Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bresil - 28 Juin 1979 - Mirassol

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Bresil - 28 Juin 1979 - Mirassol

Message par Robot U&P le Sam 21 Aoû - 19:42

28 juin 1979 BRESIL, Mirassol


Vers 3 heures du matin Antonio Ferreira était de garde sur un chantier en construction, lorsqu'il aperçut un engin étrange qui se posait à 50 mètres de lui. Il se trouva soudain face à face avec trois humanoïdes nains dont la taille était inférieure à un mètre. L'un d'eux dirigea sur lui un jet de lumière rouge qui le paralysa. Les humanoïdes étaient vêtus d'une combinaison blanche qui leur couvrait même la tête, avec un insigne sur la poitrine représentant une croix dans un cercle. Antonio perdit connaissance et se réveilla à l'intérieur d'une petite capsule de forme ovale et de couleur rouge, avec des bancs gris tout autour et un tableau de bord couvert d'instruments.

Il fut alors conduit dans une grande pièce où se trouvaient une vingtaine d'humanoïdes: certains étaient bruns, d'autres verts, ils avaient des têtes énormes, des oreilles pointues, une grande bouche, de grands yeux. Ils parlaient une langue incompréhensible. Il devait s'asseoir et perdit à nouveau connaissance. Lorsqu'il se réveilla il se trouvait sur le chantier de construction et il était 6 heures du matin. Le chien d'Antonio, sur le chantier avec lui, fut paralysé aussi et refusa par la suite d'entrer sur le chantier. La police trouva un cercle parfait où l'herbe était brûlée. A noter qu'à trois heures du matin, tous les postes de télévision se sont arrêtés dans les environs et des témoins ont vu une boule lumineuse descendre sur le chantier. (...)

(Maurice CHATELAIN: "Les messagers du cosmos" - Laffont 1980, p. 206, 207)
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 12:06