Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Brésil - Avant 1970

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:56

1914 Cordilheira dos Parecis bresil

Le Lt Colonel P. H. Fawcet, se trouvant dans cette région proche de la Bolivie, raconte :

- "Je sifflais, et une énorme créature, couverte de fourrure comme un chien, apparut. Je prit une grosse branche et je me suis aller vers l'animal, jusqu'à s'approcher à moins de 3 mètres. Elle émit des grognements qui ressemblaient à "Eugh! Eugh!" et il restait là. Tout à coup la forêt entière autour de nous était remplie de ces hideuses créatures "humanoïdes", toutes grognant "Eugh! Eugh!", bougant sur place comme la première et tenant des bâtons dans leurs poings. La situation me semblait délicate pour nous. Je tentais de leur parler gentiment, mais ils ne firent aucune attention à ce que je disais. Le langage humain ne leur semblait pas accessible. Je fis face à cette situation en tirant par terre d'abord, puis en l'air. Les créatures lançaient alors leurs bâtons vers eux et nous, intrus, (les explorateurs) durent battre en retraite. La population locale avait connaissance de l'existence de ces créatures et les appelait des "Maricoxis".

Source : (Janet and Colin BORD: "Modern Mysteries of the World" - Guild Publishing London 1989, p. 197) - http://users.skynet.be/ - Annakinovni.org
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:56

13 aout 1930 - le tunguska bresilien

- Le 30 Juin 1908, quelque chose a explosé au-dessus de la Taïga sibérienne au nord du lac Baïkal, près de la Toungouska (Stony) River, dévastant près de 2000 kilomètres carrés de forêt. Les théories de l'origine de la soi-disant Tunguska ont généré l'événement de nombreux articles et plusieurs livres. Elles vont d'un grand astéroïde ou une comète, à un vaisseau spatial d'origine extraterrestre. Maintenant, il apparaît quelque chose de similaire dans la faible densité de population de la jungle brésilienne en 1930, selon un récent article scientifique en anglais hebdomadaire. New Scientist (Novembre I, 1995, p. 12).


- Le cas Brésilien a été signalé dans certains journaux à l'époque, et a même crée une enquête menée par un catholique missionnaire. Père Fidele d'Alviano, qui a écrit un rapport a L'Osservatoire Romano, le journal du pape. Il a d'abord été cité dans un document de 1931 par Leonid Kulik de l'Académie soviétique des sciences, qui, au départ enqueté sur l'explosion de Tunguska, puis de nouveau en 1989 un article dans Le Journal de l'International Meteor Organization par des scientifiques comme Gennadij Vasilyev et Nikolai Andreev. l'Astronome britannique Mark Bailey, de l'Armagh Observatoire continue les travaux, avec l'aide de deux écoliers locaux, Damian Markham et James Scriven. Basée sur des entretiens avec témoins oculaires, Alviano décrit l'événement et ses conséquences.

- Le chercheur précise que les choses se sont produit à huit heures du matin, 13 août 1930 mais omet de nombreux détails qui pourraient aider les astronomes à déterminer l'origine. Peu de temps avant l'explosion, le long de sa frontière avec Pérou au nord-ouest du Brésil, le soleil devenu rouge, puis le ciel s'est totalement assombrit, suivi par une pluie de cendres blanches et un sifflet blessant les oreilles. Puis sont venus trois boules de feu dans le ciel qui ont explosé. Le bruit fut entendu à des centaines de kilomètres autour. Quelques mois plus tard, certains de ces forêts etait encore fumants. L'origine reste un mystére de nos jours.

Source mufon - journal janvier 1996
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:57


23 juillet 1947 Bauru-Pitanga Campo de Mourao bresil

Un surveillant de travaux, José C. Higgins entendit un son perçant très aigu et vit atterrir un grand disque qui avait environ 50m de largeur. Il était d'un métal blanc grisâtre et se dressait sur des pattes métalliques incurvées.

Les autres travailleurs s'enfuirent et Higgins se retrouva tout seul avec trois entités de plus de 2 mètres portant "des combinaisons transparentes recouvrant tête et corps, et gonflés comme des sacs de caoutchouc", ainsi que des "boîtes de métal" sur le dos. Leurs vêtements, visibles à travers les combinaisons, ressemblaient à du papier brillamment coloré. Les entités, toutes identiques, avaient d'immenses yeux ronds, d'énormes têtes rondes et chauves, pas de sourcils, pas de barbes, et des jambes plus longues en proportion que les nôtres. Higgins n'aurait pu dire s'ils étaient mâles ou femelles mais il les trouva étrangement beaux. Ils l'entourèrent, l'un d'eux éleva un tube de métal vers lui et ils semblaient vouloir l'attirer dans le disque. Mais observant qu'ils craignaient le grand soleil, il réussit à leur échapper et se cacha une demi-heure dans un buisson où il observa alors que, avec une agilité extraordinaire, ils sautaient et gambadaient en jetant d'énormes pierres. Puis ils rentrèrent dans l'appareil qui s'évanouit dans un sifflement vers le nord.

Dans la phase précédente l'un d'eux avait creusé huit trous dans le sol avec un bâton et montré à Higgins que le trou le plus grand était "Alamo" cependant que se septième, le plus éloigné, était "Orque". (Charles BOWEN: "En quête des humanoïdes" - J'ai Lu 1974, p. 107)

José C. Higgins, qui se trouvait alors au Brésil, rencontra trois astronautes revêtus de scaphandres transparents et gonflés comme des pneus d'automobile. Chacun d'eux portait sur ses épaules une espèce de sac en métal. L'un des personnages traça sur le sol un point entouré de sept cercles, puis il indiqua le septième cercle ainsi que l'appareil dont ils venaient de débarquer. D'après leur aspect extérieur, ils ne différaient en rien des habitants de notre planète. (A. RIBERA: "Ces mystérieux ovni" - De Vecchi 1976, p. 227, il situe cela en août 1947)

Trois humanoïdes de 2 m 10 qui se ressemblaient comme des triplés. (Jean SIDER : « Ovni, les envahisseurs démasqués », éd. RAMUEL 1999, p 80)

Source : http://www.ufoinfo.com - http://users.skynet.be/ -
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:57

23 juillet 1947 : Contact avec trois êtres de deux mètres de haut


L'aspect fantastique de vol d'objets d'origine inconnue, qui a augmenté au cours de 1947, a ouvert des portes à des vagues successives et l'augmentation de l'intérêt au Bresil. Les questions sur la nature réelle de ces objets ont bien entendu fortement acceléré les études sur le sujet. Certains scientifiques et presque tous les gouvernements, perplexes, ont commencé à cacher les éléments de preuve. Pour la majeure partie, ce fut appliquées principalement aux États-Unis et la Russie.

