Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les Jardiniers Extraterrestres.

Partagez
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Dim 19 Sep - 18:45

Les Jardiniers Extraterrestres.
(Synthèse Mikerynos)

Le Maïs.
Dans son livre « La lune clé de la Bible », paru aux éditions « J’ai lu » en 1969, l’auteur Jean Sendy évoque aux pages 117 et 118 l’origine mystérieuse de certains de nos céréales, base d’une grande partie de notre alimentation. « Peut-être bien des expériences d’adaptation venues d’ailleurs ? » Il est bon de rappeler à ce propos, le mythe du maïs, que les amérindiens affirmaient être « un don des Célestes », le maïs est le type même de la graminée d’agriculteur : Graines fortement attachés à l’épi, tégument très facile à détacher. Abandonné à lui-même, un champ de maïs est voué à la disparition, les grains qui ne sont pas mangés par les oiseaux pourrissent sur l’épi. Or, il n’existe pas de maïs à l’état sauvage, et on n’a jamais trouvé la plante qui puisse passer pour « l’ancêtre sauvage » du maïs, c’est à dire capable de perpétuer l’espèce sans l’aide de l’agriculteur. Le blé sauvage existe et le blé cultivé revient facilement à l’état sauvage, aucune légende ne présente le blé (ni le riz) comme un « don des dieux », ces derniers, dans les civilisations du blé et du riz, n’ont fait qu’enseigner l’agriculture.

Le maïs s’obstine à confirmer son mythe de « Céleste ayant apporté une graminée qui n’existe pas sur notre planète à l’état sauvage », le blé et le riz s’obstinent à confirmer leur mythe de « Céleste ayant enseigné l’art de transformer en graminée d’agriculteur une graminée sauvage ».

La légende.
Le peuple ABENAKIS, terme signifiant «l'homme qui habite la terre de l'aurore» appartient à la grande famille des Algonquins (Peuple habitant le nord-est du Canada)

« Selon une très vieille légende racontée par nos aînés, le peuple abénakis fut, dans un temps très lointain, frappé d'une terrible famine qui apporta la mort et la désolation au sein de la nation. Même si le peuple abénakis allait péniblement d'un territoire à un autre, la nourriture demeurait introuvable.Des hommes, des femmes et des enfants, parfois même des familles complètes moururent de cette famine cruelle. Il fallait absolument trouver une solution pour sauver le peuple d'une mort totale.Un jour, un homme d'une grande faiblesse, gisant au pied d'un arbre, eut soudainement une vision dans laquelle le Créateur lui expliqua que lui seul pouvait sauver son peuple au prix très grand sacrifice. Ce sacrifice était la vie de sa femme en échange de la survie de son peuple. L'homme était partagé entre le désespoir le plus total et la confiance qu'il avait en son Créateur. Il mit alors fin aux jours de sa femme et l'enterra sur le champ. Comme le créateur le lui avait clairement spécifié, il laissa sortir de terre l'abondante chevelure de la morte. Dès la saison suivante, la terre fut d'une générosité extrême et elle offrit aux Abénakis du maïs en abondance. Notre peuple était sauvé. C'est pour cette raison que l'on retrouve sur les épis de maïs quelques cheveux dorés pour nous rappeler le sacrifice de la vie d'une femme pour la survie de sa communauté. »

Les origines géographiques.
Les origines géographiques de cette plante font l’objet de nombreux débats. Certains auteurs prétendent que le maïs a été apporté d’Asie en Europe au Moyen Age. D’autres soutiennent, au contraire, qu’il est originaire d’Amérique. Les preuves se sont renforcées, depuis, en faveur de cette dernière thèse. Connu des civilisations précolombiennes ( Aztèques, Mayas, Incas), le maïs est probablement la plus ancienne céréale cultivée du continent américain. Certaines populations du Mexique et du Guatemala le vénèrent encore comme une plante sacrée. Des preuves archéologiques attestent que le maïs domestiqué existait au Mexique entre 7000 et 5000 av. J-C. Des plants retrouvés sur les côtes péruviennes datent de 2000 av. J-C.

une controverse scientifique quant à son origine.
On ne peut d’ailleurs manquer de faire des constations troublantes avec les manipulations génétiques (OGM) exercée à l’heure actuelle, entres autres, sur le maïs et le riz. Le maïs est une plante domestiquée par l'homme qui n'est pas présente à l'état sauvage ; il existe une controverse scientifique quant à son origine.

