Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

études scientifiques actuelles et recentes

Partagez

Aria
Membre VIP bronze
Membre VIP bronze

Nombre de messages : 616

études scientifiques actuelles et recentes

Message par Aria le Ven 12 Mar - 10:39

Michael A. Persinger de l'Université Laurentian à Sudbury (Ontario, Canada) a publié plusieurs articles collérant signalements d'ovnis, contraintes tectoniques et la diffusion de ces contraintes ou tremblements de terre.Dans un article de 1976, Persinger théorise que des formations géologiques sous la surface sous des contraintes tectoniques pourraient générer des effets piezolélectriques juste avant ou durant les fractures, lorsque les efforts sont diffusés, ou après des changements inhabituellement intenses et soudains dans la pression de l'air comme lors du passage d'un front froid. Les champs électriques ainsi créés seraient hautement localisés, sous forme de colonnes, et dépasseraient 100 000 V/m. L'air ambient deviendrait ainsi ionisé et lumineux, avec la forme de la luminosité déterminée par les structures géophysiques locales. La luminosité pourrait se déplacer dans les mêmes directions que les diffusions de contraintes ou des fractures de la sous-surface. Ainsi, la luminosité pourrait être stationnaire en un endroit, partir d'un coup vers le haut ou sur les côtés, ou disparaître dans le sol. Le mouvement du champ électrique induirait des perturbations électromagnétiques au voisinage, telles que des changements ou des incapacités dans la transmission et la réception radio, les appareils électriques, les systèmes d'éclairage et les compas, et des effets indirects ou directs sur les êtres humains
4 ans plus tard, Persinger réalisa des analyses statistiques sur plus de 20 000 rapports d'ovnis entre 1951 et 1965, en 6 régions de tremblement de terre des Etats-Unis, qui indiquaient que les nombres combinés d'événements sismiques durant des périodes de 6 mois dans les régions nord-est, est et centrales corrélaient jusqu'à 0,70 avec le nombre e signalements d'ovnis durant les intervales de 6 mois précédents. D'autres [lags], comme des corrélations avec les nombres sismiques totaux des U.S. ne furent pas statistiquement significatifs [Michael A. Persinger. Earthquake activity and antecedent UFO report numbers. Perceptual and Motor Skills, v. 50, juin 1980: 791-197]. D'autres études amenèrent Persinger à conclure que les signalements d'ovnis étaient les indices d'événements naturels associés à une contrainte tectonique s'accumulant au sein de la croute terrestre. Il rapporta que plus de 80 % de la variance dans un échantillon de nombres rapports d'ovnis dans les Etats-Unis du centre et de l'est entre 1950 et 1966 pourraient être accomodée en entrant les 3 à 5 mesures appropriées d'activité géomagnétique ou sismique des 1 à 3 ans précédents. En général, les nombres de rapports d'ovnis tendaient à augmenter 2 à 3 ans après le décroissement dans l'activité géomagnétique et l'année après à s'accroître dans le nombre de tremblements locaux de faible intensité. En utilisant ces équations, Persinger prédit les nombres de signalements d'ovnis dans ces régions pour les années 1967-1981, qu'il corréla avec de véritables observations D'après Brian Brady du Centre de Recherche de Denver du Département U.S. de l'Intérieur, Bureau des Mines, des tests sont menés à cette installation de le cours desquels divers roches et crystaux sotn soumis à des pressions jusqu'à destruction. Ces pressions sont conçues pour ressembler aux contraintes et pressions qui interviennent dans les failles géologiques actives. Il a été observé que juste avant leur destruction, les pressions causent dans ces substances des effets piezo-électriques et une luminosité d'ionizateur visible dans l'air près d'elles. Les tests furent menés dans l'air et dans divers gaz. Des lueurs semblables furent observées dans tous les cas. Il est possible que, en plus des effets visibles, des sons ultrasoniques (inaudibles pour les humains, mais perçus par divers animaux) et des radiations électromagnétiques et autres soient également produits durant ces efforts et les destructions de structure
http://www.rr0.org/data/1/9/8/3/06/20/SmithMarcia_UfoEnigma/s6/Science.html
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Lun 20 Aoû - 8:26