Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Italie - De 1979 à nos Jours

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:31

Le «Cecconi Case": un cas italien impressionant !

«C'était comme un tank cylindriques d'au moins huit mètres. Peut-être que dans cinq cents ans, quelqu'un va nous dire comment il fait pour rester là, suspendue dans le ciel, à la hauteur de treize mille pieds ».

Italian Air Force Pilot Maréchal, Giancarlo Cecconi

La majorité des sites Ufologique sont basées sur les rapports de témoins directs. Toutefois, la fiabilité des témoignages est souvent mise en doute, suite à des possible erreurs ou de mauvaises interprétations. Une personne non qualifiée qui observent le ciel peut effectivement se tromper, ne sachant tout simplement pas toutes les bases astronomiques.

Mais quand il s'agit de témoignages de pilote (civil et militaire). Des personnes qui, chaque jour réalisé des vols professionnels dans le ciel à bord de jets militaires, d'avions civils, d'hélicoptères ...? La formation de ces personnes est très rigoureux et demande des années de connaissance. En plus de devoir être dotée d'un excellent physique, un pilote doit également développer un remarquable esprit de la concentration mentale et d'observation. Il doit savoir reconnaître tout ce qui vole à haute altitude pour pouvoir faire face aux "inattendus" Cela concernant sa vie et aussi la vie de ses passagers. Il arrive parfois que les pilotes aussi voir quelque chose d'étrange dans le ciel...

Cependant, souvent, le témoin (pilote) a des réticences à parler parce qu'il a peur du ridicule ou parce qu'il a tout simplement peur pour son travail : il parle avec l'enqueteur, à condition que son nom ne soit pas divulgués.


Italian Air Force Pilot Maréchal, Giancarlo Cecconi




Le 18 Juin de 1979, le maréchal Giancarlo Cecconi volaient au-dessus de l'aéroport de Sant'Angelo de Trévise à bord de l'avion G 91 R, lorsque la centrale de contrôle radar de Istrana (Trévise, dans le nord-est de l'Italie) lui ordonner d'intercepter un objet étrange volant de maniére stationnaire juste au-dessus de l'aéroport. Le pilote exécuta l'ordre. Son avion était équipé d'une caméra de côte, il commença à publier une série de photos. En ce moment même la tour de contrôle lui informe de l'approche de l'objet, qui depuis le sol émanait une luminosité bleutée. Les contrôleurs du trafic aérien observé l'objet avec leurs jumelles. Cecconi, en réalité, n'a pas remarqué le détail de ce dernier, mais il a continué à faire des photographie (84 photos!) Jusqu'à ce que, après une dernière manœuvre l'objet disparu soudainement de l'écran radar et de la vue du pilote.

Digital reconstruction


En tout, le spectacle a duré "cinq minutes" au cours de laquelle le commandant eu l'impression que l'OVNI se déplacé constamment dans le sens vertical en direction de son avion. Cela dénotait un comportement «intelligent». La forme de l'objet été celle d'un réservoir de "carburant". Sa longueur était de cinq à huit mètres et haute d'environ trois mètres. Selon le pilote l'objet avait un dôme sur le dessus comme un dôme blanc faible.

Cecconi a affirmé que l'objet semblait solide et rigide car il ne souffre pas d'une certaine façon des turbulences causées par le poursuivant de l'avion. En outre, la manœuvre d'évasion menée par l'objet exclut l'hypothèse du ballon puisque, pour disparaître dans ces temps si court, l'OVNI devait voler à un minimum de 950 KM/H ...!


Le G-91R sert à des missions de soutien aux forces terrestres, il a été utilisé pour des missions de reconnaissance tactique, étant équipé de quatre caméras (une frontale, deux latérales gauche et droite, un ventral ) optimisé pour une telle portée.




Images du journal "Epoca"

Qu'est-il arrivé 18th Juin 1979, à 11.30, durant une journée qui est considéré comme l'un des cas UFO les plus mystérieux d'Italie.

Dans le 1984, le ministère de la Défense a classé l'affaire en disant que «c'était une confusion avec un ballon plastique". Ce comportement discutable, ne serait pas justifiée la crainte du ministère italien de la Défense de diffuser des photos au grand jour...


