Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Crested Butte, Colorado. Le 1er Août 2010.

Partagez
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Crested Butte, Colorado. Le 1er Août 2010.

Message par Mikerynos le Mar 17 Aoû - 12:58

Crested Butte, Colorado. Le 1er Août 2010.
Mutilation d’une vache.

Traduction & Synthèse Mikerynos

Les faits.

Le lundi 2 Août, Chuck Zukowski enquêteur reçois le témoignage de Whitney Ellis (pseudonyme) concernant un cas de mutilation sur un ranch (l'emplacement du ranch de l'animal ne sera pas diffusé sans l'approbation du rancher) Le témoignage indiquait ceci :
« Aujourd’hui, le 1er Août à 11h00, lors d’une randonnée, à l’entrée du sentier de « Crested Butte » mon petit ami et moi avons découvert une vache morte à une certaine distance du troupeau. Nous avons cherché aux alentours et examiné la carcasse à la recherche d’indices qui indiqueraient l’attaque par un animal sauvage, mais nous n'avons rien trouvé. Par contre nous avons été bizarrement surpris, lors de l’examen de la carcasse, par les blessures découvertes. Le cerveau et l'oreille de la vache semblaient avoir été enlevé par une découpe « chirurgicale » il y avait des signes d'inflammation anale, aucunes autres traces sur l’animal, ni trace de sang. La vache était couchée sur le dos, dans une position rigide. J’ai pris quelques photographies. Le reste du troupeau est resté à l’écart, puis deux heures plus tard à la fin de notre randonnée, nous avons retrouvé le troupeau entourant la carcasse »

« Je tiens a souligner que je ne suis pas vétérinaire, éleveur ou policier. Je ne suis pas en mesure d'examiner l'animal avec l’œil d’un professionnel. J’ai sans doute fait des erreurs, en particulier pour le cerveau, mais pour l’oreille, je suis certaine qu’elle a été supprimée. J’ai prévenu le poste de police local... »

Immédiatement après avoir reçu ce témoignage, Zukowski contact Whitney par téléphone pour discuter de sa découverte. Pour lui cette enquête est différente des autres, parce qu’elle débute par le témoignage d’une touriste, les autres enquêtes sont le fait d’éleveurs. Ce dernier prend les renseignements nécessaires et recherche les cas antécédents de mutilations dans la région. Ensuite, il contact son équipe pour se rendre sur place et commencer l’enquête. Les photographies prises par Whitney (qui est une photographe professionnelle) ont décidé l’équipe à se rendre sur place pour une randonnée de 3h à « Crested Butte » Il y a beaucoup de cas de mutilations dans le Colorado, mais rien de probant ne permet l’identification des auteurs, et l’équipe à hâte de voir ce qui va ressortir de ce cas. Mais laissons parler Chuck Zukowski :
« Comme l’a déclarée Whitney, elle n’est pas une familière de la mortalité dans l’élevage de bovin, des virus, prédateurs et autres causes naturelles. Mais elle est un témoin oculaire concerné, ce qui représente la majorité des rapports que nous recevons. Et nous ne voulons pas perdre notre temps et des dépenses inutiles pour cas qui ne sont que des actes criminels tombant sous le coup de la loi pénale des autorités locales. Je n’étais pas complètement préparé, car je n’avais pas les informations de l’éleveur ni l'emplacement exact de l'animal sur la terre du ranch. Mais le temps étant un facteur primordial, je devais voir l'animal le plus rapidement possible »


Dernière édition par Mikerynos le Mar 17 Aoû - 13:17, édité 1 fois


___________________


avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Crested Butte, Colorado. Le 1er Août 2010.

Message par Mikerynos le Mar 17 Aoû - 12:58

L’enquête.
« Lors d’une randonnée le samedi 31 Juillet 2010, l’ami de Whitney déclare que l’animal n’était pas présent à cet endroit. L’animal à été découvert le dimanche 1er Août et signalé le lundi 2 Août. L’enquête à été ouverte le mardi 3 Août. Les antécédents médicaux, le poids, l’âge de l’animal ne sont pas connus. L’éleveur n’est pas identifié. Lorsque nous sommes arrivés sur les lieux, l’animal était bouffi par le gaz qui a été libéré quand il a été basculé sur le côté, ce qui n’est pas très agréable. Les pattes de l’animal étaient dans une position inhabituelle et ne semblent pas endommagé. Normalement, quant un animal meurt, il tombe sur le côté droit ou gauche, dans ce cas précis, l’explication est peut-être du au ballonnement de l'animal et à la légère pente du terrain »

