Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Partagez
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Sam 21 Aoû - 10:20

Oui sauf s'il s'agit d'un appareil sous marin, capable d'aller a une vitesse supérieure à tout objet connu et dont les turbulences seraient tellement atténuées qu'elles en deviendraient inaudibles même pour un animal habitué aux bruits suspects dans l'eau...

L'autre intérêt d'un dispositif de propulsion tel que celui ci, serait de pouvoir éjecter par le biais de ce système tout se qui pourrait s'introduire dans la tuyère... En effet tout corps entrant dans la tuyère, serait irrémédiablement entrainé par les 4 pales indépendantes comme une vis dans un écrou qui tournerait... Chaque pale entrant dans le sillon creusé par la pale précédente, réduisant ainsi tout phénomène de résistance par un corps étranger entrant dans la tuyère et entrainant une éjection de celui-ci... Un peu comme une vis sans fin...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Mikerynos le Sam 21 Aoû - 13:16

Perso je pense que ces mutilations sont du à un facteur bien humain, peut-être un prototype de sous-marins ou de bateau, après si cela dure depuis 1 an, c'est qu'il a un réel problème, car les conséquences sont visibles et rien ne semble être fait. Le ou les responsables sont obligés d’en être informé. Est-ce que l’enquête aboutira et sera publiée ? ça c’est une autre histoire...


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Sam 21 Aoû - 14:05

Humain ou pas une chose est sûre il est responsable de nombreuses morts de phoques...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Mikerynos le Dim 22 Aoû - 9:59

Ce qui est étrange cependant dans l'histoire, c'est pourquoi cette recrudescence soudaine de ce type de blessure ?


___________________


avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Caribou le Dim 22 Aoû - 13:45

peut être que les phoques ont changé d'attitude, c'est la période ou ils ont des petits, peut être qu'ils s'aventurent plus loin en mer pour trouver de la nourriture supplémentaire pour leur progéniture et croisent le chemin d'un engin plutot dangereux
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Dim 22 Aoû - 17:10

Effectivement, il faut peut être prendre en compte les mœurs des phoques... Il n'est pas impossible que par nécessité, ceux ci soient contraints de s'éloigner de l'endroit où ils vivent pour se nourrir... Si effectivement ils se retrouvent dans la zone d'influence d'un engin dangereux, de manière périodique, alors ça expliquerait cette recrudescence...
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par FLAM le Dim 22 Aoû - 23:17

Je suis d'accord avec Paf le Caribou, les phoques ont été attirés par la nourriture. Regardez des documentaires animaliers, vous verrez que ces espèces, une fois en mer ou sous l'eau, ne cherchent qu'une seule chose : la recherche de nourriture, de poissons. Ils sont du reste assez curieux ; ça leur coûte parfois la vie...

Donc, pour moi, il y avait obligatoirement de la nourriture (poissons ?) à l'endroit précis où ils se sont fait piégés et tués.

Je pourrais même penser que cela s'est passé certainement hors de l'eau.

Pourquoi ?

Selon ce que l'on sait des phoques,
Biologie des phoques :
http://www.romm.ca/page.php?menu=5_20_118
ils sont très habiles sous l'eau. De plus, ils ne peuvent pas se servir de leur odorat sous l'eau.
Soit un ou plusieurs engins immergés les a happé, les uns après les autres,
Soit les phoques ont été attirés par les odeurs, et donc obligatoirement à l'extérieur de l'eau...

Question :
Existe-t'il des engins de pêche, en forme de tuyère à lame interne rotative, servant à pré-découper le poisson ?
Si c'est le cas, il ne faut plus chercher bien loin, les pêcheurs découvrant le carnage, les auraient balancé par dessus bord, afin d'éviter les ennuis et les amendes...


___________________


avatar
TrustNo1
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 3167

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par TrustNo1 le Lun 23 Aoû - 13:00

Captain Future a écrit:
Soit un ou plusieurs engins immergés les a happé, les uns après les autres,


Tu parle des USO (unidentified submergerd object) ?

La technique la plus utilisée de part le monde pour la pêche sont des énormes filets de traine ; malheureusement des fois il ne remontent pas que du poisson frais mais aussi des dauphins , tortues , phoques également qui se seraient pris dans les filets et le plus dur pour eux c'est qu'ils sont complètement piégés et ne peuvent en sortir ; ils est aussi possible que les chairs soit arrachés quand eux mêmes tente d'y réchapper je pense qu'il ne faut pas négliger ce point.






avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Lun 23 Aoû - 14:09

C'est vrai, mais il serait surprenant que plusieurs phoques se fassent tous des blessures hélicoïdales en voulant sortir d'un filet de pêche...

