Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le mystère de la vie affective des plantes

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31975

Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Schattenjäger le Mer 21 Juil - 15:10

Le mystère de la vie affective des plantes

(Source : BricolerJardiner, merci à Célarion)

Les plantes sont-elles plus que des ‘légumes’ ? Ont-elles des émotions ? Que ressentent-elles au contact humain ? Communiquent-elles ?

Aristote pensait que les plantes avaient une âme. Goethe qui était botaniste en plus de sa passion pour la poésie, avait fait des découvertes fondamentales sur la métamorphose des plantes et envisageait une certaine ‘essence spirituelle’ derrière leur forme matérielle.

Bien des personnes, et moi le premier, trouvent ces affirmations chancelantes voire grotesques. Étant quelqu’un de très rationnel qui considère que seules les preuves scientifiques sont fiables, je me suis intéressé aux différentes expériences, peu connues du grand public, qui pourraient appuyer ces affirmations ‘philosophiques’.

Certains tests cependant démontrent que les plantes peuvent éprouver des émotions, lire la pensée humaine et tentent même de communiquer avec nous ! Intrigués ? Ce n’est qu’un début…

Cleve Backster

La découverte

New York. 1963. Cleve Backster, consultant auprès de la police, s’amuse avec un détecteur de mensonge et place les électrodes sur une feuille de dracaena. Il arrose la plante et s’attend à ce que l’aiguille du galvanomètre indique une résistance plus faible au courant électrique (à la suite d’une teneur en eau accrue) mais c’est précisément le contraire qui se produit. Perplexe, Backster teste ensuite la réaction de cette même feuille au contact du feu. A peine le briquet sorti de sa poche, l’aiguille enregistreuse bondit soudainement. Le tracé graphique lui rappelle curieusement celui d’un homme soumis à une question piège ou lorsqu’on le menace.

D’expériences en expériences, Backster devint convaincu que les plantes percevaient les sentiments humains. Une autre expérience fut entreprise à laquelle ont participé quelques agents de la police new-yorkaise, semblait démontrer que les plantes ont également une mémoire.

La mémoire

Six sujets, les yeux bandés, tiraient au hasard un papier plié. Sur l’un des papiers était rédigé l’ordre d’arracher et de détruire l’une des deux plantes se trouvant dans la pièce. Le crime était ensuite exécuté en secret, sans que ni les sujets, ni Backster lui-même, ne sachent qui était le coupable – le seul témoin était l’autre plante, celle qui n’était pas détruite.

On fixait ensuite des électrodes sur la plante témoin et les suspects défilaient devant elle chacun leur tour. On observait alors que lorsque le coupable s’en approchait, l’aiguille du galvanomètre s’affolait. La plante ‘reconnaissait’ celui qui avait tué l’un des siens. Backster émis l’idée qu’elle percevait la culpabilité que le criminel essayait de dissimuler.

La détection de mensonge

Lors d’une autre expérience, qui a été plusieurs fois répétée devant des jurys scientifiques, Backster réussit à transformer une plante en détecteur de mensonge. Des électrodes étaient placées sur une plante, et un homme – sans électrodes – s’asseyait devant elle. Backster disait à l’homme qu’il allait lui citer une série d’années en lui demandant si elles correspondaient à sa date de naissance, et qu’il fallait toujours répondre ‘non’. Invariablement, Backster pouvait deviner l’année de naissance – qui correspondait sur le graphique à une courbe galvanique bien marquée.


Les émotions

Une autre expérience réalisée pour éliminer tout facteur humain et subjectif, consistait à placer dans une pièce close quelques crevettes vivantes sur un plateau. Lorsque le plateau basculait (en l’absence de toute intervention humaine) les crevettes tombaient dans une casserole d’eau bouillante. Dans une chambre voisine, close également, une plante branchée sur galvanomètre émettait au moment de la mort des crevettes un tracé soudainement turbulent.

Le tracé était différent de celui qui enregistrait une émotion, et Backster se demanda s’il ne correspondait pas à une sorte de perception par un groupe de cellules de la mort d’un autre groupe de cellules. De nouvelles expériences lui permirent d’établir que la même forme de réaction se retrouvait lors de la mort ‘perçue’ par la plante, de bactéries, levures, cellules sanguines et spermatozoïdes.

Il semblerait même que lorsqu’une ‘empathie’ (faculté intuitive de se mettre à la place d’autrui, de percevoir ce qu’il ressent) est établie entre une plante et son maître, ni la distance, ni les obstacles n’interrompent le ‘rapport’. Des expériences lors desquelles le tracé de plantes était enregistré pendant que le ‘maître’ voyageait, montraient des réactionss galvaniques correspondant aux moments mêmes des diverses péripéties du voyage. Pierre Paul Sauvin, un ingénieur électronicien américain, a constaté, en rentrant dans son laboratoire, après un week-end à la campagne, pendant lequel l’activité galvanique de ses plantes était automatiquement enregistrée, des paroxysmes correspondaient au moment même de ses ébats amoureux avec une amie.

