Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Dim 22 Nov - 18:38

La Grippe A est aussi d'actualitée à Groland :



Je precise que l'émission Groland est opposé à la vacination Very Happy

Et en belgique :

avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Lun 23 Nov - 17:42

La vérité sur la grippe A. Une ancienne ministre de la santé finlandaise passe aux aveux.

avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par dranozir le Mar 24 Nov - 12:51

j'ai entendu a la radio que beaucoup de personnes vont se faire vacciner
avatar
Invité
Invité

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Invité le Mar 24 Nov - 12:58

entre ce qu'ils disent et ce qui arrive
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 24 Nov - 13:02

275 000 personnes vacciner dejà en France, lors des premiers test.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 24 Nov - 13:17

Grippe A : le nombre de vaccinations en hausse

Les récents et rares cas de mutation du virus H1N1, qui ont conduit au décès brutal de jeunes personnes en bonne santé, ont-ils eu raison de la méfiance tenace des Français vis-à-vis du vaccin contre la grippe A ? Une chose est sûre : la campagne de vaccination monte en puissance depuis quelques jours, avec même, ici ou là, des files d’attente.

En Ile-de-France, 15 649 personnes au total ont été vaccinées depuis le 12 novembre.

A Paris, le nombre de personnes vaccinées est passé d’un millier par jour au début de la campagne à plus de 2 000 depuis le 18 novembre.

Longues files d’attente partout en France

Cette progression se manifeste un peu partout en France. A Toulouse, l’un des centres situé dans une caserne militaire était saturé samedi et il fallait patienter plus de trois heures avant l’injection. Lundi à Metz, au centre sportif Saint-Symphorien, l’attente était de trois à quatre heures. Plusieurs personnes ont renoncé et fait demi-tour.

A Bordeaux, 2.482 personnes ont été accueillies depuis le début de la campagne, d’après la mairie, avec une progression quotidienne des vaccinations (34 jeudi 12 novembre, 866 samedi 21). Dans le Nord, la moyenne quotidienne de la fréquentation est passée de 300 à 500 les premiers jours à 2.000 ces derniers jours, selon la préfecture. Dans les Alpes-Maritimes, on enregistre aussi une nette augmentation des personnes vaccinées depuis le début de la campagne (383 vaccinés le 12 novembre contre 1.300 le 20), selon la préfecture.

Selon la ministre de la santé Roselyne Bachelot, 200 000 personnes étaient déjà vaccinées au 18 novembre, dont 120 000 à l’hôpital.

Les écoliers vaccinés à partir de mercredi

Le feu vert pour une seule dose de vaccin (Pandemrix de GSK et Focetria de Novartis) donné par l’agence européenne du médicament (EMEA) devrait aussi faciliter la vaccination générale des Français.

Après les femmes enceintes et les enfants de 6 à 23 mois la semaine dernière, la campagne de vaccination débute mercredi dans les établissements scolaires sur la base du volontariat. Une autorisation parentale à rendre demain est nécessaire pour les élèves mineurs.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mar 24 Nov - 13:22

Novartis inaugure une vaste usine de culture de cellules aux Etats-Unis

(Source : 24 heures)

Novartis a inauguré à Holly Springs, en Caroline du Nord, un vaste centre de culture de cellules destiné à la production à grande échelle de vaccins contre la grippe.



L’investissement total se monte à près de 1 milliard de dollars. Il s’agit de la première installation du genre aux Etats-Unis. Le groupe pharmaceutique bâlois a obtenu un soutien de 486 millions de dollars de la part du Ministère américain de la santé. Néanmoins, la technique de culture de cellules n’est pas encore autorisée par les Etats-Unis dans le domaine des vaccins contre la grippe.

Si l’aval est rapide, le site pourrait répondre à une pandémie dès 2011. Selon Novartis, l’ouverture de ce centre constitue une étape importante pour l’utilisation de procédés biotechnologiques modernes dans la fabrication de vaccins afin de remplacer la production à base d’oeufs, vieille de 50 ans.

Le site sera en mesure de produire 150 millions de doses de vaccins dans les six mois suivant l’apparition d’une pandémie de grippe, ajoute Novartis. L’usine devrait atteindre sa pleine capacité en 2013.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Mar 24 Nov - 13:42

Un tel investissement, il faut nécessairement le rentabiliser. Je vais finir par penser que ceux qui disent que les labos créent des maladies n'ont peut-être pas tort...
avatar
Gaiya
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1005

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Gaiya le Mar 24 Nov - 23:02

Oui on a surement pas tord, malheureusement, le pouvoir accordé aux groupes pharmaceutiques grandit et il n'est que la face cachée de notre réel problème. Pourquoi le ministère de la santé donne autant d'argent pour la réalisation de ce projet en sachant très bien qu'il n'est pas ENCORE autorisé d'utiliser la technique de culture cellulaire??? Que vont ils produire pour remplacer les oeufs?
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mer 25 Nov - 12:52

GlaxoSmithKline retire les vaccins contre la grippe porcine au Canada

(Source : AP via SOTT, trad. jsf)

Londres - La compagnie pharmaceutique GlaxoSmithKline PLC a dit mardi avoir recommandé aux équipes médicales au Canada de ne pas utiliser un lot de vaccins contre la grippe porcine en cas où celui-ci provoqueraient des allergies mortelles.

La représentante de la compagnie, Gwenan White, a dit avoir émis cette recommandation après des rapports signalant qu’un lot de vaccins contre la grippe porcine auraient causé plus de réactions allergiques qu’à la normale.

"Nous avons recommandé aux professionnels de la santé de ne pas utiliser ce lot pendant qu’enquêtent les autorités de la santé," a-t-elle dit.

White a dit que le lot en question, qui a été distribué à travers le Canada, contient 172,000 doses de vaccin. Elle a refusé de dire combien de doses ont été administrées avant que l’avis d’en arrêter l’utilisation a été donné.

White dit que GlaxoSmithKline, basé au Royaume-Uni, a écrit aux professionnels de la santé canadiens pour leur recommander d’arrêter l’utilisation du lot le 18 novembre. Elle a dit qu’un total de 7.5 millions de doses de vaccin ont été distribué au Canada.

GlaxoSmithKline est le second fabriquant de médicaments au monde en terme de revenus. Ses actions ont baissé de 0.08 pour cent à la Bourse de Londres à 1,276.50p ($21.16)
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Mer 25 Nov - 12:58

Grippe A, une immunité naturelle plutôt qu’artificielle

Lettre au British Medical Journal par Dr. Juan Gérvas et Jim Wright

(Source : BMJ.com - Traduction : Mondialisation.ca)

Les vaccins approuvés par le FDA [NdT. et l’EMEA] contre la grippe A (H1N1) [1] permettent au gouvernement d’envisager des programmes de vaccination de masse pour la grippe H1N1 à la fin de cette année. De tels plans sont irrationnels et basés sur la peur et non sur une politique « de bon sens et de sang-froid » (comme proposé par les médecins espagnols et d’autres professionnels de la santé) [2].

Nous désapprouvons vivement la vaccination de masse qui est fondée sur plusieurs hypothèses erronées.

La première hypothèse est que la pandémie H1N1 sera analogue à celle de la grippe espagnole de 1919. C’est fort improbable étant donné que la grippe espagnole était une grippe mondiale dans un contexte de grande pauvreté, sans systèmes de santé publique, sans eau courante et sans antibiotiques pour traiter les complications. À l’appui de ceci, la grippe espagnole a tué principalement des gens pauvres ; en Inde par exemple, elle a tué des soldats (dans des casernes, avec de la nourriture de mauvaise qualité, de mauvaises conditions d’hygiène) mais non des officiers (bonne nourriture, maisons de style britannique, etc.).

La deuxième hypothèse est que la grippe H1N1 est grave et mortelle. Il y a des évidences substantielles que ce n’est pas le cas et qu’en réalité le taux de mortalité de la grippe H1N1 est bien moindre que celui la grippe saisonnière [3, 4].

