Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le chant des "sirènes"

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Le chant des "sirènes"

Message par Macha le Mer 1 Sep - 12:33

Le chant des "sirènes
"


Comme tous les mercredis de chaque mois, les sirènes du Mont-Valérien ont sonné ... et là interrogation !!!! ah oui mais pourquoi au fait, et depuis quand ??

Merci Wikipédia de m'avoir donné une réponse, mais là il y a de quoi être inquiet tout de même ... l'information a du mal à passer en France ...

Alerte aux populations

L'alerte aux populations est l'action de prévenir les populations de l'arrivée d'un danger afin que celles-ci puissent s'en protéger. Le but est de minimiser le nombre de victimes.

On peut distinguer deux situations :

* l'alerte à moyen ou long terme : le danger s'approche et arrivera probablement dans quelques jours (par exemple cas d'un cyclone), ou bien il s'agit d'une situation s'installant lentement, ou bien dangereuse uniquement du fait de sa durée (par exemple canicule ou grand froid)
- dans ce cas, l'information peut se faire par les média traditionnels (quotidiens, radio, télévision, internet), l'affichage administratif (par exemple sur les mairies) et par des bulletins d'alerte et d'information (alerte météorologique, bulletin d'alerte météorologique—bam, carte de vigilance) ;

* l'alerte à court terme : le danger est soudain et imminent (par exemple nuage toxique créé par un accident industriel)
- dans ce cas, l'alerte se fait en général par un signal sonore (sirène) ; il faut donc avoir informé la population pour qu'elle sache comment réagir (par exemple, se confiner et écouter la radio). Une autre alerte à court terme est une menace imminente liée à une agression armée par une puissance hostile, bombardements aériens, menace terroriste ou internationale liée à l'utilisation d'armements non conventionnels voire d'armes atomiques.

Prérequis

La mise en place d'un système d'alerte dans un pays requiert d'avoir d'une part un réseau de veille permettant de détecter le problème à temps, et d'autre part une structure pouvant déclencher le système d'alerte, en relation avec le réseau de veille. Il faut distinguer les structures locales, pour les accidents industriels ou les catastrophes naturelles d'ampleur locale (par exemple inondation), et les structures nationales ou supra-nationales pour les catastrophes de grande ampleur ou dont la prévision nécessite de gros moyens (par exemple ouragan, tsunami, nuage toxique ou radioactif de type Tchernobyl, bombardement).

Le pays doit ensuite mettre en place une infrastructure pour diffuser l'alerte, en général :

* une cellule de contact avec les média,

* des moyens de contact entre les administrations locales et l'administration centrale chargée de la sécurité civile,

* et un moyen de prévenir massivement et rapidement les populations, en général un signal sonore (réseau de haut-parleurs ou de sirènes couvrant le pays).

Il faut enfin former les populations à la reconnaissance de ce signal et à la conduite à tenir. Ceci doit prendre en compte les risques les plus probables pour la région. Les consignes doivent être simples ; on peut distinguer deux types de situations : celle requérant un confinement, et celle requérant une évacuation immédiate. Il faut donc dans l'idéal deux signaux distincts.

En France
Signal de début d'alerte
Signal de fin d'alerte

En France, l'alerte aux populations se fait via le réseau national d'alerte (RNA). Il s'agit d'un réseau constitué d'environ 4 500 sirènes réparties sur le territoire ; il est hérité de la défense passive de la Seconde Guerre mondiale. Les signaux actuels ont été définis par l'arrêté du 23 mars 2007 relatif aux caractéristiques techniques du signal national d’alerte. Ce signal consiste en trois cycles successifs d'une durée de 1 minute et 41 secondes chacune et séparés par un intervalle de 5 secondes, d'un son modulé en fréquence :

* chaque cycle comporte cinq périodes de fonctionnement au régime nominal. La fréquence fondamentale du son émis au régime nominal est de 380 Hz (+/- 10 Hz) (entre le fa# et le sol médium) ;

* la première période a une durée de 10 secondes, les 4 suivantes ont une durée de 7 secondes ;

* chaque période est séparée de la suivante par une durée de 5 secondes comprenant une descente en régime de 4 secondes suivie d'une montée en régime de 1 seconde ;

* la première période est précédée d'une montée en régime d'une durée de 3 secondes ;

* la dernière période est suivie d'une descente du régime d'une durée de 40 secondes.

Le son produit par les sirènes pneumatiques ou électroniques est constant en fréquence et en puissance. Dans le cas des sirènes électroniques, le signal électrique à injecter est un signal périodique en « dent de scie » de fréquence fondamentale 200 Hz (tolérance 5 Hz).