Un psychologue moscovite V.N. Pouchkine a vérifié avec soin les expériences de Backster, et en arrivent à peu près aux mêmes conclusions. En tentant d’expliquer ce qui se passait, Pouchkine écrit :
Il se peut qu’entre deux systèmes d’information, les cellules de la plante et les cellules nerveuses, existe un lien. Le langage de la cellule de la plante peut être en rapport avec celui de la cellule nerveuse. Ainsi deux types de cellules totalement différentes les unes des autres peuvent ‘se comprendre’.

La communication

Les plantes, aussi invraisemblable que cela puisse paraître, manifestent également un certain éclectisme musical. Plusieurs expériences dans ce domaine ont été réalisées avec une rigueur toute scientifique par une musicienne en collaboration avec un professeur de biologie, Francis F. Broman. Trois chambres ont été utilisées dans une expérience sur une multitude de plantes (philodendrons, radis, maïs, géranium, violettes africaines…). Toutes les plantes étaient placées dans des conditions identiques. La seule différence fut qu’une chambre expérimentale était totalement silencieuse, une autre contenait un haut-parleur émettant de la musique classique et une troisième, de la musique ‘rock’.

On constatait – sans pouvoir expliquer le phénomène – que les plantes dans la seconde chambre se développaient en se penchant vers la source de musique classique, alors que celles dans la troisième se penchaient dans la direction opposée, comme si elles tentaient de fuir la musique moderne.

Selon le Dr Hashimoto, qui dirige un centre de recherches électroniques ainsi que les services de recherche de l’importante firme industrielle Fuji Electric Industries, il y aurait, au-delà du monde tridimensionnel que nous connaissons, un monde à quatre dimensions, non matériel et dominé par l’esprit. C’est dans ce monde-là que les plantes, et toutes les créatures vivantes, seraient en communication entre elles…

Li Hongzhi, fondateur du Falun Dafa (mouvement spirituel chinois) affirme :
Nous vous disons que l’arbre est vivant lui aussi, non seulement il est doté de vie, mais aussi de l’activité d’une pensée supérieure (…) Les botanistes de tous les pays ont fait des recherches la dessus, y compris en Chine. Ce sujet n’est plus du domaine de la superstition. Dernièrement, j’ai dit que tout ce qui arrive maintenant à notre humanité, tout ce qui vient d’être inventé et découvert est déjà suffisant pour refondre les manuels d’enseignement actuels. Cependant, bornés par les conception traditionnelles, les gens refusent de le reconnaître, personne ne recueille et organise systématiquement ces informations.

Ces découvertes qui pendant longtemps n’étaient connues que de quelques initiés et spécialistes peuvent paraître déroutantes. Que croire ? A ce jour, personne ne connaît les vérités. Je me suis posé la problématique de la crédibilité des détecteurs de mensonge qui a vivement été critiqué. Des études récentes de fiabilité montrent un très grand taux d’erreurs si bien que les institutions scientifiques considèrent le détecteur de mensonge comme un outil non fiable…

Et vous, que pensez-vous de ces mystérieuses émotions végétales ? Sentez-vous coupable en offrant des fleurs ? Emettez-vous une certaine culpabilité quand vous pensez à leur possible ‘souffrance’ ? Pensez-vous que parler à ses plantes influe sur leur développement ?

Des études montrent par exemple qu’employer une certaine douceur avec les carottes stimulerait leur croissance…




___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Jeu 22 Juil - 22:44

Mouais... Et si comme dans le film Avatar, les plantes poussant sur notre planète était des entités pensantes et dotées d'une conscience collective ? Quelque part on comprendrait peut être mieux au passage le respect des tribus primitives envers notre mère Nature ?...

Peut être que le mythe de Gaya est moins un mythe qu'on voudrait nous le faire croire..
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31975

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Schattenjäger le Ven 23 Juil - 1:36

Regarde par exemple les plantes carnivores, elles sont bien doté d'une conscience de type animal. Nous sommes aveuglé par une société qui nous montre qu'une seul forme de pensée et de vie possible. Pourtant, la vie végétale n'est pas une illusion. Les plantes sont elle aussi des entités vivante, avec leur propre réactions (au soleil par exemple). Une plante peu également "déprimer" si on ne s'occupe pas suffisamment d'elle.

Il s'agit simplement d'un autre système de vie, certes, très primitif, mais avec un propre fonctionnement.