La troisième hypothèse est que le vaccin fonctionnera. La réponse immunologique ne constitue pas une garantie que le vaccin peut réduire les infections graves et la mortalité. La démonstration de cet avantage exige de grands essais cliniques RCT (Essais Contrôlés Randomisés), qui manquent singulièrement aussi bien pour les vaccins H1N1 bien que pour les vaccins de la grippe saisonnière.

La quatrième hypothèse est que le vaccin H1N1 fournira une immunité analogue à celle d’une infection naturelle. L’immunité contre la grippe virale a cette particularité très intéressante, connue comme le "pêché antigénique originel" [5]. Ce concept signifie que le premier virus de grippe auquel nous sommes exposés produit la réponse immunitaire la plus forte et que cette immunité dure plus de 50 ans. Cela explique le fait que les gens de plus de 50 ans semblent avoir une certaine immunité face au virus H1N1 parce qu’un virus semblable de la grippe A a circulé à l’échelle mondiale de 1918 à 1957. Il s’avère ainsi que l’infection naturelle crée une immunité pendant 50 ans pour un coût nul alors que les vaccins de la grippe exigent une (ou deux) injection(s) annuelle(s) pour arriver à un degré d’immunité moindre.

Nous recommandons donc que la plupart sinon tous les vaccins H1N1 soient utilisés dans le cadre d’une étude en double aveugle randomisée avec contrôle placebo pour établir si les avantages sont supérieurs aux nuisances. Sans une telle approche, en septembre 2010 nous serons de nouveau en position de ne pas savoir qui vacciner. Des études en double aveugle randomisées semblables sont également nécessaires pour le vaccin de la grippe saisonnière étant donné que les effets à long terme de la vaccination annuelle contre la grippe sont inconnus, et il y a de fortes chances que les nuisances d’une vaccination annuelle contre la grippe soient supérieures aux avantages d’une non-vaccination.

Références

1. Influenza A (H1N1) 2009 monovalent. http://www.fda.gov/BiologicsBloodVaccines/Vaccines/ApprovedProducts/ucm181950.htm 2. Villanueva T, Gérvas A. Spain and swine flu. CMAJ. 2009. http://www.cmaj.ca/cgi/eletters/181/6-7/E102 3. Assessment of the influenza A (H1N1) pandemic on selected countries in the southern hemisphere : Argentina, Australia, Chile, New Zealand and Uruguay. Department of Health and Human Services and other USG Departments for the White House National Security Council. 26th August 2009. http://flu.gov/professional/global/final.pdf 4. Collignon PJ. Mass vaccination against swine flu : could it cause more harm than good ? http://www.bmj.com/cgi/eletters/339/sep03_2/b3471#219801 5. Couch RB, Kasel JA. Immunity to influenza in man. Ann Rev Microbiol. 1983 ;37:529-49.

Texte original en anglais :Swine flu, better natural immunity than artificial one

Traduction : www.asanat.org , 26.10.09
avatar
Lalie
Membre - Niveau1
Membre - Niveau1

Nombre de messages : 58

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Lalie le Jeu 26 Nov - 10:38

Merci Schattenjägger pour tes liens, j'ai bien rigolé pour groland!, l'autre, ça foutait plus les ch'tons.... ce mec a l'air vraiment convaincu de ce qu'il dit, il y a pas mal de rumeurs qui vont dans ce sens, jusqu'à présent, je regardais ces théories de complot mondial de diminution de la population comme une fiction, mais je dois dire que depuis quelques semaines, avec cette campagne basée sur la peur, ces mensonges évidents, ces contre-sens, toutes les absurdités entendues à la télé, ces médecins qui dénoncent, ces réquisitions pour ceux qui refusent, et bien ça ne me dit rien qui vaille... l'image des trains qui emmenent les gens n'est pas trop forte finalement; j'ai aussi le sentiment que nos dirigeants sont également manipulés et que la situation leur échappe complètement, en tout cas c'est l'impression que ça donne, ils essaient de faire bonne figure, mais quand on les entend s'exprimer dans les vrais débats, il est clair qu'ils suivent bêtement les recommandations des Dieux de la pharmacie. Aujourd'hui, je peux vous dire que j'ai peur, non du virus, mais du sens caché de tout ça. Et je souhaite que les théoriciens du complot se trompent, alors on pourra rire un bon coup, ça n'aura tué personne.
Restons sur nos gardes!
Mon fils est parti au collège ce matin avec dans son sac un gros NON en rouge sur le document d'autorisation de vacciner.Estimons nous heureux d'avoir eu le choix.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Jeu 26 Nov - 20:33

Magnifique victoire de la vaccination ! A ce jour, 750 000 français vaccinés, soit 1.15 % de la population.
Les virus ne franchiront pas cette ligne Maginot !
avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par dranozir le Ven 27 Nov - 9:57

Sur les 750 000 français combien il y a de réactions négatives ?

car si le vaccin pose plus de problème qu'il n'en résous je vois pas l'intérêt ...
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Ven 27 Nov - 13:22

Depuis des années on nous ressasse que pour être une barrière efficace, il faut qu'au moins 75 % de la population soit vaccinée. Comme ça ne sera pas le cas, autant abandonner tout de suite !
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Ven 27 Nov - 14:54

Le vrai CV de Roselyne Bachelot

(Source : Fakirpresse)

Le 24 novembre 2009 - par Pascale Pascariello et François Ruffin

Sur le site du Ministère de la Santé, Roselyne Bachelot oublie un détail dans son CV : ses douze années passées au service de l’industrie pharmaceutique. Mais qu’a-t-elle fait, exactement, pour SoguiPharm, Ici-Pharma, Astra-Zaneca ? Le plus simple, c’était de lui demander. Sauf que la ministre se fâche et s’échappe en courant...



Jeudi 5 novembre. Comparaisons biographiques

On s’ennuie au bureau, alors sur Google on tape « Bachelot ». Voir qui elle est, un peu. La grippe A l’a si bien propulsée sous le feu des caméras.

Sur Wikipedia, c’est marqué ça : « Roselyne Bachelot-Narquin a occupé, avant d’entrer dans la politique au début des années 1980, le poste de déléguée à l’information médicale au sein du laboratoire ICI Pharma de 1969 à 1976, puis elle est chargée des relations publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989 ».

Tiens tiens, on ne savait pas. Mais faut vérifier, hein, Wikipédia raconte parfois n’importe quoi... D’autant que son CV officiel, sur le site du ministère de la Santé, ne cause pas de ça du tout. On apprend plein de choses passionnantes, que « ses deux parents étaient docteurs en chirurgie dentaire », qu’elle a « approfondi ses recherches en spectrophotométrie infrarouge », qu’elle est même balaise sur « l’influence des atomes métalliques sur les liaisons carbone-hydrogène dans les molécules complexes », etc. Mais rien sur les douze années qu’elle aurait – conditionnel de rigueur – passé au service de l’industrie pharmaceutique. Un trou, là. Alors, qui dit vrai ? Wikipédia ou le Ministère de la Santé ?

Et puis, on tombe sur ce document :

C’est son vieux CV, lorsqu’elle était au Parlement européen, en 2004. Tout en haut, juste sous « née le 24 décembre 1946 à Nevers », elle détaille son « activité professionnelle » : « Déléguée à l’information médicale - laboratoires ICI Pharma - de 1969 à 1976. Chargée des Relations Publiques chez Soguipharm de 1984 à 1989. »

C’était une fierté, apparemment, à l’époque : la preuve qu’elle avait travaillé dans la vraie vie. Celle de l’entreprise... Mais pourquoi, alors, le cacher maintenant ? Pourquoi oublier ces douze années, qui pèsent quand même dans une (brève) carrière ? Pourquoi cette omission, alors que Roselyne Bachelot promet que « la transparence sera la plus totale, suivie scrupuleusement » ? Pourquoi ce silence, alors que la loi oblige les experts à déclarer leurs « conflits d’intérêts » ? Le plus simple, c’était de lui demander. On a essayé. On s’est entêtés, même.

