Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Bresil - ETE 1952 - Itanhaem

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Bresil - ETE 1952 - Itanhaem

Message par Robot U&P le Mer 31 Mar - 20:55

ETE 1952, ITANHAEM, SAO PAULO, BRESIL


- M. Chastov, un jeune pilote brésilien de lignes aériennes, a fait ce récit au commandant Auriphebo Simoes, également un pilote de lignes aériennes et un ufologue bien connu au Brésil, qui l'a alors rapporté à l'ufologue britannique Gordon Creighton qui l'a publié, et il a plus tard été résumé par d'autres auteurs. Pendant une nuit très chaude en été de 1952, entre décembre et mars, ce jeune pilote, épuisé après une journée fatiguante, a quitté la petite ville d'Itenhaem au sud de Sao Paulo pour se rendre à une petite maison d'été en bois qu'il possédait près de la plage. Sa grand-mère, une émigrante russe, vivait là. Tous les deux sont allés dormir, avec la porte ouverte car il faisait très chaud ; ensuite le jeune pilote a été réveillé en sursaut par une explosion semblable à un énorme coup de tonnerre. Il a sauté du lit, mal réveillé, et a vu une lumière bleuâtre-blanche "fluorescente" brillant intensément dans la pièce par la porte ouverte. Il a conclu que c'était simplement l'aube qui se levait, que le bruit avait été un bref orage dans les collines voisines et est retourné dormir.

- Mais le jour venu, sa grand-mère russe, parlant dans son portugais très imparfait, lui a dit qu'à environ 03:00 heures du matin, elle avait entendu une grande explosion dans les cieux au-dessus d'elle, qui a été suivie d'une lumière intense à l'extérieur, qui a durée quelques secondes. Elle s'est bientôt rendu compte que cette lumière extraordinaire ne pouvait pas être la foudre, donc, curieuse, elle s'est levée et est sortie dans le jardin pour se rendre compte. Le temps qu'elle soit sortie, la lumière avait disparu, le ciel était sombre et rempli d'étoiles. Elle a regardé vers l'Atlantique et a été étonnée de voir un grand nombre de ce qui a semblé être des "appareils" en forme de disque, vivement éclairés par une lueur orange. Les appareils ressemblaient à "des assiettes à soupe retournées" et étaient stationnaires à ce qu'elle a estimé être environ 200 mètres de la petite maison et, comme elle le sentait, à une hauteur de seulement 1 mètre ou à peu près au-dessus de la surface de la mer. Elle s'est tenue là à regarder les objets pendant une demi-heure. Pendant ce temps, elle a vu deux personnages, d'apparence humaine, émerger vers le dessus d'un des disques, se tenant là pendant un moment, regardant apparemment le ciel et la mer vers le large, comme s'ils attendaient quelque chose. Ils sont alors descendus dans l'intérieur de la machine, et peu de temps après, toutes les machines ont décollé, l'une après l'autre, disparaissant dans le ciel à une vitesse énorme "comme des projectiles lumineux."

- Quand son petit-fils a entendu cela, sa curiosité était telle qu'il a submergé sa grand-mère de questions, au point qu'après un moment elle s'est irritée de toute l'affaire et a détesté en parler. C'était trop pour elle, son portugais était pauvre, et son petit-fils ne comprenait pas le Russe. Un certain temps s'est écoulé, mais il a continué à évoquer le sujet de temps en temps, et un jour l'histoire d'Adamski est apparue dans le magasine brésilien O Cruzeiro. Il a montré à sa grand-mère les reproductions des prétendues photos de "soucoupes d'exploration des Vénusiens" d'Adamski. Elle a convenu qu'elles étaient très semblables à ce qu'elle avait vu, sauf que les engins qu'elle avait vus sur la mer étaient beaucoup plus plats sur le dessus que ceux d'Adamski.

Le commandant Auriphebo Simoes a été impressionné par le compte rendu, dont il a senti qu'il était incontestablement véridique, et s'est demandé si le grand bruit entendu par les deux personnes dans la petite maison ne pourrait pas avoir été l'explosion d'un des engins, et si les autres disques ne pourraient pas avoir attendu là sur la mer des signes des survivants.

Source : http://ufologie.net/ce3/1952-brazil-itanhaemf.htm
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 18 Déc - 19:36