Le cas Higgins, ce qui s'est passé en Juillet 23, 1947.

- Le géomètre Joseph Higgins été en réunion avec plusieurs travailleurs à Bauru, à l'intérieur de Sao Paulo, lorsqu'ils ont entendu un sifflement très aigu. Après quelques secondes, ils ont observé un grand objet au sol, non loin d'eux. Son diamètre était d'environ 45 mètres, un aspect métallique, avec la couleur gris blanchâtre. Les collégues du témoins prirent peur et Higgins se retrouvera complemente seul. Trois êtres d'environs deux mètres et quinze centimètres de hauteur sont soudainement sortie de l'objet. Selon les témoignages présent un peu plus loin, ils portaient des vêtements transparent couvrant tout leur corps. Les vétements avaient des couleurs vives et intenses. Ils portaient également une sorte de boîte en métal dans le dos. Ils avaient un physique mince, mais les jambes étaient disproportionnées. Ils n'avaient pas de cheveux, leur tête été volumineux, sans sourcils et de grands yeux normaux.

- Higgins tentit de s'approcher des êtres étranges. Mais sans succés, les êtres sortirent une arme ressemblant à un tube. Soudant, les humanoides se sont mis à essayer de communiqué avec le témoins, en leur indiquant des dessins sur le sol. Plus précisement 8 cercles (Trou). Un autres êtres dessina au sol le mots "HY". Cela a amené certains chercheurs à pensent que leur lieu d'origine est la planète Uranus. Le chercheur Gordon Greighton, en analysant l'apparition de l'objet, dit qu'il a suffisamment de ressemblance avec l'objet vu sur l'île de la Trinité, en Janvier 1958. Dans les deux cas, les témoins ont été entouré par un anneau, la forme typique "Saturn".

- Un autre rapport est similaire à l'affaire, et c'est aussi produits dans l'année de 1947. L'informateur, un médecin de l'armée de terre espagnole, était étudiant à un endroit connu sous le nom de Barrio de Montequinto. Il a entendu un bruit aïgu et réalisa une observation d'un objet sphérique entouré par un anneau. d'apparence métallique il a tourné dans le sens inverse d'une aiguille d'une montre. Quoi qu'il en a été ce qui s'est passé ce jour-là, le mystère perdure jusqu'au jour d'aujourd'hui, dans le cas de contact extraterrestre de la plus ancienne ufologie moderne brésilien.

Source : http://www.cubbrasil.net/
Traduction : www.ufologie-paranormal.org
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:57





7 mai 1952 Barra da Tijuca RESIL

Joao Martins et Edwardo Keffel du quotidien O Cruzeiro, s'apprêtaient à faire un reportage dans l'île des Amoureux, et étaient en quête de couples célèbres : stars de cinéma, personnalités, etc. Martins attira alors l'attention de son compagnon sur un étrange oiseau survolant la corniche. Il était environ 16 h 30. Ils réalisèrent bientôt qu'il ne s'agissait ni d'oiseau ni d'avion. Keffel saisit son appareil et fébrilement prit une série de cinq clichés au 500e. L'engin discoïdal progressait avec de curieux balancements comme l'eût fait un avion en perte d'équilibre. Il se tenait à peu près à 100 m d'altitude sous un angle de 45° et disparut à l'horizon.

(Henry DURRANT: "Le dossier des OVNI" - Laffont 1973 - p.252-253 et encart photographique.)









avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:58

ETE 1952, ITANHAEM, SAO PAULO, BRESIL


- M. Chastov, un jeune pilote brésilien de lignes aériennes, a fait ce récit au commandant Auriphebo Simoes, également un pilote de lignes aériennes et un ufologue bien connu au Brésil, qui l'a alors rapportée à l'ufologue britannique Gordon Creighton qui l'a publiée, et elle a plus tard été résumée par d'autres auteurs. Pendant une nuit très chaude en été de 1952, entre décembre et mars, ce jeune pilote, épuisé après une journée fatigante, a quitté la petite ville d'Itenhaem au sud de Sao Paulo pour se rendre à une petite maison d'été en bois qu'il possédait près de la plage. Sa grand-mère, une émigrante russe, vivait là. Tous les deux sont allés dormir, avec la porte ouverte car il faisait très chaud; ensuite le jeune pilote a été réveillé en sursaut par une explosion semblable à un énorme coup de tonnerre. Il a sauté du lit, mal réveillé, et a vu une lumière bleuâtre-blanche "fluorescente" brillant intensément dans la pièce par la porte ouverte. Il a conclu que c'était simplement l'aube qui se levait, que le bruit avait été un bref orage dans les collines voisines et retourné dormir.

- Mais le jour venu, sa grand-mère russe, parlant dans son portugais très imparfait, lui a dit qu'à environ 03:00 heures du matin, elle avait entendu une grande explosion dans les cieux au-dessus d'elle, qui a été suivie d'une lumière intense à l'extérieur, qui a durée quelques secondes. Elle s'est bientôt rendu compte que cette lumière extraordinaire ne pouvait pas être la foudre, donc, curieuse, elle s'est levée et est sortie dans le jardin pour se rendre compte. Le temps qu'elle soit sortie, la lumière avait disparu, le ciel était sombre et rempli d'étoiles. Elle a regardé vers l'Atlantique et a été étonnée de voir un grand nombre de ce qui a semblé être des "appareils" en forme de disque, vivement éclairés par une lueur orange. Les appareils ressemblaient à "des assiettes à soupe retournées" et étaient stationnaires à ce qu'elle a estimé être environ 200 mètres de la petite maison et, comme elle le sentait, à une hauteur de seulement 1 mètre ou à peu près au-dessus de la surface de la mer. Elle s'est tenue là à regarder les objets pendant une demi-heure. Pendant ce temps, elle a vu deux personnages, d'apparence humaine, émerger vers le dessus d'un des disques, se tenant là pendant un moment, regardant apparemment le ciel et la mer vers le large, comme s'ils attendaient quelque chose. Ils sont alors descendus dans l'intérieur de la machine, et peu de temps après, toutes les machines ont décollé, l'une après l'autre, disparaissant dans le ciel à une vitesse énorme "comme des projectiles lumineux."

