Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.

Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4508

Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Robot U&P le Sam 31 Juil - 17:24



Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Le village qui a disparu était localisé près du lac Angikuni, à environ 800 Kilomètres au nord-ouest de la base de la Gendarmerie Royal Canadienne à Churchill,dans le Nord canadien bien qu’isolés, les Esquimaux qui y vivaient recevaient fréquemment la visite de trappeurs. Joe Labelle, un trappeur canadien connaissait bien cette partie de la nature sauvage canadienne : il l’a traversée pendant environ quarante ans, et était considéré comme un invité d’honneur dans cette communauté.

Découverte du village sans vie

En Novembre 1930, Joe Labelle arrive dans le village esquimau, sur les rives du lac Anjikuni. Il est accueilli par un silence total, ce qui le déroute car -familier de l’endroit- il connaît les habitants, il est habituellement accueilli par les chiens qui se manifestent par des aboiements. Pour une communauté de pêche florissante et d’environ 2 000 habitants et d’ordinaire animée, ce silence est étrange et troublant…

Joe Labelle constate que le village est désert. Aucune trace de vie. Il visite chacune des huttes: personne ! Toutes les habitations sont vacantes. Il aperçoit un feu, il s’approche avec précaution. Sur le feu, qui est sur le point de s’éteindre, une immense marmite de ragoût noirci, froid …pour ce qui ressemble beaucoup à un dernier repas…

Il n’y a aucun signe d’une lutte dans le village. Il semble que les villageois se soient évanouis (fondus)

Joe Labelle ne sait que penser : ses amis esquimaux ne lui ont rien dit ; aucun départ collectif n’était programmé, aucune cérémonie n’était prévue…

Exode ou exil soudain et rapide ? Impossible : des pistes, des pas , des empreintes s’éloignant de la colonie auraient été repérés, même avec quelques jours de neige (Labelle ne s’est pas absenté longtemps); or aucune trace de ce type ne fut retrouvée !

Une vaste enquête

Labelle décide de se rendre au bureau de télégraphe le plus proche et envoie un message à la Gendarmerie royale du Canada. Les gendarmes se rendent sur place le lendemain. Un groupe de recherche disposant de moyens considérables est mis en place et envoyé à la recherche des disparus,
Les premiers résultats de l’enquête sont surprenants : les chiens de traîneau du village sont enterrés profondément dans des congères de glace et, apparemment, ils sont morts de faim.
Les provisions et la nourriture des Esquimaux sont retrouvées dans leurs huttes. Ce qui n’a aucun sens si l’on admet que les villageois ont migré, même soudainement…

Le mystère est de plus en plus incompréhensible avec une découverte choquante : le cimetière a été profané, les tombes sont vides…Or, le sol glacé autour des tombes est dur comme du métal, il est impossible pour des êtres humains de creuser.

Plus tard, lors de cette première nuit d’investigation, dans un silence surnaturel, les gendarmes restés avec Labelle regardent avec stupeur une étrange lueur bleue qui éclaire l’horizon. Il ne s’agit pas une aurore boréale, la lumière surnaturelle semble stable et artificielle. Alors que tous fixent ce phénomène, la lumière se fait intense, quelques secondes, puis disparaît.

Impossible de croire que 2000 personnes disparaissent ainsi de la surface de la terre, la Gendarmerie royale du Canada a donc élargi ses recherches. Au fil du temps, l’enquête a porté sur l’ensemble du Canada et continuera pendant des années. Mais l’affaire reste en suspens.
Les villageois n’ont jamais été retrouvés !

On pensait qu’une explication rationnelle finirait par faire la lumière sur ce mystère, mais la disparition massive des villageois d’Angikuni n’est toujours pas expliquée. Cette histoire est devenue une véritable légende urbaine : de nombreux hoax (impliquant des OVNIS dans l’un des plus récents) et des auteurs de science-fiction ont utilisé cette disparition.