La plupart des biologistes considèrent que le Téosinte, une graminée sauvage mexicaine est l'ancêtre du maïs. Cependant, les différences morphologiques très importantes qui existent entre ces deux espèces sont les principaux arguments des détracteurs de cette théorie, qui considèrent qu'elles sont trop complexes pour être le résultat de mutations naturelles ou de la sélection humaine. Une des différences fondamentales concerne l'organisation des grains : les grains de l'épi de maïs ne sont pas protégés, alors que ceux du Téosinte sont enfermés dans une coque.

Les récents travaux de recherche de l'équipe de John Doebley de l'Université de Madison (WI) éclairent le mystère de la domestication du maïs en apportant une explication de l'étape critique de libération des grains. En étudiant des hybrides du Maïs et de la Téosinte, ils ont montré que celle-ci est contrôlée par un gène unique codant pour un facteur de transcription. De façon plus générale, ces résultats démontrent qu'une modification génétique réduite sur un seul gène peut induire une différence phénotypique fondamentale.

En Europe, il pousse d'avril à octobre. C'est une plante qui offre une grande diversité d'utilisation. C'est la base de l'alimentation sud-américaine. Il sert aussi beaucoup pour l'alimentation du bétail (La plante entière peut être consommée par le bétail comme fourrage frais ou sec ou comme ensilage), mais aussi dans l'industrie (Les semoules servent à la fabrication des pétales de maïs. Il peut être distillé pour fabriquer des boissons: whisky, gin, bourbon, fabrication de colle pour l'industrie textile, édulcorant, produits de l'industrie pharmaceutique ; et, plus récemment, plastiques biodégradables et biocarburants.) La France et l'Italie sont les principaux producteurs européens.

Source :
Revue « Sentinelle New » No 11 page 4.
« La lune clé de la Bible » de Jean sendy.
de Jean sider.
___________________________________________________________
http://fr.wikipedia.org/wiki/Maïs


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Dim 19 Sep - 18:46

Pour ceux qui connaissent Jean Sider, ce dernier pense que le phénomène OVNI est étroitement lié au paranormal et que le phénomène qui est la source de tous cela nous a crée (du moins amélioré et aidé ) et nous contrôle (dans les grandes lignes) Dans ce sens, il aborde un sujet qui mérite une vérification et une recherche, à savoir celle de l’évolution. Dans un de ses livres « les OVNIs et le paranormal » il y a une partie qui est consacrée aux plantes. Je résume :

Personne ne sait comment l’homme du néolithique a procédé pour domestiquer les plantes sauvages au point de modifier leur structure génétique. Les plantes domestiques alimentaires, notamment les céréales ont un nombre de chromosomes supérieur à leurs prédécesseurs sauvages. La science se débarrasse du problème en expliquant que cela s’est produit par croisements sélectifs étalés sur de nombreuses générations. Mais quel genre de croisements ?

Puisque l’on ne peut pas croiser les plantes comme l’on croise les animaux de la même espèce. Il est évident que les hommes du néolithique démunis de tous moyens techniques et intellectuels n’ont pu développer suffisamment d’intelligence et de savoir-faire pour transformer des végétaux bruts en plantes raffinées. Même de bonne connaissance en botanique ne suffisent pas, alors ?

Pour modifier la structure ADN à ce niveau, il a fallut des connaissances que même nos scientifiques actuels n’ont pas. Il faut remarquer au passage, que les prédécesseurs sauvage de nos céréales ont des dimensions nettement plus modestes que celles de leurs descendances domestiquées supposées. Les grains sont minuscules, beaucoup trop petits pour être manipulés par des êtres humains. Ensuite leur texture est aussi plus robuste. Ils auraient dû être plus gros et moins durs pour être mangés et digérés par les humains, et donc ils n’étaient aucunement utilisables dans leur état sauvage par les premières civilisations agraires.

