Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Ce que voit cet homme aveugle stupéfie les chercheurs

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

Ce que voit cet homme aveugle stupéfie les chercheurs

Message par Robot U&P le Sam 12 Juin - 11:59

(Source : SeedMagazine, trad. NewsOfTomorrow)

TN, un patient, était de son propre aveu, complètement aveugle. Deux attaques cérébrales avaient détruit le cortex visuel de son cerveau, et par conséquent, sa capacité à voir.


Illustration par Joe Kloc

Il n’est pas inhabituel pour les patients ayant eu des attaques cérébrales de souffrir de lésions, mais dans le cas de TN — référencé par ses initiales, comme toujours dans les études de ce genre— était particulier. Sa première attaque cérébrale n’avait endommagé qu’un seul hémisphère de son cortex visuel. Cinq semaines après environ, une seconde attaque cérébrale endommagea l’autre hémisphère. Une estimation de sa fonction cérébrale révéla qu’après les deux attaques, TN, qui avait alors la cinquantaine, était déclaré cliniquement aveugle.

Connue sous le nom de lésion occipitale bilatérale sélective, le caractère inhabituel des troubles de TN le plaça au centre de l’intérêt des chercheurs à l’hôpital de Genève. Ils commencèrent à l’examiner et ont découvert qu’en dépit de sa cécité, il avait gardé la capacité à détecter les émotions sur le visage d’une personne. Il répondait de façon appropriée — avec des émotions telles que la joie, la peur ou la colère — à diverses expressions faciales. L’activité observée de son amygdale — la partie du cerveau qui traite les émotions — a confirmé ces curieux résultats.