Certains sceptiques ont avancé l’idée que cette histoire était une pure légende esquimau relayée par une œuvre de science-fiction. Mais le fait est que le trouble demeure …

La Gendarmerie royale du Canada nie évidemment la véracité et la possibilité d’un tel phénomène , avançant l’argument principal mais peu concaincant qu’un village de 2000 personness n’a jamais existé dans cette partie du Canada et que la disparition trouve son origine dans un récit populaire…

Il n’en demeure pas moins qu’un village similaire a bel et bien existé et que cette légende n’appartient pas au folkore esquimau…

Insolites & mystères sur besoindesavoir.com
Source: besoindesavoir.com

http://www.zone-ufo.com/?p=5178
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par dranozir le Sam 31 Juil - 18:52

ça me fait penser au film 30 jours de nuit
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Sam 31 Juil - 22:26

Moi ca me fait plutôt penser à un roman de Dean R. Koontz de 1983 intitulé "Spectres" ainsi qu'à l'adaptation cinématographique de ce roman sous le titre original de "Phantoms"...

Synopsis :

Lorsque Jenny Pailey et sa sœur fuient leur famille en allant au village de Snowfield, elles pensent pouvoir trouver une localité animée et s'installer tranquillement. Pourtant sur place, la ville est déserte, les lignes téléphoniques coupées et les voitures refusent de démarrer. Avec le shérif Hammon, elles se réfugient dans un hôtel. Mais d'autres évènements surgissent...

Dans le roman l'auteur précise au cours du roman que de telles disparitions on déjà eu lieu au cours de l'histoire... Il parle en particulier d'une colonie au XVIIe siècle qui aurait disparu dans les même circonstances au canada... Une adaptation cinématographique basée sur ce fait divers a eu lieu sous le titre de "La Colonie Perdue" dont voici le synopsis :

Des colons anglais arrivant sur l'île de Roanoke en 1587 y trouvent le fort bâti des années auparavant complètement désert. Peu de temps après, des membres de la colonie trouvent la mort dans d'atroces souffrances. Avant de retourner en Angleterre pour y chercher des provisions, John White décide de laisser son beau-fils, Ananais Dare, en charge du fort. Dare découvre alors que l'île est hantée par des esprits malveillants. Grâce à l'aide d'une tribu d'amérindiens, Dare tentera de libérer l'esprit avant que la colonie ne soit entièrement décimée.
avatar
Thierry du Languedoc
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur

Nombre de messages : 397

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Thierry du Languedoc le Ven 6 Aoû - 20:58

A quelques mlliers de km de distane, difficile de se faire une opinion. J'ai aussi vu et lu les fictions mentionnées par dranozir et PatZak et je confirme qu'il y a des rapports.
Côté amis Canadiens, y a-t-il quelqu'un de relativement proche et donc bien placé pour vérifier tout ça?
Bye


___________________


Thierry
http://lecercle-leblog.over-blog.com/

Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Celadon le Sam 7 Aoû - 11:19

Bonjour,

en voila une histoire qu'elle est belle.
Un peu trop à mon gout.

Reprenons,nous sommes en 1930, le Canada ressemble plus à un désert blanc qu' à une ruche,
Nous sommes en plein milieu de rien dans le Grand Nord.
Les habitants ,sans doute des Inuits qui n'ont pas l'habitude de se sédentariser en grosses agglomération.
2000 habitants nous donneraient une grande ville, qui bizarrement n' a pas d'infrastructure propre ni de moyens de communication ni d'administration.
Un village a peut être disparu, mais j'enlèverais bien un ou deux zéros à la population.