- Quand son petit-fils a entendu cela, sa curiosité était telle qu'il a submergé sa grand-mère de questions, au point qu'après un moment elle s'est irritée de toute l'affaire et a détesté en parler. C'était trop pour elle, son portugais était pauvre, et son petit-fils ne comprenait pas le Russe. Un certain temps s'est écoulé, mais il a continué à évoquer le sujet de temps en temps, et un jour l'histoire d'Adamski est apparue dans le magasine brésilien O Cruzeiro. Il a montré à sa grand-mère les reproductions des prétendues photos de "soucoupes d'exploration des Vénusiens" d'Adamski. Elle a convenu qu'ils étaient très semblables à ce qu'elle avait vu, sauf que les engins qu'elle avait vus sur la mer étaient beaucoup plus plats sur le dessus que ceux d'Adamski.

Le commandant Auriphebo Simoes a été impressionné par le compte rendu, dont il a senti qu'il était incontestablement véridique, et s'est demandé si le grand bruit entendu par les deux personnes dans la petite maison ne pourrait pas avoir été l'explosion d'un des engins, et si les autres disques ne pourraient pas avoir attendu là sur la mer des signes des survivants.

Source : http://ufologie.net/ce3/1952-brazil-itanhaemf.htm
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:58

avril ou mai 1956 - BRESIL, Sao Sebastiao


Le Pr. Joao de Freitas Guimaraes se promenait le long de la baie entre 19h 10 et 19 h 15 et s'était assis sur le sable. Tout à coup il vit l'eau devenir plus claire dans le détroit séparant Bela Island et Sao Sebastiao, puis un jet d'eau s'éleva. Il vit un engin ventru se diriger vers la baie. Là, il jeta une sorte d'ancre constituée d'un filin avec des sphères. Deux hommes sautèrent de cet engin et vinrent vers lui. Ils avaient tout à fait l'apparence d'êtres humains. Ils étaient assez grands (1m75), de teint clair, aux cheveux longs, vêtus d'une combinaison verte d'une seule pièce. Ils avaient des yeux clairs et le regard vif. (...) Il monta donc à bord. La conversation se tenait de manière télépathique. (...) A son retour, sa montre était arrêtée, mais il pensa que la voyage avait pu durer 30 ou 40 minutes. (Perrin Jack R. "Le mystère des Ovni" - J'ai Lu/Pygmalion 1976 p. 59 à 65) Joao Freitas de Guimaraes est professeur de Droit à l'université catholique de Santos. En mai 1956 il se trouvait à Sao Sebastian, appelé pour une affaire de justice militaire. (...) ils avaient des cheveux blonds longs, le teint clair, de fins sourcils et des yeux clairs et calmes. Leur combinaison verte recouvre les pieds et les mains. Le professeur leur demande s'ils ont une avarie à l'appareil: pas de réponse. Il répète sa question en français, en anglais et en italien, sans plus de succès. Il a l'impression qu'ils veulent lui faire visiter l'appareil et il les suit. A bord il y avait une troisième personne. (suite à peu près identique que chez Perrin, avec conversation télépathique et mise en garde contre les dangers atomiques)
(Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)


DE RETOUR A SANTOS -

Le Dr Freitas Guimarães marcha jusqu'à son hôtel, remis sa montre à l'heure qui s'était arrêté, paya sa note et retourna à Santos par la nationale (a cette époque il n'y avait pas encore de nationale Rio-Santos et le voyage se faisait par des routes sinueuses). Il est arrivé à Santos vers les 7 ou 8 heures du matin et raconta à son épouse se qu'il s'était passé.

Ensuite il parla du sujet à peine à quelques amis intimes, mais après un an l'histoire s'est répandue et le politicien Dr Lincoln Feliciano révéla à un journal qui l'a publié avec des erreurs, peu de semaines avant le rendez vous avec les ETs, ce qui a provoqué un grand intérêt journalistique. A partir de cet épisode le Dr Freitas Guimarães commença à avoir des intuitions inexplicables et vérifia que cela arrive avec d'autres personnes ayant eu des expériences similaires, basé sur des lettres qu'il a reçu, notamment des militaires nord américains qui se sentaient dominés par les ETs.

Le major Coqueiro de la FAB rendit visite à l'avocat et professeur et lui demanda de dessiner le disque volant, lui informant qu'il était pareil à celui qui a survolé la Base Aérienne à Gravataì/RS, et l'a dissuadé du rendez vous en l'informant que des avions de chasse et des jet armés seraient sur le lieu. Divers témoins, journalistes inclus, ont vu à cette occasion le disque volant comme les chasseurs de la FAB au dessus de São Sebatião ce qu'ils ont déclaré dans un programme de télévision. Le Dr Freitas Guimarães fut entrevu par divers organes de presse, inclus la Tribuna de Santos par le médecin, ufologue et écrivain Dr Walter Karl Bühler, de la sa Sociedade Brasileira de Estudo dos Discos Voadores (SBEDV) qui publia d'amples matières. Le Dr Freitas Guimarães donna une entrevue deux fois à la TV Tupi de São Paulo et deux à TV de Rio.

Il a prononcé diverses conférences sur le sujet inclusivement à la Bibliothèque Publique de São Paulo et en 1980 à la loge Maçonnique de São Paulo, donna d'innombrables informations détaillées sur le disque volant, en vol et sa relation avec l'équipage, matériel qui fut enregistré sur cassette.

LES MILITAIRES ET LES DISQUES VOLANTS -

Le programme "Fantàstico" du réseau Globo de Télévision passa une vidéo de 9 minutes le 22 mai 2005, dans laquelle les officiers de la FAB montraient aux ufologues à Brasila les moniteurs radars où les ovnis apparaissaient et les brigadiers déclaraient que depuis 1952 ils enquêtent et archivent des informations sur eux, c'est à dire, qu'ils le faisaient 4 ans avant le voyage du Dr Freitas Guimarães.



PROMENADE SIDÉRALE -

Dans le vaisseau il y avait un total de 5 membres d'équipage. Les trois aperçus avaient les cheveux long et blonds, yeux clairs, et un regard très clair, des peaux sans rides, et portaient une sorte de salopette couleur de cane, vert clair, affiné avec des barres au niveau du cou, poignets, ceinture et chevilles. Ils portaient des bottines flexibles d'un matériau ressemblant à de la nappe (?!). Ensuite il entendu un léger bruit, et perçu un petit trépidement, et senti qu'ils décollaient, il vit qu'il était tombé de l'eau sur le côté hors des hublots ronds et le Dr Freitas Guimarães demanda si c'était de la pluie. Télépathiquement il lui fut répondu qu'il y avait un rotor à la base de l'appareil qui tournait et formait un vide jusque à une certaine hauteur du cylindre central que ça pompait de l'eau et ça aspergeait. L'appareil paraissait deux calottes unie par les bords, avec un format plus ou moins ovoïde.

