Ufologie & Paranormal

Bonjour,

Nous vous souhaitons un excellent surf sur les pages du forum. Le forum est en libre participation pour les non-inscrits. Une inscription donne néanmoins droit à nombreux avantages :

- Pas de pub
- Un pseudonyme réservé
- Un accès à l'ensemble des catégories
- La participation à la vie du forum
- Participation à nos concours
- Un outils précis pour organiser vos lectures, vos interventions.

Au plaisir de vous compter parmi nos prochains membres.

Le Staff.
Nouveau ! Le forum est en libre participation pour les non-inscrits.

VISITEUR


Free counters!

PUB


Une amputation qui fait date

Partagez
avatar
Schattenjäger
Equipe du Forum
Equipe du Forum

Nombre de messages : 30396

Une amputation qui fait date

Message par Schattenjäger le Ven 5 Fév - 10:41

Une amputation qui fait date

(Source : Nouvel Obs)

Un squelette vieux de presque 7.000 ans porte la trace d’une opération chirurgicale : c’est la plus vieille amputation connue en France.



Voilà une date marquante dans l’histoire de la chirurgie en France : la plus ancienne amputation connue. Elle a été pratiquée il y a 6.900 ans sur un homme dont l’avant-bras avait sans doute été en partie arraché lors d’un accident. A l’aide d’un silex, les chirurgiens ont sectionné l’extrémité de l’humérus.

Fait notable : le patient a survécu, comme en témoigne les traces de cicatrisation observé sur ses os, mis au jour sur un site du néolithique de Seine-et-Marne, à Buthiers-Bulancourt.

Le squelette intact était entouré d’objets funéraires prestigieux, comme une longue lame de hache en schiste poli, un grand pic en silex ou encore un agneau, déposé aux pieds du mort. Souffrant d’arthrose, ayant perdu ses dents et l’un de ses avant-bras, l’homme mort est assez âgé, ce qui indique qu’il était soutenu par son groupe et même qu’il y occupait probablement une place importante, expliquent les chercheurs.

L’os manquant a donc intrigué les archéologues. La reconstruction de l’humérus à partir de l’ossement révèle qu’il s’agit bien d’un acte chirurgical : la section est trop nette pour être le fruit d’un accident ou d’une déformation, expliquent Cécile Buquet-Marcon et Anaïck Samzun de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, et le Dr Philippe Charlier, médecin légiste et paléo-pathologiste. Leurs travaux, achevés en 2007, sont publiés cette semaine dans le journal Antiquity.

Curieusement, peu de cas d’amputations sont connus pour cette période du néolithique, alors que la pratique de la trépanation est bien documentée. Cette pratique serait apparue il y a 12.000 ans et a connu un développement important dans les Grandes Causses, dans le sud de la France.

C.D. Sciences-et-Avenir.com 15/01/10
avatar
Robot U&P
Robot d'animation

Nombre de messages : 4530

Age de pierre, pas si paysan que ça...

Message par Robot U&P le Mer 14 Avr - 13:27

Age de pierre, pas si paysan que ça...



La découverte du squelette d’un Homo Sapiens datant de 7000 ans, en France, confirme une fois de plus que l’Homme était déjà beaucoup plus avancé qu’on ne le lit encore dans les manuels scolaires...

Les recherches effectuées sur le site néolithique de Buthiers-Boulancourt (Seine-et-Marne) ont permit la découverte de sept maisons néolithiques, de tradition danubienne, datée de 4900-4700 avant JC. Deux petits groupes sépulcraux ont aussi été fouillés. Ils contenaient deux et trois sépultures en fosse individuelle.

L’un des squelettes, appartenant à une personne très âgée pour l’époque, avait une particularité : il lui manquait tout l’avant bras gauche. L’analyse poussée de ce squelette a démontré que cet homme avait subi une intervention chirurgicale (ablation de l’avant-bras gauche), assez difficile (découpe de l’os à l’endroit où il est le plus dur), et que l’individu y a survécu (bonnes cicatrisations osseuses, et bonne asepsie !)...

Ce vieil homme a été enseveli avec un très beau mobilier funéraire, et même l’une des rares haches trouvées pour cette période, magnifique longue lame en schiste (des Ardennes ?) de 20 cm, ainsi qu’un long pic effilé de 30 cm en silex...

La trépanation était déjà connue parmi les actes médicaux observés pour cette période, mais il n’y avait que deux cas recensés d’amputations chirurgicales, ce troisième, le 1er en France, confirme que ces connaissances remontent bien plus tôt dans le temps que ne le pensaient la plupart des archéologues. Cet homme n’a pas été opéré par son copain bucheron ou paysan, mais bien par un "spécialiste" (sorcier ou chaman si vous voulez !). De plus, les soins et le respect qu’on lui a montré prouvent aussi qu’en ces temps "sombres où la lutte pour survivre et se nourrir était le plus important" (je cite certains manuels), l’être humain savait vivre en société et s’organiser, et prendre soin des autres... jusque dans leurs morts.

LOlopsw

(Avec sources : Inrap, france-info)

edit Apollyôn : zoupla, fusion

    La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 11:03