Vendredi 6 novembre. La com’ communique peu

« Service de presse de Roselyne Bachelot, bonjour.
Excusez-moi de vous déranger. J’appelle concernant le parcours de Madame la ministre dans les laboratoires pharmaceutiques... Elle a bien été « déléguée à l’information médicale chez ICI Pharma de 1969 à 1976 ?
Est-ce que vous auriez la gentillesse de m’envoyer un mail, s’il vous plait ? »
On envoie un mail. On rappelle. « Service de presse de Roselyne Bachelot, bonjour.
J’appelle pour savoir : est-ce que Madame Bachelot a bien été « déléguée à l’information médicale chez ICI Pharma de 1969 à 1976 ?
Ouh la. Non, à mon niveau je n’ai pas cette information. Est-ce que vous voulez que je demande à la conseillère presse de vous rappeler ?
Oui, volontiers. »


Dimanche 8 novembre. Visiteuse médicale à Bouguenais

En attendant, on contacte le sénateur du Parti de Gauche François Autain (l’oncle de Clémentine). Venant de Loire-Atlantique, comme Roselyne, lui a des vieux souvenirs de « Madame Bachelot » : « Je l’ai rencontrée, mais dans des circonstances qui étaient liées à l’exercice de ma profession et de la sienne : moi j’étais médecin généraliste dans une petite commune de la banlieue nantaise, à Bouguenais, et elle était représentante d’un laboratoire pharmaceutique, Astra Zaneca ; elle m’avait vanté les produit de ce labo et elle m’en avait parlé avec beaucoup de compétence et de chaleur. Je ne suis pas étonné de la voir aujourd’hui assumer de si hautes fonctions parce qu’elle m’avait impressionné par la maîtrise avec laquelle elle connaissait le dossier de ce médicament. »

D’un click de souris, le site pharmactua.com (« l’information en ligne pour les décideurs et les acteurs du monde de la santé ») nous informe que « Astra Zeneca développe un nouveau vaccin pour le virus H1N1 : 200 millions de doses sous forme de spray nasal, un marché de 2,3 milliards pour le groupe. »

Jeudi 12 novembre. Ministre souriante, médias riants

Aujourd’hui, c’est le grand jour : « A l’occasion de l’ouverture des centres de vaccination, Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé et des Sports, visitera le centre de vaccination Auguste Renoir à Paris. Lors de ce déplacement, la ministre se fera vacciner contre la grippe A (H1N1). »

On va la croiser , enfin. On va pouvoir lui poser la question qui nous tracasse. Canal plus, BFM, Europe 1, RTL, M6, tout le monde est là. Caméras, micros, appareils photos sont parqués derrière une barrière en fer, aux premières loges, grimpés sur des chaises, ou se bousculant pour la meilleure prise. De l’autre coté, le théâtre de la future vaccinée est bien régi : petite table d’écolier au fond, avec un médecin qui attend pour connaître le dossier de sa patiente. La scène est préparée, l’héroïne arrive, et lance sa tirade : « Je veux dire de façon forte à mes concitoyens que nous devons nous faire vacciner. Cette grippe elle présente des formes qui peuvent être très très graves, il y a aujourd’hui vingt-cinq personnes qui sont hospitalisées dans les hôpitaux de Paris, avec dix petits enfants qui présentent des formes extrêmement graves », on connaît sa chanson.

La vaccination débute : soulevant sa manche, la ministre fait mine d’entamer un strip-tease – avant de blaguer, pull retroussé : « J’arrêterai là ! » Charmés par tant d’humour, et par son sourire, les journalistes rient aux éclats. Vient l’heure des impertinentes questions : « Madame Bachelot, les Français sont méfiants pourquoi ? », « Madame la ministre, Jean François Coppé hésite encore à se faire vacciner : que lui dites-vous pour le convaincre ? », etc. Jusqu’à la mienne : « Madame Bachelot, est ce que c’est vrai que vous avez été porte-parole pendant douze ans de deux laboratoires pharmaceutiques ? » Son sourire s’efface :

« Ah, écoutez, c’est absolument, écoutez, vraiment, cette accusation est absolument répugnante...
Mais c’était bien Ici pharma et Soguipharm ? »


Elle se fâche : « Pendant 6 ans j’ai travaillé dans un laboratoire pharmaceutique comme visiteuse médicale à 1 000 francs par mois comme boulot de, comme boulot d’étudiante pendant 6 ans, c’est comme, c’est comme si vous disiez aux jeunes gens qui travaillent chez Mac Do à vendre des... des hamburgers qu’ils sont à la solde de l’industrie agro-alimentaire ! » Roselyne Bachelot s’échappe alors par la porte de derrière.

La réaction des collègues, mécontents eux aussi, ne tarde pas : « Elle n’a pas aimé », « Ah, ben merci, elle est partie », « Heureusement que tu as posé ta question pas trop tôt sinon elle serait partie toute de suite et on aurait rien eu ». « Mais, je les interroge, vous le saviez ?
Non, mais l’investigation serait trop longue...
Y a juste à regarder son ancien CV de députée européenne. Maintenant que vous le savez, vous reprendrez l’information ?
Non. On n’est pas venus pour ça. On est venus pour la vaccination. »


Sur le retour, je réfléchis en marchant : si j’étais élue au Parlement européen, je ne crois pas que je mettrais tout en haut de mon CV, comme « activité professionnelle », que j’ai travaillé comme serveuse chez Mac Do... Et puis, restent en suspens ces cinq années comme « Chargée des Relations Publiques chez Soguipharm » : c’était pas plus important que du baby-sitting, peut-être ?

Mardi 17 novembre. Propagandiste des labos

« Chargée des relations publiques, c’est une dénomination des lobbyistes », affirme Roger Lenglet. Lui a publié Lobbying et Santé.

« C’est un titre qui avait été inventé par Edouard Bernays, un des fondateurs du lobbying, qui disait "on hésitait entre le mot de propagandiste mais ça la foutait mal, donc on a inventé relations publiques", ça consiste simplement à obtenir auprès des élus des positions ou des lois favorables aux intérêts de l’industrie qu’on représente. Donc Roselyne Bachelot a exercé cette activité pour le compte du groupe pharmaceutique Soguipharm, elle a été aussi visiteuse médicale pour d’autres laboratoires pharmaceutiques, elle se retrouve ministre de la Santé. Evidemment, ce n’est pas sain puisqu’on peut avoir toutes sortes de collusion, de complicités, et donc les décisions qui sont prises dans le cadre d’une campagne de vaccination massive, par exemple, peuvent être mise en doute et vont susciter une méfiance. Cette campagne non seulement a été expertisée par des experts qui ne sont pas indépendants, puisqu’ils travaillent pour l’industrie pharmaceutique, donc il y a déjà conflit d’intérêts, mais la ministre elle-même est dans une situation qu’on peut considérer comme douteuse. »

La si souriante Roselyne Bachelot avait-elle travaillé comme « lobbyiste » pour l’industrie pharmaceutique ? Nous n’y croyions pas : il fallait la laver de tous soupçons...

