Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le premier médicament ? Le Soleil

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Le premier médicament ? Le Soleil

Message par Robot U&P le Jeu 18 Mar - 12:04

(Source : Nos Libertés)


Par Julien, pour le collectif "Nos Libertés", le 15 mars 2010.

Le soleil est à la base de toute vie sur Terre. Sans lui pas de lumière. Pas de lumière pas de vision, pas de couleur, pas d’observation, pas de science, pas de création artistique. Sans soleil, pas d’oxygène, pas de plante, pas d’animaux, pas d’humain. Sans soleil, la Terre serait un désert. Et pourtant, que faisons-nous de ce créateur ? Quelles sont les prières qui lui y sont dédiées ? Où sont les scientifiques qui travaillent sur son sujet ? Avant l’invention des trois religions monothéistes (juive, chrétienne, musulmane) le soleil était l’élément central de la majorité des religions ou civilisations : égyptienne, maya, aztèque, inca, etc. Mais, le soleil a un gros problème : il est gratuit et ne rapporte d’argent à personne. Qui va faire la promotion d’une chose gratuite ? Quel marchand du temple défendra une chose qui n’appartient à personne ? Le soleil n’a pas d’agence de publicité, pas de « fabricant de propagande », mais il n’est pas seul dans son cas ; le ciel, les nuages, l’air, le vent, la pluie, la terre, l’eau, les arbres, les insectes, la conversation, la politesse, la courtoisie, la tolérance, la lenteur, la sieste, le vin, le tabac, les langues mortes, les artisans, les paysans, les anarchistes, les poètes, les sculpteurs, les peintres, les paysans, les boulangers, les charcutiers, les bistrotiers, etc. Le soleil est à la base de notre présence sur Terre et nous ferions bien de ne pas l’oublier dans les méandres de la propagande des marchands de savon.

Pour voir de manière plus détaillée son rôle essentiel dans le domaine de la santé, nous vous livrons des extraits d’un excellent livre, "Du bon usage du soleil", rédigé par le docteur Damien Downing et Jean Celle en 2001, chez Jouvence éditions.

Extraits :

“Les énergies fossiles nous ont permis de vivre presque toute l’année en intérieur et hors de la lumière solaire. Mais, tandis que notre environnement quotidien a changé, à l’intérieur de nous même subsiste la même biochimie qu’à l’époque de l’âge de pierre, et nous avons donc toujours un besoin vital de soleil. En nous enfermant dans des bâtiments, privés de l’énergie solaire, nous souffrons et nous nous affaiblissons. Nous nous étiolons comme les brins d’herbe vert pâle que l’on peut trouver sous une pierre.”

[...]

“La mélatonine est produite par la glande pinéale dans les moments d’obscurité, la nuit. Elle nous aide non seulement à dormir mais à réparer notre corps. Notre corps fabrique une dose nocturne d’hypnotique naturel, qui assure notre synchronisation avec le cycle circadien (ndlr : cycle biologique de 24 heures) et nous assure un sommeil réparateur. Grâce à son absence d’effets secondaires la mélatonine a un grand potentiel en tant que somnifère naturel. Mais, son rôle dépasse de loin cette fonction car elle est aussi un stimulant du système immunitaire et un des plus puissants antioxydants connus par la science. Pendant que nous dormons, elle se diffuse à travers notre corps pour aider à entretenir et réparer nos cellules.”

[...]

“La glande pinéale est localisée en profondeur dans le cerveau et connectée par une voie directe avec les yeux, elle reçoit l’information de la lumière ou de l’obscurité et la retransmet sous forme d’un message biologique qui régule les rythmes à travers tout le corps.”

[...]

“La vitamine D, produite par la peau sous l’action du soleil, est maintenant reconnue comme l’hormone solaire. Pourquoi l’avons-nous appelée une vitamine ? C’était parce que nous l’obtenons aussi dans notre alimentation, mais seulement lorsque nous n’en produisons pas assez à partir du soleil.”

[...]

“L’effet du manque de soleil sur le moral est particulièrement crucial pour approximativement 10 % de la population qui souffre de dépression affective saisonnière. [...] Ces personnes se sentent mieux lorsqu’elles vivent dans un environnement ensoleillé et leur état s’améliore presque toujours lorsqu’on les traite avec de la lumière vive de plus de 2500 lux.”

[...]

“Nous sommes adaptés à l’environnement solaire de la région de la planète où nous vivons. Mais depuis les atrocités du trafic d’esclaves, les humains ont été déplacés en nombre d’une région de la terre à une autre. Maintenant, nombre d’entre nous sommes des noirs, vivant sous un climat tempéré, ou des blancs vivant dans des pays tropicaux.”

[...]