Source : ATS
Traduction : www.ufologie-paranormal.org
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:32

9 octobre 1984 POLANCO, FLORENCE italie



Le 9 ou le 29-30 octobre 1984, à 03:30 heure du matin, Isidoro Ferri, un concierge à la Villa La Radicchia, Polcanto, près de Florence, Italie, dormait normalement avec son fils et d'autres membres de la famille dans sa chambre, quand il a été réveillé par une lumière forte sur son visage.

Au commencement, il n'a pas compris l'origine de la lumière, puis il a vu pendant quelques instants qu'elle venait d'un individu d'apparence humanoïde à une distance d'approximativement 40 mètres, apparemment sur une colline voisine, lequel avait une certaine sorte de lampe-torche puissante ou de phare sur la tête. Il n'est pas précisé si Ferri était toujours dans son lit dans la maison ou à l'extérieur ou à la fenêtre à ce moment-là. Ferri a d'abord pensé que c'était un braconnier mais soudainement il a changé d'avis, car le personnage a disparu dans un brouillard ou dans du flou, ou a été remplacé par un trait horizontal foncé, sous lequel trois flammes descendaient vers la terre.

D'autres résumés indiquent que c'était une sorte de coupole lumineuse ressemblant à un "feu," qui a exploré le secteur avec des faisceaux de lumière, remplacés soudainement après quelques minutes par une énorme lumière blanche aveuglante qui a commencé à s'approcher, éclairant tout le secteur comme en plein jour.

Quelques sources indiquent que le témoin a essayé d'aller à la fenêtre, mais qu'il est resté paralysé avant qu'il n'y soit arrivé, jusqu'à ce que la lumière ait semblé être aspirée sucée en arrière. Une source indique que c'est de peur qu'il a été paralysé. Une sphère rouge est alors apparue, qui avait une lumière intermittente qui lui a blessé les yeux, qui en sont restés rouges et irrités pendant plusieurs jours. On dit que cette sphère rouge incandescente a disparue derrière des collines dans la direction de Vaglia. Le chien, qui a dormi dehors, n'avait pas aboyé. Il a montré un comportement anormal en refusant toute nourriture pendant plusieurs jours et en restant à l'intérieur de sa niche pendant les deux semaines suivantes, sans aboyer après les passants.

Dans les environs, trois trous circulaires de 10 centimètres de diamètre et 3 centimètres de profondeur formant un triangle irrégulier de 2 mètres de côté approximativement, ont été découverts, où l'herbe a semblé avoir subi une pression, mais aucune radioactivité n'a été détectée. Un rapport d'enquête sur ce cas a été écrit par Pier Luigi Sani. Un journal rappelle que le témoin est apparu dans une interview télévisée avec le Ministère de la Défense, et que des policiers et d'autres ont assuré que le témoin était de bonne foi; une certaine source indique que d'autres gens avaient vu une lumière rouge dans le ciel cette nuit-là.

http://www.ufologie.net/ce3/1984-10-09-italy-polcantof.htm
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:32

19 juin 1987 ITALIE, Sicile, Comiso

(Cas n°: 19870619 A) Le témoin Giuseppe L. vivant habituellement à Solingen (Allemagne) était en visite dans son pays natal, sur le chantier de construction de sa future maison, dont le gros oeuvre était terminé. Il décida d'en prendre quelques photos, il était 14 h 30. Pendant la prise de vues il remarque soudainement un ovni qui est en approche. Durant l'observation de quelques minutes, il ne put en prendre que six photos polaroïd. Malgré tous les moyens mis en oeuvre par le JUFOF, cet ovni n'a pu être identifié. (JUFOF Nr. 74, 2'1991:33ff) (Hans-Werner Peiniger, GEP e.V., JUFOF - Allemagne)[/color]
Source : http://users.skynet.be/sky84985/chron24.html



avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:32

9 mai 1993 Pretare d'Arquata Italie Les rencontres du 3e type de Filiberto Caponi,

Ceci est le compte rendu de rencontres répétée entre un être humanoïde et un Italien de Pretare d'Arquata âgé de 23 ans, qui a réussit à prendre une série de 6 photographies Polaroid de l'être. RESUME: La série alléguée de rencontres commence à Pretare d'Arquata, un petit secteur dans la province d'Ascoli Piceno, au dessus du Monte Vettore, quelques kilomètres après que l'on laisse la route de Salaria.


