Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Un pi grec dans la campagne anglaise

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Un pi grec dans la campagne anglaise

Message par Robot U&P le Mer 8 Oct - 10:46

[size=10]


Dans le Wiltshire, un "cercle de culture" inexpliqué est venu s'ajouter à d'autres. Des scientifiques qui ont étudié cette figure y ont trouvé la représentation graphique de pi…Si les extraterrestres sont réellement les auteurs des "cercles" qui apparaissent l'été dans les champs de blé de l'Angleterre, ils connaissent le nombre pi (3,1415926…), l'un des nombres extraordinaires des mathématiques, qui représente le rapport constant entre la circonférence d'un cercle et son diamètre. Le dessin retrouvé au début du mois de juin dans un champ d'orge à Barbury Castle ressemblait aux nombreuses figures qui peuplent les champs anglais à cette période de l'année


il a été photographié d'en haut par Lucy Pringle, la chercheuse qui, depuis plus de dix ans, survole inlassablement la campagne à la recherche de crop circles, ou cercles de culture [des agroglyphes, en français]. La figure de plus de 45 mètres de diamètre découverte sur une colline du Wiltshire est visible en ligne sur le site de la chercheuse () aux côtés d'autres images apparues ce mois-ci. Ce cercle n'est même pas l'un des plus beaux : une ligne en spirale qui converge vers le centre, interrompue par endroits par d'inexplicables crans, convergeant également vers le centre. Pourtant, ce dessin d'apparence banale cache une structure extrêmement complexe, qu'a décryptée un astrophysicien à la retraite, Mike Reed. Si on complète la figure en traçant les rayons du cercle correspondant aux différents crans, le message secret se révèle au grand jour : il s'agit du nombre 3,141592654, très exactement des neuf premiers chiffres du nombre pi, suivis d'un 4 au lieu d'un 3 [4 étant la valeur arrondie normale qui doit apparaître après le 5 si on décide de ne donner que les neuf premières décimales].

D'après le professeur Reed, le tout petit cercle, à droite du centre de la figure, représente la virgule du nombre pi ; pour un chercheur versé en mathématiques tel que lui, le reste du problème a été relativement facile. Nous nous souvenons tous des leçons apprises sur les bancs de l'école : le nombre pi permet de calculer l'aire d'un cercle. Mais, parmi tous les nombres, il appartient à une catégorie qui semble venir d'un autre monde. Il est membre de la famille des nombres irrationnels : il ne peut être écrit comme le quotient de deux nombres entiers. En outre, il est transcendant et non algébrique ; il est donc impossible de l'exprimer en employant un nombre fini d'entiers. C'est certes un peu compliqué à formuler, mais le nombre pi nous explique en substance pourquoi la quadrature du cercle est impossible, pourquoi, en effet, on ne peut réaliser avec une règle et un compas un carré de la même aire qu'un cercle donné.

Le Wiltshire est une région obnubilée par les cercles depuis l'époque du célèbre monument mégalithique de Stonehenge. Plusieurs cercles ont été découverts dans cette contrée : en 1991, le dessin d'une fractale de Benoît Mandelbrot (dans un autre champ de blé) ; en 1996, le Julia Set, et, en 1997, les cercles de Koch. Toutes ces figures sont bien connues des physiciens et des mathématiciens, qui s'extasient devant leur passionnante complexité. Non loin de là, à Milk Hill, la mère de tous les crop circles (ou cercles de culture) a été découverte en 2001 : une superbe figure en spirale, d'une harmonie sans égale, composée de 400 cercles de différentes dimensions, s'étendant sur 90 000 mètres carrés.

Ces figures ont toutes été patiemment classées par Lucy Pringle : ces dernières années, la chercheuse a rassemblé (et mis à la disposition de tous) une base de données extraordinaire – mais plutôt inquiétante – de ce phénomène mystérieux : les scientifiques ont de plus en plus de mal, en effet, à l'attribuer (pour nous rassurer) à quelques farceurs qui couperaient le blé, la nuit, avec une faucheuse. De tels farceurs existent sans nul doute, et certains ont même avoué leurs méfaits. De nombreux chercheurs se sont penchés sur la question, et en ont conclu que ces individus ne sont pas les auteurs des dessins les plus complexes. Si l'on observe les figures de près, sur le terrain, un certain nombre d'éléments demeurent inexpliqués :
les épis de blé (ou d'orge) ne sont pas coupés, mais pliés en forme de spirale, comme écrasés par un tourbillon. Les tiges présentent des malformations tout à fait étranges ; dans le champ, l'air est souvent ionisé. Enfin, sur le sol, on a retrouvé des microsphères de fer. Autour des "cercles", on ne distingue aucune trace de piétinement. Il serait également impossible de dessiner des formes aussi compliquées, dans l'obscurité, en une seule nuit. Les figures les plus belles naissent tous les étés, en juin et en juillet, dans les sites les plus mystérieux d'Angleterre : Avebury, Silbury Hill, Stonehenge.

Des sites où se trouvent des vestiges de civilisations préhistoriques qui ont dessiné de grands chevaux sur des collines, construit des monticules pour leurs morts et transporté des mégalithes sur des centaines de kilomètres – on ne sait pas par quel moyen – pour réaliser des cercles de pierre dont aujourd'hui encore nous ne saisissons pas précisément le sens. Le mystère reste entier. La nouvelle ère des "cercles" dans les champs de blé ne fait que commencer.

Source: Courrier International




http://www.phenomenes-inexpliques.com/
avatar
Mikerynos
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 9902

Re: Un pi grec dans la campagne anglaise

Message par Mikerynos le Dim 12 Oct - 11:57

Le crop concerné par cette article est celui de Barbury Castle, situé dans le Wiltshire à la date du 1er Juin 2008...

Photos:
http://www.lucypringle.co.uk/photos/2008/uk2008af.shtml#pic4

La ligne de terre sur les photos est un chemin de randonnée. Ce pictogramme à été découvert le matin du dimanche 1er juin dans un champ d’orge qui se situe sur le bord de la route au Nord de « Castle hill » et peut être vue dans sa totalité sur une courte distance de cette colline. Ce pictogramme qui mesure environ plus de 90 mètres (300 pieds) de diamètre est extrêmement précis et ordonné. Aucun signe d’utilisation mécanique (planche) n’a été trouvé, ni de trace de pas dans les parties des cultures qui ont été couchés, les plants d’orges sont pliés juste au-dessus du sol et ne sont pas cassés ou écrasés. Ceci s'applique aux bords externes de la formation et de ses éléments internes également. Les plants qui sont couchés en forme de tourbillon.

Charles Mallett est entré dans le champ de ce crop vers 10h30 le matin du 1er juin, la pluie était tombée le jour d’avant et la terre était boueuse. Charles raconte qu’il a du marcher environ 200 mètres pour l’atteindre, et qu’il avait de la boue partout sur ses bottes, une fois sur place le crop était parfaitement propre et il n’y avait aucune trace de boue sur les jeunes cultures.




___________________


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 15:48