Mardi 17 novembre. Eloge de la transparence

« Service de presse de Roselyne Bachelot, bonjour.
J’appelle concernant le parcours dans les laboratoires pharmaceutiques de Madame la ministre...
Ah oui. »
Y a de la gêne, dans la voix. De l’hésitation. « Quand vous me demandez ce qu’a fait la ministre entre 69 et 76, elle a elle a travaillé, mais elle n’avait pas du tout un poste de comment dirais-je, attendez, elle n’avait pas un poste stratégique...
L’intitulé, c’est "déléguée à l’information médicale"...
Le titre exacte, enfin, franchement, je peux vous dire, j’ai pas le titre exact... Concernant la deuxième date, elle a travaillé chez Soguipharm mais là encore, elle avait, c’est un petit poste quoi... Elle a ouvert avec son mari un labo, enfin, voyez...
Ah elle était elle-même entrepreneur, elle tenait elle-même un laboratoire pharmaceutique alors ? »


Silence. Long silence. « Bah elle a fait elle elle... Bah vous savez c’était pas un laboratoire pharmaceutique comme vous l’entendez... Ca n’avait rien à voir. Elle était vraiment euh...
C’était un laboratoire pharmaceutique, mais pas vraiment un laboratoire pharmaceutique ?
Beh oui. Nan mais au sens où vous l’entendez parce que là, actuellement, y a toute une polémique sur tous ces labos qui sont des grosses firmes. A l’époque, ça n’avait rien à voir. Vous voyez ce que je veux dire ?
Elle le fait, d’après son CV, en même temps qu’elle est députée, elle travaille au sein du RPR notamment sur le thème du médicament...
Là on a l’impression qu’on décortique tout son passé. J’ai beau chercher, je me dis : où il est le lézard, quoi ? Voilà.
Le plus simple, ça serait qu’il y ait une interview avec Madame Bachelot, qu’elle explique en toute transparence ce qu’elle a fait dans les labos pharmaceutiques à ces deux périodes de sa vie.
Oui. Absolument. Mais reconnaissez, y a une chose que je ne comprends pas : on peut avoir exercé des fonctions dans sa vie, vous voyez, pour autant est-ce qu’on peut systématiquement remettre en cause l’éthique, la déontologie d’une personne ?
Est-ce que vous m’avez entendu à un moment mettre en cause la déontologie irréprochable de Madame Bachelot ?
Nan nan.
Ce que je trouve regrettable, c’est que ça comprend quand même une dizaine d’années de sa vie, et au moment où elle entre au ministère, on l’élimine de sa biographie officielle.
Mais mais moi je vais la bio de quelqu’un, Dupont va faire la même bio, et on ne la fera pas du tout de la même manière. Ca n’a pas du tout un, dans le but euh de cacher comme tout le monde hein je vous assure.
Non, c’est pas possible. Elle le met en avant dans ses biographies précédentes, et là au moment où elle est ministre on sait que ses parents sont docteurs en chirurgie dentaire, qu’elle est spécialiste en spectrophotométrie infrarouge, qu’il y a son CV politique intégral, et que là, paf, y a dix années de sa vie qui passent à la trappe.
Là oui... »


Mercredi 18 novembre. Pas d’interview chez nous

Dernier essai :

« Est-ce que Madame Bachelot accepte l’interview, en toute transparence, sur ses activités dans l’industrie pharmaceutique ? » En gros, c’est non. En revanche, elle devrait passer chez Nicolas Demorand, le matin, sur France Inter. On est jaloux : pourquoi Demorand et pas nous ? Enfin bon, peu importe : ce « meilleur interviewer politique de l’année » va, à coup sûr, poser à Madame la ministre toutes les questions qui fâchent, sur l’indépendance, la transparence, les conflits d’intérêts. Et sans doute s’échappera-t-elle du studio par la porte de derrière...
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Ven 27 Nov - 14:54

Vaccin grippal et déformations fœtales

(Source : Alterinfo)



Extraits de l’article "Arepanrix : une expérimentation illégale Vaccination de femmes enceintes avec PandemRix"

[...]

Concernant la sécurité pré-clinique (la seule donnée concernant la sécurité de ce vaccin sur leur utilisation sur les femmes enceintes avant le début de l’étude OBSERVATIONELLE, notamment sur 8000 femmes enceintes qui ont été vaccinées en octobre 2009 en Suède)

« Deux études ont été menées avec l’antigène H5N1 adjuvanté en ASO3 et ont évalué les effets sur le développement embryo-foetal et péri- et post-natal chez les rats, suite à une injection intramusculaire. Bien qu’une conclusion définitive n’ait pas pu être établie vis-à-vis d’une relation possible au traitement avec le vaccin H5N1 et/ou l’adjuvant AS03, et que les autres données de l’essai semblaient normales, il convient de mentionner l’observation suivante. Dans la première étude, il y avait une incidence accrue de déformations fœtales, surtout les côtes étaient épaissies sur leur partie médiale, avec des plis anormaux, et des omoplates pliées, ainsi qu’une incidence accrue d’uretères dilatés et des retards dans la maturation neuro-comportementale. Dans la deuxième étude il y avait une augmentation de l’incidence de perte de grossesse post implantation, et de la variation fœtale d’uretère dilaté. Tous les phénomènes n’ont pas été observés dans les deux études, et donc la signification toxicologique de ces études demeure incertaine. »

Je pense que, contrairement à certains experts à l’EMEA et l’OMS, les futures mères canadiennes savent très bien lire, car j’entends des rapports qu’il y a des centres de vaccination ouverts là-bas depuis plusieurs jours qui n’ont pas vu arriver le moindre chat !

En dehors de tous les risques et incertitudes déjà connus sur ce vaccin, les lecteurs et lectrices canadiens peuvent prendre connaissance de cette information non sans importance que ce que nous savons sur l’utilisation de PandemRix/ArepanRix concernant la grossesse, c’est que dans des études de sécurité pré-cliniques, les rates enceintes qui avait reçu du « Pre-Pandrix » avec le même adjuvant ont eu des petits avec une incidence accrue de malformations, du retard dans la maturation neurocomportementale, des pertes précoces de l’embryon et des fausses couches.

Cette information ne figure ni sur www.influenza.be, ni sur le communiqué de www.ggolfb.be, mais il est pourtant de nature à intéresser aussi les femmes enceintes belges qui se demandent s’il vaut mieux se vacciner avec le PandemRix ou pas.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Ven 27 Nov - 14:55

« J’ai été témoin sur place de l’épidémie de grippe de 1918 »

(Source : Améliorer ma Santé)



Je vous fait part d’un témoignage très intéressant , celui d’un Docteur en Pharmacie, le Dr Eleanor Mac Bean : voici son texte…

« J’ai été témoin sur place de l’épidémie de grippe de 1918 »

Dr Eleanor McBean,

Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue. Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain. La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale. On avait administré quantité de vaccins et de sérums toxiques à pratiquement toute la population. La situation devint réellement tragique quand éclatèrent tout d’un coup ces maladies engendrées par la médecine.

La pandémie s’éternisa deux ans, nourrie par les médicaments toxiques que les médecins prescrivaient pour supprimer les symptômes. Pour autant que j’aie pu l’observer, la grippe atteignait essentiellement les vaccinés. Ceux qui avaient refusé la vaccination échappaient à la maladie. Ma famille avait refusé toutes les vaccinations ; c’est ainsi que nous sommes restés tout le temps en excellente santé. Nous savions de par les enseignements de Graham, Trail, Tilden et d’autres qu’on ne peut contaminer le corps avec de poisons sans que celui-ci ne devienne malade.

Quand l’épidémie atteignit son paroxysme, tous les magasins, les écoles, les entreprises étaient fermés et même jusqu’à l’hôpital. Les infirmières et les médecins qui s’étaient fait vacciner étaient terrassés par la maladie. On ne voyait plus personne dans les rues. La ville était devenue une ville fantôme. Comme notre famille (qui n’avait pas accepté les vaccinations) semblait être une des rares familles à ne pas avoir attrapé la grippe, mes parents couraient de maison en maison pour s’occuper des malades, vu qu’il était impossible de trouver un médecin. Si c’étaient les germes, les bactéries, les virus ou les bacilles qui devaient en fait provoquer la maladie, ils auraient eu cent fois l’occasion de s’attaquer à mes parents qui passaient plusieurs heures par jour dans les chambres de malades. Pourtant mes parents ne contractèrent jamais la grippe et ne rapportèrent à la maison aucun germe qui aurait pu s’attaquer aux enfants. Aucun membre de notre famille ne fut atteint par la grippe ; il n’y eut même pas le moindre rhume alors que l’hiver était rude et la neige épaisse.