Premières constatations.
- Aucune preuve que l'animal était tombé d’une hauteur.
- L’animal gisait à un angle de 275° vers l’Ouest par rapport au museau.
- L’animal gisait dans une zone circulaire d’herbes endommagées à moins de 50 mètres de la piste. Le témoin rapporte avoir vu le troupeau encercler l’animal mort, sur une courte période de tempe. Ce qui est intéressant.
- La queue était manquante, il ne restait qu’un bout sur la carcasse, mais de nombreux poils ont été trouvés à proximité, il pourrait s’agir de l’œuvre de charognards.
- L’animal mesure environ 2,25 m du museau à la queue pour une hauteur de 1,70 m.
- Longueur de la tête de la pointe du museau à la courbe de la mâchoire inférieure osseuse était de 35 cm, la hauteur des pattes était de 0,75 m.
- Les dents de l’animal étaient en parfait état et saines, la langue était absente.
- Un trou circulaire ou plutôt ovale dans la région anale de 27 x 12 cm
- Petits dommages circulaires sur la peau dans la région de l’estomac, que nous avons interprété à des oiseaux.
- Prélèvement de l’oreille droite par une coupe ovale de 22 x 17 cm.
- L’Oreille gauche était intacte avec l’étiquette d’identification et de traçabilité du ranch.
- Œil droit endommagé par les charognards.
- Œil gauche intact, l’animal était couché sur le côté gauche.
- Des mesures prises avec un analyseur de radiation EMF (Champ électromagnétique) à travers le corps de l’animal ont donné des valeurs de 8 à 10 microteslas. Ces mesures sont conformes aux autres cas de mutilations que j'ai étudiés.
- Des mesures prises avec un analyseur de radiation EMF au niveau des découpes inhabituelles sur le côté droit ont donné des valeurs de 4 à 6 microteslas
- Le balayage à l’aide d’un détecteur de métaux portable sur le corps de l’animal n’a rien révélé de particulier.
- Impossibilité de faire un balayage de l’environnement avec le détecteur de grande profondeur, ce dernier à subit des dommages pendant le transport.
- Aucune anomalie concernant le champ magnétique.
- La recherche d’’une entrée ou d’une sortie de balle, ou d’un quelquonc projectile, a été négatif.

Conclusion.
« Ce cas de mutilation est intéressant, d’abord il a été initié par un témoin oculaire qui a pris le temps de venir rechercher sur le terrain le lieu de sa découverte. J'ai essayé et je n’ai pas pu rentrer en contact avec l'éleveur avant que l'enquête ne soit ouverte. Sur le terrain, je préfère avoir la présence de l’éleveur ou d’un représentant du ranch lors d’une investigation, cela me permet de poser des questions ciblées et d’en apprendre d’avantage sur le passé de l’animal. Je n’ai mené qu’une enquête visuelle sur l'animal. L'odeur de l'animal mort n'était pas écrasante et semblait coïncider avec un animal récemment décédé dans un délai le que le témoin avait décrit »

« Lors de l'inspection de la plaie circulaire sur le côté droit de la tête, j’ai pensé à un traumatisme lié à une blessure par arme à feu, j’ai vérifié dans la plaie et recherché des fragments d’os ou d’éclatement suite à un impact de balle. J'ai pris l'initiative de retourner l'animal pour la recherche d’éventuelles plaies, sans trouver de dommage possible. Lors de l’inspection de la bouche, la langue était clairement manquant. Mais sans l’autorisation de l’éleveur, je ne peux aller plus loin dans l’inspection, comme une autopsie par un vétérinaire » L'équipe a pu s'entretenir avec certains résidents locaux et a été informée qu’un ours avait été vu tôt dans la journée. L'ours a été incapable de s'aventurer plus près de l'animal sans doute en raison de l'abondance du trafic sur le sentier à proximité. De toute manière, sur le terrain, et a proximité de la carcasse, nous n’avons trouvé aucune trace de prédateurs.

Le lendemain, le mercredi 4 Août, j’ai prévenu l’agence d’état en charge de la loi dans ce domaine, et contacté le bureau du sheriff. Après un entretien avec le chef de la police, il envoya un officier sur les lieux. Ce dernier déclare que l’animal est mort suite à un empoissonnement lié à une herbe appelé « Monks Hood » plus connue sous le nom de Aconitum. Elles contiennent des alcaloïdes toxiques, dont l'aconitine, poison mortel pour l'homme et pour de nombreux animaux. Les symptômes de l'intoxication sont les ballonnements et la paralysie qui observés sur l'animal. L’officier indique aussi que la blessure sur le côté droit de la tête est probablement due à l'éleveur et la suppression de l’oreille pour récupérer l’étiquette. J’ai informé le sheriff que l’étiquette était encore présente sur l’oreille gauche et qu’il manquait la langue. J'ai aussi promis d'envoyer mon rapport d'enquête et toutes mes photos à son bureau si à l'avenir une affaire pénale est ouverte.

Épilogue.
Après avoir lancé des appels et des messages, j’ai enfin pu parler à un membre de la famille associé à l’élevage. Ce dernier n’était visiblement pas informé de la mort de l’animal et semblait bouleversé. Je lui donne le numéro inscrit sur l’étiquette de l’oreille permettant une identification de la vache, et je lui demande de me tenir informé et de vérifier mes premières constations de terrain. A cette date, Je n’ai toujours pas de nouvelle de lui. Je ne vais pas spéculer sur les difficultés de communication dans cette affaire, tout au long de l’année les propriétaires des ranchs ne sont pas toujours présent dans leurs domaines. Le risque d’être associé à une enquête flirtant avec le paranormal peut être un facteur risible aux yeux du public. Peu importe avec quel sérieux est pris mon équipe, néanmoins, je persiste et j’ai finis par obtenir un témoignage sous la forme d’une vidéo qui sera mise en ligne si on me donne la permission. Actuellement, je n’ai que ces informations à communiquer.

J'aime toujours jouer au sceptique, je n’aime pas les conclusions préliminaires et hâtives. J’ai déjà six enquêtes à mon actif concernant des mutilations, et aucunes d’elles ne permettent de conclure à une intervention « exotique » même si ce sont des actes criminels punissables par la loi, aucune personne n’a été prise, jugé ou condamné depuis les années 1960. Les rapports d'enquêtes et n'ont pas été en mesure de localiser les coupables.

Affaire à suivre...


___________________


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 13 Déc - 12:03