Smile


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 1:45

Primitif ? Peut être pas tant que ça... Juste incompris par les humains qui, de part leur supériorité autoproclamée, refusent de voir au delà de leur bout de nez...
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par FLAM le Ven 23 Juil - 8:28

Bon... J'émet mon avis, très personnel là-dessus...
Peut-être que nous ne savons pas tout sur les plantes, comme certainement, nous ne savons pas tout au niveau de ce qu'est l'esprit (l'âme pour certains).

A côté de ça, et ce n'est que mon propre avis et je le formule en tant qu'"hypothèse", si "esprit intelligent" il y a au delà du corps (de la matière), même chez les plantes, il faut tout de même qu'il ai un lien fort de créé dans notre univers de matière-espace-temps pour qu'il puisse y régner !

Je donne l'exemple de notre cerveau : il y a tout de même une mécanique biologique assez complexe au sein de notre matière pour que ce lien puisse avoir lieu !

Je reformule : pour moi, la matière doit avoir un "centre de fonctionnement" (apparemment très complexe, quand on voit notre cerveau !) pour accueillir et pouvoir se lier à l'hypothétique "esprit" (et donc traduire ce dernier dans le "language" matière-espace-temps au sein de notre Univers).

Donc, question :
Dans la mécanique biologique de la plante, où donc se génère ce lien ? Elle n'a pas, à ce que je sache, de système nerveux comme chez les animaux et donc pas de "centrale nerveuse" (cerveau)...
Les termes parlent du reste d'eux-mêmes : Animaux = animés, végétaux = végétants...

Le cas des plantes carnivores est très intéressant : qu'est-ce qui, dans ces plantes fait office de stimuli "nerveux" ??

Je pense personnellement (et je peux me tromper sur tout cas, bien évidemment ! Je le précise, sinon après, on va me traiter de scientiste à la noix ! ... ) que ce n'est encore que cette fameuse histoire que l'on a pas encore réglée :

Quel est le mécanisme au sein des organismes vivants (plantes y compris) qui les fait évoluer ?

Peut-être est-ce uniquement ça qu'il faut voir, quand on parle de "l'intelligence" des plantes...

Je pense, comme le dit le reportage du topic, que tout doit se passer au niveau des cellules... (nous ne sommes finalement, en tout cas physiquement, qu'un énorme amas de cellules inter-agissant entre-elles, non ? ...)


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 12:35

Je comprends parfaitement ton raisonnement... le mécanisme de l'intelligence et d'ailleurs de nombreux animaux a lieu dans le cerveau...

Mais rien ne prouve toutefois qu'il faille réellement un cerveau pour ceci... Nous nous basons encore une fois sur des constatations basée sur ce que nous connaissons...

Si le végétal est conçu de cellules comme l'animal, en revanche celui ci n'a pas de cerveau... Est ce que celà veut dire qu'il n'y a pas de pensées?

De quoi le cerveau est il composé ? De cellules !... Chacune organisée de telle ou telle manière pour créer les synapses, les terminaisons nerveuses etc..

Imaginons maintenant que chaque plante ait elle même un rôle particulier... Un rôle identique à celle des synapses etc...

Dans ce cas nous pourrions parler de cerveau et de pensée... Mais à une échelle que nous avons du mal à imaginer...
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par FLAM le Ven 23 Juil - 13:08

PatZak :
Imaginons maintenant que chaque plante ait elle même un rôle particulier... Un rôle identique à celle des synapses etc...

Dans ce cas nous pourrions parler de cerveau et de pensée... Mais à une échelle que nous avons du mal à imaginer...
Ce serait vraiment extraordinaire (dans le sens "magnifique") que ce soit ça ! Là, le terme "Esprit de la forêt" prendrait tout son sens !

Comme tu le disais plus haut : comme dans le film Avatar... Pourquoi pas, mais ça reste à prouver !


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par FLAM le Ven 23 Juil - 13:15

Par contre, je ne pense pas qu'un seul neurone isolé face quoi que ce soit niveau création de pensée. C'est justement parce qu'il y en a des milliards dans le cerveau que cela crée des interactions, des chemins, afin de donner une cohérence entre les divers stimuli, créant au final des "idées" provoquées...


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 13:27

Certainement... Mais là on se base sur le fonctionnement de l'intelligence animale... Qu'est ce qui nous dit que l'intelligence végétale soit identique de par son fonctionnement ?

Un neurone est composé de combien de cellules?
En comparaison, de combien de cellules est composé ne serait ce qu'un brin d'herbe ?
avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par FLAM le Ven 23 Juil - 13:34

Oui, mais, est-ce vraiment les cellules qui sont en cause ici ?
Je veux dire, les cellules des neurones ne sont-elles pas uniquement là pour faire simplement vivre les neurones ? ... L'information générée ne se passe-t'elle pas seulement au niveau des neurones ?