La clarté interne était très forte. Peu après le Dr Freitas Guimarães vit un ciel incroyablement étoilé, une aire sombre et une autre de couleur violette, et ensuite il faisait jour, la lumière du soleil tapant sur les nuages, faisant un spectacle merveilleux. L'impression qu'il avait était que le vaisseau était arrêté et que les nuages se déplaçaient. La vitesse était énorme. A un certain moment l'appareil a trépidé, et l'avocat eu peur, et voulu demandé, mais avant il eu télépathiquement l'explication qu'ils avaient quitté l'atmosphère de notre planète qu'ils avaient "modifié le régime de navigabilité". Comme ils avaient quitté récemment São Sebastião, l'avocat voulu voir combien de temps il s'était passé et observa que sa montre était arrêtée à 19h40. Télépathiquement il accepta une invitation pour une nouvelle rencontre le 12 août 1957. Les quatre restèrent dans la même salle, mais il y avait deux personnes de plus dans le vaisseau tant sous marin (osni - objet sous marin non identifié) comme volant (ovni), qui s'est posé sur le même lieu au tour de 40 minutes après son départ. Il s'est ouvert un écoutille sur le sol et le Dr Freitas Guimarães descendit tout seul par l'escalier et voulu courrir, mais sur le lieu il y avait une gramminée très résistante, et compris qu'il pouvait tomber et n'a pas voulu montrer de la peur.

http://www.ufo.com.br/public/abertura_1/1956_ENVELOPE_04/

Ressources complémentaires :

http://www.viafanzine.jor.br/site_vf/ufovia/classicos.htm
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=8276.0
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:58

été 1956, Rio de Janeiro, Brazil

Disque photographié par A. Stizak. La photo a été prise un temps clair. Si vous regardez étroitement, vous pouvez voir trois points blancs dessous. Son authenticité a été confirmée par le directeur colonel Colman VonKeviczky d'ICUFON

avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:59

10 septembre 1957 ubatuba bresil


Des témoins anonymes ont vu un disque plonger vers le bas et éclater. Quelques échantillons ont été recueillis et ont été envoyés à un journaliste brésilien. L'objet fut analysé par des amis de Dr. Fontes, de Rio, et se sont avérés se composer de magnésium étonnamment pur. (Lor.l 90 ; 110)

12 Septembre 1957 A Ubatuba (Sao Paulo), quelque chose explosa au bord de la mer et cribla la plage de milliers de débris métalliques. Les pêcheurs en ramassèrent une grande quantité. http://www.rr0.org/1957.html

14 Septembre : Le journaliste Ibrahim Sued publie dans le journal de Rio O Globo un article indiquant que des témoins ont vu un ovni exploser au-dessus de la mer près d'Ubatuba à Sau Palo (Brésil). Les témoins étaient sur la plage lorsqu'ils ont vu un disque volant s'approcher à une vitesse incroyable et remonter pour éviter de percuter l'eau. Alors qu'il se déplaçait toujours rapidement, il explosa en des milliers de fragments qui tombèrent dans la mer. Un certain nombre de ces fragments sont tombés près de la plage et certains furent récupérés. Un des témoins envoya 3 fragments dans une lettre au journaliste Sued. Le jour-même l'enquêteur et docteur brésilien Olavo Fontes, interroge Sued. Il lui fait savoir qu'il a des relations permettant l'analyse scientifique des débris.

Source : http://www.painelovni.com.br/ufo_explode_em_ubatuba.html

Les fragments sont tombés dans la mer et plusieurs d'entre eux à proximité de baigneurs. Certains témoins ont recueilli des morceaux de l'objet, en notant être un matériau léger, d'aspect métallique. Un des témoins qui a collectionné des pièces de l'objet, a envoyé une lettre à l'éditorialiste du journal "O Globo", Imbrahim Sued, signala l'incident:

«Comme souvent le lecteur de journal, je leur offre un véritable scoop sur les soucoupes volantes, si je crois en l'existence d'entre eux. Mais tandis que je pechais en compagnie de plusieurs amis, près de Poughkeepsie, j'ai vu une soucoupe volante près de la plage à une vitesse fantastique, sur le point de cogner contre l'eau, lorsque, dans un formidable élan, elle s'est élevée rapidement et a explosé. "Surpris tout en regardant le spectacle, nous avons vu exploser en fragments qui semblaient être un sacré feux d'artifices. Ces pièces ont chuté presque toutes dans la mer, mais beaucoup sont tombées près de la plage, ce qui a facilité la collecte d'une partie de la matière. Voici, ci-joint un petit échantillon de la matière :


Je ne sais pas sur qui je dois compter pour faire les analyses. Je n'ai jamais lu des articles signalaient que des morceaux d'OVNIS tombent au sol.

Dr Olav police ,

Voici trois échantillons du prétendu OVNI qui a explosé. Le chroniqueur Imbrahim Sued décida de les abandonner pour les fournir au Dr. Olavo Fontes, un des pionniers de l'ufologie nationale. Sous la responsabilité du Dr Maria Luiza Barbosa, une analyse spectrographique de la matière fut réalisée. Le résultat surprenant a indiqué un alliage de magnésium avec une pureté de l'ordre de 99%. Chose incroyable. Le Dr Olav Font guida les deux autres échantillons au Dr W. Walker et le dr. Robert W. Johnson, à la fois génie métallurgique de l'Université d'Arizona (USA). Le résultat a été confirmé : "il s'agit d'un alliage de métal dont la synthèse n'a rien de terrestre, nous ne sommes pas capable de fabriquer un tel alliage». Malheureusement, les procédures d'analyses des échantillons ont en fin de compte détruit le matériel à long terme.

Mais les choses ne s'arrêtent pas là. Une très expressif lettre a été envoyée à Coral Lorenzon, qui a co-présidé l'Organization pour la recherche Aerial Phenomena de Tucson, Arizona (USA), par le Dr. Olaf sources. La lettre, datée du 27 Février 1958, indique les détails de la visite de deux hommes qui ont fait preuve de pouvoirs indiquant qu'ils étaient des services secrets de la marine. Ces hommes ont dit qu'ils savaient des choses mais il ne fut pas autorisé à le savoir. Ils ont dit que la possession des fragments de métal pourrait être dangereuse pour lui. Ces hommes ont révélé des informations alarmantes aux dr. Olaf.