Les glumes sont les enveloppes des grains des céréales qui constituent la balle, et le rachis est l’axe central de l’épi sur lequel les glumes prennent naissance. Les glumes doivent être enlevées avant que les grains ne soient consommés et digérés. Chez les graminées sauvages, les glumes et les rachis sont très résistants quand les racines et les grains sont jeunes, ainsi le vent et la pluie ne peuvent pas les emporter avant leur maturité. Mais quand celle-ci parvient à son terme, glumes et rachis deviennent fragiles, tellement fragile que le moindre souffle d’air les arrache, et les grains tombent et sont dispersés. Certains parviennent à germer pour assurer la reproduction, du moins ceux que ne mangent pas la faune. Ce qui veut dire ceci : On ne peut pas faire la moisson des céréales sauvages, car les glumes, les grains et les rachis tomberaient au cours de cette opération.

Les agriculteurs du néolithique ont du se débrouiller pour récolter des racines et des graines plus grosses, mais ils ont été obligés de rendre les glumes et les rachis beaucoup moins vulnérables afin que les graines résistent à la chute lors de la moisson. Ce qui précisément le cas pour les céréales domestiques dont les grains restent parfaitement stables dans les glumes jusqu’au moment du battage. Ce qui est précisément le cas pour les céréales domestiques, dont les grains restent parfaitement stables dans les glumes jusqu’au moment du battage. Les glumes et les rachis de chaque plante nécessitent des manipulations modificatrices différentes qui doivent être pratiquées avec un soin confinant à la plus haute précision, ce qui représente un autre obstacle impossible à franchir pour les cultivateurs néophytes vivants il y a 10 000 ans...

Selon la science, le blé dur est l’amidonnier. Il serait apparu par hybridation de 2 espèces diploïdes apparentées à du blé sauvage doté de 14 chromosomes : L’engrain sauvage de l’Aegilops speltoides à 14 chromosomes, mais l’identification de cette dernière plante est incertaine. Puis par hybridation avec une autre espèce diploïde, serait apparu plus tard les blés hexaploïdes à 42 chromosomes. Comment nos aïeux du néolithique s’y sont pris pour faire passer le blé de 14 à 42 chromosomes ? Hybrider 2 variétés de blé sauvage à 14 chromosomes ne peut donner au mieux qu’une autre variété avec le même nombre de chromosomes. Alors comment cette transformation miraculeuse a-t-elle pu se produire ?


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par FLAM le Dim 19 Sep - 19:15

Dis-moi, Mickey, ce ne serait pas ton thème pour le concours de ce mois-ci, des fois ??

Apparemment, la téosinte est bien l'ancêtre du maïs, d'après certains :

(...)
Vous pouvez même comparer la morphologie d'un épi de téosinte avec celle d'un épi d'une variété chimérique issue d'un croisement d'une téosinte et de la plus petite variété de maïs domestiqué:



Malgré ces très grandes différences morphologiques, des comparaisons du génome de Zea mays ssp. parviglumis avec celui des plants domestiqués ont montré qu'ils étaient presque identiques et que seules dix petites régions étaient différentes, dix régions qui déterminent ces énormes différences morphologiques. Il est donc plus que probable que cette téosinte a conservé les caractéristiques morphologiques du premier plant de maïs cultivé, avant sa domestication. Les données de biologie moléculaire ont estimé que 9000 ans s'étaient écoulés depuis la séparation entre cette téosinte et les plants de maïs domestiqués, et que cet évènement n'était arrivé qu'une seule fois.
(...)

Lire la suite :
http://ssaft.com/Blog/dotclear/index.php?tag/Ma%C3%AFs


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Dim 19 Sep - 19:40

Dis-moi, Mickey, ce ne serait pas ton thème pour le concours de ce mois-ci, des fois ?
Non, je suis sérieux...

L’origine botanique du maïs, plante qui n’existe pas à l’état sauvage sous sa forme actuelle, a longtemps été sujette à controverses. De nombreuses théories ont été avancées pour expliquer l’origine du maïs dans la Mésoamérique, mais deux écoles continuent de s’affronter :

1. celle du maïs sauvage, qui existait avant l’arrivée de l’homme, qui est soutenue par Mangelsdorf ;
2. celle de la téosinte ancêtre du maïs, soutenue par Beadle.