http://www.collinsmaps.com/maps/Canada/Nunavut/Angikuni-Lake/P903644.00.aspx

et pardon d'utiliser une source que vous détestez,

"Le webmestre de toutelaverite.com ayant jugé bon
de venir sur la liste Aleph faire la publicité de cette
incroyable « nouvelle », plusieurs participants
se mirent en quête de détails sur cette étrange affaire.
L’ensemble de cette correspondance est accessible
dans les archives de la liste : http://archives.listealeph.
org/ml/aleph-200310/threads.html sous le titre
« Village eskimo 1930 ».
On remarque alors :
3⁄4 que l’article en français n’est qu’une traduction
d’un article anglais récemment paru.
3⁄4 qu’il n’y a pas de lac Anjikuni au Canada, mais
bien un lac Angikuni.
3⁄4 que l’histoire apparait dans Majestic, de Whitley
Strieber, paru en 1989.
3⁄4 qu’elle apparait auparavant dans le livre de Roger
Boar & Nigel Blundell The World’s Greatest UFO Mysteries,
Octopus, Londres 1983, pp. 86-87
3⁄4 qu’en france on la trouve sous la plume de Patrice
Gaston qui cite Bergier dans Disparitions mystérieuses,
Robert Laffont, Paris 1973, pp. 87-88.
3⁄4 ainsi que chez Jacques Bergier, Les extra-terrestres
dans l’histoire, J’ai Lu, Paris 1970, pp. 150-151.

3⁄4 ... et finalement que la toute première mention de
celle-ci est le fait de Frank Edwards dans Stranger
than science en 1959.
Bref, cette histoire semble connue, mais personne
ne prend la peine de citer ses sources !"

Il me semblait bien la connaitre depuis longtemps.

Céladon.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Sam 7 Aoû - 14:55

Voilà le soucis... Comme le dit si bien Céladon, cette histoire semble connue, mais personne ne prend la peine de citer ses sources...

De là à conclure à une légende urbaine il n'y a qu'un pas...

Des recherches plus poussées s'avèreraient nécessaires... Mais où chercher ?...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Mikerynos le Sam 7 Aoû - 17:12

C'est un peu le début du film Alien Vs Predator, l'expédition arrive dans un bled paumé et desert... Bref !
Plus sérieusement:
http://www.zetetique.fr/divers/Disparus%20Angikuni.pdf


___________________



Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Celadon le Sam 7 Aoû - 18:36

Bonsoir,

je n'aime pas les doutes, mais parfois ils amènent des ennuis.
Je savais que le livre de Bergier dormait avec plein de copains dans la cave.
J'avais même une idée du lieu.
Dans un grand carton, sagement rangé.
Sauf que, sur le carton ,un autre, pas plus léger.
alors je biaise ,fais glisser,bien sûr il est dans la seconde rangée.
Et les étagères s'effondrent.
Des centaines de livres, revues, voire plus..
Les vacances vont être occupées, au frais.

Mais je l'ai.
"les Extra -Terrestres dans l'Histoire"
Jacques Bergier
J'AI LU, L'Aventure Mystérieuse.
1970/10 03 1972

et effectivement, le cas est relaté pages 150/151.
Mais il est question de trente personnes, ce qui me paraît plus plausible.
.......
"L'analyse des baies trouvées dans les cuisines montra que, deux mois avant l'arrivée de trappeur Joe Labelle, qui découvrit le village abandonné, celui ci était encore habité.
Car ces baies ne mûrissent que pendant une courte période parfaitement déterminée."

Ils auraient , selon les autres villages, été enlevés par le Wendigo.
Cela faisait longtemps que je n'en avais plus entendu parler de ce loustic.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Wendigo

Va falloir ranger le chantier sans tout relire, misère!!!!

Céladon.
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par FLAM le Dim 8 Aoû - 5:42

Le wendigo : le loup-garou des Algonquins...

Peut-être un nouveau topic a créer dans la rubrique "Mythes et Légendes" pour en parler ? ...


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Dim 8 Aoû - 19:13

Pourquoi pas aussi sur le lapin-garou ?...
avatar
ArctUrus
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 30

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par ArctUrus le Lun 9 Aoû - 0:35

Incroyable. Pourtant j'y crois !
il n'y a pas beaucoup de solution, si les esquimaux ne sont bel et bien pas responsable d'eux-même de leur disparition, et si ils n'ont pas été attaqués, alors c'est que c'est un tout autre phénomène qui s'est produit...
Je pense que l'hypothèse d'un enlèvement est possible, mais je ne sais pas pourquoi je ne suis pas convaincu de cette hypothèse. Je pense pour ma part qu'ils ont tous basculés dans un Univers parallèle ou dans une autre dimension.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Lun 9 Aoû - 1:37

C'est possible... Quelque part ca rejoint aussi la le problème de la Mary Celest... Nombreuses sont les théories mais aucune réponse n'est satisfaisante à défaut de preuves...
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Mar 10 Aoû - 21:21

J'ai trouvé ca en glanant des infos sur le net :

Les archives historiques nous apprennent qu’à travers les siècles des gens ont mystérieusement disparu. Il y a autant d'explications que de pays où cela s’est produit. Voici une série d’incidents mettant en scène ce genre de disparitions.