Les voici :

1 - Tous les militaires dans le monde entier savent que soucoupes volantes existent et ont la preuve absolue de son existence.

2 - Six soucoupes volantes ont frappé dans la terre (par l'intermédiaire de la date de 1958) et ont été capturées et stockées par les militaires et les scientifiques des pays concernés, dans le cadre le plus rigide et impitoyable en matière de sécurité afin de maintenir la question sous un secret absolu . Trois disques ont été récuperés aux États-Unis en bon état. Tous les disques étaient des petits, avec 10, 24 et 33 mètres respectivement. Dans tous les objets ont été retrouvés des membres de l'équipage. Ils ont été "petits hommes" et allait en hauteur de 1 à 1.5 mètres. Tous ont été tués dans la catastrophe. L'examen du corps a montré qu'ils étaient définitivement «humanoïdes», mais évidemment pas de cette planète. Tous les disques ont été faits à partir d'un métal très léger, assemblés dans les segments qui correspondent dans les rainures et ont été arrêtés autour de la base. Certains se sont fait trappes d'engins spatiaux d'un type inconnu de verre. De nombreux types de matériaux inconnus ont été trouvés à l'intérieur des engins spatiaux.

3 - L'examen des instruments et des dispositifs trouvés à bord de ces disques montre qu'ils sont motivés par un puissant champ électromagnétique. Les éléments de preuve montrent que c'est un champ électromagnétique de haute tension, courant alternatif et oscillant. Ce champ produit de toute évidence une sorte d'effet gravitationnel pas encore compris.

4 - Tous les vaisseaux ont été démontés et soigneusement étudiés. Ils ne pouvaient pas résoudre le problème de la façon dont les champs ont été produits ou de ce que produit la formidable énergie libérée par les champs. Certains des OVNIS ont utilisé un type de moteur atomique. Ils ont compris que certains des ovnis pourrait transmettre le pouvoir pour les petits disques à travers une sorte d'enfer radioactifs. Estime qu'un grand satellite pourrait fournir la puissance de plusieurs disques par le biais de ces rayons radioactifs.

5 - Nos scientifiques pourrait faire double emploi avec cette technologie si elles pouvaient trouver un moyen de convertir l'énergie libérée à partir d'un réacteur nucléaire directement en énergie électrique.


6 - Nous avons déjà perdu plusieurs appareils. Nous n'avons aucune défense contre eux jusqu'à présent (année 1958)! Ils transcendent l'un de nos combattants, de missiles guidés sont également inutiles car ils peuvent voler plus vite que n'importe quel missile pourrait fonctionner, ils peuvent interférer avec l'électronique de missiles et les rendre inutiles dès qu'ils sont lancés. Ils ont causé la collision de militaires et d'avions commerciaux, ce qui porte son ingérence dans les systèmes électroniques. Jets de désintégration ont été par une sorte de canon en forme de faisceau de lumière utilisé sur les disques. Il est prouvé que ce faisceau de lumière peut être ultra-soniques et de briser la cohésion moléculaire d'un alliage métallique. Ils ont les moyens de paralyser nos systèmes de radar, de la radio et de télévision, mais également provoquer des court-circuit dans nos centrales.

7 - Ils n'ont, jusqu'à présent, aucun intérêt à nous contacter.

8 - Toutes les autorités militaires et les gouvernements du monde sont au courant de la situation. Il y a un échange d'informations par les services secrets et top-secrets des conférences qui se tiennent périodiquement pour discuter des nouvelles avancées en la matière.

9 - Toutes les informations sur le sujet OVNI de la part des militaires ne sont pas seulement secrètes ou réservées à l'administration: elle sont ultra-secrètes. Les autorités civiles et militaires en général, ils ne sont pas autorisés à le savoir.

10 - Les autorités militaires dans le monde sont d'accord que les gens ne n'apprennent rien sur le problème. Certains groupes militaires estiment que cette connaissance serait un énorme choc, il suffit de paralyser la vie dans notre pays depuis de nombreuses années dans le futur.

11 - Pour masquer la vérité au public, un plan soigneusement établi la censure est en opération depuis plusieurs années. La politique d'exposer l'ensemble de la question sur les disques est l'arme que nous utilisons à cet effet. Ridicule est un outil efficace contre la plupart des gens qui essaient d'informer le public, mais d'autres mesures sont nécessaires. En particulier contre les personnes qui ont la preuve que, si publiées, aurait ouvert les yeux. Dans certains pays, la force a été utilisée pour leur silence. Lorsque cela n'est pas possible, toutes les astuces ont été utilisées pour faire les tests inutiles. Dans certains cas, malheureusement, la violence a dû être utilisée, nous regrettons, mais nous n'avions pas le choix.

Nous allons garder le secret à tout prix. Nous ne sommes pas intéressés à ce qu'on appelle le «droit inaliénable» de personnes. A tort ou à raison, nous (les militaires) ferons de notre travail et personne ne nous arrêtera! Le contenu de la lettre a été rendu public par l'ufologue américain William F. Hamilton III, qui a été président de MUFON - le plus important et le groupe d'ufologie globale des États-Unis.

C'est un fait choquant ou désinformation? La réponse finale est toujours un mystère ...

Source : http://www.cubbrasil.net - http://www.anakinovni.org/
Mise en page et correction : www.ufologie-paranormal.org
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:59

Antônio Villas Boas (1934-1992)



Dessins de l'appareil par Villas Boas en février

Dans la nuit du 15 au 16 octobre 1957 à 1 h du matin, à Sao Francisco de Sales (Brésil), après 2 observations les jours précédents et alors qu'il est au volant de son tracteur et labourait les terres familiales, Villas Boas voit d'abord comme une étoile rouge puis, alors que la lumière s'approche, un objet en forme d'oeuf, qui se pose à proximité. Son tracteur cale et ses phares s'éteignent aussitôt.
Il tente de fuir, mais quelqu'un lui saisit le bras. Se retournant, il voit un petit être qu'il pousse violemment ; il sera cependant maîtrisé par 3 autres petits personnages, en scaphandre avec un casque élevé, qui le traînent dans l'objet.