Cependant, un très grand nombre de preuves issues de la biologie moléculaire accréditent aujourd’hui la théorie selon laquelle la téosinte est l’ancêtre du maïs cultivé. Les très grandes différences morphologiques présentes entre le maïs et la téosinte sont dues à un nombre étonnamment faible de gènes.
La domestication du maïs par sélection de plants de téosinte mutés qui allait aboutir au maïs actuel aurait commencé il y a neuf millénaires dans le bassin du fleuve Balsas, au sud ouest du Mexique.

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/vie-1/d/le-mystere-de-lorigine-du-mais-resolu_7184/


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Dim 19 Sep - 19:59

Ce que je voulais dire comment ils ont fait pour passer de la téosinte au maïs...



___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par FLAM le Dim 19 Sep - 21:52

@Mikerynos a écrit:Ce que je voulais dire comment ils ont fait pour passer de la téosinte au maïs...
Aucune idée, Mickey, pourtant :

(toujours expliqué dans le site de mon précédent post : http://ssaft.com/Blog/dotclear/index.php?tag/Ma%C3%AFs )

Rien que le terme "Téosinte" veut dire "graines des dieux" en langue Nahuatl (langue parlée par le groupe ethnique des nahuas, auquel appartenaient les Aztèques).
Très similaire à la définition : « Céleste ayant apporté une graminée qui n’existe pas sur notre planète à l’état sauvage »... Non ?

Et ce n'est pas tout ! si on émet toujours l'hypothèse que le maïs soit d'origine "extraterrestre", je me permets même de pousser la thèse encore plus loin (je fais du "milking", comme diraient les américains, j'exagère, quoi...) :

La langue nahuatl serait-elle, elle aussi un héritage "extraterrestre", à ce moment-là ?

Le nahuatl, qui dérive probablement du mot « nāhuatlahtōlli » signifiant « parole claire, harmonieuse, qui rend un bon son »[3] mais peut aussi se traduire par "son divin" ou "langue des dieux", est un groupe de langues parlées dans plusieurs pays d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale par les Nahuas (groupe ethnique dont les Aztèques et les Pipils faisaient partie). Le nahuatl reste en particulier la langue indigène la plus parlée au Mexique. (...)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Nahuatl


___________________


avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par canon le Dim 19 Sep - 23:36

dans le " popol wuh" les textes maya disaient que l'homme a été fabriqué avec du mais ( avant cela il y avait eu les hommes fait avec du bois, tres grands, ceux ci ne respectaient pas les dieux et furent detruit par l'eau)
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par rilci le Lun 20 Sep - 14:43

deja 1ere question est ce qu'ils mangeaient de la téosinte?
si oui on peut comprendre qu'ils aient essayé de l'ameliorer.
si non je vois pas l'interet
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Lun 20 Sep - 22:32

Une question bête, pourquoi la téosinte existe toujours et pas les autres plantes intermédiaires issues de la téosinte, qui ont donné le maïs actuel ?


___________________



fleur
newbie
newbie

Nombre de messages : 12

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par fleur le Mar 5 Oct - 21:33

Sujet très intéressant et ce n'est pas la 1ère fois que j'entend parlé de l'origine extraterrestre de certaines plantes (maïs, banane).

Quant au terme "jardiniers de la terre" pour définir les extraterrestres en contact avec nous Lobsang Rampa fait souvent un aparté à leur sujet dans ses ouvrages, voir son site où tous ses ouvrages sont accessibles en entier:

http://www.lobsangrampa.org/francais/jardiniers.html

hocine
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1203

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par hocine le Mer 6 Oct - 9:10

Je ne pense pas qu’ils sont des jardiniers, il n’y a eu jamais de témoignage parlant d’une quelconque visite de jardins ou de plantations par ces « visiteurs »

Il n’ont pas l’amour pour les plantes , ils s’ont foute de toutes les plantes terrestres ,on dit qu’ils sont Gris et je doute que leur monde beigne dans un soleil semblable au notre , sûrement leur monde est gris et triste ,ils nous ont fait voir que leur vitesse ,se faire voir et disparaître quant aux crops circles je ne sais là si c’est une forme de leur jardinage ou saccager les plantations ou ils n’ont rien avoir dans cette histoire et je ne crois pas aussi qu’ils mangent du maïs ou des bananes pour qu’ils s’interrèsent à l’agriculture .
avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 507

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par titane le Mer 6 Oct - 11:02

salut , au niveau de l evolution des plantes vu que le but est de perpetuer la race, il est dit que certaine plantes se sont adapte pour etre cultive en repondent a nos besoin alimentaire . Et du cout prospere dans nos champs sur des milliers de km 2 , le but de la vegetation non ??????


