Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


A la rencontre des dieux guérisseurs

Partagez
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

A la rencontre des dieux guérisseurs

Message par Macha le Sam 31 Juil - 9:38

A la rencontre des dieux guérisseurs
Par Laurent Ribadeau Dumas

Un vaste ensemble cultuel gallo-romain a été retrouvé à Neuville-sur-Sarthe, à quelques kilomètres du Mans

Le sanctuaire, qui a fonctionné entre les Ie et IIIe siècles de notre ère, était composé de temples de formes diverses, notamment carrée, circulaire (fait assez rare pour un temple) et octogonale.

La fouille a également mis au jour de nombreux objets (bijou, arme, ex-votos, outil de chirurgien, clef...) qui témoignent de l'importance du lieu.

La découverte, faite par des archéologues de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP), a eu lieu à l'occasion de l'aménagement de la ZAC dite du Châpeau à Neuville-sur-Sarthe.

Difficile pour autant de dire à qui le sanctuaire était consacré. La présence d'ex-voto représentant... un oeil laisse penser qu'il pourrait s'agir d'un site consacré à un dieu guérisseur. Dans l'état actuel des découvertes, il est cependant encore trop tôt pour le dire. "Ce site va certainement marquer l'archéologie" de la région Pays-de-la-Loire "pour de nombreuses années", commente le dossier de presse de l'INRAP.


Un des temples du sanctuaire de Neuville-sur-Sarthe, daté des IIe et IIIe siècles de notre ère.
© Hervé Paitier, Inrap



Petite bouteille en verre, II-IIIe siècle de notre ère (INRAP-Hervé Paitier)

(Source : http://culture.france2.fr - Sarthe)

Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: A la rencontre des dieux guérisseurs

Message par Celadon le Sam 31 Juil - 11:15

Bonjour,

sur le site de l'INRAP,


Découverte d’un vaste ensemble cultuel gallo-romain à Neuville-sur-Sarthe


Publié le 27 juillet 2010 · Mis à jour le 30 juillet 2010
code opération : DB18066302

Une équipe d’archéologues de l’Inrap vient de
mettre au jour un vaste ensemble cultuel datant de la période
gallo-romaine, et plus précisément des trois premiers siècles de notre
ère. Cette fouille est menée depuis juin 2010 dans le cadre de
l’aménagement de la zac du Châpeau, à Neuville-sur-Sarthe. Sur près de
deux hectares, ce sanctuaire antique est composé de plusieurs temples (fana)
de formes variées – quadrangulaires, polygonales, circulaires – et de
dimensions différentes qui sont reliés entre eux par des axes de
circulation (chemins et galeries).




Un vaste complexe religieux

Le complexe cultuel de Neuville-sur-Sarthe est divisé en trois zones :
À l’ouest, une vaste enceinte quadrangulaire (60 x 40 m) ceint un fanum,
temple gallo-romain dans la tradition des temples celtiques qui se sont
ensuite monumentalisés. La construction de ce type d’édifice,
généralement de plan carré, se caractérise par une pièce centrale dédiée
aux divinités, la cella, entourée d’une galerie périphérique où déambulaient les fidèles. Ce fanum
principal est un vaste temple de 15 x 15 m. Les quelques fragments
d’architecture découverts font penser qu’il s’agit d’un bâtiment de
style corinthien aux murs recouverts d’enduit peint. Il est complété de
cinq édicules ou « chapelles annexes », de plans carrés ou octogonaux.
Une large enceinte ou temenos, constituée de murs maçonnés, délimite cet espace sacré. Un mobilier archéologique abondant, datant du Ier siècle de notre ère, y a été découvert.

La zone sud est incomplète et présente un grand fanum
de plan circulaire de 12 mètres de diamètre. À ses côtés se situe un
temple annexe, plus petit et de plan carré. Une des particularités de ce
fanum, outre son plan
circulaire, est de présenter une entrée dirigée vers le nord ;
contrairement à la plupart des temples dont l’entrée est tournée vers
l’est. De nombreux trous de poteaux à proximité permettent d’envisager
la présence d’une pergola d’une cinquantaine de mètres de long
magnifiant l’entrée du temple. Le mobilier, plus tardif que le précédent
(IIe et IIIe siècles de notre ère) est aussi moins abondant.

Dans la zone nord, un vaste bâtiment de plan en E (8 x 8 m.) est situé dans l’exact prolongement de l’entrée du fanum
principal de la zone ouest. Outre une fonction d’accueil et
d’orientation des pèlerins, il servait aussi probablement de logement
pour les gardiens ou de lieu de vente d’objets qui devaient ensuite être
offerts aux divinités.



Un mobilier riche et diversifié

Les
nombreuses offrandes découvertes témoignent de l’importance de ce
sanctuaire, lieu de pèlerinage régional situé à quelques kilomètres de
la ville antique du Mans. Un riche mobilier du Ier siècle a
été mis au jour : nombreuses monnaies et fragments de céramiques
romaines, fibules, couteaux, clefs, ainsi que plusieurs offrandes en fer
dont un remarquable poignard militaire. Une bague en or incrustée d’une
intaille (pierre semi-précieuse de teinte verte) constitue l’un des
objets exceptionnels découverts sur le site. Si aucune dédicace à un
dieu en particulier n’a été révélée, la présence d’ex-voto ophtalmiques
permet d’envisager le culte à un dieu guérisseur.

La richesse du mobilier, la complexité des plans des structures (et notamment le vaste fanum
circulaire dont seulement trois ou quatre exemples comparables ont été
fouillés en France) offrent aux archéologues de l’Inrap des perspectives
de recherche inédites touchant à la fois aux domaines de l’archéologie,
de l’histoire de l’art et des religions. Ce site va certainement
marquer l’archéologie régionale des Pays-de-la-Loire pour de nombreuses
années.



Aménagement

Communauté de Communes des Rives de Sarthe



Contrôle scientifique

Service régional de l’archéologie (Drac Pays-de-la-Loire)



Responsable scientifique

Gérard Guillier, Inrap





Céladon.

    La date/heure actuelle est Ven 15 Déc - 5:43