Même un propulseur Voith Schneider n'est pas capable de faire ça...

Voici a quoi ca ressemble:

Voilà comment ca se présente une fois installé :
[img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/94/VSPsurtug.jpg[/img]
Le mode de fonctionnement de l'hélice :


Force de traction exercé sur le VSP sur l'eau :


Trajectoire d'une pale dans l'eau :
[img]http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/56/VSPcycloide.jpg[/img]

Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Celadon le Mar 24 Aoû - 20:03

Bonsoir ,

pourquoi se prendre la tête quand des solutions sont au tournant du chemin.
Primo, les hélices , simples, multiples font du hachis.
Secundo ,le phénomène se répète , donc la cause est "constante"
Tertio, on a du mal à imaginer une bestiole responsable de ces coupures, elle aurait au moins pu les dévorer un peu.

Reste le gros prédateur et sa bêtise, l'homme.

Bon ,les phoques sont des carnassiers et chassent le poisson; le pêcheur aussi....et quand il relève son filet, si le phoque est pris dans les mailles ,la tête en bas, comment sortira t'il? En se défaisant au passage ,au fur et à mesure de la remontée, juste par gravité, ...grave pour lui, je l'admets.

Enfin , ce n'est qu'une hypothèse.

Céladon
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Mikerynos le Ven 27 Aoû - 0:10

Il y a un article sur le site de LMH et pas mal de photos (que je déconseille aux âmes sensibles)
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1757&category=Environment


___________________


avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Caribou le Ven 27 Aoû - 9:54

Et si rené avait tort http://www.quanthomme.info/energieencore/carnet26.htm

Le MTC a développé cet engin qui peut être dangereux dans une mer démonté,or j'ai vu que dans les Orcades(écosse) il y avait des test de prototype de turbine.
Je précise que cette région subit de forte tempêtes en juillet, aout, septembre.
Et je viens de tomber sur cette phrase qui résume mes soupçons.
"Orcades (archipel qui coiffe l'Ecosse), et un îlot colonisé par les phoques, accueille pourtant un étrange monstre marin : deux piliers plantés au beau milieu des flots, travaillés sans relâche par le courant et surmontés d'une plate-forme jaune à laquelle, tel un oeil cyclopéen, se trouve suspendue une massive turbine."

en résumé
on a
- 1 turbine immense
- des tempetes en été
- une colonie de phoque
- et des phoques lacéré en aout
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Ven 27 Aoû - 12:46

La dite turbine (qui n'en est pas une d'ailleurs) est équipée d'hélices de 15 à 20 mètres de diamètre... Ces hélices tournent été comme hiver à une vitesse stable et très lente... Principalement pour éviter de nuire à la faune... Si l'on compare cette installation avec une installation éolienne, on constatera que les dites hélices tourne 1,5 fois moins vite que celles des éoliennes, densité de l'eau oblige...

Un phoque c'est pas con... Ça n'irait pas se fourrer dedans... Surtout que c'est un excellent nageur et rapide... Et quand bien même... si lacération il devait y avoir, elle ne serait pas hélicoïdale...
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Caribou le Ven 27 Aoû - 14:42

hum ce sont des bestioles curieuse et de nuit je ne suis pas sur que certain ne s'y ferai pas prendre(pour info certaines éoliennes placé sur les zones migratoires font des massacres la nuit), si ces hélices tourne c'est parce qu'il y a un courant,donc déplacement de l'eau, un phoque peut être blessé et entrainé par les pales ( comme on épluche un fruit).20 tours minutes c'est une pale qui vous passe devant le nez toute les 1.5 secondes a 75km/h au extrémités,vaut mieux avoir de la chance si on passe dedans...

Ah et puis l'Angleterre a décidé de ne pas investir lourdement dans cette technologie pour des raison de nuisance "désastreuses" sur la faunes ( j'ai pas les détails)
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Ven 27 Aoû - 20:20

Admettons... Et comment explique tu les lacérations hélicoïdales ?
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par FLAM le Sam 28 Aoû - 6:18

@Mikerynos a écrit:Il y a un article sur le site de LMH et pas mal de photos (que je déconseille aux âmes sensibles)
http://www.earthfiles.com/news.php?ID=1757&category=Environment
Effectivement, un beau carnage !