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par IstvánKadosa le Mer 6 Oct - 13:33

c'est interressant


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep

fleur
newbie
newbie

Nombre de messages : 12

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par fleur le Mer 6 Oct - 15:53

[quote="hocine"]Je ne pense pas qu’ils sont des jardiniers, il n’y a eu jamais de témoignage parlant d’une quelconque visite de jardins ou de plantations par ces « visiteurs »


En fait dans le lien que j'ai mis (de Lobsang Rampa au sujet des "jardiniers de la terre") et dans quelques ouvrages de celui ci, Lobsang Rampa(moine tibétain)explique que ce sont "les jardiniers de la terre" et surtout celui des hommes! Dans le sens où ils auraient "participé" (après il faut lire pour plus de détails) à notre commencement et s'inquiètent de nos agissements d'où leur présence constante et surtout en périodes de guerre par exemple...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Mer 6 Oct - 22:21

Il n’y a pas que certaines cultures qui posent problème, il y a aussi certaines évolutions, on va dire "bizarre" au niveau de certains animaux domestiqués qui semblent aussi manipulés... Comme la vache laitière par exemple, je reviendrais sur le sujet dès que j’ai un moment. Ce qui pourrait indiquer que l’humanité aurait bénéficié d’un "petit coup de pouce" pour sa survie. Bien sur, tout cela reste du domaine de l’hypothèse, mais mérite "réflexion".


___________________


avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 507

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par titane le Mer 6 Oct - 23:13

http://www.scribd.com/doc/37684145/l-Invention-d-Un-Nouveau-Mode-de-Production mais j aime ton hypothese mikerynos et justement le but de tout ca est de reflechire . Nous avons toujours enfin je pense eu un coup de pouce , et oui pourquoi pas .
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Jeu 7 Oct - 9:34

Pour en finir avec le maïs, il faut noter que celui-ci, que l’on trouve actuellement dans nos champs, ne peut survivre sans l’homme, a l’inverse de la Téosinte et du Tripsacum, le maïs actuel ne possède pas d’organe de résistance ni de mécanisme de dissémination de ses graines. Pour en revenir à la « transformation » de la Téosinte au maïs actuel, des chercheurs ont découvert que les changements reposaient principalement que sur 3 modifications génétiques.. Comment ont bien pu faire les modestes cultivateurs des temps les plus reculés ?

Même chose pour la patate et le riz... La première espèce de patate est apparue à Tiahuanaco en Bolivie. C’est une plante hexaploïde à 90 chromosomes, ses prédécesseurs sauvages théoriques sont l’Ipomoea tabascane et l’Ipomoea tiliacea, toutes deux tétraploïdes à 60 chromosomes... Il existe d’autres espèces cultivées, qui vont des diploïdes aux hexaploïdes. La pomme de terre cultivée en Europe, n’a que 48 chromosomes, elle est aussi originaire d’Amérique du Sud, mais son prédécesseur sauvage n’a pas été retrouvé. Une source scientifique indique qu’il existe aussi d’autres variétés qui ont un nombre différent de chromosomes : 24, 48 et 96. Donc là aussi, une situation qui ne s’accorde pas avec les connaissances que l’on est en droit de supposer des premiers cultivateurs, c’est à dire une augmentation des chromosomes de la plante.

Le riz asiatique cultivé actuellement possède plusieurs variétés avec un nombre différent de chromosomes : 24,36 et 48. Son prédécesseur sauvage théorique est l’Oriza Rufipogon qui n’a que 24 chromosomes. Là aussi, pour passer de 24 à un nombre supérieur, le même problème d’incapacité de nos aïeux du néolithique persiste.

Les situations qui se présentent pour expliquer la domestication des animaux sont aussi complexe que pour les plantes, car elles comprennent de trop nombreuses improbabilités... A suivre.


