Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Message par Robot U&P le Sam 4 Sep - 16:14





La création de l'association UFO-Science, en 2007, avait pour but initial de reprendre les études de MHD (magnétohydrodynamique) débutées en 1975, dans une optique de modélisation de déplacement intra-atmosphérique et dans l’hypothèse où le phénomène OVNI correspondrait, du moins partiellement, aux évolutions de véhicules matériels.

Trois ans après le début des travaux au sein du Lambda Laboratory, laboratoire de recherche mis en place pour l’occasion, le banc MHD basse densité est finalisé et a produit ses premiers résultats.

Etudes passées

Rappelons que la MHD, un principe vieux de plus d’un siècle, permet d’accélérer un fluide conducteur (liquide ou gaz ionisé appelé plasma) à des milliers de mètres par seconde à l’aide de forces électromagnétiques, sans pièce mécanique mobile.
Il est possible de se familiariser avec ce principe grâce à la bande dessinée « Le Mur du Silence », ou en consultant quelques articles de vulgarisation, téléchargeables gratuitement en PDF. Pour les anglophones, les publications scientifiques sont également disponibles sur le site de l’association et sur le site MHD Prospects.
Les dispositifs de propulsion MHD à plasma sont connus depuis les années 1950. Mais le physicien Jean-Pierre Petit a conceptualisé dans les années 70 des accélérateurs MHD d’un genre nouveau, où le gaz accéléré ne s’écoule plus à l’intérieur d’une tuyère, mais tout autour de la paroi extérieure de l’engin. Ce sont donc des « accélérateurs MHD à écoulement externe ». Le plasma est de plus formé non pas à partir d’un ergol embarqué, mais en ionisant directement l’air ambiant.
Ce concept fut nommé : Accélérateur MHD à écoulement gazeux externe et à contrôle d’ionisation, un aérodyne MHD.

Ces aérodynes MHD sont parfaitement analogues aux OVNI observés de part le monde depuis soixante ans, tant dans les géométries inhabituelles que dans les effets lumineux rapportés. Avec la source d’énergie adéquate, ces appareils ont en outre la capacité de se déplacer à vitesse supersonique en air dense sans provoquer de bang : contrairement à l’idée reçue, le silence des OVNI est techniquement explicable, et ouvre la voie à des recherches particulièrement novatrices.
Le banc MHD basse densité

Le matériel utilisé, d’un coût total inférieur à 3000 euros, a été acquis grâce à de nombreux donateurs.



Le banc est constitué d’une pompe à vide, chargée de diminuer la pression atmosphérique à l’intérieur de la cloche.

Une alimentation haute tension génère une décharge électrique diffuse par le biais d’électrodes positionnées sur le pourtour d’une maquette d’aérodyne.

La maquette, quant à elle, est placée à l’intérieur de la cloche sur un support constitué d’aimants permanents fixes. L’actionneur, situé au dessus de l’ensemble, a pour fonction de faire descendre une autre série d’aimants, en opposition avec les précédents.

Les champs magnétiques nécessaires pour avoir des paramètres de Hall élevés restent modérés : de l'ordre de mille gauss. C’est la raison pour laquelle sont utilisés de simples aimants permanents.

Si on voulait rééditer les mêmes expériences à la pression atmosphérique, il faudrait mettre en jeu des champs de plusieurs teslas, voire de dizaines de teslas, créer l'ionisation par des micro-ondes en 3 gigahertz, etc. Les concepts seraient les mêmes, sauf que le coût de l'installation et de la mise en œuvre coûterait mille fois plus cher.

Par souci de sécurité, trois panneaux vitrés ont été rajoutés pour protéger les expérimentateurs des projections de matière liées au risque d’implosion de la cloche. La desserte en métal a depuis laissée place à une nouvelle, en bois, évitant les risques d’électrocutions.

Il ne faut pas se méprendre ; le faible coût de cette installation ne signifie pas que les expériences menées soient d’un bas niveau scientifique.