La Colonie Perdue de Roanoke

En 1587, une colonie de 114 hommes, femmes et enfants fut une des premières tentatives pour coloniser le nouveau monde, l’Amérique. Voyageant de l’Angleterre vers l’Ile de Roanoke, sur la côte de la Caroline du Nord, ils étaient la première vraie tentative de colonisation du Nouveau Monde.

Ils sont aussi devenu un des premiers plus grands mystères du pays. La colonie, emmenée par John White, s’installa sur l’Ile de Roanoke au large de la côte de la Caroline du Nord. La petite-fille de John White, Virginia Dare, est devenue la première américaine née dans ce nouveau pays. Mais les temps étaient durs dans le nouveau monde et les ressources devenaient rares. 10 jours après la naissance de Virginia, Simon Fernandes, un marin portugais, fut forcé de retourner en Angleterre pour ramener des provisions. Après beaucoup de protestations, John White fut désigné pour retourner avec lui. A son arrivée en Angleterre, John White découvrit que son pays natal était engagé dans une guerre sérieuse avec les Espagnols. Obligé de participer à cet effort de guerre, John White ne put retourner à l’Ile de Roanoke que 3 ans plus tard. Quand John White revint en Amérique le 18 août 1590, il ne trouva pas une seule trace de la colonie. Personne, vivant ou mort, ne put être découvert quelque part. Toutes les affaires personnelles étaient sur place comme si les gens s’étaient simplement volatilisés dans les airs. Son seul indice fut une gravure sur un arbre – « CRO » fut tout ce qu’il put déchiffrer. Pensant que les 3 lettres pouvaient être une tentative ratée d’écrire le mot Croatoan, une île proche, John White navigua vers Croatoan pour rechercher sa famille et ses compatriotes. Aucune trace des colons n’a jamais été retrouvée. Un jour peut-être on trouvera une preuve précise qui indiquera ce qui c’est exactement passé mais jusque là, la « Colonie Perdue » restera un des grands mystères de l’histoire.

Orion Williamson

Orion Williamson était un fermier de Selma, dans l’Alabama, qui, un jour de juillet en 1854, s’évanouit simplement dans les airs en marchant dans sa propriété. Ce qui rend ce cas surtout remarquable est le fait que cela se passa sous les yeux de sa femme et de son fils et de deux autres témoins (le voisin Armour Wren et son fils James). Les Wren qui roulaient sur la route de l’autre côté du champ dans un buggy attelé ont mmédiatement couru à l’endroit où Williamson se trouvait, ils ont en vain balayé l’herbe qui montait jusqu’aux chevilles avec un petit bâton mais n’ont rien trouvé. La plupart de l’herbe manquait à l’endroit où Williamson avait lui-même disparu. La nouvelle parvint rapidement en ville et bientôt 300 hommes firent une grande battue. Ils ratissèrent le champ en trois rangées, à longueur de bras les uns des autres, mais leur recherche minutieuse ne ramena aucun indice. Alors que la nouvelle de l’évènement inexplicable se répandait des lieux à la ronde de Selma, des centaines d’observateurs curieux arrivaient à la ferme pour se joindre à la recherche futile ou plutôt regarder la scène. Un géologue et une équipe d’experts sondèrent le champ pour voir si peut-être le sous-sol était instable ou anormal en quoi que ce soit. Ils ne trouvèrent rien d’inhabituel. Les journalistes accoururent et tous les articles disaient essentiellement la même chose : « Un homme a disparu dans les airs. » Les curieux venaient encore voir le champ le printemps suivant. Mme Williamson aurait révélé alors qu’elle et son fils entendaient la voix du fermier appeler au secours dans la zone où il avait disparu mais la voix s’est petit à petit affaiblie et s’est tue après quelques semaines. Un certain M. Ambrose Bierce s’est beaucoup intéressé à ce cas.