___________________


avatar
titane
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 507

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par titane le Jeu 7 Oct - 11:02

ok, bon pour moi c est clair mere nature fais du bon boulot , mais il y as eu coup de pouce .En tout cas bon boulot de recherche mikerynos si bon que je vais en faire profite des amis car c est un sujet qui ne m avait pas percuter oubliont un peu les livre d histoire . Le but de cette alimentation est peu etre nous aportez les proteines et autres pour notre evolution , la le coup de pouce prend toute sa valeur .


___________________


un ali mat zo mat bepred ha pa ve digant ur sot e ve !!!!
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Jeu 7 Oct - 11:36

Tout cela reste du domaine de l'hypothèse, mais il est clair que si une intelligence exotique avait voulu que l'espèce humaine survive et se développe, l’un des premiers leviers est l'alimentation...


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Jeu 7 Oct - 22:28

Les premiers éleveurs se sont manifestés vers 8000 an avant J.C, les premières espèces domestiquées de bétail appartiennent à la famille des bovidés. D’après la science, ce sont les éleveurs qui seraient à l’origine de cette transformation par des croisements successifs et sélectifs. Un seul inconvénient majeur dans cette explication, c’est qu’elle s’oppose formellement aux données établies en génétique. Un exemple, pour augmenter ou diminuer la taille d’un animal en conservant ses proportions naturelles, il faut œuvrer sur des gènes. Aujourd’hui, quelques expériences sur des lapins ou des souris ont permis de les faire grossir. Mais on ne se sait toujours pas sur quels gènes il faut agir, de plus ces animaux n’ont pas survécu. Ces animaux grossis génétiquement sont des « incidents » de laboratoire survenu au cours d’expériences différentes. Autrement dit, des humains incultes du néolithique auraient réussi là où nos généticiens actuels butent encore... Un exemple : Comment a-t-on fait pour transformer une vache sauvage en vache laitière qui ne peut garder son lait sans risquer de dépérir et d’y perdre la vie ?

Donc il a fallu aussi modifier génétiquement leur système limbique, ce qui peut-être plus problématique que de changer un trait physiologique. De plus, à l’inverse des plantes, le bétail sauvage était supérieur en taille et en force, un sabot de bovin sauvage, vieux de 4000 ans a été exhumé en Syrie, il est presque deux fois plus grand qu’un sabot de bovin domestique. Cela pourrait s’expliquer par le fait que les responsables de cette « manipulation » génétique ont tenu à que les bêtes soient réduites en taille, en force et en férocité, afin que les éleveurs puissent mieux les maitriser et les soumettre à leur volonté... Tout cela reste du domaine de l’hypothèse, bien sur.

Pour en revenir au sujet des vaches laitières, un seul de ces animaux peut produire, selon les races, atteindre à certaines périodes plus de 30 litres par jour. La production d'une bonne vache laitière varie entre 4.000 et 7.000 litres de lait par lactation. Mais, dans certains troupeaux, on observe des performances individuelles dépassant les 10.000 litres. La traite est très contraignante, elle doit s'effectuer matin et soir, tous les jours de l'année. Une vache laitière sans veau à nourrir et qui n’est pas traite tombe malade et peut même mourir. Il y a donc là un sérieux problème... Comment les éleveurs ont-ils pu accomplir un exploit pareil, alors qu’une vache sauvage ne peut avoir de lait après le sevrage de son veau ?


___________________



fleur
newbie
newbie

Nombre de messages : 12

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par fleur le Ven 8 Oct - 20:22

C'est un sujet très intéressant et merci beaucoup pour les infos et réflexions sur le sujet!

Personnellement, j'ai un petit doute que peut être vous pourrez éclairer: en ce qui me concerne j'ai allaité mon enfant durant 2 ans en ayant toujours du lait à volonté tant que la demande et la sollicitation était présente, c'est lorsque j'ai voulu le sevrer que j'ai espacé les têtées et que le lait a fini par tarir en augmentant les délais d'attente et réduisant progressivement les nombres de prises. Je sais qu'en Afrique des adolescents continuent d'être allaités!! Bien sûr je ne sais pas si la quantité de lait vaut celle de l'enfant bébé...