On a dit que l’épidémie de grippe de 1918 avait tué 20.000.000 de personnes dans le monde. Mais en fait ce furent les médecins qui occasionnèrent cette hécatombe avec leurs traitements grossiers et meurtriers. C’est une terrible accusation, mais elle n’en demeure pas moins vraie, s’il faut en juger par les succès obtenus par les médecins n’utilisant pas les médicaments.

Alors que pour les médecins et les hôpitaux traditionnels, les décès s’élevaient à 33%, les autres hôpitaux (non traditionnels) comme BATTLE CREEK, KELLOGG, MACFADDEN’S HEALTH-RESTORIUM obtenaient pratiquement 100% de guérisons avec des méthodes naturelles simples comme les cures d’eau, les bains, les lavements, le jeûne, des régimes alimentaires très bien étudiés comprenant essentiellement de la nourriture naturelle. Un médecin que nous avons connu n’a pas perdu un seul patient de la grippe en huit ans…

Si les médecins classiques avaient été aussi éclairés que les thérapeutes utilisant les méthodes naturelles, on n’aurait sûrement jamais parlé de 20.000.000 morts suite au traitement médical officiel de la grippe.

Chez les militaires vaccinés, la maladie a frappé sept fois plus que chez les civils non vaccinés. Ces soldats souffraient en fait des maladies contre lesquelles ils avaient été vaccinés. Un soldat qui, en 1912, était rentré des territoires d’outre mer m’avait confié que les hôpitaux militaires étaient remplis de cas de paralysie infantile et il se demandait comment il était possible que des adultes puissent contracter une maladie d’enfance. Nous savons maintenant que la paralysie est une suite classique d’un empoisonnement vaccinal. Chez nous la paralysie n’est apparue qu’après la campagne de vaccination massive de 1918.

Dr Eleonora McBean, Chapter 2 from the book « Swine flu Exposed », 1977

Cité par le Dr L.DAY,M.D. dans “How one wicked nation can kill billions around the world—with one lie !
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Sam 28 Nov - 9:04

Mon voisin m'a conseillé de boire 5 bières par jour pour contrer cette maladie. Ne confondrait-il pas grippe aviaire et grippe à bière ?

avatar
dranozir
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 2454

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par dranozir le Sam 28 Nov - 9:18

a mon avis ton voisin va attraper la grippe du foie ...
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Sam 28 Nov - 10:27

casseron a écrit:Mon voisin m'a conseillé de boire 5 bières par jour pour contrer cette maladie. Ne confondrait-il pas grippe aviaire et grippe à bière ?

N'empeche que ton voisin, il se trouve de sacré pretexte pour boire
avatar
Mirmi
VIP
VIP

Nombre de messages : 1957

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Mirmi le Sam 28 Nov - 10:28

Trés intéressant l'article du Dr
Eleanor McBean ! Ca prouve bien qu'il y un lien entre la vaccination et l'aggravation des conséquences de la grippe !!!

Et dire qu'en ce moment, ils font tout pour refourguer leur vaccin de m***e en toute connaissance de cause. Que cherchent-ils à faire ? J'amerais bien avoir la réponse.

Casseron : Ta remarque est intéressante aussi d'autant que j'habite à quelques km de la frontière belge et à un jet de pierre d'un monastère où ils font une délicieuse bière trappiste ! Tiens, je vais leur en acheter un petit tonnelet.
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Sam 28 Nov - 11:42

Epidémies provoquées par les vaccins de 1918 à nos jours



La fabrication des « pandémies »

Dr A. True Ott, PhD, ND 23/08/09. (Notes et extraits)

En 1921 l’Amérique entrait dans une période de véritable prospérité. La grande guerre était terminée, les usines travaillaient à plein rendement, les voitures étaient fabriquées en séries, les millionnaires se multipliaient. Les gens étaient en bonne santé et heureux en grande partie parce que la terrible maladie mystérieuse qui fut plus tard baptisée « grippe espagnole de 1918 » était une chose du passé.

Deux années s’étaient écoulées sans que ne réapparaissent ces « morts mystérieuses ». L’Amérique ne se priva pas de fêter la chose.

En fait, le public américain était si optimiste et heureux en 1921 que très peu de gens étaient malades. Pour la première fois depuis des dizaines d’années les lits d’hôpitaux étaient pratiquement vides !

La nouvelle et toute jeune Association Médicale Américaine créée par John D. Rockefeller juste quelques années auparavant était véritablement inquiète. Les affaires dégringolaient.

Les bénéfices réalisés par la vente de vaccins et de médicaments s’effondraient. Il fallait faire quelque chose et il fallait agir vite. Pour résoudre le problème on décida de créer de fausses épidémies de variole afin de maintenir les « rentrées » de la mafia médicale.

C’est grâce à un groupe de citoyens lanceurs d’alerte de Kansas City, Missouri (dénommé « The Advertiser’s Protective Bureau »), que nous savons aujourd’hui que ce plan monstrueux s’est déroulé. Ce groupe de citoyens intentèrent un procès et poursuivirent en justice la Société Médicale Jackson, filiale de l’AMA dans l’état du Missouri.

Dans le rapport officiel du « Protective Bureau » on peut découvrir ce qui suit au sujet de cet affreux complot :

A l’automne 1921 la santé des citoyens de la ville était particulièrement bonne, mais pas tellementidéale pour les médecins. Les membres de la Société Médicale Jackson se réunirent et décidèrent de créer une épidémie dans la ville. Selon les termes mêmes du rapport de cette réunion : « UNE MOTION FUT DECIDEE ET APPUYEE EN VUE DE RECOMMANDER A LA COMMISSION SANTE DE

DECLARER UNE EPIDEMIE DE VARIOLE DANS LA VILLE (Les recherches ultérieures révélèrent qu’il n’y avait aucun signe d’épidémie à cette époque, ni dans la ville, ni dans la région, ni dans l’état !).

Une journée spéciale, appelée « La journée de la vaccination » fut décrétée. Au cours de cette journée de la vaccination, les médecins devaient se présenter dans toutes les écoles, cliniques, bâtiments publics et hôpitaux pour vacciner « gratuitement ».

« IL FUT EN OUTRE RECOMMANDE D’AVOIR RECOURS A LA PLUS LARGE PUBLICITE POSSIBLE POUR FAIRE COMPRENDRE QUE LA VACCINATION CONSTITUAIT UNE MESURE PREVENTIVE CONTRE LA VARIOLE EN SOULIGNANT L’ABSOLUE NECESSITE QU’IL Y AVAIT A VACCINER CHAQUE HOMME, CHAQUE FEMME ET CHAQUE ENFANT DE LA VILLE. »

Le « Protective bureau » a pu prouver devant le tribunal qu’AUCUNE EPIDEMIE N’EXISTAIT AVANT LES VACCINATIONS !! Les rapports du tribunal montrent que la Société Médicale a fait fabriquer d’énormes quantités de posters, de tracts, publier des annonces dans les journaux avec d’horribles et atroces photos d’enfants malades couverts d’ulcères et de plaies ouvertes varioleuses. Le message paniquant était clair : VACCINER TOUT LE MONDE ou subir la menace d’une maladie mortelle. Il y avait, disait-on, une « épidémie ravageante » dans la ville ; la maladie était« hautement contagieuse » et « frapperait tous ceux qui ne seraient pas vaccinés ». Voilà le genre d’informations qui circulaient !

Est-ce que tout ceci ne vous paraît pas familier quelque 88 années plus tard ?

L’attaque éclair de la propagande médicale mafieuse fut un succès : plus d’un million de citoyens américains qui étaient heureux et en bonne santé furent littéralement hypnotisés et terrorisés.

C’est ainsi qu’ils acceptèrent de se laisser inoculer les toxines vaccinales dans le sang. Tous les enfants fréquentant les écoles publiques de la région furent vaccinés à l’école même !

Les parents qui osaient se poser des questions sur la vaccination de leurs enfants furent vilipendés publiquement et rejetés.