PatZak :
Admettons... Et comment explique tu les lacérations hélicoïdales ?
Vu les photos, il y a surtout des phoques écorchés (ou éviandés... Je ne sais comment décrire cela) à partir du milieu de leur corps ou à partir de la tête (bon appétit ! ). La section est à chaque fois très nette, preuve qu'il ne pourrait s'agir déjà que d'un outil droit et sufisament coupant...

Est-ce qu'une pale de ces machineries sous-marines pourrait occasionner de pareilles blessures, en prenant également en compte le courant marin ?


___________________


avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Caribou le Sam 28 Aoû - 8:58

Je sais pas, ce n'est qu'une hypothèse, mais faut savoir qu'une dizaine de prototype tous très différents sont essayé la-bas.
avatar
Achim
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 5006

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Achim le Sam 28 Aoû - 19:17


Bonjour, PatZac

Concernant la mort du militaite Marco Eli Chereze à Varginha, d'après un médecin qui l'a soigné, il a eu une infection aigüe dont les causes n'ont pas été cernées, mais il a surtout vu ses défenses immunitaires chuter brutalement, comme un SIDA ultra-rapide, ce qui est inexplicable...

Cordialement

Achim
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Lun 30 Aoû - 19:32

Merci Achim pour cette info... Il est vrai que ce n'est pas banal... Étrangement j'ai l'impression que ce n'est pas l'unique cas de ce genre... Que d'autres cas du même genre ont eu lieu en différentes autres parties du globe...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Mikerynos le Lun 30 Aoû - 19:39

Je n'ai pas trop eu le temps de suivre cette affaire... Je vais m'y remettre prochainement.


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Mikerynos le Mar 31 Aoû - 19:36

Mutilation de phoques gris et de phoques communs (suite)

Le phoque gris est plus massif que le phoque commun, un mâle de phoque gris pouvant atteindre 3,3 mètres pour 330 kilos, alors qu’un mâle de phoque commun dépasse péniblement 1,80 mètre et 130 kilos.

« A St. Andrews nous avons d’abord remarqué un événement bizarre concernant la mortalité à partir de fin Juillet ou début Août 2009. Nous avons découvert deux bébés phoques âgés de 11 ou 12 mois, mort sur la plage avec des blessures en forme de spirale de 1,5 à 2 rotations progressant vers l’arrière de l’animal. C’est une blessure catastrophique pour l'animal, car elle pousse la couche de lard avec une perte de sang massive, blessure très distincte sur ces animaux entrainant une mort instantanée»

Interview du docteur Dave Thompson (1) par Linda moulton how
Synthèse et traduction Mikerynos


Carcasse de phoque découvert le 10 Juin 2010 à Norfolk (UK)
Q - vous avez été sur la plage voir les dépouilles de animaux ?
R- En réalité, ils échouent sur une plage située à seulement de notre laboratoire du SMRU, de sorte qu’ils sont repérés tous de suite par une personne qui travail pour nous, cette personne fait du recueillement et de l’analyse. Le prochain plan d’action et d’essayer de comprendre localement ce qui est en cause, car le mécanisme qui mutile ces phoques n’est pas clairement identifié.

Q - « The U.K National Trust » a bien voulu nous faire parvenir cinq photos de quelques phoques tués. Pouvez vous nous décrire quelles sont vos perceptions quand ces phoques sont arrivés dans votre laboratoire en Ecosse ?
R- Les coupes sont très tranchantes et lisses, elles sont en continues autour de l’animal et non pas une série de coupe. Nous pensons qu’une lame de rasoir n’est pas responsable, car les poils seraient coupés et ils sont toujours intacts de chaque côté de la blessure. Si vous regardez bien les photos, vous ne verrez que la coupe est simple et tranchante 'est probablement quelque chose de plus apparenté à un bord à angle droit dont le coup est très puissant. Dans le processus mutilatoire qui élimine la peau et la graisse de tout les phoques que nous avons examiné, y compris les deux bébés, les omoplates sont retirés de l’animal, Il n'y a aucun dégât osseux. Les os ne sont pas cassés, mais ils sont enlevés de l'animal. Ainsi, même si la mort n’est pas immédiate, ce dernier serait incapable de nager.

