Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Les Larmes de la Reine Mary

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Les Larmes de la Reine Mary

Message par Robot U&P le Ven 19 Fév - 14:47

Il existe une croyance locale selon laquelle le château de Fotheringhay, appartenant autrefois à la Couronne, retournerait un jour à la Couronne. On peut dire que ceci s’est produit d’une façon sournoise : ses quelques ruines sont maintenant classées ancien monument historique par le gouvernement.


Probablement construit vers 1100, Fotheringhay devint la propriété de la Couronne sous le règne du Roi Edward VI. Plus tard le château devint une prison d’État, dont l’on se souvient surtout comme étant l’endroit où Mary, Reine des Écossais, fut emprisonnée de 1586 à 1587. On raconte que lorsqu’elle vit le château pour la première fois, elle s’exclama « Pereo », (« Je périe ! »), avec le pressentiment qu’elle allait mourir dans cet endroit.

Ceci s’avéra exact. Elle arriva en octobre et le 1er février sa cousine, la Reine Elizabeth I signa son arrêt de mort. Le mardi qui suivit, on annonça à Mary qu’elle serait exécutée le 8 février. Sa fin fut une vraie boucherie : il fallu trois coup de hache pour la décapiter… Il est dit que ses lèvres continuaient à bouger près d’un quart d’heure après son exécution. Une autre légende souvent racontée aux enfants, par les nourrices et les domestiques, est répertoriée par S. O. Addy : « Les gens du Sud du Yorkshire disent que lorsque Mary Reine des Écossais fut décapitée, un des passants cogna sa tête au vol avec sa main, elle ouvrit alors les yeux et rougie ».

De nos jours, peu subsiste du château de Fotheringhay, si ce n’est pour la colline artificielle où le château était érigé. Dès lors on peut seulement imaginer la fenêtre où son ami Thomas Fuller (1608-1661) aurait lu les mots suivant gravés de l’écriture de Mary sur un diamant:
Du haut de toute ma confiance,
La malchance m’a couchée dans la poussière.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 21:42