Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

Derniers sujets


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4579

17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Robot U&P le Sam 17 Avr - 16:35



Le responsable égyptien des Antiquités, Zahi Hawass, tient une conférence internationale au Caire sur la protection et le rapatriement des biens culturels, le 7 avril 2010. Reuters/ Tarek Mostafa

Par Siegfried Forster

"Ce qui nous a été volé doit nous être rendu", avait martelé Zahi Hawass, le très influent chef du Conseil suprême des antiquités égyptiennes (CSA). L'Egypte organise ce 7 et 8 avril 2010 la "conférence pour la protection et la restitution du patrimoine culturel". Le CSA tablait initialement sur la présence d'une trentaine de pays. Ils seront finalement seize pays, en plus de l'Egypte, à participer à ce débat : la Bolivie, la Chine, Chypre, la Corée du sud, l'Espagne, la Grèce, le Guatemala, le Honduras, l'Inde, l'Italie, l'Irak, la Libye, le Mexique, le Nigeria, le Sri Lanka et la Syrie.

« Icône mondiale »










Le buste de la reine Néfertiti sculpté par Thoutmôsis (env. 1340 av. J.-C.) fait partie de la collection égyptienne du Nouveau musée de Berlin.
SMB/Musée Egyptien

L’Egypte réclame depuis longtemps le célèbre buste de Néfertiti à Berlin et la fameuse pierre de Rosette à Londres. Le British Museum rétorque qu'il s'agit d'une "icône mondiale" qui n’appartient plus à l’Egypte. Athènes mène une bataille depuis trente ans pour la restitution de la partie des frises du Parthénon détenue là encore par le British Museum.

Les ministres de la Culture et les directeurs de musées présents au Caire envisagent de mettre au point une liste des pièces archéologiques réclamées. La conférence travaille également sur l’amendement de la Convention de l'Unesco sur la restitution des antiquités à leur pays d'origine. Cette convention datant de 1970 affirme la non-rétroactivité des opérations antérieures à cette date. Plusieurs musées se prévalent de cette convention pour garder des pièces.

Suspension de la coopération archéologique

Depuis son arrivée à la tête du CSA en 2002, Zahi Hawass se vante d’avoir en tout récupéré 31.000 pièces archéologiques. Car l’Egypte n’hésite plus à menacer les pays « fautifs ». A plusieurs reprises elle a mis en pratique une suspension de sa coopération archéologique et a interdit des chantiers de fouilles sur son territoire tant que les pièces demandées ne seraient pas rendues. Depuis, de plus en plus de pays réclament la restitution de leurs trésors pillés… et obtiennent satisfaction.

En février 2009 le Royaume-Uni avait montré la voie en rendant quelque deux mille pièces au Musée national afghan : Statues en ivoire, encensoirs en bronze, plaques de pierre ornées de scènes de combat d’animaux… En décembre 2009 le musée du Louvre avait engagé une procédure exceptionnelle et rendu cinq fragments de peintures murales vieux de plus de 3000 ans à l’Egypte. Après de longues négociations avec l'Université de Londres, l’Egypte a récupéré en mars 25.000 objets antiques remontant parfois à l'âge de pierre, ainsi qu'un sarcophage pharaonique saisi aux Etats-Unis plus d'un siècle après avoir été sorti illégalement.


Reproduction de la pierre de Rosette à Figeac (France, sud-ouest)


Source : http://www.rfi.fr/contenu/20100407-17-pays-veulent-recuperer-leurs-antiquites-dispersees-travers-le-monde
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Macha le Sam 17 Avr - 18:46

Mon avis sur la question :

Je suis entièrement "POUR" restituer ce qui a été "emprunté" aux pays qui ont une histoire et une culture plusieurs fois millénaires, et pas seulement. Le seul "hic" : très souvent il s'agit plus de pressions "politiques" que "culturelles". Ceux qui "luttent" pour le rapatriement des biens culturels méconnaissent complètement "l'histoire" même de leur pays, de leur culture. Il faut savoir qu'en général, hormis l'Egypte où il serait temps que Zahi Hawass prenne sa retraite, et qui a une tendance "à interpréter" à sa sauce la moindre découverte pour se mettre au devant de la scène, alors qu'il serait de bonne augure qu'il salisse ses jolies menottes dans la terre, les archéos s'entendent généralement bien et sont prêts à partager leur découverte. Autre point, entre la France par exemple et des pays comme l'Irak, mais aussi l'Afghanistan, l'Inde etc.., des accords ont été signés pour la protection de ces biens culturels. La solution étant de protéger dans des musées hors du contexte culturel d'un pays, des oeuvres qui risquaient ou risqueraient d'être détériorées, détruites ou volées pendant un conflit armé. Ce fut le cas en Irak, où les archéologues et la direction du Musée de Bagdad ont "confié" certaines oeuvres au Musée du Louvre à charge pour lui de les conserver dans les meilleures conditions. Ce qui a été et est encore le cas...