LES RAPPORTS DU TRIBUNAL SUR CETTE QUESTION SONT TRES CLAIRS

Au cours des semaines et des mois qui ont suivi les « vaccinations de masse », tous les lits des hôpitaux de la région furent occupés par DES PERSONNES QUI AVAIENT CONTRACTE LA VARIOLE

A LA SUITE DES VACCINATIONS !

Des dizaines de milliers de personnes devinrent malades, des centaines et des centaines d’innocents perdirent la vie et davantage encore de citoyens restèrent handicapés à vie !

Et, il fallait s’y attendre, LES JOURNAUX ne tarirent pas d’éloges quant à la sagesse dont avait fait preuve l’establishment médical en faisant la promotion des vaccins, précisant que le nombre des décès aurait été bien plus élevé s’il n’y avait pas eu la campagne de vaccinations !!

Des millions et des millions de dollars de profit furent engrangés au cours de cette énorme escroquerie « médicale ».

Grâce aux lanceurs d’alerte du « Protective Bureau », l’énorme escroquerie fut dénoncée et fut l’objet de poursuites judiciaires qui finirent par aboutir.

Au cours du procès, trois faits étonnants furent démontrés au-delà de « tout doute possible » :

Fait n°1. Les photos et les posters utilisés par les « médecins » et qui montraient des enfants malades ou mourants N’AVAIENT RIEN A VOIR AVEC LES CAS DE VARIOLE DE L’ENDROIT COMME ON AURAIT PU S’Y ATTENDRE !

Le « Protective Bureau » put établir et prouver qu’il s’agissait d’enfants anglais pour lesquels la justice s’était prononcée et qui avaient été victimes de l’empoisonnement vaccinal !!

Plusieurs jugements eurent lieu en Angleterre. Tous les détails, photos de ces affaires sont repris dans un ouvrage qui porte comme titre « HISTOIRE ET PATHOLOGIE DE LA VACCINATION » par Edgar M. Crookshank, M.D. professeur de bactériologie au Kings College, Londres ;

Fait n°2. Les vaccins contenant des VIRUS VIVANTS (atténués) provoquent généralement plus de maladies que les vaccins pourraient éventuellement éviter.

Fait n°3 Les maladies provoquées par les vaccinations représentent un outil socio-économique extrêmement efficace. Elles sont capables de générer des retombées économiques de billions de dollars, tout en modifiant les structures sociales de larges couches de population.

Alors que le « Protective Bureau » gagnait devant les tribunaux, le peuple américain perdait sur toute la ligne. Ces affaires auraient dû faire la une de tous les journaux du pays, dénonçant le Modus Operandi de certains « médecins » corrompus. Les journaux auraient dû expliquer comment ces gens firent des profits de millions et de millions de dollars par la tricherie, la tromperie, alors que des milliers d’américains naïfs et confiants souffraient et mouraient.

Toute cette sordide affaire avec tous ses détails répugnants fut tue par la presse américaine. L’AMA (Association Médicale Américaine) de John D. Rockefeller s’en était assurée avec le pouvoir de ses millions de dollars d’influence !

Bien que des milliers de personnes soient mo rtes ou restées handicapées par ce massacre organisé, les médecins impliqués ne furent que dérisoirement inquiétés. Ils furent pénalisés d’une amende de pure forme. L’establishment médical en tant que tel ne fut pas le moins du monde inquiété par la révélation de ces faits et a continué à perpétrer les mêmes crimes contre l’humanité en provoquant des maladies dues aux vaccins. Ces médecins, ne furent nullement freinés dans leur zèle d’escroquer le bon peuple jusqu’à ce jour…

AUTRES EXEMPLES D’EPIDEMIES INDUITES PAR LES VACCINS

Cas n°1 : Les mêmes événements qu’à Kansas City se produisirent à Pittsburg, PA à l’automne 1924. Comme à Kansas City, un groupe de lanceurs d’alerte engagea une action en justice à l’encontre du Dr C.J. VOUX, directeur des services de santé à Pittsburg et ses collaborateurs.

Tout comme à Kansas City, les promoteurs du vaccin furent déclarés coupables. Le procès permit de mettre à jour le fait que plus d’un million de doses de vaccin furent « vendues » aux citoyens de Pennsylvanie, bien que pas un seul cas de variole ne fut déclaré dans toute la région.

Il fut clairement démontré que ce fut SEULEMENT APRES l’administration du million de vaccins que l’épidémie de variole se déclara. Cette « épidémie » fabriquée de toutes pièces de main d’homme entraîna 330 décès et au minimum 1.680 cas graves de variole avec dommages et invalidité permanente pour les survivants. Cette « épidémie » coûta en outre à la ville la somme de 3.069.616 dollars ! Bien que le Dr Voux et ses acolytes avaient engrangé plus de 10 millions de dollars (soins et hôpitaux), ils ne furent pas contraints, en guise de réparation, de payer pour les dommages causés.

Comme pour l’affaire de Kansas City, une amende insignifiante fut infligée aux coupables et l’affaire ne fut jamais l’objet d’une large publication.

Cas n°2 : Les premiers lots du vaccin Salk contre la polio provoquèrent des milliers de cas de poliomyélite chez les vaccinés (L’un de ceux-ci concerna le président Franklin D. Roosevelt qui fut frappé quelques semaines après avoir reçu le vaccin). Cette situation fut attribuée à une quantité trop élevée de virus vivants dans le vaccin. C’est alors, en 1958 que le Dr Sabin mit au point son vaccin « amélioré » avec des virus vivants mais « affaiblis » ou « atténués ». L’année suivante son vaccin fut rendu obligatoire pour tous les enfants en âge d’école dans denombreux états. Le résultat : les cas de polio augmentèrent de 300 % dans ces états !

A titre d’exemples : au Tennessee, on relevait 119 cas de polio en 1958. Après la vaccination on en dénombra 386.

En Ohio on relevait 17 cas de polio en 1958. Ce chiffre passa à 52 en 1959. Au Connecticut on passa de 45 cas en 1958 à 123 cas en 1959. En Caroline du Nord : 78 cas en 1958 contre 312 cas en 1959, tout cela APRES avoir rendu la vaccination obligatoire pour les enfants des écoles. Au cours des dernières années, les SEULS cas de polio enregistrés ont été la suite directe des vaccinations.

Cas n°3 : C’est en 1976 qu’ont été perpétrés le fiasco et l’escroquerie de la « grippe porcine ».

Un soldat s’évanouit à Ft. Dix et meurt après avoir eu une réaction à un vaccin « expérimental », alors qu’il était sous l’effet d’un exercice physique intense, en l’occurrence une « marche forcée ».

Immédiatement le CDC entre en action et déclare que l’on peut s’attendre à UNE PANDEMIE DE GRIPPE PORCINE A L’ECHELLE NATIONALE. L’heureux hasard a voulu que le CDC soit justement en possession d’un stock de plus de 2 millions de doses de vaccin contre la grippe porcine préparés à partir de virus vivants atténués et d’ADJUVANTS expérimentaux… 40 millions de vaccins sont alors administrés à des cobayes humains naïfs.

Quantité de maladies auto-immunes (Syndrome paralytique de Guillain Barré et lupus), de même que de nombreux décès sont immédiatement mis en relation avec le vaccin et… la campagne de vaccination massive est arrêtée…

En 1979 l’émission télévisée « 60 minutes » consacre un documentaire à ce scandale. Contre toute

attente et suite aux menaces de Big Pharma, ce programme parfaitement impartial ne sera diffusé QU’UNE SEULE FOIS.

Il n’y eut aucune suite, aucune mise en accusation. Il n’y eut ni jugement, ni procès !

Il est donc compréhensible que l’Amérique ait oublié ce scandale de la grippe porcine de 1976.