"La dernière rencontre s'est produite juste là derrière. Avant, c'était peu plus à l'extérieur dans la campagne. Voici la dernière photo que j'ai libérée." Ces photos montrent, dans l'ordre, un être en diverses positions, assis, presque debout, dans des conditions physiques apparemment difficiles bien que ceci puisse n'être probablement qu'une impression anthropomorphique. L'être semble avoir de petites dimensions, plutôt vigoureuses, avec une "peau" qui dans quelques clichés semble lisse et sombre et dans la dernière photographie, complètement rouge, humide, ayant l'aspect d'une peau gravement blessée.

Les photos ont été publiées dans le magazine hebdomadaire "Visto" n. 43 le 28 Octobre 1993, puis montrées lors de l'émission TV "I Fatti Vostri" ("Your facts") animée par Giancarlo Magalli, le Vendredi 5 Novembre 1993.

"J'ai d'abord pensé que ce devait être un petit chat qui miaulait, prisonnier dans un sac en plastic." "C'était dans la soirée du 9 Mai 1993. Comme d'habitude, je revenais d'une promenade en moto et je refermais le garage, juste près de la campagne, quand j'ai entendu des plaintes, différentes de celles typiques des animaux habituels. J'ai pensé également que cela pourrait être un ivrogne descendant la même route en faisant des bruits. Puis, dans un angle d'une maison, j'ai vu une sorte de 'sac blanc' duquel il m'a semblé que les étranges gémissement sortaient. En souriant, parce que je pensais que j'avais trouvé un chat abandonné, enveloppé dans un sachet en plastique, j'ai tendu une main pour le toucher, mais à la réflexion je me suis arrêté parce qu'il m'est venu à l'esprit que je pourrais être griffé. Donc je me suis limité à tester l'élasticité du sac avec un coup de pied pour voir s'il sortirait de lui-même. Et j'ai été terrifié, parce que du 'vieux sachet en plastique' a jailli un être, montrant qu'il a avait une tête, des bras et des jambes. Il s'est levé du sol et est allé au mur que je vous ai montré avant. Quoi qu'il en soit, il était tout à fait rapide, il avait les jambes enveloppées et il portait quelque chose qui s'est déclenché, il semblait qu'il avait un sac qu'il portait sur le dos, mais ce n'était pas de la peau. J'ai seulement vu la peau de sa tête et de ses petits bras qu'il n'a pas utilisés et n'a pas déplacés." Un point intéressant concernant cette première rencontre, est que Caponi a souffert d'un noircissement cutané inexplicable sur le pied droit, le pied qu'il avait utilisé pour toucher l'entité. Ce noircissement a disparu après trois jours.


Caponi a pensé qu'il était la victime de quelque confusion, mais il a été très effrayé et il a donc décidé de rouvrir le garage et de reposer un petit moment sur sa motocyclette et de penser à cela, et de retrouver son calme en écoutant la radio.

"Je me suis dit que ce que j'ai vu ne peut pas avoir existé, que j'étais fatigué, que cela avait du être quelque animal..." Cependant, quand il fut rentré à la maison, sa mère a noté que quelque chose n'allait pas, car le garçon était très pâle. Elle est parvenue à obtenir que son lui raconte ce qui s'est produit, et, avec son père, il a décidé de retourner sur les lieux de la rencontre afin de trouver quelque trace de "l'animal." Sur le mur, derrière lequel l'être avait disparu, son père a trouvé une "gaze médicale" couverte de sang "mais il ne l'a pas ramenée à la maison parce qu'elle était répugnante, et à la place il l'a mise sous une vieille machine à laver dans la cour, prévoyant d'aller à Ascoli Piceno afin de la faire analyser."

Dans la nuit, Caponi a encore entendu l'étrange plainte, est à nouveau descendu vers la route, mais il n'a vu rien cette fois. "Rien, rien du tout, c'était impossible," a expliqué Caponi.