Ils le déshabillent de force, l'aspergent d'un liquide, et l'emmènent dans une petite pièce carrée où il est rapidement rejoint par une entité femelle. Elle mesure 0,90 m, possède de longs cheveux blancs et brillants, de grands yeux bleus plus allongés que ronds et remontant vers les tempes, et un nez étroit ni pointu ni volumineux. La forme de son visage frappe Antonio :


L'entité femelle décrite par Villas Boas

Ses pomettes étaient très hautes, ce qui faisait que sa face était très large. Mais elles s'amincissaient vers le bas, donnant au visage une forme triangulaire. Ses lèvres étaient très fines, difficilement visibles. Ses oreilles étaient petites, mais pas tellement plus que celles de femmes que je connais. Les deux pommettes très hautes donnaient l'impression qu'il y avait un os en dessous mais, au toucher, il n'en était rien.

1961 pour les docteurs Buhler et Aquino de la Société Brésilienne pour l'Etude des Soucoupes Volantes


Elle lui fait clairement comprendre qu'elle est là pour s'accoupler. Antonio ne refuse pas ; ils le feront 2 fois. Les cheveux de l'entité sont soyeux. Une fois terminé, la créature s'éloigne, sourit et pointe son doigt vers son ventre, puis vers les étoiles. Villas Boas est ensuite débarqué sans ménagement, et l'engin disparaît rapidement dans le ciel.

Séquelles

Villas Boas examiné par Fontès

Pendant 1 mois, Villas Boas souffre de nausées et a une envie irrépréssible de dormir. En Novembre de la même année, il se confie à un journaliste, João Martins, qui l'emène voir le docteur Olavo Fontès. Ce dernier lui fait subir un certain nombre d'examens et découvre 2 petites ponctions, de part et d'autre du menton. Il étudie plus généralement le cas avec le plus grand soin.

A la mort de Villa Boas en 1992, des rumeurs indiquent alors qu'il se serait rendu aux USA au début des années 1960s après y avoir été invité pour étudier les restes d'une soucoupe volante détenue par les militaires. La Société Brésilienne d'Etude des Soucoupes Volantes produira la lettre d'invitation. Le fils de Villas Boas confirmera quant à lui que son père était bien parti aux USA à cette époque, mais qu'il avait toujours refusé de dire à sa famille ce qu'il y avait fait.

Source : http://rr0.org/science/crypto/ufo/enquete/dossier/VillasBoas/index.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 13:59

28 août 1963 BRESIL, Sagrada Familia


Trois jeunes garçons dans le jardin vers 19 h 50, tirèrent de l'eau du puits.

Soudain une sphère venait planer au-dessus des arbres. Ils purent même voir 5 ou 6 rangs de personnes dans la sphère. Une ouverture se fit dans le bas de la sphère et deux rayons lumineux fut projetés au sol, un être mince, haut de dix pieds, descendit en glissant sur les rayons. Une fois au sol il marchait avec le dos rigide, les jambes arquées et les bras ouverts, en se balançant à gauche et à droite. Puis il s'assit sur une pierre. Le géant portait un casque transparent, il avait comme un oeil au milieu du front, et portait des bottes avec des pointes en triangle. Son habit brillant se gonfla dès qu'il fut au sol, le pantalon étroitement fixé aux bottes, sur la poitrine un paquet carré qui émettait des jets de lumière.

A l'intérieur de la sphère, toujours suspendue, des occupants manoeuvraient des boutons et des leviers.


Quand le géant fit un geste pour attraper un garçon, l'un des trois ramassa une pierre, mais fut incapable de la lancer quand l'homme le regardait.

Le géant se leva, mais il marcha cette fois avec les bras serrés le long du corps et se servit des rayons comme ascenseur et remonta dans l'engin.

(Jacques VALLEE: "Chroniques des apparitions E.T." - DENOEL 1972 - coll. J'AI LU, p. 167, 168)

Source : http://users.skynet.be/sky84985/chron15.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 14:00


26 juillet 1965 BRESIL, Carazinho

- Ce furent cinq nains, vêtus d'uniformes noirs et de petites bottes qui apparurent. On nous dit que deux d'entre eux avaient dans la main un objet étonnamment lumineux, comme une baguette de fée. (Jacques VALLEE: "Chroniques des apparitions E.T." - DENOEL 1972 - coll. J'AI LU - p. 105)

- Dans la soirée Adilon Batista Azevedo, 15 ans, flânait derrière un groupe de jeunes qui allaient au cinéma. Alors qu'il traversait un terrain découvert à la périphérie de la ville, il entendit un étrange bourdonnement et vit deux cônes de lumière blanche dans le ciel, puis deux appareils presque ronds, l'un plus grand que l'autre, atterrir non loin de lui. Il se cacha derrière le muret d'un puits et vit trois entités émerger d'une machine et deux de l'autre. Les deux équipes se rejoignirent et il put entendre leurs paroles qui ne ressemblaient en rien de ce qu'il avait jamais entendu. Les êtres mesuraient 1 m 50, portaient des casques et des scaphandres d'une pièce, de couleur sombre ainsi que de petites bottes. L'un d'entre eux portait à la main droite un objet très lumineux ressemblant à une baguette. Ils conversèrent dans leur langage sifflant pendant 5 minutes environ, puis chaque équipe tourna autour de sa machine trois fois en se penchant pour examiner la coque. L'inspection terminée ils remontèrent dans leurs appareils qui s'envolèrent à vitesse si fantastique qu'en une seconde ou deux elles n'étaient plus qu'un minuscule point parmi les étoiles. Adilon courut rejoindre ses amis au cinéma mais sentit bientôt un si violent mal de tête qu'il dut aller chez un pharmacien acheter des comprimés. Sans le moindre résultat, son mal de tête dura pendant cinq jours.(...)

Source : (Charles BOWEN: "En quête des humanoïdes" - J'ai Lu 1974, p. 137, 138)

avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 14:00


7 Août 1966 colline de Morro do Vintem bresil : L'affaire du moro

- L'habitant vivant au pied de la colline de Morro do Vintem informe la police et les pompiers de sa découverte. La police et les pompiers se rendent sur les pentes du Morro do Vintem. Ils découvrent un mouchoir, un morceau de papier aluminium bleu et blanc froissé, du papier Cellophane trempé dans un produit chimique et des bandes de papier chiffonnées. On peut lire sur certains objets, des formules mathématiques ou d'électricité ainsi que sur deux autres d'entre elles : "A 4 h 30 de l'après-midi, se trouver au point désigné". "A 6 h 30, avaler les capsules avec une orange". "Une fois leur effet en cours, se protéger la moitié du visage avec les masques de plomb". "Attente ensuite le signal convenu". "et Dimanche, une capsule avant le repas" ; "lundi, une capsule le matin" ; "mardi, une capsule avant le repas" ; "mercredi, une capsule avant le coucher".

