Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

John Smith

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

John Smith

Message par Robot U&P le Mar 16 Fév - 16:14




L’église de Deerhurst est ornée avec beaucoup de sculptures anglo-saxonnes, liée à un important monastère (partiellement détruit par des attaques des Viking). Plusieurs de ces sculptures montrent les têtes d’animaux féroces; l’une d’elle se trouve à l’extérieur de la porte principale, deux autres sur des portes intérieures et encore deux sur l’arche du chœur de l’église.

Les histoires locales affirment que ses sculptures représentent le Dragon de Deerhurst, dont l’histoire fut archivée par Sir Robert Atkyns en 1712. Il nomme la bête un serpent, encore qu’il n’y ait pas de distinction entre un serpent, un « worm » et un dragon dans la tradition populaire.

« Il existe une histoire selon laquelle un immense dragon d’une grande nuisance dans tout le comté autour de Deerhurst, qui empoisonnait les habitants et dévorait le bétail. Les villageois firent requête au roi et une déclaration fut rendue publique par laquelle quiconque tuerait le serpent, serait le nouveau propriétaire du domaine de Walton Hill dans cette même commune, alors propriété du roi. Un certain John Smith, un laboureur, saisit l’occasion et succéda en trouvant le serpent dormant, ses écailles hérissées au soleil, ce qui lui permit de le frapper entre celles-ci et de lui trancher la tête d’un seul coup de hache. »

Ceci est un bon exemple de deux facteurs qui souvent ce combinent pour créer une légende : une représentation d’un objet (ici les sculptures de l’église), et le prestige d’une famille gagnant ses terres. Il y avait en effet une famille qui acquis le domaine de Walton Hill sur ordre du roi et qui selon des registres du 18ème siècle se nommait du très rependu nom de Smith. Atkyns ajoute que cette même famille avait l’habitude d’exhiber la hache en question, encore qu’avec le temps celle-ci passa aux mains des relations par mariage.

Même en 1991, Roy Palmer écrit « il y a encore un fermier dans la commune qui s’appelle Smith, avec un monticule sur ses terres nommé La Tombe du Dragon ».
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Sam 18 Nov - 22:22