"...et mon père était là de sorte que j'aurais pu le lui montrer, et je lui ai dit 'je l'ai entendu, mais je ne sais pas où il est' et il m'a dit de remonter dans ma chambre parce que de là haut nous pourrions mieux voir. Nous sommes restés là en haut pendant près d'une heure, puis mon père était fatigué et est retourné se coucher. Juste à ce moment 'la chose' est réapparue... J'ai appelé mon père et donc il a du la voir aussi, pendant un moment, alors qu'elle s'éloignait sous cette voûte, en un clin d'oeil, et mon père m'a regardé comme si il avait voulu dire 'alors ce n'étais pas une blague!'... quoi qu'il en soit il m'a dit d'aller au lit, parce qu'il était tard (3 heures du matin)." Le matin suivant, la soeur de Filiberto est allé chercher la gaze, mais elle avait disparue. "Ce doit avoir été un chien qui a senti l'odeur du sang," a dit Filiberto.

"Cependant c'est à ce moment-là que j'ai décidé de me faire prêter un appareil photo par mon beau-frère. Je l'ai mis sur ma table de chevet. Une semaine alors j'ai attendu là (il indique l'endroit) pensant que peut-être l'être reviendrait et que je pourrais le photographier." 15 jours s'écoulèrent et rien de s'était passé, Caponi décida alors d'oublier toute l'histoire, quand un soir:

"Il était approximativement deux heures dans la nuit et j'ai de nouveau entendu le cri étrange. Je me suis levé, j'ai pris l'appareil photo (un Polaroid 660) et j'ai ouvert la porte, car j'avais l'impression que quelque chose marchait dans la ruelle. Je l'ai vu arriver, d'assez loin, pas très vite, presque en marchant. J'ai pris une première photo, le polaroïd l'éjecte, et je l'enlève, prêt à prendre une autre photo. A la lumière du flash il s'était arrêté, comme si il avait remarqué la lumière, peut-être mais il devait être sourd... parce que j'ai fait des bruits quand j'ai ouvert la porte, et il avait alors continué à venir dans ma direction. Il s'était arrêté et s'était tourné seulement quand j'ai pris la photo. J'ai pensé que j'allais faire la course avec lui, que je prendrai une photo et courrai après lui, que c'était une occasion unique et c'est ce que j'ai fait, je suis allé vers lui, avançant de quelques mètres, je l'ai photographié encore, et alors je me suis échappé en criant 'je l'ai photographié!', sans regarder où j'allais, et donc j'ai fini droit dans un mur. Mon père s'est réveillé et m'a demandé ce qui s'était passé. Les photos se sont développées sous les yeux de mes parents: sur le premier seulement une ombre était visible, mais sur le second lieu, la tête et les bras, enveloppés avec quelque chose, étaient visibles. Je l'ai regardé intensivement. J'ai expliqué que quand j'ai pris la deuxième photo il avait légèrement tourné sa tête vers moi, sans tourner son corps du tout. Mon père a vraiment senti que c'était une histoire à se faire dresser le cheveux sur la tête. Ma mère a dit 'mon dieu, qu'est ce que c'est?' Et alors je m'étais calmé et je leur ai dit 'on le voit bien sur ces photos, rangeons-les dans un endroit déterminé, ne les montrons pas à tout le monde,' et nous avons décidé de les mettre dans une boîte en bois, afin de les étudier dans le calme le jour suivant." Mais l'après-midi suivant:

"J'ai trouvé le couvercle de la boîte tordu, noirci au-dessous, couvert de fumée. Je me demande ce qui peut s'être passé, alors j'ai ouvert la boîte et j'ai senti une odeur de brûlé similaire à l'odeur du plastique brûlé. La photo a été brûlée autour et là où l'être était montré, elle était gonflée et ruinée... Je détache la deuxième photo et l'image était également gonflée, mais seulement à sa surface, elle n'était pas détruite." Plus tard, les enquêteurs du CUN ont essayé de déterminer si les photos ruinées avaient été explicitement attaquées, et ont considéré la possibilité que le film a pu avoir été pendant longtemps dans le Polaroïd et avait peut-être expiré. Mais l'hypothèse d'une détérioration normale due à l'expiration a été réfutée, parce que les photos suivantes ont été faites avec le même film et n'ont pas été ruinées du tout. La seule explication possible qui restait était celle d'une interaction chimique entre les photos et une vieille pile conservée dans la boîte en bois où les images ont été rangées, c'est l'explication que Caponi a également proposée. Le problème est que tout le matériel, y compris la boîte en bois, a été livré aux officiers de police du commissariat d'Arquata di Tronto, après leur première publication dans un magazine. Caponi avait en effet distribué les photos (reproduites en diapositives) parmi les journaux et les agences de presse Romaines.