- L'enquête fut confiée à l'insepcteur José Venancio Bittencourt de la police de Rio de Janeiro. Les 2 victimes étaient Miguel José viana, 34 ans, et Manuel Pereira da Cruz, 32 ans, tous deux techniciens en électronique et spécialisés en télévision. Tous les deux mariés, ils habitaient la ville de Campos où on les connaissait bien. Les analyses montreront que le sang trouvé près des morts n'était pas le leur, et l'autopsie ne pourra déterminer la cause de leur mort. L'inspecteur Bittencourt est formel à ce sujet : Nos spécialistes ont exclu la possibilité d'un empoisonnement, d'un acte de violence ou d'un décès par asphixie. D'après un médecin légiste, la mort, qui remontait au 16 ou au 17 août, était naturelle (arrêt cardiaque).

- L'inspecteur Bittencourt n'a pas fait le lien entre cette double mort et l'ovni apperçût par le témoin, ni même avec une quelconque expérience scientifique qui aurait mal tourné. Il s'agissait pour lui d'une mise en scène organisée par le ou les assassins dans le but de dissimuler un vol - on dit que les victimes étaient parties de chez elles avec une très grosse somme d'argent en liquide. Un repris de justice déclara plus tard d'être l'auteur du crime, mais il fut mis hors de cause.

Source : http://www.rr0.org/1966.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 14:00

juin 1967 Morro Branco, Ceara, Bresil

Endroit. Morro Branco, Ceara,
Date : Temps De Juin 1967


- Cinq hommes étaient sortis sur une expédition de pêche dans un secteur isolé. Tard la nuit, tandis qu'ils surveillait leur ligne, ils entendit soudainement un bruit de ronflement. Les hommes ont essayé d'évaluer d'où le bruit venait, mais aussi soudainement qu'il avait commencé, il s'est arrêté. Un des hommes est allé au loin pour essayer de découvrir l'origne, mais les autres compagbont restairent tranquillement où ils étaient, pêchant.

- Après environ 5 minutes, le même bruit de ronflement fut entendu encore, cette fois plus fort et plus intense qu'avant. Les hommes se rendit compte que le bruit venait de derriére une colline, à environ 500 mètres du rivage, derrière eux. Les hommes s'y son rendut et ont vu plusieurs faisceaux de lumière colorée fumeuse s'étendant dans le ciel, alternativement brillant et obscurcissant. Complètement effrayé les hommes ont commencé des l'instant à rassembler leurs attirails de pêche aussi rapidement que possible. Ils ont pris leurs affaires quand quelque chose plus terrifiant s'est produite. Un des hommes, un ingénieur, qui montait derrière eux dans la voiture, demanda au conducteur de s'arreter. Ils l'ont fait et se son retrouvait avec un revolver diriger vers eux. Ils ont pensé qu'il plaisantait et ils ont commencé à rire, mais il commenca à mettre le feu, les avertissant qu'il les tuerait tous s'ils refusaient de l'obéir. Ils ont noté que ses yeux étaient humides et troubles ainsi que brillaient étrangement. Ils ont décidé d'obéir.

- Choqué ils ont commencé à escalader la colline dans la direction d'où les lumières étaient apparues. Pendant qu'ils trébuchaient dessus ils ont entendu quelques bruits qui ont semblé venir de nulle part, à intervalles très courts. Pendant qu'ils atteignaient le dessus de la colline ils ont vu un objet énorme qui planait à environ dix mètres au-dessus de la terre. Il était rond, phosphorescent, d'une nuance vert clair et des ailerons de chaque côté. Il mesuré environ 5 mètres de haut en bas. Une lumière argentée éclairé la terre dans tout le secteur occupé par l'objet.


Les hommes se rendit dans l'engins :

- Soudain les yeux des hommes se sont trouver sur une certaine genre de tables qui ont semblé être comme du caoutchouc très mou. Une voix a été entendue, apparemment venu d'une lampe bleue rougeâtre dans le plafond, qui a tinté et a fait écho dans toutes la piece. La voix leur a indiqué de ne pas être effrayé, parce que rien ne leur arrivera, donc qu'ils pouvaient garder leur calme, Car le message qui leur sera transmit sera pour le bien de l'univers. Les murs semblait réfléchir la lumière général, qui était d'une intensité parfaite. Il n'y avait aucune porte ou fenêtre. Dans un coin du plafond, il y avait un genre de panneau rempli de lignes entrecroisées et parallèle. La voix épaisse et farineuse a indiqué aux hommes qu'ils étaient venus de très loin et qu'il serait impossible qu'ils explique d'ou ils viennent. La voix a alors posé plusieurs questions aux hommes.

- La voix a alors indiqué qu'elle n'apparaîtrait pas aux hommes puisqu'elle était très différentes des humains. Ils étaient (selon la voix) 6 personnes. Encore selon eux, leur durée de vie était semblable à 300 années de la terre. La voix expliqua également qu'ils avaient commandé leur ami d'ingénieur en employant "les vagues magnétique légères" et que plusieurs être humain ont déjà vécu la même chose. Les hommes se sont soudainement réveillés autour de 5H20 du matin, dans le domaine près de la colline ne sachant pas ils y étaient arrivés sur le moment même.

Curieusement un objet personnel de chacun des hommes était absent, y compris le pistolet de l'ingénieur.

Source de supplément de HC : Irene Granchi, UFOs et abductions dans le type du Brésil : G

http://www.ufoinfo.com/humanoid/humanoid1967.shtml
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 14:00

26 juin 1970 BRESIL - Rio de Janeiro


- Joao Aguiar, policier, attira l'attention de Mme Nazaré, sur ce qui se passait en face d'eux dans la mer : une chaloupe venait-elle de chavirer en faisant jaillir l'eau de tous les côtés ? Les occupants de la chaloupe étaient à l'eau et gesticulaient dans leurs vêtements brillants avec quelque chose sur la tête. Ils semblaient ensuite travailler à la coupole de la chaloupe ! Elle avait un aspect métallique non brillant et mesurait de 4 à 6 mètres. Le policier partit chercher du secours, Mme Nazaré et sa famille regardaient au télémètre.

