Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bresil - Avril 1956 - Sao Sebastiao

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Bresil - Avril 1956 - Sao Sebastiao

Message par Robot U&P le Ven 2 Avr - 14:33

avril ou mai 1956 - BRESIL, Sao Sebastiao


Le Pr. Joao de Freitas Guimaraes se promenait le long de la baie entre 19h 10 et 19 h 15 et s'était assis sur le sable. Tout à coup il vit l'eau devenir plus claire dans le détroit séparant Bela Island et Sao Sebastiao, puis un jet d'eau s'éleva. Il vit un engin ventru se diriger vers la baie. Là, il jeta une sorte d'ancre constituée d'un filin avec des sphères. Deux hommes sautèrent de cet engin et vinrent vers lui. Ils avaient tout à fait l'apparence d'êtres humains. Ils étaient assez grands (1m75), de teint clair, aux cheveux longs, vêtus d'une combinaison verte d'une seule pièce. Ils avaient des yeux clairs et le regard vif. (...) Il monta donc à bord. La conversation se tenait de manière télépathique. (...) A son retour, sa montre était arrêtée, mais il pensa que la voyage avait pu durer 30 ou 40 minutes. (Perrin Jack R. "Le mystère des Ovni" - J'ai Lu/Pygmalion 1976 p. 59 à 65) Joao Freitas de Guimaraes est professeur de Droit à l'université catholique de Santos. En mai 1956 il se trouvait à Sao Sebastian, appelé pour une affaire de justice militaire. (...) ils avaient des cheveux blonds longs, le teint clair, de fins sourcils et des yeux clairs et calmes. Leur combinaison verte recouvre les pieds et les mains. Le professeur leur demande s'ils ont une avarie à l'appareil: pas de réponse. Il répète sa question en français, en anglais et en italien, sans plus de succès. Il a l'impression qu'ils veulent lui faire visiter l'appareil et il les suit. A bord il y avait une troisième personne. (suite à peu près identique que chez Perrin, avec conversation télépathique et mise en garde contre les dangers atomiques)
(Mitarbeiter, "Ufo Geheimnisse", Berlin, Januar 1998)


DE RETOUR A SANTOS -

Le Dr Freitas Guimarães marcha jusqu'à son hôtel, remis sa montre à l'heure qui s'était arrêté, paya sa note et retourna à Santos par la nationale (a cette époque il n'y avait pas encore de nationale Rio-Santos et le voyage se faisait par des routes sinueuses). Il est arrivé à Santos vers les 7 ou 8 heures du matin et raconta à son épouse se qu'il s'était passé.

Ensuite il parla du sujet à peine à quelques amis intimes, mais après un an l'histoire s'est répandue et le politicien Dr Lincoln Feliciano révéla à un journal qui l'a publié avec des erreurs, peu de semaines avant le rendez vous avec les ETs, ce qui a provoqué un grand intérêt journalistique. A partir de cet épisode le Dr Freitas Guimarães commença à avoir des intuitions inexplicables et vérifia que cela arrive avec d'autres personnes ayant eu des expériences similaires, basé sur des lettres qu'il a reçu, notamment des militaires nord américains qui se sentaient dominés par les ETs.

Le major Coqueiro de la FAB rendit visite à l'avocat et professeur et lui demanda de dessiner le disque volant, lui informant qu'il était pareil à celui qui a survolé la Base Aérienne à Gravataì/RS, et l'a dissuadé du rendez vous en l'informant que des avions de chasse et des jet armés seraient sur le lieu. Divers témoins, journalistes inclus, ont vu à cette occasion le disque volant comme les chasseurs de la FAB au dessus de São Sebatião ce qu'ils ont déclaré dans un programme de télévision. Le Dr Freitas Guimarães fut entrevu par divers organes de presse, inclus la Tribuna de Santos par le médecin, ufologue et écrivain Dr Walter Karl Bühler, de la sa Sociedade Brasileira de Estudo dos Discos Voadores (SBEDV) qui publia d'amples matières. Le Dr Freitas Guimarães donna une entrevue deux fois à la TV Tupi de São Paulo et deux à TV de Rio.

Il a prononcé diverses conférences sur le sujet inclusivement à la Bibliothèque Publique de São Paulo et en 1980 à la loge Maçonnique de São Paulo, donna d'innombrables informations détaillées sur le disque volant, en vol et sa relation avec l'équipage, matériel qui fut enregistré sur cassette.

LES MILITAIRES ET LES DISQUES VOLANTS -

Le programme "Fantàstico" du réseau Globo de Télévision passa une vidéo de 9 minutes le 22 mai 2005, dans laquelle les officiers de la FAB montraient aux ufologues à Brasila les moniteurs radars où les ovnis apparaissaient et les brigadiers déclaraient que depuis 1952 ils enquêtent et archivent des informations sur eux, c'est à dire, qu'ils le faisaient 4 ans avant le voyage du Dr Freitas Guimarães.



PROMENADE SIDÉRALE -

Dans le vaisseau il y avait un total de 5 membres d'équipage. Les trois aperçus avaient les cheveux long et blonds, yeux clairs, et un regard très clair, des peaux sans rides, et portaient une sorte de salopette couleur de cane, vert clair, affiné avec des barres au niveau du cou, poignets, ceinture et chevilles. Ils portaient des bottines flexibles d'un matériau ressemblant à de la nappe (?!). Ensuite il entendu un léger bruit, et perçu un petit trépidement, et senti qu'ils décollaient, il vit qu'il était tombé de l'eau sur le côté hors des hublots ronds et le Dr Freitas Guimarães demanda si c'était de la pluie. Télépathiquement il lui fut répondu qu'il y avait un rotor à la base de l'appareil qui tournait et formait un vide jusque à une certaine hauteur du cylindre central que ça pompait de l'eau et ça aspergeait. L'appareil paraissait deux calottes unie par les bords, avec un format plus ou moins ovoïde.

La clarté interne était très forte. Peu après le Dr Freitas Guimarães vit un ciel incroyablement étoilé, une aire sombre et une autre de couleur violette, et ensuite il faisait jour, la lumière du soleil tapant sur les nuages, faisant un spectacle merveilleux. L'impression qu'il avait était que le vaisseau était arrêté et que les nuages se déplaçaient. La vitesse était énorme. A un certain moment l'appareil a trépidé, et l'avocat eu peur, et voulu demandé, mais avant il eu télépathiquement l'explication qu'ils avaient quitté l'atmosphère de notre planète qu'ils avaient "modifié le régime de navigabilité". Comme ils avaient quitté récemment São Sebastião, l'avocat voulu voir combien de temps il s'était passé et observa que sa montre était arrêtée à 19h40. Télépathiquement il accepta une invitation pour une nouvelle rencontre le 12 août 1957. Les quatre restèrent dans la même salle, mais il y avait deux personnes de plus dans le vaisseau tant sous marin (osni - objet sous marin non identifié) comme volant (ovni), qui s'est posé sur le même lieu au tour de 40 minutes après son départ. Il s'est ouvert un écoutille sur le sol et le Dr Freitas Guimarães descendit tout seul par l'escalier et voulu courrir, mais sur le lieu il y avait une gramminée très résistante, et compris qu'il pouvait tomber et n'a pas voulu montrer de la peur.

http://www.ufo.com.br/public/abertura_1/1956_ENVELOPE_04/

Ressources complémentaires :

http://www.viafanzine.jor.br/site_vf/ufovia/classicos.htm
http://icietmaintenant.fr/SMF/index.php?topic=8276.0
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Dim 22 Oct - 6:49