Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.
  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

Le Roi, la Sorcière et le Crapaud de Berkeley

Partagez
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Le Roi, la Sorcière et le Crapaud de Berkeley

Message par Robot U&P le Sam 6 Fév - 16:12

Dans l’histoire tout comme dans les légendes, le château de Berkeley servit de décors à de nombreux actes de violence et de cruauté, notamment le meurtre en 1327 du roi déchu et supposément homosexuel Edward II. Ce dernier passa cinq mois au château, confiné dans une petite cellule au dessus d’un puits écœurant qui servait d’égout ; comme les vapeurs fétides ne suffirent pas à le tuer, ses gardiens l’immobilisèrent entre deux matelas et l’empalèrent avec un tisonnier chauffé à blanc. Les contes de l’époque racontent que ses cris pouvaient être entendus à des kilomètres à la ronde – et peuvent encore être entendus, si l’on croit aux histoires de fantômes…

La tradition la plus populaire de Berkeley est l’histoire de William de Malmesbury racontée dans son Gesta Regnum Anglorum (1125), qui relate un sinistre évènement qui se serait produit près d’un siècle plus tôt en 1063.
Une sorcière qui avait l’habilité d’interpréter les présages vivait à Berkeley et avait un choucas comme animal de compagnie. Un jour que l’oiseau chanta plus fort que d’habitude, la sorcière devint pâle, sachant qu’il apportait un mauvais présage, suivit par sa propre mort. Quelques temps plus tard, on lui annonça que l’un de ses fils, ainsi que la famille de celui-ci avait périt dans un accident. Comme son autre fils était un moine, sa fille une nonne et que la sorcière était certaine de ses pouvoirs, elle leurs fit parvenir à tous deux les instructions pour son enterrement. Rien disait-elle ne pouvait sauver son âme, mais ils pouvaient encore sauver son corps. Ils devaient coudre son cadavre dans la carcasse d’un cerf, les enterrer dans un cercueil de pierre attaché par trois chaînes de fer qui devait être gardé dans l’église durant trois nuits sous les prières continues de trois moines. Si rien ne se produisait ils pouvaient l’enterrer le quatrième jour – encore que la terre puisse la rejeter, précisa-t-elle.


Ses dernières volontés furent suivit à la lettre, mais des démons pénétrèrent dans l’église et attaquèrent le cercueil. La première nuit, ils brisèrent une des chaînes, la seconde nuit la deuxième, à la troisième nuit au milieu d’horribles hurlements et d’un tremblement de terre qui faillit détruire l’église, le plus grand des démons encore vu jusqu’ici, fit son apparition.

  • Poster un nouveau sujet
  • Répondre au sujet

La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 5:17