“Il est possible de diviser la population mondiale en six types de peaux différentes, selon leur coloration et leur réponse au soleil. [...] Si vous êtes né avec une peau de type 1, il est clair que ce ne serait pas très sage, pour cette raison, de déménager en Éthiopie. Mais si vous êtes d’un type 5 ou 6, ce pourrait être aussi nocif pour vous de vivre dans un climat tempéré, parce que le contenu élevé en mélanine de votre peau accentuera les effets du climat en filtrant les UV, n’en laissant passer qu’une petite quantité et cela pourrait vous causer un déficit de lumière solaire.”

[...]

“John Ott ayant entendu dire que la Floride était bénéfique pour la santé et que beaucoup de retraités allaient y vivre pour cette raison, il partit pour y passer des vacances à la plage, prendre le soleil, se relaxer. Mais, il n’en tira aucun bienfait. Durant ce séjour, il avait toujours protégé ses yeux derrière des lunettes de soleil, ou sinon porté ses propres lunettes de vision. De retour à Chicago, sans amélioration, il lui arriva de casser ses lunettes. La paire de rechange ne lui convenant pas, il dut aller dehors, au soleil, sans lunettes pendant plusieurs jours. Soudainement, il remarqua qu’il n’avait plus besoin de canne et que ses articulations étaient d’une façon générale plus souples et plus confortables. Il rentra chez lui, escalada à toute vitesse les escaliers de sa maison, pour la première fois depuis des années, pour annoncer la nouvelle à sa femme.”

[...]

“John Ott a démontré que le fait d’exposer des animaux à la lumière du jour ou à un éclairage plein spectre qui reproduit fidèlement la lumière du jour permet aux animaux d’être plus fertiles et en meilleure santé.”

[...]

"John Ott a également démontré que lorsque les rats sont élevés en lumière naturelle, plutôt qu’artificielle, leur comportement est bien meilleur. Les rats de laboratoire, et particulièrement les mâles, sont notoirement agressifs, même envers leur propre descendance.”

[...]

“John Ott a aussi montré qu’une variété de souris tendant à développer des tumeurs fatales vivait deux fois plus longtemps en moyenne dans un environnement de lumière du jour plutôt que sous une lumière fluorescente. Il commença plus tard une étude sur les effets du soleil sur le cancer chez les humains, une étude qui commençait à montrer des bienfaits très prometteurs lorsqu’elle a été interrompue par le pouvoir médical."


[...]

“Personne ne prescrit plus le soleil pour un problème d’hypertension, cependant une simple dose de soleil peut abaisser la tension artérielle pendant une semaine à un coût nul pour le contribuable. Plus l’hypertension est élevée, plus grand est le bénéfice que vous pouvez retirer du soleil. Même une simple supplémentation en vitamine D peut abaisser votre tension. Personne n’a jamais désapprouvé les études faites avant la guerre sur les effets du soleil. La communauté médicale a simplement perdu tout intérêt dans cette approche à cause de la plus grande rentabilité des médicaments.”

[...]

“En 1918, un chercheur nommé Mellanby a rapporté qu’il pouvait guérir le rachitisme des jeunes enfants en leur donnant de l’huile de foie de morue. Quatre ans plus tard, la preuve a été établie qu’il y avait un composant de cette huile qui était à l’origine de cette calcification des os et de leur consolidation, et ce composant n’était pas la vitamine A. Ce nouvel ingrédient fut nommé vitamine D, les lettres B et C étant déjà utilisées.”

[...]

“Au Danemark, une étude a révélé que les femmes arabes voilées souffraient de sévères carences en vitamine D, alors que les femmes d’origine danoise voilées en souffraient moins tandis que les Danoises blanches non voilées avaient des taux normaux de vitamine D. Mais la supplémentation des aliments n’est pas la méthode idéale pour obtenir sa dose nécessaire de vitamine D. Le soleil est la meilleure voie.”

[...]

“L’ingrédient nécessaire à la réaction qui permet la formation de la vitamine D est la lumière UV, et pour cette raison le seul organe du corps qui peut produire de la vitamine D est la peau. Plus il y a de soleil qui atteint la peau, plus nous produisons de vitamines D.”

[...]

“Pour obtenir l’équivalent d’une DEM (quantité de rayonnement nécessaire à faire juste rougir la peau) il faudrait ingurgiter 25 cuillères à café d’huile de foie de morue.”

[...]

“Bien que la biochimie soit complexe, la fonction principale de la vitamine D est simple. Elle aide le corps à utiliser efficacement le calcium. Il y a trois cibles majeures, les intestins, les reins et les os, où cet effet a lieu.”

[...]

“Les dents sont également des os, d’un genre particulier et dépendent aussi de l’assimilation du calcium. Un manque de lumière solaire, comme de calcium peut provoquer un mauvais état dentaire".

[...]