Je me demandais aussi une chose : les arbres des forêts sont-ils interconnectés entre eux par les racines ???
Ou alors : Y-a-t'il le même phénomène chimique (celui entre 2 synapses), ou du moins, le même procédé d'échange d'information, de stimuli, se passant entre deux extrémités de racines de 2 arbres proches ?


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 13:50

Je pense qu'il serait utile de comparer... voici par exemple a quoi ressenblent les neurones :



un neurone est composé d'une cellule et ce sont ses terminaisons destinées aux échanges électriques qui forment les synapses... Les synapses envoyant les informations sous la forme d'une décharge électrique vers les dentrites...

Un arbre ou un brin d'herbe en comparaison est conçu d'une multitude de cellules... La manière dont les informations sont émises par contre peut être électrique ou chimique, aérien ou souterrain (voir les 2)...


Dernière édition par PatZak le Ven 23 Juil - 14:52, édité 1 fois
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31975

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Schattenjäger le Ven 23 Juil - 13:58

Pour ma part, je partirais du principe que l'intelligence des plantes n'est pas exploité de la même manière que le monde animal. Pour les plantes, c'est une sorte de fusion entre elle, une sorte de communication via divers ondes, qui permettre aux plantes du même secteur (de votre jardin par exemple) d'être finalement un tout.


___________________


avatar
FLAM
Animateur
Animateur

Nombre de messages : 6612

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par FLAM le Ven 23 Juil - 14:32

Schatten :
Pour ma part, je partirais du principe que l'intelligence des plantes n'est pas exploité de la même manière que le monde animal. Pour les plantes, c'est une sorte de fusion entre elle, une sorte de communication via divers ondes, qui permettre aux plantes du même secteur (de votre jardin par exemple) d'être finalement un tout.
Même là, ma question est la même :
quel zone de la plante reçoit ces stimuli ?
Ou alors,
Est-ce, comme le dit PatZak, plutôt au niveau cellulaire que "l'information" est reçue ?


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 14:51

Prenons l'homme pour exemple... Les stimuli sont perçus par l'intermédiaire d'un réseau nerveux complexe puis conduit par l'intermédiaire de ce réseau nerveux jusqu'au cerveau qui va analyser l'information reçue...

Dans le cadre d'une plante nous n'avons aucune présence d'un réseau nerveux, du coup le raisonnement de la réception est cellulaire s'impose par défaut...
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31975

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Schattenjäger le Ven 23 Juil - 15:40

quel zone de la plante reçoit ces stimuli ?
Au niveau du sol, des réactions électriques via leur racines leur servant à "communiquer" entre elles.


___________________


avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Ven 23 Juil - 15:57

Ou bien aussi bien par les parties aériennes que souterraines....

On peut aussi imaginer une spécialisation en fonction des parties concernées (Qui sait... )
avatar
Pitidragon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 268

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Pitidragon le Dim 1 Aoû - 2:12

j'ai remarqué des trucs avec les plantes, en fait elles reconnaissent l'outil avec lequel on les coupes, du moins elles y sont sensibles..
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Dim 1 Aoû - 2:18

Vraiment ? Et comment as tu fait ces constations ? :?:
avatar
Pitidragon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 268

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Pitidragon le Dim 1 Aoû - 2:28

en taillant mes plantes avec divers outils...
Au depart je me suis aperçu qu'elles poussaient pas a la même vitesse la fois ou je changeait d'outil, puis ensuite je me suis aperçu que quand je les coupais a la main elles repoussaient très vite, et puis j'ai testé avec quelqu'un d'autre avec la même technique de coupe et sur mon commandement, et la elles refaisaient le choc...puis une fois que la personne les avait coupée 2 fois elle ne refaisaient plus le prob....
y a aussi sur la durée....quand je coupe plus avec un outil pendant un certain temps, et que je me remet a la couper avec l'outil elle font la geule...

J'ai trouvé ça bizarre mais j'ai l'impression qu'une fois qu'elle connaissent la main ou l'outil qui les entretient elles stressent moins.
y a aussi des trucs que j'ai remarqué il y a des plantes dont les bébé meurent lorsqu'on les arrachent du pied de leur maman, alors que meme déterré et planté dans un autre pot mais a coté de leur mere ils poussent bien...
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par rilci le Dim 1 Aoû - 18:38

elles communiquent peut etre aussi avec des phéromones
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par rilci le Dim 1 Aoû - 18:39

c'est quoi tes plantes pitidragon???
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par -Z- le Dim 1 Aoû - 22:14

C'est pas la petite plante indienne avec laquelle ont peut faire des cordes ?

Contenu sponsorisé

Re: Le mystère de la vie affective des plantes

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 20 Oct - 23:51