Le signal d'alerte spécifique des aménagements hydrauliques comporte, quant à lui, un cycle d'une durée minimum de 2 minutes composé d'émissions sonores de 2 secondes séparées par un intervalle de 3 secondes.

Le signal de fin d'alerte comporte une émission sonore d'une durée de 30 secondes.

Lorsque ce signal retentit, les personnes sont invitées

* à se confiner dans l'endroit clos le plus proche (domicile, lieu public, entreprise, école...) en colmatant les ouvertures, en coupant les ventilations, climatiseurs et chauffages, et en restant loin des fenêtres,

* à interdire de faire des flammes, de fumer, d'ouvrir les fenêtres,

* à s'abstenir de téléphoner (ni téléphone fixe, ni téléphone portable) sauf détresse vitale, afin de laisser les lignes libres pour les secours,

* et à écouter la radio : France Inter sur grandes ondes (1 852 m, 162 kHz) : il s'agit de la radio de service public, et en cas de destruction de l'émetteur en modulation de fréquence (FM) le plus proches, l'émission en grandes ondes peut toujours être captée ; à défaut, écouter France Info ou les radios locales. La radio fournira les consignes à suivre.

Les enfants scolarisés sont pris en charge par l'école, c'est le lieu où ils sont le plus en sécurité. Il est donc dangereux et inutile d'aller les chercher.

La fin de l'alerte est indiquée par un signal continu de trente secondes, d'une fréquence de 380 Hz, que le signal soit d'origine électronique ou électromécanique.

Les sirènes diffusant ce signal sont installées en fixe sur des hauteurs (par exemple des bâtiments hauts) ; le signal peut éventuellement être diffusé par des haut-parleurs montés sur des véhicules mobiles. Dans les petites communes abritant un centre de première intervention (CPI) des sapeurs-pompiers, la sirène sert également parfois à appeler les sapeurs-pompiers volontaires lorsque leur intervention est requise, mais le signal est différent (une séquence unique de deux ou trois cycles seulement), et le système est de plus en plus remplacé par des bips (pageurs).

Jusqu'en 1999, les consignes étaient indiquées sur les annuaires téléphoniques de France Télécom. Elles sont enseignées au PSC1 (Prévention et secours civiques de niveau 1 - anciennement AFPS) et SST (sauveteur secouriste du travail).

Les lieux situés en aval d'un barrage disposent d'une alerte spéciale, sous la forme d'une corne de brume. Ce signal indique un risque de rupture imminent du barrage ou un relargage d'eau pour éviter cette extrémité, avec un risque d'inondation de la vallée. Lorsque ce signal retentit, les personnes doivent évacuer d'urgence la zone.

Des consignes spécifiques peuvent être définies en fonction des risques locaux, notamment industriels. L'information des populations est alors à la charge des mairies et préfectures.

Le signal national d'alerte est testé le premier mercredi de chaque mois à midi : le signal d'alerte retentit une seule fois (au lieu de trois) à 12h00, puis le signal de fin retentit à 12h10 dans de nombreuses régions de France. En effet, la moitié des sirènes sont régies par le Ministère de l'Intérieur. Pour les autres, c'est au choix des personnes en charge des sirènes[précision nécessaire].

On peut être rassurer !! en France on est bien "formé" et "informé". Qui peut en effet se vanter de connaître les différents signaux ... qui sait où se trouve les abris de proximité en cas de situation critique ????
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Mer 1 Sep - 12:59

Et dans le cas des malentendants ? Comment font ils pour suivre les infos à la radio et entendre la sirène ?
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Mer 1 Sep - 13:46

je peux dire qu'aujourd'hui ,on est le 1er mercredi du mois et rien n'a retentit dans mon village,pourtant il y a une caserne de pompiers équipée d'une sirène
les sourds et mal-entendants ont tout intérêt à avoir de bonnes relations avec leur voisinage afin d'être prévenue de visue par eux
mais la circulaire précise que ceux sont des alertes pour sauver le plus grand nombre,hélas dès qu'on a un truc de différent par rapport à la norme on est fichu Sad


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Invité
Invité

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Invité le Mer 1 Sep - 15:30

J'aimerais bien savoir qui est encore au courant de cette coutume obsolète ???
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Mer 1 Sep - 17:53

Coutume obsolète ? Pas si sûr... Il suffit d'abattre quelques satellites pour que la France entière se retrouve incapable de communiquer l'état d'urgence... Il ne subsiste alors que ces bonnes vieilles sirènes...

Maintenant à la lecture de ceci on peut se demander pourquoi n'y a-t-il plus de notification concernant la signification des sirènes...
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Mer 1 Sep - 19:40

tout le monde pense qu'il ne se passera jamais rien,ou alors qu'il sera trop tard vu le type de catastrophes encourues en notre siècle?
quand on sait que les autorités attendent toujours qu'il y ait un mort pour changer un carrefour dangereux..