“C’est une exposition régulière à un ensoleillement très fort et sur le long terme, plusieurs heures par jour pendant de nombreuses années, qui déclenche les cancers de la peau.”

[...]

“Une étude réalisée au Canada en 1985 a montré que le risque réel ne venait pas des coups de soleil, mais d’avoir le type de peau qui brûle facilement. Le fait qu’une personne ait eu ou non des coups de soleil n’était pas important en comparaison de leur tendance à brûler facilement et à bronzer difficilement (ndlr : peau de type 1 et 2). Ceux qui avaient la peau sensible avaient deux fois plus de risques de mélanome que ceux qui n’attrapaient jamais de coups de soleil.”


[...]

“En Australie, une étude a montré qu’il y avait un risque accru de mélanome chez les femmes qui avaient été exposées à la lumière des tubes fluorescents pendant leur travail. Plus longtemps ces femmes ont travaillé sous de tels éclairages, plus grand était leur risque de développer ce cancer.”


[...]

“Il est évident que les crèmes solaires n’entraînent aucune réduction de mélanomes. En vérité, il y a depuis quelque temps des preuves qu’elles puissent même contribuer à provoquer le cancer de la peau, ainsi qu’à réduire la photo sensibilité de la peau qui fait rougir celle-ci en réaction au soleil.”

[...]

“En 1959, John Ott a eu une opportunité qu’il attendait depuis longtemps : on lui a demandé de participer à une étude sur les effets de la lumière solaire sur des patients cancéreux. Un médecin au Bellevue Medical Center de New York a pris des mesures pour que quinze malades diagnostiqués avec le cancer puissent organiser leur propre thérapie solaire. Pendant les mois d’été, ils passèrent autant de temps que possible, dehors sans portée de lunettes de vue ni de lunettes de soleil. Ils évitèrent aussi autant que possible les éclairages artificiels et la télévision. À la fin de l’été, le médecin responsable procéda à une évaluation des résultats. Elle trouva que quatorze patients sur quinze ne présentaient pas d’extension de leur cancer et il y avait même une amélioration chez certains d’entre eux. Le quinzième avait continué à porter ses lunettes et avait ainsi empêché ses yeux de recevoir de la lumière UV."


[...]

“Le professeur David Christiani, épidémiologiste et ses collègues de la Harvard School of Public Health, ont suivi, en 2005, 456 patients atteints d’un cancer du poumon, dont 80 % de stade I et 20 % de stade II. Tous ces patients ont été opérés pour une ablation de leur tumeur, et l’étude montre un lien très fort entre les valeurs en vitamine D, la saison de l’opération et le taux de survie. Les chercheurs ont noté un taux de survie à cinq ans de 72 % pour les personnes opérées en été et qui avaient les valeurs les plus élevées en vitamine D, en comparaison avec un taux de survie de 30 % seulement pour les personnes opérées en hiver, avec un apport faible en vitamine D.”

[...]

“Pour une personne à la peau claire, l’exposition au soleil pendant deux heures abaisse le cholestérol de la peau d’au moins la moitié (expérience réalisée en milieu de journée à Houston dans le Texas). L’effet est moindre et plus variable chez les Noirs, suggérant que ce sont les UV que la pigmentation par la mélanine filtre de façon restrictive, qui produisent cet effet.”

[...]

“Les apports journaliers recommandés en vitamine D pour les personnes âgées ont récemment été augmentés de 400 à 600 UI, ce qui est loin du maximum, car il faudrait en consommer quotidiennement au moins 10 000 UI, et peut-être beaucoup plus, sur une période prolongée pour courir le moindre risque.”


[...]

“Lorsqu’un groupe d’étudiants de l’université de l’Illinois a suivi un traitement aux UV ainsi que des cours d’éducation physique, leur pouls après l’exercice avait chuté en moyenne de plus de 10 pulsations. Les étudiants qui firent les mêmes exercices, mais sans UV, n’eurent qu’une amélioration de 3 pulsations. Le groupe UV a aussi remarqué que son temps de récupération s’était réduit de 30 % et leur forme musculaire s’était améliorée de 50 % de plus que celle du groupe de contrôle.”

[...]

“Avant la seconde guerre mondiale, Pincussen a montré qu’avec des doses quotidiennes d’UV, il pouvait réduire très efficacement le taux de sucre de sujets normaux ou diabétiques. Il y avait une amélioration immédiate après le premier traitement et à la fin d’une période de deux semaines le taux de sucre s’était établi à la normale et y restait.”

[...]

“Le soleil atteignant la peau peut élever le taux d’hormones sexuelles dans le sang. Cet effet est connu depuis plus de 50 ans et a été à la base, par exemple, de techniques pour améliorer le taux de fertilité des poules. Mais la même chose se produit chez les humains. Lorsque des chercheurs ont appliqué des doses d’UV à des sujets à Boston, ils ont trouvé qu’une série de cinq expositions, de durée croissante, chacune d’entre elle suffisante pour produire un léger rougissement de la peau, pouvait doubler la production d’hormones mâles.”