Q -Quand vous dites que les omoplates sont retirées, vous voulez dire qu’elles sont coupées proprement ?
R - Non, en réalité, elles sont simplement repoussées. Le choc est si violent et traumatisant que les couches tissulaires supérieures sont repoussées et effectivement disloquées. Actuellement, nous sommes en pleine spéculation et n’avons pas assez de preuve pour dire ce qui se passe réellement, mais nous sommes sur d’une action mécanique, tous simplement parce que les coupes sont propres, lisses et en continues. Pour produire ce que vous voyez, le corps de l’animal doit tourner contre la lame, ce n’est pas une blessure liée à un propulseur normal comme une hélice. Dans le cas d’une hélice, vous obtiendriez une série de blessure caractéristique par a coup. Ici, c’est très différent, nous pensons que le corps de l’animal tourne autour de la lame dans une sorte de tunnel.

Q - Un peu à la façon d’un éplucheur de pomme ?
R - Oui, nous pensons à un mécanisme de ce type, le seul à produire ce type de blessures. Certainement une lame tournante à l'intérieur d'un logement circulaire. L’animal est pris dans une sorte de spirale et il est lui-même en rotation.

Q - Docteur Thompson avez vous fait un examen des bords d’excision dans les phoques que vous avez examiné, s’il y avait une trace de chaleur ?
R - Non, il n’y a aucune trace de chaleur, la coupe est propre et sans cautérisation.

Q - Vous travaillez et cherchez à comprendre ce qui se passe dans la baie de St. Andrews en Ecosse, travaillez-vous aussi sur les cas similaires apparus le long des côtes du comté de Norfolk dans le Nord de l’Angleterre.
R - Bien sur, il y a eu des phoques morts pendant l’hiver, en décembre 2009 et aussi de Janvier à Février 2010. Puis cela a recommencé successivement depuis Avril 2010. Nous sommes à 25 phoques échoués depuis Avril 2009 dans le comté de Norfolk.

Q - Dans votre laboratoire, avez-vous comparé les blessures provenant des phoques de St. Andrews à ceux du Norfolk ?
R - Oui, j’ai observé et comparé les deux.

Q - Comment les comparez-vous ?
R- C’est le même type de blessures, celles du Norfolk sont légèrement plus cohérentes. Elles commencent presque toutes au même endroit sur la tête de l’animal, et a part ce détail, c’est la même chose.

Q - Ou commencent-elles sur la tête de l’animal ?
R - Par le nez, puis le long de la mâchoire inférieure, ainsi la coupe démarre directement à la partie avant de l’animal.

Q - J’ai remarqué, sur certaines photos, que la coupe semble s’arrêter au milieu du corps.
R - Oui, sur quelques animaux, la coupe s’arrête au milieu, là où la partie est la plus large. Sur d’autres phoques, elle continue un peu plus loin vers le bas du dos.

Q - Il y a-t-il des différences concernant l’arrêt de cette coupe entres les phoques de la baie de St. Andrews et ceux du comté de Norfolk ?
R - Difficile de dire, probablement que dans les deux cas il y a des différences, essentiellement du à la corpulence des animaux concernés.

Q - N’y a-t-il rien de particulier dans les mœurs ou les habitudes des phoques pour qu’ils deviennent des victimes particulièrement exposées à ce type de blessure, plus qu’un autre animal ?
R - Pour ce qui concerne l’espèce, ce sont des phoques gris ou communs qui sont impliqué localement. Au niveau de la faune marine, ces animaux ont un corps qui est très « flottant » En d’autre terme, la chance que le corps de cet animal s’échoue sur une plage est beaucoup plus élevé que celui de poisson plus grand. Il y a pas mal de petits cétacés en Mer du Nord, s’ils étaient touchés par le même problème, ils flotteraient et s’échoueraient aussi. Mais à l’heure actuelle, il n’y en a pas. Aucun d'entre eux n’est associé à ces événements. Les blessures en forme de « tire-bouchon » arrivent là où il y a des concentrations de phoques. Je suppose que c’est l’explication la plus logique concernant le pourquoi de ce que nous voyons.

Q - Qui pourrait être l’auteur de ce type de blessures particulières ? Comment l’identifier ?
R - C’est une bonne question, la première importance est de déterminer le lieu ou cela se produit, nous connaissons un peu les endroits ou les phoques se retrouvent sur la terre, le flux côtier et les marées, des informations sur la direction du vent afin de localisé le secteur ou les blessures sont faits. Une fois la zone localisée, nous pourrons rechercher et à exclure beaucoup de mécanisme possible. Nous pensons que cette zone maritime est de petite taille, sans doute une zone côtière assez peu profonde et relativement près des sites ou les phoques se regroupent.