Voir : [url=http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/... porcine-de-1976-epidemie-d-effets-seco.html]http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2009/08/...

porcine-de-1976-epidemie-d-effets-seco.html[/url]

Cas n°4 : Au cours de la première guerre du Golfe (Operation desert Storm), un vaccin

expérimental contre l’anthrax fut administré de force à 140.000 soldats. Ce vaccin expérimental contenait un adjuvant huileux appelé squalène. En dépit des volumineuses études menées dans de prestigieux laboratoires comme ceux de l’UCLA et qui en avaient montré le danger et la toxicité,. Les « huiles » militaires n’hésitèrent pas à donner le feu vert pour ces injections expérimentales.

Le résultat : ces 140.000 soldats furent atteints de ce qu’il est convenu d’appeler « le syndrome de la guerre du Golfe » Cette affaire sordide est expliquée très honnêtement dans un ouvrage de Gary Matsumoto appelé « Vaccine-A ».

TOUTES LES « PANDEMIES » MODERNES SONT CAUSEES PAR LES SERINGUES VACCINALES

Comme l’auteur de cet article l’a répété maintes fois au cours d’interviews radiodiffusés, La pandémie de grippe de 1918 a été le résultat direct de vaccins contre la fièvre typhoïde contaminés par virus vivants et qui avaient été administrés de force aux militaires américains et alliés au cours de la première guerre mondiale. A cette époque les virus n’étaient pas encore connus et on imaginait que les maladies avaient une origine bactérienne. Ces vaccins mortels contre la fièvre typhoïde furent fabriqués par les laboratoires de recherche de John D. Rockefeller, ainsi que par les laboratoires pharmaceutiques chinois.

Les souches vaccinales étaient réalisées à partir de virus récoltés chez des malades atteints de fièvre typhoïde et injectées à des troupeaux de porcs afin d’augmenter la réserve de matériel souche. Ces produits étaient ensuite injectés dans des oeufs de dinde et de poules pour permettre l’incubation des éléments pathogènes. Le produit final était ensuite injecté dans LES VEINES DE CENTAINES DE MILLIONS D’ETRES HUMAINS.

Il s’ensuivit une énorme pandémie qui enleva la vie à 50 millions de personnes à travers le monde.

Vaccine-Induced Disease Epidemic Outbreaks – The Engineering of « Pandemics »

By A.TRUE OTT, PhD, ND 23-08 ;2009.

http://www.rense.com/general87/indu.htm

Un million de fois plus de squalène dans le vaccin H1N1 que dans ceux qui provoquèrent la maladie de la guerre du Golfe

Par Gary Jacobucci - 25.08.09 (Notes et extraits)

http://www.rense.com/general87/mill.htm

[Cet article paru en anglais sur rense.com fait référence à une interview le 24-08-09 du Dr Laibow mettant en exergue la quantité très importante de l’adjuvant squalène dans certains vaccins H1N1 et les risques que cela comporte. Pour en savoir plus, Gary Jacobucci a mis en relation deux articles récents : l’un du Dr Anders Bruun Laursen, l’autre du Dr Russel Blaylock, neurochirurgien].

La présentation qu’a faite le Dr Laibow sur le squalène fut impressionnante. En cherchant des vérifications par rapport à ce « million de fois plus de squalène » que la quantité se trouvant dans le « vaccin A » qui a provoqué la maladie catastrophique de la première guerre du golfe (qui a ruiné les vies de centaines de milliers de soldats et tué des milliers d’autres), je suis tombé sur ces articles…

Quel est le danger des vaccinations contre la grippe porcine ?

Par le Dr Anders Bruun Laursen -

[url=http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=14851 - 20-08-2009]http://www.globalresearch.ca/index.php ?context=va&aid=14851 - 20-08-2009[/url]

« […] Comme vous voyez, il n’y a pas de confusion en ce qui concerne les virus de la grippe porcine et celui de la grippe aviaire. Mais il y a un autre problème très important : le rôle du squalène.

La quantité moyenne de squalène dans le vaccin contre l’anthrax injectée aux soldats américains à l’étranger, comme dans le pays pendant et après la guerre du Golfe a été de 34,2 microgrammes par milliard de microgrammes d’eau [ppb - parts per billion]. C’est à cela qu’une étude attribue la cause du syndrome de la guerre du Golfe chez 25% des 697.000 américains aux Etats-Unis et à l’étranger.

On peut trouver les résultats d’analyses suivantes de la FDA (« from the Gulf War lots on the Military Vaccine Resource directory website » (4)

a) AVA 020 – 11 ppb squalène

b) AVA 030 – 10 ppb squalène

c) AVA 038 – 27 ppb squalène

d) AVA 043 – 40 ppb squalène

e) AVA 047 – 83 ppb squalène

Ces valeurs furent confirmées par le Prof. R.F. Garry devant la Chambre des Représentants. C’est le Prof. Garry qui a découvert le lien entre le syndrome de la guerre du Golfe et le squalène. Selon ses recherches, le syndrome de la guerre du Golfe a été provoqué par le squalène et ce produit a été interdit par un juge fédéral en 2004 pour son utilisation dans le cadre du Pentagone.

Comme on peut le voir sur la page 6 du document de l’EMEA, le vaccin Pandremix contient 10,68 mg de squalène par quantité de 0,5 ml. Ceci correspond à 2.136.0000 microgrammes par billion de microgrammes d’eau, ce qui revient à un million de fois plus de squalène que dans (4).

Il y a toutes les raisons de croire que ceci rendra les gens malades dans des proportions beaucoup plus élevées qu’en 1990/91. Ceci est pour moi réellement meurtrier. »

Le vaccin peut être plus dangereux que la grippe porcine

Par le Dr Russel Blaylock- 15-07-2009

http://socioecohistory.wordpress.com/2009/07/15/drrussel-blaylock-vaccine-may-be-more-dangerous-thanswine-f...

« […] Ce qui est terrifiant c’est que ces vaccins pandémiques contiennent des ingrédients que l’on appelle adjuvants. Nombre d’études ont montré que ces produits pouvaient causer des maladies auto-immunes dévastatrices, comme l’arthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques et le lupus. Des études effectuées sur des animaux avec cet adjuvant ont montré le caractère meurtrier de ce produit. Une étude réalisée sur 14 cobayes a montré que quand cet adjuvant particulier fut injecté, un seul animal a pu survivre. Une nouvelle étude a montré les mêmes résultats meurtriers…

[…] J’ai fait une recherche sur pas mal d’études réalisées sur cet adjuvant et trouvé quelque chose de particulièrement intéressant. Plusieurs études réalisées sur des humains ont montré que le MF59 (le MF-59 contient deux principaux ingrédients inquiétants le squalène et le gp120 ) était un adjuvant immunitaire très sûr.

Mais quand j’ai vérifié qui avait réalisé ces études, j’ai trouvé sans surprise qu’elles avaient été réalisées par Novartis Pharmaceutical Company et Chiron Pharmaceutical Company qui ont fusionné. Ces études furent toutes publiées dans de « prestigieux » journaux médicaux. Ce qui ne m’a pas non plus étonné c’est que de nombreuses études réalisées par des laboratoires indépendants et des centres de recherches indépendants ont trouvé une très forte relation entre le MF-59 et les

maladies auto-immunes. Le squalène dans les vaccins a été fortement mis en cause dans le syndrome de la guerre du Golfe.

Au mois d’août 1991, Anthony Principi, Secrétaire aux affaires des vétérans admettait que les soldats qui avaient reçu le vaccin contre l’anthrax entre 1990 et 1991présentaient un risque 200 fois supérieur de développer la maladie meurtrière qu’est la sclérose latérale amyotrophique (ALS) que l’on appelle aussi la maladie de Lou Gehring. Les soldats souffraient aussi de nombre de maladies débilitantes raccourcissant la vie comme la polyarthrite nodosa, la sclérose en plaques (MS), le lupus, la myélite transverse, l’endocardite, la névrite optique avec perte de la vue et la glomérulonéphrite (un type de maladie des reins).

