Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Propulsion MHD et antigravité - le bombardier B2

Partagez
avatar
colombus69
Membre - Niveau 2
Membre - Niveau 2

Nombre de messages : 86

Propulsion MHD et antigravité - le bombardier B2

Message par colombus69 le Jeu 4 Mar - 16:43

Bonjour a tous

L'apparition d'OVNI de forme delta, ne date pas d'aujourd'huis. Cependant, certaine observation d'avion militaire permette d'avancée certaine théorie.

Et si certaine de ces apparitions serait le fruit de notre propre technologie? C'est ce qu'affirmas JP. Petit célèbre physicien français en 2003 âprèe la diffusion d'une vidéo de NorthropGrumman montrant le bombardier B-2 spirite entoure d'un halo de plasma lors d'un passage en transsonique au-dessus de la mer.

Le B-2 et la MHD (Magneto Hydro Dynamic)

Le B2 est équipé d'un système de création de plasma utilisant l'écoulement de l'air ambiant comme générateur MHD qui lui permet, même en configuration subsonique, de s'environner de plasma. Ce dernier n'est pas visible de jour. C'est ce plasma qui rend l'appareil furtif en absorbant et en diffusant les ondes radar. Si ce "B2 de démonstration" ne l'étaient pas le gens seraient tentés de se poser des question puisqu'a priori il a réputation d'être indétectable. Dans le film ce système MHD "minimal" est activé. Normalement la décharge électrique n'aurait pas du être visible. Mais lorsque l'appareil survole la mer, une zone saturée d'humidité, il effectue un passage en transonique. Ci-après un profil d'aile en régime transonique. Au moment on on s'approche de la vitesse du son des phénomènes "de compressibilité" apparaîssent au voisinage de la partie la plus épaisse du profil (région signalée par une ligne tiretée).

/

C'est dans cette région que se produit une condensation de vapeur d'eau, en général fugitive car les avions ne sont pas conçus pour effectuer des vols de longue durée à cette allure transonique où ils sont par ailleurs instables. Quand un appareil franchit le mur du son c'est une plage de vitesse où il n'a pas tendance à s'attarder. Idem quand il ralentit. Ci-après une photo d'un F-18 volant au dessus de la mer en transonique. Il apparaît alors une nébulosité d'extension variable qui est évidemment de couleur blanche, puisque c'est ... de la vapeur d'eau.



Dans le film montrant le B2 on obtient quelque chose de totalement différent. Voir les deux images ci-après :


Remarquer le reflet de la lueur sur l'extrados de la voilure.


Seconde image extraite du film : La bulle de vapeur est à son extension maximale.
Même chose pour la décharge électrique




Qu'observe-t-on ? Sur la partie supérieure de l'appareil, là où se situe le système MHD, principalement localisé à l'entrée d'air des réacteurs et en sortie de tuyère la bulle de vapeur est fortement lumineuse. C'est normal. L'air peuplé de micro-gouttelettes de vapeur d'eau est plus conducteur de l'électricité. La décharge électrique a alors tendance à s'étendre dans toute cette région. De toute évidence cette bulle de vapeur émet de la lumière, qui est due à la désexcitation radiative des molécules du gaz excité par les collisions qu'elles subissent avec les électrons libres constituant la décharge. Cette luminosité est très atténée, voire inexistante sur le dessous de l'appareil.

Comment l'Air Force a-t-elle laissé passer de telles images ? A notre avis parce que personne n'y a prêté attention. Dans des conditions normales (celles qui correspondent à toutes les autres images du film) la décharge électrique n'est pas visible. Celle-ci s'est révélée pendant un bref instant parce que la condensation de vapeur d'eau liée au passage en transonique a brusquement accru la conductivité électrique de l'air. Ces images ont été confiées à une société dont la tâche a alors été de monter ce film d'un peu plus d'une minute. Personne n'a alors fait trop attention à la coloration et à la luminosité anormales de la bulle de vapeur pendant cette séquence très brève. Il fallait l'oeil d'un spécialiste pour noter cette anomalie.

Moralité : même quand on prend grand soin de cacher les choses des indices subsistent toujours.<<Quand on
veut conserver un secret il faut se montrer extrêmement vigilant. Il arrive que certains indices transpirent.>>
Sur l'image ci-après, le même phénomène de halo autour du B2 mais système MHD non activé.



Une photo du B-2 de nuit au-dessus de Namur, Belgique
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 31976

Re: Propulsion MHD et antigravité - le bombardier B2

Message par Schattenjäger le Jeu 4 Mar - 17:09

Salut,

Je ne comprend pas ou tu souhaite en venir. L'effet de bulle autour de l'avion est bien connus, il s'agit simplement du passage du mur du son (1300 Km/h). Voici même une vidéo d'exemple :