Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bresil - 26 Juillet 1965 - Carazinho

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Bresil - 26 Juillet 1965 - Carazinho

Message par Robot U&P le Ven 23 Avr - 17:32


26 juillet 1965 BRESIL, Carazinho

- Ce furent cinq nains, vêtus d'uniformes noirs et de petites bottes qui apparurent. On nous dit que deux d'entre eux avaient dans la main un objet étonnamment lumineux, comme une baguette de fée. (Jacques VALLEE: "Chroniques des apparitions E.T." - DENOEL 1972 - coll. J'AI LU - p. 105)

- Dans la soirée Adilon Batista Azevedo, 15 ans, flânait derrière un groupe de jeunes qui allaient au cinéma. Alors qu'il traversait un terrain découvert à la périphérie de la ville, il entendit un étrange bourdonnement et vit deux cônes de lumière blanche dans le ciel, puis deux appareils presque ronds, l'un plus grand que l'autre, atterrir non loin de lui. Il se cacha derrière le muret d'un puits et vit trois entités émerger d'une machine et deux de l'autre. Les deux équipes se rejoignirent et il put entendre leurs paroles qui ne ressemblaient en rien de ce qu'il avait jamais entendu. Les êtres mesuraient 1 m 50, portaient des casques et des scaphandres d'une pièce, de couleur sombre ainsi que de petites bottes. L'un d'entre eux portait à la main droite un objet très lumineux ressemblant à une baguette. Ils conversèrent dans leur langage sifflant pendant 5 minutes environ, puis chaque équipe tourna autour de sa machine trois fois en se penchant pour examiner la coque. L'inspection terminée ils remontèrent dans leurs appareils qui s'envolèrent à vitesse si fantastique qu'en une seconde ou deux elles n'étaient plus qu'un minuscule point parmi les étoiles. Adilon courut rejoindre ses amis au cinéma mais sentit bientôt un si violent mal de tête qu'il dut aller chez un pharmacien acheter des comprimés. Sans le moindre résultat, son mal de tête dura pendant cinq jours.(...)

Source : (Charles BOWEN: "En quête des humanoïdes" - J'ai Lu 1974, p. 137, 138)

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 21:32