Le second ingrédient qui m’inquiète vraiment s’appelle le gp120, une glycoprotéine. Les chercheurs ont trouvé que quand ce produit était mélangé au squalène, la glycoprotéine devenait très fortement antigénique, c’est-à-dire qu’elle permettait la production d’une réponse immunitaire puissante et prolongée à la vaccination. En fait leurs études montrent qu’avec chaque dose, la forte réaction immunitaire dure plus d’un an. Maintenant ce qui est imbuvable c’est que cette glycoprotéine – gp120, un composant important de l’adjuvant vaccinal MF-59, est le même fragment protéinique qui fut isolé du HIV – le virus responsable de démence précoce chez les malades atteints du sida.

Des études ont montré que quand le gp120 est absorbé par les cellules microgliales dans le cerveau, il se produit une intense inflammation qui rend le cerveau susceptible de dommages excitotoxiques. C’est aussi la cause de la sclérose en plaques et de la névrite optique associée à des vaccins qui contiennent le MF-59.

Mais comment le gp 120 peut-il atteindre le cerveau ?

Des études portant sur d’autres adjuvants et qui ont utilisé des techniques de « marqueurs » ont pu démontrer qu’ils pénètrent généralement dans le cerveau après les vaccinations. Ce que la plupart des gens ne savent pas et même les médecins qui recommandent les vaccins, c’est

que la plupart de ces études réalisées par les compagnies pharmaceutiques font le suivi des patients pendant une ou deux semaines après la vaccination, alors que les types de réactions à ces produits peuvent prendre des mois ou même des années pour se manifester.

Il est évident que les fabricants de vaccins veulent faire des billions de dollars de profit avec cette pandémie promue par l’OMS et le gouvernement. …

Il faut cependant bien garder à l’esprit le fait qu’une fois que le vaccin a été injecté, il n’y a plus grand-chose que vous puissiez faire pour vous protéger – au moins par la médecine conventionnelle. cela voudra dire une vie entière de maladie invalidante et une mort prématurée. Il existe des moyens plus sûrs de se protéger de ce virus de la grippe comme de hautes doses de vitamine D3, des suppléments alimentaires et surtout une excellente alimentation. »
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30409

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par Schattenjäger le Dim 29 Nov - 16:35

Mutation du virus H1N1, vous allez tous crever…

(Source : Agoravox)



Il y a une semaine, les médias annonçaient une mutation du virus H1N1 en Norvège. Trois cas décelés. Voilà maintenant que l’InVS annonce également le décès de deux Français porteurs du virus H1N1 muté, le même qu’en Norvège paraît-il. Du coup, une panique se dessine, enfin, tout dépend, c’est vite dit. Dieu merci, les Français sont assez éclairés pour ne pas céder à la peur mais suffisamment inquiets pour se précipiter dans les centres de vaccination. Au point que la ministre Bachelot en appelle au sens civique. Faites-vous vacciner mais dans le calme et le bon ordre, les femmes et les enfants d’abord… Je voulais dire, les personnes prioritaires d’abord !

Un analyste détaché de la question observe le déroulement de cette pandémie grippale. Il réfléchit un peu et se dit que ces histoires de mutation arrivent au bon moment, servant d’adjuvant émotionnel pour renforcer la prise de conscience des patients et les conduire vers les centres de vaccination, un adjuvant qui s’ajoute au données statistiques des décès que les autorités présentent sous un angle, disons, un peu affolant. Augmentation de 80 % des décès en Europe. On passe de 60 à 70, ou 80 en France Au vu des tendances, la grippe fera moins de morts que sur la route mais elle fera plus de peur. Ne voyez pas d’ironie dans ces propos mais juste une interrogation. Ces mutations étaient connues depuis plus d’un mois mais nul n’en avait parlé. L’InVS vient de sortir l’information sans aucune précision mais en indiquant que le lien entre la mutation et le décès n’était en aucune manière établi. Un détail important en effet, mais que les médias de masse que sont Le Monde, Le Figaro ou Libé se sont bien employés à occulter. Finalement, Yahoo s’est révélé bien plus sérieux dans son traitement de l’information que tous ces grands journaux, signalant du reste que les décès notifiés incluent des cas probables. Le mieux est de s’en amuser. Au bout du compte, nous allons tous crever. C’est pour cela que le moral des ménages remonte et que la consommation repart, les achats représentant la dernière cigarette des condamnés que nous sommes. Mais le scénario ne se passera pas ainsi. Nous allons vivre, alors pourquoi pas tenter de le faire intelligemment et de mettre un peu de raison dans cette panique organisée par les experts.

Moi qui ait été scientifique et qui sait comment fonctionne la science, je vais essayer de donner quelques indications sur la production des résultats et conclusions. La science étant empirique, elle nécessite un long travail de collecte de données, issues du terrain exploré, ou alors des expériences de laboratoire. Une fois les faits empiriques recueillis, en nombre suffisant, des théories, des modèles, des résultats chiffrés, sont élaborés, consignés dans des publications qui sont envoyées et soumises à un comité de spécialistes habilités à les valider, les refuser, ou demander quelques expériences supplémentaires, quand ce n’est pas une ouverture de la discussion à des arguments contraires. Bref, cela prend du temps. Or, dans le contexte de la panique pandémique, les experts scientifiques divulguent des faits sporadiques, assortis d’interprétations bien fragiles, sur une mutation et sur une hypothétique protection du vaccin envers ce nouveau virus mutant. Autant le dire, c’est du grand n’importe quoi. Et même une entorse à la discipline qu’est l’épidémiologie dont les conclusions reposent sur une collecte de milliers, voire millions de cas recensés. Spéculer sur deux ou trois mutations et cinq décès et tirer quelques conclusions est une absurdité que n’importe quel étudiant en épidémiologie peut déceler. Mais nos experts ne se soucient peu des règles de leur discipline. Dans le contexte d’un affolement, tout est permis. La science n’en ressort pas grandie, la société non plus. Ces experts qui ont en charge ce dossier de la pandémie sont devenus fous. Ce n’est plus de la science mais carrément de la superstition. C’est dire l’état de régression où nous sommes parvenus. La pratique scientifique et médiatique comme signe crépusculaire de la pandémie de peur propagée par les médias de masse.

La mutation du H1N1 peut au moins être comprise par une autre discipline qu’est la virologie. On sait que virus de la grippe mute et d’ailleurs, les virus sont rarement identiques au point que les virologues tentent d’établir les liens phylogéniques sur la base d’homologies calculées sur les différents virus (exemple ici). Il y a les mutations par réassortiments, assez aisées à détecter, et les mutations par glissement. Une ou deux bases d’ARN modifiées et c’est un nouveau virus grippal parmi les millions, voire milliards qui circulent. Les résultats de virologie demandent de la patience. Alors autant dire que ces informations divulguées sur ces mutations H1N1 n’ont aucune valeur, pas plus en virologie qu’en épidémiologie. Au vu des possibilités statistiques, on peut trouver quelques combinaisons entre un décès et la présence d’un virus muté. C’est comme au loto. Une combinaison gagnante. Mais nous savons très bien que si le voisin gagne 50 000 euros, nous sommes presque certains de ne pas gagner, sauf si nous y croyons. Pour cette mutation c’est pareil. Il n’y a aucune raison de croire que ce virus mutant va se propager et nous décimer. Mais les experts et les médias ont décidés de supposer que ce pourrait être possible. Preuve s’il en est que nous sommes bien dans un processus de croyance et non plus de science. Un crépuscule de civilisation et un acharnement thérapeutique de la machine sanitaire. Confirmation des thèses que j’ai développées dans mon livre « H1N1 la pandémie de la peur », paru aux éditions Xenia.
avatar
casseron
VIP
VIP

Nombre de messages : 8044

Re: La Grippe Aviaire, Pandémie et autres virus.

Message par casseron le Lun 30 Nov - 20:41

Dans cette épidémie "monstreuse", il y a quand même un collège et deux écoles primaires fermées en Gironde....sans que l'on sache de quelle grippe il s'agit.

J 'en tremble.....
  • Poster un nouveau sujet
  • Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 19:41