Enfin je pensais donc qu'il en était de même concernant les autres mammifères et que c'était l'explication de la vache laitière dont on continue de tirer son lait en parallèle de son veau et d'autant plus lorsque celui ci est sevré? Me trompais-je???
avatar
sined
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 76

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par sined le Ven 8 Oct - 23:14

[quote="hocine"]Je ne pense pas qu’ils sont des jardiniers, il n’y a eu jamais de témoignage parlant d’une quelconque visite de jardins ou de plantations par ces « visiteurs »

Hocine il y a au moins un témoignage qui indique que les gris s'intéressent de près aux plantes terrestres il est relaté dans le livre de timothy good "contacts extraterrestres".Il est dit que le 13 aout 1991 a porto rico,Marisol Camacho qui habitait près du lac cartagena aperçois aux premières heures du jour deux créatures sur son balcon occupées a inspecter les plantes de ses jardinuières a l'aide de leur quatre doigts osseux!
Pour info,ces créatures furent également aperçues par d'autres témoins dans la région dont un groupe de six personnes comptant dans leur rang un ex officier de police!
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Sam 9 Oct - 16:50

Aucune idée sur le sujet de l'allaitement des femmes fleur je ne suis pas un spécialiste dans ce domaine... Je ne sais pas non plus si la comparaison est possible avec la vache laitière.


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Mikerynos le Dim 10 Oct - 11:29

Un autre exemple, celui du chien. Il est censé descendre du loup. Les deux espèces ont le même nombre de chromosomes, et elles peuvent se croiser. Toutefois de nombreux problèmes se posent car il y a plusieurs différences physiques et physiologiques entre ces deux espèces que de simples croisements n’expliquent pas. En Mai 2004, la revue « Recherche » No 375 a publié un dossier contradictoire dans lequel les différences suivantes ont été citées :

- La maturation sexuelle du chien se fait avant la fin de la première année, alors que celle du loup s’opère à l’âge de deux ans.
- Le chien se reproduit à volonté, ce qui n’est pas le cas du loup.
- Les chiennes peuvent mettre bas deux fois par an, les louves une seule fois.
- Par rapport au loup, la longueur du crâne et le volume du cerveau du chien sont réduits.
- Le loup à des dents plus grosses que celles du chien.
- Le loup à les oreilles hautes, celles du chien sont basses.
- Les yeux du chien sont arrondis, ceux du loup sont obliques.
- Le loup à une queue basse, celle du chien est recourbée vers le haut en « faucille »
- Le pelage du chien est variable d’un individu à l’autre, pas celui du loup.
- Le loup aboie rarement, tandis que le chien le fait souvent.
- La soumission du chien à l’homme est totale, ce qui n’est pas le cas du loup.

Du coup, les querelles d‘écoles sont réparties de plus belle pour trouver le véritable aïeul de nos toutous actuels. D’ailleurs le biologiste américain Raymond Coppinger a bien précisé dans la même revue, je cite « Qu’il n’y a pas l’ombre d’une chance que des gens aient apprivoisé et entrainé des loups sauvages et les aient transformés en chiens » En attendant que nos scientifiques trouvent de quelle autre espèce le chien est issu, on continue à enseigner que le chien descend du loup.
L'homme a alors tout naturellement tenter de faire du loup son allié pour la chasse en cherchant, pour la première fois, à apprivoiser un animal bien avant de se sédentariser lui-même et d'élever son bétail. Ainsi, le chien primitif était indiscutablement un chien de chasse et non un chien de berger, tombe à pic...

Les tentatives de domestication qui se sont soldées par des échecs ne sont pas rares au cours de l'histoire de l'homme. Ainsi, les essais de domestication conduits par les anciens Égyptiens sur des hyènes, des gazelles, des félidés sauvages ou des renards n'ont, dans le meilleur des cas, abouti qu'au seul apprivoisement de quelques individus. Plus récemment, les mêmes tentatives menées sur les dingos sauvages ont également échoué. De même la domestication du chat peut parfois, sous bien des aspects, paraître inachevée... Pourquoi ?







___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par FLAM le Dim 10 Oct - 13:46

L'animal habitué à l'homme dès sa naissance, peut-il encore avoir les instincts sauvages de son espèce ? Je pense au loup notamment...


___________________



Contenu sponsorisé

Re: Les Jardiniers Extraterrestres.

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 24 Juin - 18:30