[...]

“Une étude a été effectuée par un fabricant américain de lampes et elle a donné des résultats étonnants. Dans un environnement scolaire presque entièrement éclairé par des tubes fluorescents, l’hyperactivité était un problème constant et important. Mais lorsque les tubes ordinaires furent remplacés par des tubes plein spectre, les choses se sont considérablement améliorées. Ces résultats furent enregistrés par une caméra vidéo cachée. Les enfants qui auparavant pouvaient à peine rester assis sur leur siège, commençaient à rester assis et à écouter.”


[...]

“Une étude russe a étudié la capacité du corps à résister à des poisons et à les éliminer de l’organisme aux substances chimiques dépend pour une grande part, de son exposition aux radiations UV ; elle décroît en cas de déficit d’UV.”

[...]

“En Grande-Bretagne sont récemment apparus plusieurs petits foyers de tuberculose dans des petites villes et des institutions, mais le gros du problème concerne les populations urbaines, notamment les Indiens. Cela s’explique par deux raisons claires : d’abord, la plupart de ces personnes sont végétariennes, ce qui réduit leur apport en vitamine D ; de plus, la plupart d’entre elles ont tendance à se couvrir beaucoup plus pour se protéger du froid dans nos pays, ce qui les prive des rayons du soleil, dont elles manquent déjà, puisqu’ayant une peau plus sombre et vivant en ville et plus au Nord qu’en Inde.”

[...]

“La sclérose en plaques est quasiment inconnue dans les pays équatoriaux, et devient de plus en plus présente en s’éloignant de l’équateur. Encore plus intéressant, en Suisse, le taux de sclérose en plaques baisse quand on montre en altitude où l’ensoleillement est plus intense et il y a plus d’UV.”


[...]

“L’exposition aux UV augmente le nombre de globules blancs dans le sang, accroît notre capacité à réagir aux infections et améliore notre état de santé général. Ceci est confirmé par quelques études russes qui ont trouvé que la capacité des globules blancs à combattre une infection est approximativement doublée par les UV.”

[...]

“En utilisant une crème solaire, peut-on tirer des bienfaits du soleil tout en se protégeant complètement contre tout risque ? Malheureusement non, pour deux raisons. D’abord, parce que tout écran solaire, qui empêche le bronzage et l’effet coup de soleil, prévient aussi la sécrétion de vitamine D. Ensuite, parce que la plupart de ces crèmes sont faites à partir de produits chimiques étrangers au corps et qui, en passant dans notre sang, se surajoutent à notre charge corporelle d’éléments toxiques. Le meilleur conseil consiste à s’en passer.”

[...]

“On peut se demander quel secret avait nos ancêtres, qui ne connaissaient pas les lunettes de soleil et vivaient dehors, pour avoir une aussi bonne vue !”

[...]

“Il est très bénéfique d’habituer ses yeux à se passer de lunettes de soleil. Un chapeau ou une casquette, qui donnent de l’ombre aux yeux, devraient être une protection suffisante pour une personne en bonne santé et qui a donc une alimentation juste (le sucre est très mauvais pour les yeux). Il y a pourtant des situations extrêmes où les lunettes de soleil seront utiles, par exemple lorsqu’on passe brutalement d’une salle peu éclairée à un environnement ensoleillé ou encore lorsqu’on fait du ski. Dans ce cas le port de lunettes de soleil s’impose. Les Esquimaux avec leurs lunettes sans verres, constituées d’un os de phoque taillé et ne laissant qu’une mince fente pour la vision, avaient fait preuve d’une grande intelligence.”

[...]

“Il existe maintenant des lampes solaires (Osram Ultra-Vitalux) qui ont l’avantage de rayonner, en plus des UV, des infrarouges qui, par leur chaleur pénétrante, sont bénéfiques pour la peau et améliorent les circulations lymphatique et sanguine périphériques. Ces infrarouges, dont notre source principale est le soleil, font défaut en hiver. Associés aux UV, ils ont une action bénéfique pour la forme et la santé.”

Annexe, Les sources de vitamine D en dehors du soleil :

Aliment..........................Teneur en mcg pour 100 g

Huile de flétan...............................50 000

Huile de carpe...............................25 000

Huile de thon..................................5 000

Huile de foie de maquereau............5 000

Huile de foie de saumon.................1 000

Anguille.............................................110

Huile de foie de morue........................60

Sardine...............................................40

Thon...................................................25

Maquereau.........................................15

Hareng.................................................6

Champignons....................................2,5

Beurre...............................................2,5

Œuf......................................................2

Foie de poulet......................................2
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 3:48