Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Argentine - 1960 - Pampa

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Argentine - 1960 - Pampa

Message par Robot U&P le Dim 11 Avr - 18:25

mai 1962 - la pampa - argentine

En mai 1962, un événement arriva dans la Province du Pampas, dont une femme qui a dû être hospitalisée suite à une forte agitation émotionnelle. La source originale du cas est celle du journal la Réforme, de Général Bout, publiée dans son édition de mardi 22 mai 1962, avec le titre "Inouï : Près de Gral des plaques volantes".

Son contenu est le suivant :

Deux familles locales, de position sociale respectable, ont témoigné au média que l'une des damees de maison (celle qui a par le futur dialogué avec les journalistes) a vu survoler, dans un domaine proche de la maison, des plaques volantes dans le ciel, ainsi que deux géants horribles. Selon les informateurs, la famille de la femme, témoin de la vision fantasmagorique, a rendu compte immédiatement du fait à la police, qui ont, par surprise, trouvé de nombreuses formes de brûlures à l'endroit de l'observation. "Les sources d'information n'ont pas pu donner de plus grands détails, parce qu'ils ont indiqué que ceux-ci devaient être fournis par le frère de l'un des informateurs, celui qui se trouve actuellement en Sainte Rosée, en attendant la prochaine semaine quand il reviendra au village. "Toutefois, ils ont déclaré que - selon l'histoire de ce frère, les membres de l'équipage de "la plaque volante" ont fixé d'une telle manière la femme, que celle-ci a eu une attaque de nerfs et a dû être internée dans une clinique pour un traitement.


Les êtres qui sont sortis du véhicule spatial étaient énormes et d'aspect horrible. Des membres énormes, des mouvements extravagants, comme s'ils étaient désarticulés ou des robots, ils faisaient des signes à la femme campagnarde, comme en l'appelant.

Une autre source (une dame voisine) a indiqué que - selon l'histoire, de celui-ci - les géants, ont créé une réaction désespérée de la femme, qui agitait les bras affolée, comme alarmée, retournée sur ces pas... Lorsque les être sont retournés dans la plaque volante ils ont pris de la hauteur à une vitesse fantastique.

Les journalistes de l'époque ont essayé de faire un bilan :

Il y a une "femme campagnarde" qui a été témoin de l'apparition d'une plaque volante et de deux occupants, laquelle a rendu compte immédiatement à la police. Les fonctionnaires ont inspecté l'emplacement en trouvant des marques de pâture brûlée. Un voisin à celui-ci qui a été témoin et a pris d'une certaine manière connaissance des faits pour les retranscrire au journaliste. On conclut ici la première chaîne de témoignages. Il est bon de dire qu'il y a eu un parcours par trois personnes avant d'arriver au lecteur. Par addition, on n'a pas fait connaître le nom du témoin présumé, ni non plus celui des familles informateurs, ou d'autres qui ont pu intervenir dans l'épisode. Même, le lieu et la date précise constituent un mystére Tout ceci forme un tableau où il s'avère assez irréalisable d'effectuer une recherche plus approfondie.

Voyons ce qui dit la Nouvelle Province, de Baie Blanche, en ce qui concerne la supposée intervention policière :

Les contacts que nous avons maintenus immédiatement avec les autorités policières de cette ville (de Gral. Bout), avec le Quartier général de Policier du Pampas et avec des correspondants enquêteurs, il ne nous a pas permis de confirmer ces versions. À travers cette tentative de recherche journalistique, apparaît une possible contradiction, dans la mesure où la version originale (provenant de la paysanne, et du voisin) indique que la police était bien informée du cas. Il est clair que la chronique de la Réforme, outre succincte s'avère imprécise et superficielle. De même, en dépit de l'alerte initiale, le périodique n'a pas suivi les alternatives de la recherche, ou une continuité informative jusqu'à son évaluation fi­nale. D'autre part, certaines données qui permettraient d'effectuer une enquête consciencieuse. Une publication des détails frivoles et spectaculaires de la rencontre avec les "géants horribles".

Peu de temps ensuite, le directeur de presse José Matilla, a écrit une lettre a Héctor Anganuzzi, ufologue. : "Il n'a pas été dit dans le journal, que quelques temps plus tard, l'ovni a pénétré dans l'asmosphére, créant des perturbations psychiques". Cette déclaration curieuse n'aide pas à éviter la confusion, parce que l'article de référence en effet indique que la femme a eu une attaque de nerfs et a dû être internée pour son traitement.

Trois jours après la publication locale, la presse argentine et étrangère donnent d'autres versions. Les agences noticiosas Reuters, AFP, ANS et EFE contribuent à leur diffusion, en se basant sur différentes sources. Comme par exemple, ce qui du Journal de Parana (ER), à travers un câble de l'agence italienne ANS daté le 24, donne sa version propre "reprise dans la localité de Speluzzi, Vértiz". L'après-midi le reseau de Buenos Aires, reproduit textuellement le témoignage, mais sans mentionner l'agence sources. Le 26 le quotidien, de Cordoue, reproduit les nouvelles de son "collègue métropolitain" .


Source : http://marcianitosverdes.haaan.com/category/ovnis/page/12/
Traduction : www.ufologie-paranormal.org
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 24 Oct - 9:52