Il a interviewé les membres de la battue et a étudié le champ herbu sans arbres où Williamson avait disparu. Bierce était si fasciné par l’incident qu’il consulta un scientifique allemand, le Dr Maximilan Hern, qui avait écrit un livre intitulé «Disparition et Théorie» qui détaillait ses théories entourant les endroits d’ « éther universel » dont il croyait qu’ils pouvaient complètement détruire tout objet solide se trouvant à l’intérieur. Bierce se moquait de telles idées. L’ironie est que que Bierce lui-même devint plus tard un des disparus les plus célèbres de l’histoire. Pour des raisons inconnues, un journaliste aurait écrit une fiction collant parfaitement aux détails de cet événement précis, à part le nom du fermier qui est devenu David Lang, la localisation Tenessee et la date 1880.

Cette mise en fiction mystérieuse a engendré grand nombre de confusions au cours des ans, la version « David Lang » faisant en fait l’objet de beaucoup plus de publicité.

La Famille Cowden

Une famille entière disparut au camping Rogue River National Forest en Oregon. Le 5 septembre 1974, Richard Cowden et sa femme Belinda, ainsi que leurs deux jeunes enfants, David et Melissa, campaient pour le week-end de la Fête du Travail. Le dimanche matin, Richard a été aperçu près de Copper dans l’Oregon en train d’acheter du lait. Ce fut le dernier que l’on vit de la famille Cowden.

Lorsque la famille ne s’est pas montrée pour un dîner dominical prévu chez la mère de Richard Cowden, les autorités locales ont fait des recherches. La scène du campement ressemblait à la 4° dimension. Le policier Lee Rickson a déclaré : « Ce campement était vraiment effrayant. Même le lait était toujours sur la table. » Les enquêteurs ont trouvé des ustensiles de cuisine sur une souche, des cannes à pêche appuyées contre un arbre et la voiture familiale toujours garée au-dessus du camping. Le portefeuille de Richard et le sac de sa femme furent aussi retrouvés, apparemment rien ne manquait à l’intérieur. Il n’y avait aucun indice d’une quelconque lutte.

James Burne Worson

Worson était un fabricant de chaussures qui vivait à Warwickshire en Angleterre. Il était enclin à se vanter de ses prouesses de marathonien et, le 3 septembre 1873, il fut mis au défi par deux amis, le marchand de linge Barham Wise et le photographe Hamerson Burns, de courir les 65 km séparant Leamington de Coventry. Worson accepta et commença son jogging alors que ses amis le suivaient de près dans un chariot tiré par un cheval. Worson courut facilement plusieurs kilomètres, discutant avec ses amis tout au long du chemin. Soudain, alors qu’il était seulement à 5 mètres d’eux et que leurs yeux étaient fixés sur lui, Worson sembla trébucher au milieu de la route. Il tomba alors en avant et, alors qu’il chutait, il poussa un horrible cri d’effroi. Il disparut alors complètement. Burns et Wise l’ont cherché frénétiquement mais n’ont pu trouver aucune trace de leur ami qui semblait s’être volatilisé dans les airs juste sous leurs yeux. Une fouille poussée ultérieure de la zone a abouti aux mêmes résultats et on n’a plus jamais revu Worson.