Ce banc MHD sera par ailleurs présenté et mis en fonctionnement lors du Congrès International Astronomie Espace Ovni qui se tiendra à Strasbourg, le 16 et 17 Octobre 2010.

Le confinement pariétal

Il est légitime de se demander comment une machine discoïdale, aux apparences totalement anti-aérodynamiques, pourrait se déplacer des vitesses élevées de l’ordre de plusieurs Mach, son vecteur vitesse étant dirigé selon son axe. Dans une mécanique des fluides conventionnelle, on comprend que les gaz seraient dans l’obligation de contourner brutalement un tel engin à sa périphérie équatoriale.

Pour palier à ce problème, il est donc nécessaire que le gaz obéisse au doigt et à l’œil aux injonctions des forces électromagnétiques. En agissant sur la couche gazeuse située immédiatement au contact de la paroi (la « couche limite »), on obtient une efficacité aérodynamique maximale. Mais se pose alors le problème du confinement du plasma, ayant tendance, en présence d’un champ magnétique équatorial, à s’éloigner et à devenir incontrôlable.

Avant d’aller plus loin, nous invitons le lecteur à consulter les pages 24 à 36 de ce dossier de vulgarisation rédigé en 1976, traitant de MHD, expliquant certains phénomènes observés lors des expérimentations en laboratoire, et qui permet de se familiariser avec cette notion importante qu’est l’effet Hall ; cette tendance qu’ont les électrons à incurver leur trajectoire sous l’effet d’un champ magnétique transversal : Le nouveau défi des Ovni, Hypothèses et réponses des scientifiques, par Jean-Pierre Petit, chercheur au CNRS
Les données incluses dans ce document sont accessibles au plus grand nombre.

Comme les principes mis en jeu y sont définis en des termes simples, nous préfèrerons citer les quelques extraits et schémas explicatifs qui rejoignent les observations faites lors des expérimentations, sans paraphraser inutilement.

Premiers extrait :




…Mais le calcul montrait que dans l’air atmosphérique, il fallait des intensités de champ magnétique que nous étions bien incapables de produire avec nos moyens de laboratoire extrêmement limités…
…Nous construisîmes donc un banc d’essai, avec une pompe à vide, une enceinte à basse pression…
… Notre première satisfaction fut de constater l’existence de l’effet Hall à la surface du modèle. Mais une surprise nous attendait : au lieu de suivre tranquillement la paroi, qui semblait pourtant le plus court chemin, la décharge électrique s’épanouissait assez loin du modèle. Voir illustration 25…
…Pour empêcher la décharge électrique d’aller se balader au diable vauvert, nous pensions qu’il fallait s’arranger pour que le champ magnétique ne soit plus maximum, mais minimum à la paroi. ..
…Ce fut Viton qui trouva la solution. L’astuce était de produire le champ B non plus par un solénoïde, mais par trois, deux petits et un grand. Dans les deux petits solénoïdes le courant tournait en sens inverse du grand…



Sur le banc MHD d’UFO-Science, les solénoïdes ont été remplacés par de simples aimants permanents. Le plasma est quant à lui généré au travers d’une série d’électrodes positionnées sur la maquette, sous quelques kilovolts en continu.



Manips de confinement pariétal de plasma autour d'un aérodyne MHD discoïdal
Le résultat est identique; le plasma se retrouve confiné sur la paroi de la maquette.



L’aimant de confinement pariétal (aimant 2) est en position haute. La décharge diffuse subie donc un effet de déconfinement intense.