Q - Pourquoi la baie de St. Andrews et les plages du Norfolk ? Quelle est la distance entre ces deux endroits ?
R- C’est une bonne question, Il doit y avoir 300 miles en ligne droite entre ces deux zones. L’environnement est assez similaire à bien des égards. Eaux peu profondes et fonds sablonneux, submergé en pente douce à partir de la plage comme à « Blakeney Point », c’est la même chose à St. Andrews. A part cela, il n’y a pas beaucoup de similitudes ou de différences évidentes, elles sont des zones normales du littoral. Il y a un peu d'activité navale dans les deux secteurs.

Q - Ces blessures ont-elles un rapport avec le moteur d’un bateau ?
R - Nous n'en exclusions pas la possibilité à l'heure actuelle. Si c’est une lame coupante à l’intérieur d’un capot, la première chose qui nous vient à l’esprit est un propulseur canalisé ou n’importe quoi de similaire sur un navire. Je reste prudent à ce sujet, car nous ne connaissons pas encore la vérité. Nous n'avons pas encore identifié le mécanisme responsable de ces coupes, mais nous n’éliminons pas cette possibilité du moteur d’un bateau.

Q - Mais si un bateau est responsable, pourquoi cette endémique en Mer du Nord ?
Ce phénomène n’a seulement été remarqué qu’en 2008 dans la baie de St. Andrews et en 2009 dans le Nord du Norfolk pour la première fois, c’est un fait récent, pourquoi rien de similaire avant ?
R - Effectivement, pour autant que nous savons, il ne semble pas y avoir de rapport similaire dans ces zone avant.

Q - Cela doit être embarrassant ?
R - Oui, c’est très embarrassant, c’est une question que nous devons résoudre. C’est très important, cela pourrait avoir des conséquences sur la population des phoques si les choses continue comme cela.

Q - Quelqu’un d’entre vous à eu connaissance de quoi que ce soit au fond de l’océan, au large des côtes du Norfolk ou de la baie de St. Andrew, qui serait mécaniquement capable de produire ce type de blessures en forme de « tire-bouchon » ?
R - Non, en terme de dispositif mécanique au fond de la mer qui pourrait faire des coupes similaires en forme de « tire-bouchon », nous n’avons aucune information de quoi que ce soit.
____________________________________
(1) Le docteur Dave Thompson est un scientifique et un chercheur qui travail au « Sea Mammal Research Unit « (SMRU), Scottish Oceans Institute, University of St. Andrews, Fife, en Ecosse.
Index photos : Date et lieux de découverte pour les photographies No 1 et No 2, Juillet 2008 à Norfolk (UK) Photo No 3 le 15 Juillet 2010 à Norfolk (UK) Photos No 4, 5 et 6 le 23 Mars 2009 à St. Andrews (Ecosse) Photo No 7 le 30 Juin 2010 à St. Andrews (Ecosse)











Note: Les photos No 1 et 2 sont dans la première partie.


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Mer 1 Sep - 0:50

R - Oui, nous pensons à un mécanisme de ce type, le seul à produire ce type de blessures. Certainement une lame tournante à l'intérieur d'un logement circulaire. L’animal est pris dans une sorte de spirale et il est lui-même en rotation.

C'est a priori mon idée de la chose qui a l'heure actuelle est la plus probante je rappelle à quoi j'avais pensé :

PatZak a écrit:Voila commet je l'imagine :
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par rilci le Mer 1 Sep - 10:02

propulsion nouvelle d'un sous marin ????? :?:
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par -Z- le Mer 1 Sep - 11:53

C'est bien l'idée que j'ai... une propulsion générant très peu de turbulences, plus rapide et beaucoup moins détectable que les précédents modes de propulsion...
avatar
IstvánKadosa
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 631

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par IstvánKadosa le Mer 1 Sep - 14:44

ce qui serait intéressant à savoir c'est dans quel sens se font les lacérations en "tire-bouchon"(museau vers la mâchoire inférieure) ,vers la gauche ou vers la droite,si ceux sont des "hélices modernes" soient elles aspirent ,soient elles refluent..


___________________


"les phénomènes surnaturels posent à l'approche scientifique un problème préalable:existe-t-il un fait scientifique?" Sleep

Contenu sponsorisé

Re: Blakeney Point, Norfolk (Royaume-Uni) Le 14 Août 2010.

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 19:02