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Mer 1 Sep - 20:47

Un mort ? lol si encore il ne leur fallait qu'un mort... un mort ce n'est qu'un facheux incident... 2, un concours de circonstances, 3 la levé d'un doute, 4 la confirmation de celui-ci et 5 une raison de proposer au budget de l'année d'après une modification du carrefour sous réserve d'acceptation par le Conseil Général....
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Macha le Mer 1 Sep - 20:48

Je rejoins Patzak ... cette "coutume" n'est pas stupide. La seule chose que je décrie, c'est le manque évident d'information des populations.

Pour exemple, dans le cadre de la directive SEVESO II, il existe des plans d'évacuation d'urgence des populations en cas de risques majeurs industriels. Si l'on interroge ces mêmes populations on s'aperçoit très vite qu'elles l'ignorent. Logiquement les mairies sont obligatoirement informées de la marche à suivre, via le préfet etc ...

Un autre exemple, en cas de conflit (... et là on ne rigole pas !!! Smile ), je suis chargée de la défense passive des civils, avec en charge la responsabilité de leur indiquer les sites prévus pour se protéger des attaques ... On a eu tout un fascicule nous expliquant comment on doit dans de brefs délais se rendre au lieu de conscription le plus prêt, avec en poche notre n° de matricule, etc... mais comment faire pour évacuer les civils ... ça c'est une autre affaire ... des aberrances du genre il y en a pas mal dans les plans d'évacuation ...

Donc en gros le temps qu'on arrive sur le lieu de conscription pour se faire enregistrer et aiguiller (en général la préfecture ...) les populations ont le temps de se faire descendre par une attaque aérienne par exemple ...

Quand je lis aussi que de telles "alarmes" permettent d'évacuer un maximum de gens, cela me fait sourire, le reste ... dégâts colatéraux ????
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Jeu 2 Sep - 15:45

moi ,je me planque ,je vais pas à la"sous-p",si on est bombardé ou autre faut pas montrer son nez!


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Jeu 2 Sep - 20:27

Se planquer ? Face à une bombe atomique c'est foupoudav...
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Ven 3 Sep - 15:50

mais là on sera pas prévenu,je ne parle que des cas où les autorités auraient l'aimable obligeance et la bonté de prévenir ses minables petits citoyens


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Ven 3 Sep - 16:40

mouais... La logique veux que le pays agressé subisse, dés la première heure de l'affrontement, une frappe magistrale destinée à empêcher toute riposte possible...
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Macha le Ven 3 Sep - 18:41

c'est la raison pour laquelle notre territoire aérien est surveillé continuellement par différents moyens ... pour arrêter toute intrusion !
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Ven 3 Sep - 18:52

et que l'aviation ne peut rien contre nos "visiteurs"!!


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Macha le Ven 3 Sep - 19:07

ah bah là c'est une AUTRE histoire !! Very Happy

U&P va faire construire son propre abri de survie ! et puis Mirmi et Cécé connaissent plusieurs langues ET ... on peut dormir tranquille Very Happy
avatar
sergent garcia
VIP
VIP

Nombre de messages : 3532

Re: Le chant des "sirènes"

Message par sergent garcia le Ven 3 Sep - 20:10

@IstvánKadosa a écrit:et que l'aviation ne peut rien contre nos "visiteurs"!!



+1 !!!
...Malgré des milliards d'euros dépensés pour la Défense...ça doit vraiment les mettre mal à l'aise vis-à-vis de l'opinion publique.


___________________


Sergent Garcia; PZychotérapeute animal et éleveur de blaireaux. Reçoit à toute heure, sans rendez-vous.
N°d'agrémentation Miviludes 666 Z 07-59; Facilités de paiement pour les cas les plus désespérés. Permi d'euthanasier
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le chant des "sirènes"

Message par -Z- le Ven 3 Sep - 21:58

Ah ! Ça tombe bien...

Cécé était justement allé en Tchétchènie pour s'entrainer au maniement de la pelle...

Sûr qu'il avait déjà pour projet de construire un Abris pour U&P...
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Le chant des "sirènes"

Message par IstvánKadosa le Sam 4 Sep - 13:05

ils connaissent la "langue"? Neutral je crois qu' "ils" fonctionnaient à la télépathie?


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep
avatar
Invité
Invité

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Invité le Dim 5 Sep - 12:13

@Macha a écrit:Je rejoins Patzak ... cette "coutume" n'est pas stupide. La seule chose que je décrie, c'est le manque évident d'information des populations.

C'est exactement ce que je voulais exprimer en parlant de coutume obsolète

Contenu sponsorisé

Re: Le chant des "sirènes"

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 19:33