La suite ici :

http://ufologie.net/htm/caponif.htm
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:33

Italie - 15 Juin 1993 - Pescara :

De nombreux témoins, situés dans toute l'Italie centrale, signalent l'observation de ce qui pourrait s'apparenter à des humanoïdes volants. L'une des observations les plus spectaculaires est effectuée depuis un hélicoptère, par un équipage de 5 hommes, tous appartenant à la brigade de sapeurs-pompiers de Pescara. A environ 7 km de l'aéroport, alors qu'ils se trouvent à une altitude de 500 m (pieds ?), les hommes observent quelque chose qui semble être sur une trajectoire de collision avec leur appareil. L'objet mesure 1 m de diamètre, avec comme 2 pattes et une antenne trapézoïdale sur ce qui pourrait ressembler à une tête. Pris de panique, le pilote vire vers la droite pour éviter l'objet et prend contact avec la tour de contrôle. Les contrôleurs n'ont rien à l'écran, mais demandent à l'hélicoptère de prendre l'intrus en chasse. La course poursuite s'engage. Après 3 mn, l'humanoïde se retourne vers l'appareil qu'il paraît regarder de ses 2 grands yeux noirs, puis fait 2 fois le tour complet de l'hélicoptère avant de plonger en direction du sol et de disparaître [London UFO Studies, Skylink # 6 and 7 Type: E < HC addition # 1706].


http://www.rr0.org/1993.html
http://www.anakinovni.org
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:33

Rocchetta Sant'Antonio (Foggia) :

- A 7 h 45 une jeune femme d'une vingtaine d'années, bergère, avait mené paître ses moutons dans la vallée, quand elle vit quelque chose de lumineux en l'air. Elle se rapprocha de cette chose, qui soudainement la chose vint à sa rencontre, se dévoilant comme étant un tout petit humanoïde souriant, de 50 cm de haut, portant un vêtement collant de couleur brune et sa tête, à partir des épaules, se trouvait dans une sorte de scaphandre transparent. Il avait deux yeux et un nez, deux jambes aussi, mais apparemment pas de bras ni de bouche. Le scaphandre était arrondi en demi sphère argentée pour moitié, et portait une antenne. La jeune femme restait ébahie à le regarder d'une distance de 200 à 250 mètres. (note de vog: cette Italienne avait une vue perçante, c'est le moins que je puisse en dire. A 200 mètres, moi, je vois la silhouette générale des gens, mais je ne puis pas affirmer qu'ils ont deux yeux par ex. et pas de bouche!) Ensuite elle se décidait à rentrer à la maison, mais à sa surprise, elle vit que la créature la suivait. En panique elle se mit à courir sur la route, y rencontra un automobiliste et lui raconta l'événement.

- L'homme tentait de se rapprocher de l'entité qu'il décrit comme étant un nain qui fit des aller/retour dans la vallée, se mit ensuite à courir sur ses courtes jambes et puis s'envola, tandis que la femme (mais pas l'homme) entendit un bruit de moto. L'homme semble avoir vu sortir une traînée blanche de la demi-sphère qui recouvrait la tête de l'humanoïde, quand il était en vol. Deux autres personnes de la petite ville ont également aperçu ce phénomène.

(ITUFOR, enquête d'Archangelo Cassano du CISU)
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:33

Balducci naît le 11 mai 1923 en Italie.

Il devient théologien catholique romain, longtemps exorciste et expert en démonologie pour Archidiocèse de Rome. Il sert également pour la Congrégation pour l'Evangélisation des Peuples aux USA. Il écrit plusieurs livres sur les messages subliminaux dans la musique rock et metal, les possessions diaboliques et certaines théories sur l'existence d'extraterrestres.

Considéré comme un expert mondial en la matière, Balducci apparaît souvent à la télévision italienne pour parler de satanisme et de religion.


