Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

D’éventuels nuages radioactifs se dirigerez vers la mer Baltique

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

D’éventuels nuages radioactifs se dirigerez vers la mer Baltique

Message par Robot U&P le Jeu 12 Aoû - 14:01



Les incendies en Russie pourrait soulever des matières radioactives. © AFP

Les feux de tourbe dans l’ouest de la Russie remonte en suspension des particules radioactives il peuvent être probablement poussé par le vent au nord-ouest en direction de l’Europe orientale, la mer Baltique et le sud de la Suède dans les prochains jours. Des zones irradiées par Tchernobyl ont été brûlées. Moscou minimise le danger et prend des mesures.

Des régions affectées par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl ont brûlé depuis juillet en Russie, a révélé hier l’agence de surveillance des forêts. Toutefois, les autorités russes et des experts ont assuré que le danger de propagation de la radiation était limité. Le monitoring de la radioactivité dans les zones contaminées en Russie a révélé que «depuis la mi-juillet des incendies de forêt y ont été enregistrés sur 3900 hectares», a indiqué le service fédéral de défense des forêts (Roslesozachtchita) sur son site. La liste des zones touchées comprend notamment la région de Briansk, à la frontière du Bélarus et de l’Ukraine dans l’ouest de la Russie, où 28 feux de forêt ont ravagé 269 hectares.

Cette zone a été polluée par les retombées de la catastrophe de Tchernobyl en 1986, et le ministre des Situations d’urgence Sergueï Choïgou avait souligné la semaine dernière craindre que des feux n’en propagent les éléments radioactifs contenus dans le sol et la végétation.

Risque «théorique»

«La situation est difficile mais stable et sous contrôle», ont indiqué dans un communiqué les services forestiers de la région de Briansk. Des districts proches de Moscou sont aussi concernés, comme les régions de Kalouga et Toula (200 km au sud-ouest et au sud de la capitale russe), où respectivement 173 et 44 hectares de zones contaminées ont brûlé. Hier, le niveau de radioactivité dans la région de Moscou était inchangé, et dans la norme acceptable, a indiqué Elena Popova, directrice du centre de surveillance des radiations de Moscou. Le risque que les incendies dispersent des particules irradiées sur la capitale est encore théorique, selon elle.

Quelque 1400 hectares de zones irradiées ont aussi brûlé dans la région de Tcheliabinsk, dans l’Oural (2000 km à l’est de Moscou). Le service de surveillance des forêts appelle dès lors à l’adoption de «mesures d’urgence», notamment «dans les territoires touchés par les fumées».

Greenpeace confiant

«Etant donné qu’il s’agit de doses réduites de radiation, elles n’atteindront pas Moscou ni l’Europe orientale, selon nos estimations», a pour sa part estimé le directeur du programme énergétique de Greenpeace-Russie, Vladimir Tchouprov. Sur le front de la lutte contre les feux, le ministère des Situations d’urgence a affirmé que la surface des incendies de forêt avait été réduite de près de moitié. Quelque 92000 hectares étaient en feu mercredi, contre 174000 la veille. Depuis le début de l’été ce sont 810000 hectares qui sont partis en fumée en Russie. Le ministère a aussi fait état d’une amélioration de la situation autour de deux centres nucléairesmenacés par les flammes, notamment celui de Snejinsk (Oural) où l’incendie a été maîtrisé.

«Les courants atmosphériques se dirigent à court terme plutôt en direction de la mer Baltique et non pas vers l’Europe occidentale», a précisé mercredi à l’ATS Heinz Maurer, de MétéoSuisse. En raison des incendies près des centrales nucléaires, MétéoSuisse évalue depuis mardi, sur demande de la Centrale nationale d’alarme (CENAL), la vitesse à laquelle se déplace la masse d’air en provenance de la Russie, ainsi que sa direction. ATS

Source: magazine.web.de - lenouvelliste.ch

http://www.zone-ufo.com/?p=5694
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Re: D’éventuels nuages radioactifs se dirigerez vers la mer Baltique

Message par Robot U&P le Jeu 12 Aoû - 14:02

Incendies en Russie: la fumée a atteint la stratosphère

La fumée des incendies naturels qui font rage en Russie européenne depuis plusieurs semaines, s’étend sur 3.000 km de l’Oural aux frontières occidentales du pays, et a atteint la stratosphère à 12 kilomètres d’altitude, selon les données fournies par les satellites américains Terra et Aqua.

« A cette altitude, la fumée peut se déplacer à une grande vitesse, détériorant la qualité de l’air loin des foyers d’incendie. Les pyrocumulus et la fumée dans la stratosphère témoignent de la grande intensité des feux », lit-on dans un communiqué de la NASA.

Seuls les volcans sont habituellement capables de cracher la fumée à cette altitude, selon le communiqué.

Les incendies de forêt dans la région russe de Riazan ont provoqué l’apparition de pyrocumulus, des nuages qui se forment généralement au-dessus des sources de chaleur intense comme les volcans.

Selon les dernières informations, les feux de forêt et de tourbière ravagent 22 sur 83 régions russes et ont déjà fait 52 morts. Le président russe Dmitri Medvedev a décrété l’état d’urgence dans sept régions dont celle de Moscou.

Source: fr.rian.ru




http://www.zone-ufo.com/?p=5690
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 21 Aoû - 9:34