Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


Du bleu égyptien découvert dans une église romane espagnole

Partagez
avatar
rilci
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 740

Du bleu égyptien découvert dans une église romane espagnole

Message par rilci le Mer 26 Mai - 19:31

Une équipe de chercheurs de l'Université de Barcelone (UB) a découvert des restes de bleu égyptien dans un retable roman dans une église de Sant Pere de Terrassa (Barcelone). Ce pigment bleu était utilisé depuis l'époque de l'Egypte ancienne jusqu'à la fin de l'Empire romain, puis n'a plus été employé. La question qui se pose alors est : "Comment pourrait-il se retrouver dans une église du 12ème siècle ?"


Le bleu égyptien ou bleu de Pompéi était un pigment bleu fréquemment utilisé par les Egyptiens et les Romains pour décorer des objets et des peintures murales. Après la chute de l'Empire romain d'Occident (476 après JC), ce pigment est tombé en désuétude et n'a plus été employé.

Cependant, une équipe de scientifiques catalan l'a bien identifié dans le retable d'une l'église du 12ème siècle romane de Sant Pere de Terrassa.

"Nous avons effectué une étude systématique des pigments utilisés dans le retable au cours des travaux de restauration de l'église, et nous avons pu montrer que la plupart d'entre eux étaient locaux et « pauvres » (terre, blancs de chaux, noirs de fumée); nous ne nous attendions pas du tout à trouver du bleu égyptien", a déclaré Mario Vendrell, co-auteur de l'étude et géologue du groupe de recherche Grup Patrimoni.

Pour confirmer leurs soupçons, ils ont fait analyser des échantillons au laboratoire de Daresbury SRS au Royaume-Uni, où ils ont utilisé des techniques de diffraction des rayons X avec le synchrotron.


"Les résultats montrent sans l'ombre d'un doute que le pigment est du bleu égyptien", confirme Vendrell; "ce ne peut être un autre type de pigment bleu utilisé sur les peintures murales romanes, comme l'azurite, lapis-lazuli ou aerinite, qui, dans tous les cas provenaient de pays lointains et difficiles obtenir pour le Royaume d'Aragon entre les 11e et 15e siècles ".

Selon le géologue, il n'existe aucune preuve que les gens de l'époque médiévale aient eu connaissance de la technique de fabrication de ce pigment, qui est faite de cuivre et de silicate de calcium: «En fait, il n'a jamais été retrouvé dans une fresque de l'époque".


"L'hypothèse la plus probable est que les constructeurs de l'église soient tombés sur une « boule » de bleu égyptien de l'époque romaine; ils ont alors décidé de l'utiliser dans les peintures sur le retable de pierre", explique Vendrell.

L'ensemble des monuments réalisés par les églises de Sant Pere, Sant Miquel et Santa María de Terrassa sont construits sur d'anciens lieux de vie ibériques et romains, et le pigment bleu, de grande valeur, aurait pu rester cachés sous terre pendant de nombreux siècles.


Source: Decouvertes-archeologiques.blogspot.com , Eurekalert.org ,Louvre.fr







Bleu égyptienLe « bleu égyptien » est un produit obtenu à partir de quartz, de cuivre, de calcaire et d'une petite quantité d'alcalins (natron). A une température inférieure à celle de la vitrification (vers 900°C), les différents ingrédients se cristallisent pour constituer un nouveau composé. Réduit en poudre, il est utilisé comme pigment ; cette même poudre, liée à nouveau avec du quartz pilé et un peu de chaux, cuite dans un moule, servait à fabriquer des petits objets.
Bleu égyptienLe « bleu égyptien » est un produit obtenu à partir de quartz, de cuivre, de calcaire et d'une petite quantité d'alcalins (natron). A une température inférieure à celle de la vitrification (vers 900°C), les différents ingrédients se cristallisent pour constituer un nouveau composé. Réduit en poudre, il est utilisé comme pigment ; cette même poudre, liée à nouveau avec du quartz pilé et un peu de chaux, cuite dans un moule, servait à fabriquer des petits objets.
avatar
canon
Membre VIP Argent
Membre VIP Argent

Nombre de messages : 1637

Re: Du bleu égyptien découvert dans une église romane espagnole

Message par canon le Mer 26 Mai - 20:09

salut a tous, on a egalement retrouver des statuettes manifestement egyptienne dans les pyrennes
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30655

Re: Du bleu égyptien découvert dans une église romane espagnole

Message par Schattenjäger le Mer 26 Mai - 20:27

salut a tous, on a egalement retrouver des statuettes manifestement egyptienne dans les pyrennes
Oui, il ce réalise même des fouilles assez étonnante dans l'église de Serres, prés de Limoux. Smile Quelques objets égyptiens ont été retrouvé tout prés de cette église, par le passé.

Contenu sponsorisé

Re: Du bleu égyptien découvert dans une église romane espagnole

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 14:07