Les archéos forment une communauté qui n'a cure des conflits. Ce qui lui importe, c'est de conserver un patrimoine et les traces de notre passé.

Autre point que Zawi Hawass ne peut ignorer, il existe très peu de laboratoire spécialisé dans le monde, tout au plus une 10zaine. Le laboratoire du Musée du Louvre est l'un d'eux, et il n'est connu que des spécialistes et ouvert aux étudiants de 2ème année seulement. Les autres sont dispersés en Allemagne, aux Pays-Bas, aux Etats-Unis (et ce ne sont pas les meilleurs), en Angleterre, et depuis peu un nouveau labo vient d'être ouvert au moyen orient (me rappelle plus où il me semble en Egypte justement).

Il faut donc bien peser le "pour" et le "contre". Laissez les archéologues faire leur job ! comme je le dis. Si l'archéo devient une "raison d'Etat", l'origine de nos histoires, communes ou non, n'aura plus jamais ce sens historique, et les historiens et linguistes ne pourront plus les assister dans leur recherche. L'archéologie n'est pas l'affaire de quelques Indiana Jones bureaucrates, c'est avant tout un travail commun entre plusieurs spécialités.
avatar
Rick
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 929

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Rick le Sam 17 Avr - 19:02

Malheureusement le politique passera toujours avant le culturel, on en souffre beaucoup de ça sur Paris, et hélas je sais de quoi je parle...
Laissons les archéologues et les historiens faire leur boulot, qui d'ailleurs bien souvent entre en corrélation, mais bon on vit une époque ou on préfère la division à l'union, surtout ce qui touche au domaine historique.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Macha le Sam 17 Avr - 19:37

Existent-ils également des accords de protection des données historiques pour certaines époques en recherches historiques entre les pays de l'UE par exemple ? On ne sait pas grand chose en fait là-dessus. Et c'est un peu le même souci. Il s'agit aussi de protéger un passé historique et donc culturel. Quand un Musée demande une recherche par exemple sur l'histoire d'un "port" pendant l'époque phocéenne, et que les recherches poussent un historien en dehors des frontières françaises, peut-il avoir accès facilement à des données grecques ou crétoises, si ces données sont un pont avec l'histoire française ?
avatar
Rick
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 929

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Rick le Sam 17 Avr - 19:52

En ce qui me concerne j'ai pu sans trop de problème aller à Londres pour étudier les archives londonienne sur la période médiévale des XII-XIII siècles lors des conflits entre Philippe Auguste et les rois anglais, après bien souvent il faut un accord de principe entre les deux parties.
Prendre contact et faire sa demande, prouver l'intérêt de la dite recherche, le pourquoi du comment, après il est vrai que si on a des relations ça aide beaucoup, notamment par exemple pour consulter les archives du Vatican où la et le religieux et le politique et l'historique sont mêlés, mais en général la France n'a pas trop de problème avec les anglais et les italiens à ce niveau la.
Par contre par exemple si ont veut consulter les archives égyptiennes la ça sera beaucoup plus dur, il y a un contentieux entre les français et les égyptiens au niveau historique, les égyptiens prenant beaucoup d'européens pour des pilleurs.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Macha le Sam 17 Avr - 23:11

Par contre par exemple si ont veut consulter les archives égyptiennes la ça sera beaucoup plus dur, il y a un contentieux entre les français et les égyptiens au niveau historique, les égyptiens prenant beaucoup d'européens pour des pilleurs.

Comme quoi j'en reviens toujours à ce pauvre Zahi Hawass qui fait régner un climat de suspicion entre les historiens et /ou les archéologues. Je trouve cela stupide dans la mesure où beaucoup de français travaillent et ça depuis pas mal de temps avec des équipes égyptiennes. My god si ce type savait ce que pense de lui une majorité des archéos égyptiens, il en mènerait pas large.

Pour le Vatican tout dépend des écrits que tu souhaites étudier. Pour certains il est impossible d'y accéder, pour des raisons effectivement de conservation c'est vrai, mais pour d'autres parce que bien trop loin d'une vérité qui n'est pas celle que le Vatican souhaite faire entendre et je trouve cela bien dommage pour les archéos et les historiens qui se battent pour voir une autorisation d'y accéder.
avatar
Rick
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 929

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Rick le Dim 18 Avr - 0:11

C'est vrai qu'au Vatican certaines archives sont bien gardées, et qu'on a pas le doit d'y avoir accès, car c'est parait t'il du top secret.
Quand j'y suis allé on nous a clairement dit que ne pouvait pas avoir accès à tout et qu'il fallait une dérogation pour certaines archives, et pour d'autres bah c'était du non recevoir, impossible non plus d'accéder à la salle aux trésors du Vatican , un bien bel endroit situé au coeur de la cité papale.
avatar
Macha
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 7174

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Macha le Dim 18 Avr - 11:04

hé oui !

Contenu sponsorisé

Re: 17 pays veulent récupérer leurs antiquités dispersées à travers le monde

Message par Contenu sponsorisé

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mer 15 Aoû - 20:14