- Le phénomène se trouvait à 700 ou 1000m de là. Après 20 minutes d'immobilité l'objet se rapprochait d'un éperon rocheux à 100 m de la plage et y resta une demi-heure. Ensuite il prit son envol vers le sud-est en planant sur 300 m à la surface de l'eau avec un bruit de bateau à moteur. A ce moment le policier revint et observa l'ovni avec d'autres témoins. Sa partie inférieure était hexagonale avec des lumières colorées vert-jaune, blanc-rouge. Paraissant métallique sur l'eau, une fois en vol il avait l'air transparent et ils virent deux passagers assis à l'intérieur. Il disparut silencieusement. A l'endroit où l'engin s'était tenu, un des enfants vit une sorte de cerceau blanc, qui disparut, réapparut en compagnie d'un corps jaune, qui flotta à demi émergé, il flottait vers la plage et était suivi d'une frange verte. Le corps jaune fit un virage à 90° et partit vers Gavea.

- Le cerceau blanc en fit de même et les témoins les perdaient de vue. (Inforespace n° 8, p. 34, 35) Mme Maria Machado regardait par la fenêtre en préparant le souper et vit un disque gris, surmonté d'une dôme transparent, voguer sur l'océan. Deux silhouettes en vêtements lumineux travaillaient sur le pont. Après 40 minutes l'objet partit en laissant derrière lui comme une masse blanche flottant vers le lointain.

(Roger BOAR et Nigel BLUNDELLL : " The World's greatest Ufo Mysteries " éd. Hamlyn 1995, p. 134)

Source : http://users.skynet.be/sky84985/chron18.html
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Robot U&P le Mar 17 Aoû - 14:01

1970 - bresil cas Westendorff


Haroldo Westendorff, homme d'affaires a la gestion d'une entreprise de riz d'un transporteur et d'une usine d'alimentation vécu une expérience fascinante.

À neuf heures, peu après avoir pris le petit déjeuner, il a décollé de l'aéroport de Pelotas. À 10h15, il survol l'île de Saragonha Patos dans la lagune, à environ 15 km de l'aéroport, Westendorff a été confronté à un énorme objet non identifié. Le choc fut énorme. Même le bégaiement de l'enfance revint de nouveau sur lui pendant quelques secondes.

Egalement pilote depuis les années 70, Haroldo dit que l'objet avait une base de la taille d'un stade de football, avec environ 100 mètres de diamètre et de 50 à 60 pieds de hauteur. Il dit aussi que l'objet avait la forme d'un cône, avec des angles arrondis. Pendant 12 minutes, l'homme d'affaires a été de vol autour de l'OVNI à une distance d'environ 100 mètres. Il a fait trois tours autour de l'engins et a été en mesure de noter les détails. L'ovni semblait être fait de quelque chose comme le métal. Tant que le témoin est resté autour de l'OVNI il n'a pas remarqué de mouvement qui pourrait indiquer une réaction hostile. Soudain, la partie supérieure de l'OVNI c'est ouvert, et de là est sorti une soucoupe volante en position verticale, qui c'est incliné de 45 degrés en direction de l'avion. Pris de peur, Haroldo quitta les lieux. À ce moment-là, cet énorme objet est levée verticale, à une vitesse sortant de l'ordinaire, sans vent, pas de bruit d'explosion et aucune réaction physique.

Le fait eu lieu dans la matinée du 5 octobre, impressionne non seulement par la richesse de détail décrit par un pilote avec plus de 20 ans d'expérience. Westendorff, au cours de la deuxième ronde autour de l'aéronef , utilisa la radio pour informer la salle de contrôle de l'aéroport de Pelotas, sur ce qui se passait. Demandé à l'exploitant d'Infraero, Airton Mendes da Silva, ce qu'il a vu dans le secteur Est vers la piste 15-33. "J'ai regardé dehors et j'ai vu un objet sur l'horizon sous la forme d'un triangle gris, avec les bords arrondis", explique l'opérateur. Etait aussi présent le port auxiliaire de services, Gilberto Martins dos Santos et Jorge Renato S. Dutra, qui ont tenté d'identifier l'objet de vol ensemble. Mais en veint.

Westendorff a également contacté le cenre de défense aérienne et de contrôle de la circulation aérienne (Cindacta II) à Curitiba, dans le Parana, chargé de surveiller l'espace aérien du sud du Brésil. La réponse reçue a été qu'il n'y avait aucune trace anormale dans le radar....

Le Ministre de l'Aéronautique maintient une enquête confidentielle. Un sergent de la base aérienne de canots c'est rendus à Pelotas pour récolter le témoignage de la propriétaire et les employés de Infraero. Le sergent demanda de ne pas être identifiés, mais passa un après-midi dans l'aeroclub de Pelotas tout en entendant les rapports.

Il ne fait aucun doute, si Westendorff est l'un des cas ufologique avec plus de précision les détails au Bresil. Que-ce que le témoin a bien pu voir ? Et de quel origine ?

Source : http://www.cubbrasil.net/index.php?option=com_content&task=view&id=880&Itemid=83

Traduction : www.ufologie-paranormal.org
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30419

Re: Brésil - Avant 1970

Message par Schattenjäger le Mar 17 Aoû - 14:03

aout 1962 - Diamantina

Deux ponts, un village prés de Minas Gerais.


Des les premiers rayons de la lumière, après une nuit de prières, Raimundo, le fils de douze ans de Rivalino, observa debout sur le terrain, deux sphères avec des sortes d'antennes. L'une etait entièrement noir, l'autre noir et blanc. Pris de peur, Raymond appela son père quand il vit la sphère, le père ordonna à son fils de rester à l'écart alors que la boule se rapprochait, comme en témoigne le garçon, les deux sphères ont réalisé une fusion tout en créant une fumée jaune vraiment effrayante.

Raimundo, effrayé, tente de retourner voir son père, mais il disparu, à jamais. Jamais Raimundo le retrouva.... La police effectua de nombreuses recherches mais aucune n'aboutit. Seules quelques gouttes de sang furent retrouvées sur les lieux. Il faut noter que Rivalino disait à beaucoup de personnes qu'il observait beaucoup d'êtremystérieux dans sa propriété, s'échappant en courant quand il les observait. Peu après un objet volant en forme de chapeau rouge, apparaissait dans le ciel pour s'envoler.

Aujourd'hui, après de nombreuses années, personne ne sait comment Rivalino Mafra disparut. Qui l'a enlevé ? Pourquoi ? Beaucoup d'ufologues, comme le couple Lorenzen évoque l'hypothèse de l'enlèvement, mais en général, mais aucunes conclusion ne sera jamais apportée concernant ce mystére.

Source : http://www.cubbrasil.net
Traduction : www.ufologie-paranormal.org
  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 0:47