Owen Parfitt

Parfitt était un ex tailleur qui vivait dans la petite ville anglaise de Shepton Mallet, dans la région de Somerset. Parfitt était invalide, âgé d’environ 70 ans et habitait avec sa soeur Susannah dans une petit maison sur ce qui était, pour l’époque et le lieu, une route à grande circulation. Un doux soir de juin de 1768, Parfitt fut emmené par sa soeur et une autre femme plus jeune, Susannah Snook, en bas des escaliers et installé dans une chaise à côté de la porte. On le laissa seul, avec sa veste posée sur la poitrine, alors que sa soeur remontait les escaliers et que Snook rentrait chez elle. Environ 15 mn plus tard, la soeur entendit, selon les dires d’un témoin, un « bruit » et descendit rapidement les escaliers. Elle dcouvrit la chaise vide de Parfitt sous la veste qui était toujours là mais on ne le voyait nulle part. Une grande recherche fut entreprise mais sans résultat. Le vieux Parfitt était bien
connu à Shepton Mallet et si d’une manière ou d’une autre il avait réussi à se lever de la chaise, dont il était soi-disant incapable de se lever sans aide, et s’était dirigé vers la grande route, l’un des 3 000 habitants de la ville l’aurait sûrement remarqué. On ne revit plus jamais Parfitt. 46 ans plus tard, un procureur local de Shepton Mallet, William Maskell, avec quelques autres gens du coin, a mené une ré-enquête sur la disparition de Parfitt. Il y avait toujours des témoins directs en vie mais peu de nouvelles informations sont venues au jour. Un témoin toujours en vie, Jehosaphat Stone, a laissé un commentaire proprement énigmatique quand il a témoigné (après avoir affirmé que la soeur avait découvert que la chaise où son frère invalide était assis avait bougé quand elle avait dévalé les escaliers à cause d’un bruit) ; « Je connaissais bien Owen Parfitt. Il était tailleur. Beaucoup de gens ici à l’époque ont cru qu’Owen Parfitt a été subtilisé par des moyens surnaturels ».

Le Village Eskimo qui avait disparu

En novembre 1930, Joe Labelle, un trappeur canadien, marchait en raquettes dans un village de pêcheurs eskimo prospère situé sur les berges du lac Anjikuni au Canada. Labelle fut accueilli par
un silence de mort. Il trouva cela très étrange car le village de pêcheurs était un endroit bruyant avec 2 000 Eskimos allant et venant sur leurs kayaks. Mais il n’y avait pas âme qui vive. Labelle visita chaque cabane et chaque magasin de poisson mais aucun des villageois n’était visible. Labelle vit un feu vacillant au loin et s’approcha avec précaution, sentant que quelque chose de malsain se tramait dans cette nuit éclairée par la lune. Sur le feu, il y avait une casserole de ragoût noirci. Pour rendre les choses plus mystérieuses, Labelle vit qu’aucune trace de pas humaine n’avait quitté l’endroit. Labelle savait que quelque chose de bizarre était arrivé aux 2 000 personnes aussi il
courra sans s’arrêter vers le poste de télégraphie le plus proche et envoya un message sur sa découverte à la Police Montée Royale Canadienne. La Police Montée arriva quelques heures plus tard et fut perplexe devant la disparition massive.
Une énorme battue fut réalisée pour chercher les villageois disparu mais on ne les trouva jamais et la battue ramena d’étranges découvertes. Tous les chiens de traîneaux qui appartenaient aux Eskimos furent retrouvés enterrés sous une congère de 3 mètres à la périphérie du camp. Tous étaient morts de faim. La battue a aussi établi que toutes les provisions et la nourriture des Eskimos étaient restées dans leurs cabanes ce qui n’avait aucun sens. Puis est arrivé la surprise la plus effrayante de toutes ; l’enquête a montré que toutes les tombes ancestrales des Eskimos étaient vides. Ce qui avait emmené les villageois en vie avait aussi déterré les morts, même si le sol gelé autour des tombes était dur comme du fer. Plus tard, dans cette nuit silencieuse et mystérieuse, la Police Montée observa avec crainte une étrange lueur bleue éclairer l’horizon. Le sinistre rayonnement n’était pas les lumières du nord mais semblait continu et artificiel. Alors que la Police Montée observait, la lumière a pulsé puis a disparu. Tous les journaux du monde ont rapporté la disparition surprenante des 2 000 Eskimos bien que beaucoup croyaient qu’une explication rationnelle verrait finalement le jour mais la disparition massive d’Anjikuni est toujours irrésolue.

