Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Manoppello : l'autre suaire

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Manoppello : l'autre suaire

Message par Robot U&P le Jeu 15 Juil - 13:54




Alors que l'ostension du Saint Suaire s'est poursuivi à Turin jusqu'au 23 mai 2010, un autre Suaire, bien plus petit, est conservé au sanctuaire de Manoppello, petit village italien des Abruzzes. Il représente le visage du Christ. D'où vient ce tissu ? Comment cette image s'est-elle formée ?

Voir l'article : http://www.infos-paranormal.net/Manoppello-lautre-suaire.pdf
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par Macha le Jeu 15 Juil - 16:08

Ca ne ressemble absolument pas à un suaire mais à une peinture sur toile.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8091

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par casseron le Jeu 15 Juil - 16:43

Agauche, le Christ sur le suaire de Turin. A droite, le Christ de Manoppello Quoiqu'en dise soeur Blandina, je trouve qu'ils ne se ressemblent guère ! Il paraît même que ce visage a disparu.
On en est donc à quatre suaires : Turin, Oviedo, Argenteuil et Manoppello. Ca fait un peu beaucoup pour un homme dont on n'est pas sûr qu'il ait existé.
Je donnerais bien un biscuit pour connaître un peu de la vérité...

http://users.skynet.be/alphonse/fraitri.htm

Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par Celadon le Jeu 15 Juil - 17:53

Bonjour,

il semblerait que ce portrait soit attribué à l'action de Sainte Véronique.(?)

http://spiritualitechretienne.blog4ever.com/blog/lire-article-83937-527894-le_voile_de_veronique_de_manopello.html

Mais il m'évoque plutôt du Dürer ou des primitifs flamands.

http://www.google.fr/images?um=1&hl=fr&q=manopello&nfpr=1&ie=UTF-8&source=og&sa=N&tab=wi

Céladon.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8091

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par casseron le Jeu 15 Juil - 20:05

Comment le Christ a-t-il pu être enseveli dans 4 suaires miraculeusement conservés ? Ou l'histoire de 4 vrais-faux.......
avatar
-Z-
VIP
VIP

Nombre de messages : 2916

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par -Z- le Jeu 15 Juil - 20:11

Pour ma part, je ne me prononcerai pas sur l'authenticité des dits suaires et sur l'existence du Christ...

Je rappellerai juste les paroles prononcées par le pape Léon X :

"On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable"

Après libre à chacun de se faire sa propre opinion en la matière...

Une chose est sûre, c'est que le suaire de Turin ressemble vraiment à une photographie, tant les traits et détails sont fins... L'autre ressemble à une toile de l'école flamande...
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par Mikerynos le Jeu 15 Juil - 23:40

"On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable"
Faut oser... Je pense qu'un seul suaire, c'est déjà pas mal, non ?


___________________



Celadon
Membre Régulier
Membre Régulier

Nombre de messages : 257

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par Celadon le Jeu 15 Juil - 23:56

Bonsoir,

juste un élément à ajouter,

je reprends,
Il vit et il crut

Selon les usages funéraires du temps, pour la sépulture du Christ, on utilisa un grand drap (le Sindone), les bandages (othonia) et au moins deux suaires: un, interne, pour tenir la bouche fermée comme une mentonnière, et un autre, externe, qui lui couvrait la tête . Le corps fut d'abord enveloppé dans le drap, puis bandé jusqu'au cou avec de grandes bandes imprégnées de parfum. Sur la tête déjà couverte du drap on a superposé le suaire, un tissu qui tenait autour de la tête et servait à ralentir l'évaporation des arômes funèbres dont était couverte la tête du Seigneur. Jean assistait probablement avec Marie a la sépulture du Christ et il fut donc témoin de la préparation du cadavre.

La matinée du "troisième jour", entrant derrière Pierre dans la tombe vide, l'apôtre bien-aimé «vit et il crut». C'est justement la position du bandage et du suaire, dit le quatrième Évangile, qui l'aurait convaincu que le corps du Seigneur n'avait pas été dérobé mais qu'il s'était réveillé des morts. Jean, selon la traduction de la Conférence épiscopale italienne, «vit les bandages a terre et le suaire qui, lui, avait été mis sur la tête , non par terre, avec les bandages, mais plié dans un endroit a part... et il vit et il crut» (Jn 20, 6-Cool. Mais pourquoi crut-il a la résurrection à la vue des bandes vides et du suaire? Les hypothèses sont variées. Don Antoine Persili avance une suggestion bien argumentée. Sa traduction reprise directement du grec ne laisserait pas de doutes: pour cet érudit Jean «vit les bandages détendus (c'est-à-dire affaissés, mais non défaits) et le suaire, qui était sur sa tête , pas avec les bandages détendus, mais au contraire enroulé (c'est-à-dire non pas détendu avec les bandages, mais comme amidonne et relevé) dans une position unique (c-à-d. pas naturelle)». En substance, Jean entra dans le sépulcre, il vit que les grandes bandes ne contenaient plus le corps du Seigneur, mais qu'elles étaient affaissées autour du ...."

Et reprends le déroulement,
Veille de pâques , Peshua,
aucun corps ne peut être en l'état,
mais décrocher un corps mort, met en impureté, laquelle ne se lève que difficilement,
le manipuler est pire,
au moins une semaine de purification.
Comme pour les règles.
On est banni de la vie publique.
Pas terrible au soir de la plus grande fête.

or ,on les retrouve, deux trois jours plus tard, scrutant le tombeau ouvert.
Et on se pose la question, était il si mort que prétendu? des crucifiés ont duré des jours,
La tombe était neuve, et en bonne tombe juive comportait des banquettes de première inhumation,
là où l'on déposait les corps dans leur linceul, avant de réduire les ossement et les mettre dans un"reliquaire", rangé au fond du caveau familial,l'inhumation secondaire.
On nous parle de bandelettes au sol,
défaites ou pas ,il y a incohérence.
Ce n'est pas leur place.
De même que otonia à plus un sens de pansement que de bandelette funéraire.

Et , bon ,j'ironise, quand au même endroit IL revient, nul ne le reconnait.
Se faisant connaître, "Je t'avais pris pour le jardinier."

Céladon.


avatar
astronef
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 669

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par astronef le Ven 16 Juil - 0:41

selon plusieurs traditions mystiques,le Maitre Jésus à continué de vivre après cet épisode pénible
il serait plus tard retourné en Inde au Cachemire ou se trouverait son tombeau
il fallait qu'on le crût mort pour ancrer l'archétype de son sacrifice dans le crâne des futur convertis
l'eucharistie devient le nouveau sacrifice (ceci est mon corps ...)
remplaçant les sacrifices réels des anciennes pratiques

les gens confondent Jésus et le Christ ,citant aléatoirement l'un ou l'autre,preuve de méconnaissance
ceci dit la véracité des prétendus suaires, ça interesse surtout les marchands installés près des lieux concernés
que serait Lourdes sans les gourdes en forme de sainte Vierge?
il parait qu'il y a au moins 108 dents du Bouddha, il devait avoir un grand sourire.

Contenu sponsorisé

Re: Manoppello : l'autre suaire

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 13:45