Le 8 octobre 1995, il est interrogé sur la télévision nationale italienne par Bruno Mobrici :

Mobrici : Père Balducci, que répondriez-vous à tous ceux qui disent que les extraterrestres dont déjà parmi nous ?

Balducci : Nous ne pouvons plus penser... est-ce vrai, n'est-ce pas vrai, sont-ils vrais ou sont-ils des mensonges, si nous croyons, ou non ! Il y a déjà de nombreuses considerations qui font de l'existence de ces êtres une certitude. Nous ne pouvons pas douter. Même si nous disons que sur une centaine de ces phénomènes il y a seulement... même si nous disons qu'il y en avait 99 de faux et qu'il y en avait un est vrai, c'est celui-là qui indique que le phénomène existe. Par conséquent c'est le premier problème... ce n'en est plus un... cela n'empêche pas pour autant d'essayer d'être prudent... de douter... parce que... la prudence demande d'être prudent, mais pas de nier.

Mobrici : Quelles sont les conséquences pour la religion, la philosophie ?

Balducci : Il n'y a rien contre... il n'y a pas de conséquences négatives... tout est contemplated, regardez le Seigneur qui a tout révélé à nous, because of that we think very well, even in the human redemption, le Christ reste toujours le centre de l'Univers, mais dans l'Univers il y a... c'est un tout... ça n'est... pas seulement le monde, mais aussi les milliers d'étoiles, les milliers de galaxies, et il y a... je ne veux pas révéler de nombres, mais on peut sans aucun doute et rationnellement sur ce point... et nous entrons là dans la seconde question, comment expliquez-vous... l'existence d'autres mondes habités, habités de cette manière, et habités par qui ?

Regardons-nous... il y a un vieux diction qui remonte à des siècles qui dit :"Natura non facit saltus" euh... "La Nature ne saute pas" c'est-à-dire... non... il y a le royaume végétal, le royaume animal, le royaume humain... et le royaume angélique, les seules choses, 4 royaumes que nous connaissons. Trois sont naturels et nous pouvons les voir. Entre l'homme, l'être humain et l'ange, euh... il y a un grand fossé. C'est pourquoi, avec cet argument, qui est bien démontré par Saint Thomas, un des plus grands théologistes, il est probable, il est possible... plus que tout autre... qu'entre l'homme, qui a déjà un esprit en lui, mais un pauvre... il est incroyablement soumis à la matière, par exemple la nuit nous avons besoin de dormir, alors que l'âme n'en a pas besoin. Une petite maladie suffit... in short, it's stuck, and the angel which is only spirit, it's likely that there are other beings, who have a soul, that is less attached, less subordinated to the body and a soul of this kind can obviously accomplish progress that we, no matter how much we have progressed in this last decades, are not in the position to accomplish.

Balducci précisera qu'il parle en son nom seul, sur la base de ses propres recherches, et non celui du Vatican.

Il décède en septembre 2008.
http://www.rr0.org/personne/b/BalducciCorrado/
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:34

19 mai 1995 - ITALIE, entre Villanova et Pasiano di Visinale (PN)

Vers 23 h 15, un ouvrier qui rentrait chez lui en voiture, vit briller une lumière au-dessus d'un champ. Comme c'était tout à fait inhabituel, il s'arrêta à 6 mètres du phénomène. C'était une soucoupe, de la forme de deux assiettes renversées, suspendue immobile à 80 cm du sol et qui éclairait tout le champ d'une lumière jaune. Au travers des parois transparentes de la soucoupe, le témoin put regarder à l'intérieur. Il y avait là au moins 25 entités de petite taille (un peu plus d'un mètre). Ils avaient une tête allongée; d'énormes yeux, de grandes bouches, des corps malingres violacés. Le témoin crut que les êtres lui souriaient. Moins de trois minutes après cette confrontation, l'ovni s'éleva et s'éloigna en direction de Prata.


(Il Gazzettino, 3-6-95; L'Indipendente, ed . Triveneto, 6-7-95; CISU, Notizie Ufo n° 49)

Plus d'informations ici : http://www.ufo.it/rivista.htm
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:34

Base d'aviano - Italie

Quatre arrêt sur image concernant le film du monsieur Diego Cal, qui pendant un "Open Day" se déroulant dans la base d'Aviano 7 Juillet 1996, filma une escadrille de chasse et un objet volant non identifié s'amusant avec l'avion, à vitesse très elevée.