Source : QSL
avatar
ArctUrus
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 30

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par ArctUrus le Mer 11 Aoû - 1:10

Merci beaucoup PatZak, j'ai tout lu.
Je n'avais jamais entendu parlé de ces disparitions. Et la probabilité d'un Univers parallèle est très probable...
Ca doit être terrible de se retrouver prisonnier d'un Univers parallèle ou d'une autre Dimension.
La disparition de Orion Williamson, et le faite d'avoir entendu sa voix, me fait penser à ce qu'a subit le caporal Valdes, mais heureusement il n'a disparu en réalité que quelque moment "15min" mais pour lui ce fut 5 jours.
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Mer 11 Aoû - 14:51

@ArctUrus a écrit:Merci beaucoup PatZak, j'ai tout lu.
Je n'avais jamais entendu parlé de ces disparitions. Et la probabilité d'un Univers parallèle est très probable...
Ca doit être terrible de se retrouver prisonnier d'un Univers parallèle ou d'une autre Dimension.
La disparition de Orion Williamson, et le faite d'avoir entendu sa voix, me fait penser à ce qu'a subit le caporal Valdes, mais heureusement il n'a disparu en réalité que quelque moment "15min" mais pour lui ce fut 5 jours.

Ca doit être terrible ? oui et non... imagine pouvoir recommencer ta vie... ca peut être sympa...

Reste à savoir dans quel monde ? Dans quelles conditions ?... Un tas de questions peuvent se poser...

Et si il s'agit de distorsions spatio-temporelles, à quelle époque se retrouve-t-on ?
avatar
elevenaugust
VIP
VIP

Nombre de messages : 330

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par elevenaugust le Mer 11 Aoû - 18:21

PatZak a écrit:La Famille Cowden

Une famille entière disparut au camping Rogue River National Forest en Oregon. Le 5 septembre 1974, Richard Cowden et sa femme Belinda, ainsi que leurs deux jeunes enfants, David et Melissa, campaient pour le week-end de la Fête du Travail. Le dimanche matin, Richard a été aperçu près de Copper dans l’Oregon en train d’acheter du lait. Ce fut le dernier que l’on vit de la famille Cowden.

Lorsque la famille ne s’est pas montrée pour un dîner dominical prévu chez la mère de Richard Cowden, les autorités locales ont fait des recherches. La scène du campement ressemblait à la 4° dimension. Le policier Lee Rickson a déclaré : « Ce campement était vraiment effrayant. Même le lait était toujours sur la table. » Les enquêteurs ont trouvé des ustensiles de cuisine sur une souche, des cannes à pêche appuyées contre un arbre et la voiture familiale toujours garée au-dessus du camping. Le portefeuille de Richard et le sac de sa femme furent aussi retrouvés, apparemment rien ne manquait à l’intérieur. Il n’y avait aucun indice d’une quelconque lutte.
Ce que l'article omet de dire sur cette affaire, c'est que les corps ont été retrouvés huit mois plus tard dans une grotte non loin du campement et que un prisonnier du pénitencier d'Etat de l'Orégon (Little) s'était vanté auprès d'un de ses co-détenus d'avoir assassiné la famille entière...

SOURCE 1
SOURCE 2

(Coupures de presses de l'époque)
avatar
Caribou
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 1154

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par Caribou le Mer 11 Aoû - 18:38

Ca confirme mon impression... toute ces affaires son probablement des meurtres déguisé en disparition surnaturelles.
bien sur les témoins sont limité a 1 ou 2 personnes à chaque fois ( les assassins)
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Un village de 2.000 hommes, femmes et enfants peut-il disparaître sans explication aucune?

Message par -Z- le Mer 11 Aoû - 21:45

J'ai cité ma source... Il semblerai que certains sites préfèrent faire dans le fantastique plutôt que dans le rationnel.. Il est clair qu'une explication, telle que le meurtre, fout en l'air la thèse de la disparition mystérieuse...

    La date/heure actuelle est Mer 23 Aoû - 23:20