Le barreau supérieur est descendu, l’aimant 2 est plaqué sur la maquette. Confinement pariétal par gradient de champ magnétique

Second extrait :

Un aérodyne MHD en forme de soucoupe.
…Mais pour ces valeurs fortes du champ, l’effet Hall devient omniprésent. Conséquence: les nappes de courant se distordent et il est facile de voir que les configurations cylindriques et sphériques ne conviennent plus. Il faut alors imaginer des aérodynes MHD fonctionnant à fort paramètre de Hall. Et ces aérodynes sont précisément… des objets lenticulaires…
… Voici comment nous les concevons, Prenons au départ un objet discoïdal, assez aplati. Disposons une couronne d’électrodes sur le dessus et une autre sur le dessous, comme il est indiqué sur l’illustration 22…



…Disposons maintenant un solénoïde équatorial, dans cette forme d’ellipsoïde aplati, qui crée un champ magnétique d’allure générale axiale. Créons une différence de potentiel entre les électrodes supérieures et les électrodes inférieures. Les électrodes du dessus seront les cathodes…

…A priori, nous pouvons penser que le courant va passer dans l’air qui entoure l’engin suivant les lignes indiquées. En fait, l’effet Hall courbe ces lignes de courant en leur donnant une forme de spirale, comme il est indiqué sur la figure…
…Examinons maintenant la distribution des forces de Lorentz. Nous avons l’heureuse surprise de constater que celles-ci sont d’allure quasi radiale, centrifuges sur la partie supérieure et centripètes à la partie inférieure…
…On peut s’attendre alors à ce que l’air ambiant soit pompé par ces forces de Lorentz comme sur la figure 23…
…Dans ces conditions, l’aérodyne aurait un air de parenté avec l’hélicoptère…



L’image suivante illustre parfaitement l’extrait précédent. Dans cette expérience, un autre modèle d’aérodyne discoïdal a été utilisé. Les aimants qui étaient auparavant descendus par le biais de l’actionneur, ont été insérés à l’intérieur de la maquette elle-même. L’effet Hall est parfaitement visible.



Une prochaine étape consistera à mesurer le déplacement d’air qui en résulte, voir même de l’observer et de le filmer. Il est intéressant de noter l’effet de "hublots", si souvent rapporté par les témoins d’OVNI et bien visible sur les différents clichés, du aux électrodes d’ionisation segmentées dans la partie supérieure.



Ces résultats ont reçu un écho favorable de la part de la communauté scientifique internationale. Jean-Pierre Petit et Jean-Christophe Dore iront présenter les premiers résultats des expérimentations du banc au colloque international MDH EAPPC 2010 / BEAMS 2010 en Corée du 10 au 13 octobre 2010.

Deux cent cinquante sept communications sur quatre jours. Comme à Vilnius et à Brème, notre communication a été retenue pour une communication orale de 30 minutes.

Celle-ci est le résultat du travail expérimental qui fait suite aux trois communications faites au colloque international de de MHD de Vilnius, en 2008 :

  • Non equlibtrium plasma instabilities
  • Wall confinement technique by magnetic gradient inversion. Accelerators combining induction effet and pulsed ionization. Applications.
  • MHD flow control for hypersonic flight

Outre les futures expériences en hydraulique, second front scientifique, beaucoup de choses restent à faire sur ce banc. Les expériences suivantes sont en cours de montage. Certaines auront trait à l'instabilité de Vélikhov, d'autres à l'ionisation pariétale. Notre programme de recherche converge vers la mise en œuvre d'une maquette d'aérodyne discoïdal à induction, sans électrodes. A terme, nous construirons une soufflerie hypersonique à rafale, en basse densité, toujours pour des facilités d'ionisation du gaz. Mais nous espérons bien, dans cette expérience finale, mettre en évidence l'annihilation des ondes de choc.
Article rédigé par Mathieu.A et JCD
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Message par IstvánKadosa le Sam 4 Sep - 16:24

c'est JPP qui doit être content
à noter que les croquis ressemblent à certains CROPS


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Invité
Invité

Re: UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Message par Invité le Dim 5 Sep - 12:10

@IstvánKadosa a écrit:c'est JPP qui doit être content
à noter que les croquis ressemblent à certains CROPS

Il doit être content puisque ufo-science c'est JPP
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Message par canon le Dim 5 Sep - 12:48

a noter la similitude des phenomenes lumineux qui se produisent lors d'une manip MHD, et les temoignages d'ovni !!

Contenu sponsorisé

Re: UFO-Science : Premiers résultats concluants du banc MHD

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 6:43