Source : http://www.edicolaweb.net/ufost07a.htm
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:34

janvier 1997 Italie - vague d'ovnis


Une vague d'ovni qui a balayé l'Italie, la sardaigne et la Corse pendant les deux semaines en question. Huit sobservations principales sont étudiées par le Centro Italiano di Studi Ufologici (CISU), selon leur bulletin, le flash de CISU pour janvier 25, 1997.

11 Décembre 1996, à environ 8 heures du matin, les gens dans le village d'Ascoli Piceno ont vu dans les montagnes de Sibillini "un objet flamboyant avec une traînée . Par la suite, un hélicoptère des sapeurs-pompiers a repèré un trace mystérieuse de neige fondue près de la crête du bâti Vettore. (voyez le journal italien Corriere Adriatico pour décembre 12, 1996. Investigateur de CISU : Carlo Cruciani)

5 Janvier 1997, à 7:10 heure du matin, un homme et une femme a Abbadia di Fiastra, province de Macerata, ont observé "un feu vert sans bruit et étrange se déplaçant haut dans le ciel." Le couple l'a vu pendant quelques minutes avant qu'il aye volé au loin. (voyez le journal Il Resto del Carlino pour janvier 9, 1997. Investigateur de CISU : Simone Grandicelli)

L'après-midi 7 janvier 1997, une famille de quatre enfant dans le village de Arlena di Castro dans la province de Viterbe a aperçu "une boule blanche volant dans le ciel." (voyez les Di Viterbe et Il Messaggero de Corriere de journaux pour janvier 9, 1997. Investigateur de CISU : Angelo Ferlicca)

Quelques heures plus tard le 7 janvier , "une lumière pulsante dans le ciel" a été vue à la La Spezia. (voyez la La Nazione de journal pour janvier 9, 1997. Investigateur de CISU : Monica Bottino)

12 Janvier , observation d'un ovni au-dessus de l'île de la Sardaigne. À 11 P.M., un couple près de Villamassargia a soudainement été interrompu par "un grand cercle de lumière avec émission d'un faisceau dans le ciel." Le UFO a plané pendant environ 20 minutes. (voyez le journal L'Unione Sarda pour janvier 13, 1997. Le cas a été étudié par Antonio Cuccu de CISU)

Le jour suivant le 13 janvier un ovni en forme de cuvette est apparu en Italie. À 8:20 P.M., trois hommes à Albacina ont observé "un vol plané d'objet semblabe à une "demi-lune" au-dessus d'une colline" pendant environ trois minutes. (voyez les journaux Corriere Adriatico, Il Messaggero et Il Centro pour janvier 15, 1997. Investigateurs de CISU : Simone Grandicelli et Renzo Cabassi)

14 Janvier 1997, à 8 P.M., deux touristes dans la ville de Prignano, près de Salerno, ont été stupéfaits par un "objet en forme de cône lumineux avec les lumières tournantes" qui s'est levé au-dessus des dessus de toit. L'ovni n'a pas gardé son équilibre et a tourné le dos plusieurs fois tandis qu'il était aéroporté. (investigateur de CISU : Giorgio Russolillo)

15 Janvier 1997, à 5 P.M., les gens dans la ville de Piacenza ont appelé la police pour rendre compte d' "un objet en vol ovale gris" passant au-dessus de leurs maisons.

Trois heures plus tard, à 8:15 P.M., "deux lumières tournantes blanches" ont été repèrées dans Fiumicino, une banlieue de Rome. Les ovnis ont été enregistrés par des spectateurs et ont disparu en vidéo après 20 minutes. (voyez les the newspaper Corriere della Sera pour janvier 16, 1997. Investigateurs de CISU : Marco Bianchini et Giancarlo D'Alessandra)

Source : http://www.ufoinfo.com/roundup/v02/rnd02_04.shtml
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Re: Italie - De 1979 à nos Jours

Message par Robot U&P le Mar 20 Juil - 20:34

juin 1998 Mont Grappa Italie

http://www.edicolaweb.net/ufost11a.htm











  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 0:48