pense pas que la génétique soit performante dans ce domaine. Je pense,plutôt que c'est dans la tête que tout ce passe...


___________________


avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par casseron le Lun 27 Sep - 20:56

L'amour se résumerait à la chimie.....il n'a pas dû être amoureux souvent ce pauvre diable !
avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par TrustNo1 le Lun 27 Sep - 21:00

casseron a écrit:L'amour se résumerait à la chimie.....il n'a pas dû être amoureux souvent ce pauvre diable !

je crois que tu n'as peut être pas tort Very Happy

avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par dranozir le Mar 28 Sep - 16:33

c'est surement une chimie que l'on ne ressens pas donc il est facile de l'occulter .

En ce qui concerne le SIDA je pense que avant tout le remède c'est d'abord la prévention .
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par Mikerynos le Mar 28 Sep - 17:59

La "chimie" amoureuse est une métaphore...


___________________



Juliette
newbie
newbie

Nombre de messages : 2

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par Juliette le Ven 17 Déc - 20:11

Bonsoir Wink
Je suis en 1erS et dans 3mois, il y a la fameuse épreuve des TPE. Mon groupe et moi avons choisi de traiter de la neurobiologie de l'amour, ce qui se passe dans le cerveau lors du coup de foudre.
Le cerveau est donc assez difficile à étudier, et il n'ya pas énormément de documents sur la chimie de l'amour.. Nous aurions également voulu faire une expérience mais je crois que c'est pas possible avec ce sujet X)
SI vous avez des idées, ou des choses à nous proposer, on est preneurs car on rame un peu :/
Bonnes fêtes Wink
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par canon le Ven 17 Déc - 20:41

on pourrais , avec ce meme genre de raisonnement trouver DIEU !
en effet, il suffit d'analyser les encephalogrammes de pretres pendant leur prieres, et ont decouvrira que DIEU n'est qu'une decharge de neurotransmetteurs.
je veux bien avoir les pieds sur terre, mais il ne faut surtout pas oublier d'avoir la tete dans les etoiles !!!!
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par casseron le Ven 17 Déc - 20:54

L'état amoureux engendre des phénomènes chimiques, ça c'est certain. Mais l'inverse m'étonne fortement. Des parfums peuvent engendrer une augmentation de la libido, mais l'amour, c'est autre chose !
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par dranozir le Sam 18 Déc - 10:03

l'amour est une notion abstraite , et pour dieu c'est encore pire ...

Juliette
newbie
newbie

Nombre de messages : 2

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par Juliette le Sam 18 Déc - 11:50

MAis il me semble qu'il y a plusieurs scientifiques qui se sont plongés sur ce sujet .. et je pense que le coup de foudre peut s'expliquer chimiquement , non ?
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par dranozir le Sam 18 Déc - 12:45

En effet il se produit un effet comparable a la cocaïne il me semble
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: Les secrets de l’amour se résument à la chimie, selon une nouvelle étude

Message par casseron le Sam 18 Déc - 19:09

MAis il me semble qu'il y a plusieurs scientifiques qui se sont plongés
sur ce sujet .. et je pense que le coup de foudre peut s'expliquer
chimiquement , non ?

A condition de prendre les conséquences pour les causes....
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 6:24